Agressions de Chinois à Aubervilliers : une pétition recueille 9000 signatures

L’annonce d’une nouvelle agression grave dimanche 7 août 2016 remonte à mardi, 9 août 2016, après le procès de Bobigny la veille, lundi 8 août 2016.

Par ailleurs, les victimes habituelles de ces agressions ne sont pas des hommes, mais des femmes, des jeunes filles, même des petites filles, sur lesquelles les agresseurs s’acharnent.

Ces attaques évoquent immédiatement pour qui les connaît les agissements semblables du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi qui écrivait notamment le 10 août 2010 :

 

Au pied du mûr

Par cyp | Publié : 10 août 2016

…/…

Le monde va de travers et l’Icyp avance droit, conservant fidèlement son cap. L’équipage scrute le rivage à la lorgnette et y voit les mégalopoles entretissant leur extrémités jusqu’au cœur des continents. Étouffant le vieux monde. Qui a de beaux restes tout de même : Puycity par exemple. Nous autres puycitiens avons la belle vie encore et probablement pour les siècles des siècles. Dans le Cantal aussi ils seront peinards et si un biomormon normomane décidait d’interdire le saint-nectaire moisi de la croûte, nous n’hésiterions pas à lui agiter des gousses d’ail sous le nez, voire à brandir la menace du terrible Poteau 62 à sa face de stérilisé UHT.

…/…

 

Il s’agit de sa part d’un rappel très « délicat » des menaces de mort bien vite suivies d’effets qu’il avait proférées le 11 février 2011 à l’encontre de tous ceux qu’à la volée il désignait comme mes « alliés », c’est-à-dire de tous ceux dont il estimait qu’ils auraient pu l’empêcher de poursuivre toutes ses saloperies à mon endroit en le dénonçant efficacement aux autorités judiciaires.

Or, en ce qui concerne le décès d’un Chinois violemment agressé à la veille d’un procès à Bobigny pour de précédentes agressions similaires, comme cela s’est déjà produit à plusieurs reprises alors que de ses complices agissaient sous la férule de Josette Brenterch du NPA de Brest, des personnels hospitaliers apparaissent fautifs.

 

http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-les-chinois-violemment-agresses-brisent-le-silence-11-01-2016-5441289.php

Aubervilliers : les Chinois violemment agressés brisent le silence

 

11 janvier 2016, 21h08 | MAJ : 15 août 2016, 18h20

 

La commaunauté chinoise d’Aubervilliers se rebiffe. Depuis deux mois, elle est la cible d’agressions violentes sans précédent. Dimanche, une vingtaine de personnes —des victimes et leurs proches— se sont réunies jusque très tard dans la soirée pour évoquer ces attaques.

Depuis novembre, Dominique, leur porte-parole, a recensé vingt huit dépôts de plainte, mais il estime que «les victimes sont quatre fois plus nombreuses». Mais certaines n’hésitent plus à franchir la porte du commissariat. Une petite révolution pour cette population qui n’a «pas l’habitude de porter plainte. En raison de la barrière de la langue et parce que les victimes se disent que ça ne sert à rien», explique Ling Lenzi, conseillère municipale (LR) à Aubervilliers et seule élue de la communauté. Dimanche soir, elle a exhorté ses compatriotes à dépasser leurs préventions. En acceptant de sortir pour la première fois de leur silence, les victimes partent aussi en guerre contre les préjugés : «Les agresseurs pensent que l’on transporte de grosses sommes d’argent. C’est faux», s’insurge Lifang, modeste serveuse dans un restaurant et délestée deux fois de son sac en dix jours. Contrairement aux vagues d’agressions passées, les cibles privilégiées des voleurs ne sont pas des commerçants ou des touristes mais «de petites gens, observe Ling Lenzi. Ouvrière, serveuse ou étudiante, elles n’ont que quelques euros dans leur poche». Ce lundi, les représentants de la communauté avaient rendez-vous au commissariat d’Aubervilliers pour réclamer une présence policière renforcée. La commissaire Fabienne Azalbert rappelle «qu’un coup d’arrêt a été donné avec l’interpellation de cinq auteurs présumés la semaine dernière». On leur reproche vingt-trois vols avec violence. Trois auteurs présumés sont en prison, trois sont sous contrôle judiciaire.

«J’ai l’impression d’être une proie»

Agressions de Chinois à Aubervilliers : une pétition recueille 9000 signatures dans AC ! Brest 791ded4a-b891-11e5-b3bf-00151780182c_1

Aubervilliers, dimanche soir. Les victimes ont toutes le même profil. Ce sont des femmes, agressées à proximité de leur domicile, sur le trajet du métro. Parfois les agresseurs n’ont pas hésité à s’attaquer à des enfants. Jessica, 10 ans, Victoria, 8 ans, et leur maman se rappellent avec effroi l’agression subie le 22 novembre, à 19 heures, dans la rue des Cités. «Les voleurs m’ont mis la main devant la bouche car je criais et ma petite soeur a reçu une gifle car elle pleurait. Elle a cassé ses lunettes en tombant», explique Jessica. Sa mère confie : «Mes enfants sont angoissées et font des cauchemars toutes les nuits. Moi, tous les soirs, j’ai peur quand je rentre. J’ai l’impression que c’est une chasse et qu’on est devenues des proies.»

Xiaoyan a 43 ans. Le 27 décembre, cette femme a épaulé son oncle, sa tante et sa cousine qui venaient de se faire brutaliser en sortant d’un restaurant en centre ville. «Ils sont arrivés à cinq, ils ont arraché le sac de ma tante et frappé mon oncle.» Deux semaines avant, une mésaventure identique était arrivée à sa fille. «Depuis, elle a trop peur de sortir», confie-t-elle désemparée. Une amie renchérit : «En Chine on n’a jamais eu ce genre de soucis. Les violences sur le corps c’est 10 ans de prison», explique-t-elle. Le bras en écharpe, une autre femme montre le plâtre qui maintient son poignet fracturé, séquelle d’un vol à l’arraché. Son voisin, qui vient de sortir de l’hôpital, souffre lui d’une luxation de l’épaule. Bousculé par une bande qui en voulait au sac à main d’une femme, il a fait une mauvaise chute.

Lidan, 39 ans, a elle aussi eu affaire à ces voleurs ultra-violents. Elle a été poussée du bus le 7 janvier avant qu’on la dépouille de son sac : «J’ai été frappée à la tête et j’ai reçu un coup à la poitrine.»

Lifang, une jeune serveuse, a été agressée deux fois. «Le 20 décembre, deux hommes sont arrivés par derrière, ils m’ont mis la main sur le visage pour m’empêcher de crier et m’ont donné un coup de pied dans le dos. Je me suis ouvert le front en tombant par terre. Pourtant je leur avais tendu mon sac pour ne pas qu’ils me fassent mal.» Elle avait décidé de ne plus porter de sac pour éviter d’attirer les voleurs mais elle a tout de même été attaquée une nouvelle fois le 31 décembre.

Effrayées, elles vivent dans l’angoisse de mettre un pied dehors. Désormais, dès qu’elles descendent du métro, elles appellent leur mari ou un cousin qui leur sert d’escorte.

leparisien.fr

 

http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-condamnes-pour-11-agressions-contre-des-chinois-09-08-2016-6027649.php

Aubervilliers : condamnés pour 11 agressions contre des Chinois

 

Floriane Louison|09 août 2016, 18h40

 

6027649_6e4e22d2-5e4e-11e6-9d6a-41bf83d202ea-1_1000x625 dans Action Directe

Bobigny, lundi. La communauté chinoise s’est déplacée nombreuse pour assister au procès de deux garçons de 18 ans, condamnés pour 11 vols avec violences ciblés contre des personnes d’origine asiatique entre avril et juin. (DR.)

 

Floriane Louison

Deux garçons, à peine sortie de l’adolescence, apparaissent à la barre du tribunal correctionnel de Bobigny ce lundi soir. Ils sont jugés pour 11 vols, avec violences commis entre fin avril et fin juin. Les cibles sont toujours les mêmes : des hommes et des femmes de la communauté chinoise d’Aubervilliers. Celle-ci s’est déplacée nombreuse pour assister à l’audience, traumatisée par la nouvelle agression qui vient de se produire et a conduit l’un de leurs compatriotes dans le coma.

A 18 ans, ils sont les plus âgés d’une petite bande qui a fait de ces attaques ciblées sa spécialité. Trois autres, mineurs, seront jugés devant le tribunal pour enfants.

« Pourquoi avez-vous visé exclusivement des personnes d’origine asiatique ? », questionne d’emblée le juge. Les prévenus éludent : « c’est un hasard », disent-ils. En garde à vue, ils ont pourtant donné plus de détails. « Ils ont de l’argent sur eux », « ce sont des cibles faciles », lit le juge dans l’un des procès-verbaux de la procédure. « Des préjugés sont à l’origine de ces agressions », dénonce Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France.

Ils attendaient leurs victimes dans les parkings souterrains de leurs résidencesToutes les agressions se sont déroulées dans le quartier du Landy, à Aubervilliers, surnommé le « Sentier chinois ». Une importante communauté chinoise y travaille dans les commerces de gros en textile, et souvent, habite à côté. Dans certains nouveaux programmes immobiliers, ils représentent 80 % des résidents. Ce sont ces immeubles qui ont été ciblés par les voleurs avec un mode opératoire est bien rodé.

Ils attendent leurs victimes dans les parkings souterrains de leurs résidences et attaquent par surprise. La victime, seule ou en couple, est rouée de coups par un groupe et délestée de ses affaires : portefeuille, ordinateur, portable, sac à main, ceinture… « Plusieurs ont été aspergées de gaz lacrymogène », précise le juge.Parmi les onze victimes, seules trois se sont portées civiles lors de ce procès. L’une d’entre elles explique : « ils m’ont frappé tout de suite… ils m’ont volé et redonné des coups alors que je n’ai opposé aucune résistance. » « L’adrénaline… », a justifié l’un des prévenus en garde à vue.

Les deux agresseurs ont été condamnés à deux ans de prison, dont 4 mois ferme. Ils devront aussi indemniser les victimes.

« Un climat de psychose dans la communauté » « Nous sommes très inquiets », insiste Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France. Celle-ci tente de recenser toutes les victimes de ces vols violents qui visent la communauté chinoise d’Aubervilliers. Selon elle, au moins 100 attaques ont eu lieu depuis novembre 2015. « Elles sont sans aucun doute beaucoup plus nombreuses. Tout le monde ne porte pas plainte. » La répétition de ces agressions a tout de même poussé la communauté à franchir la porte des commissariats et à briser le silence.

« La plupart de leurs victimes sont des ouvriers avec rien dans les poches »

« Les agressions ont commencé vers l’automne, parfois il y en a jusqu’à quatre par jour, comme si c’était une nouvelle spécialité de délinquance », décrit un habitant d’Aubervilliers d’origine chinoise. Début janvier, notamment, une bande a été interpellée pour 23 vols avec violences visant exclusivement des Asiatiques. « C’est souvent très violent avec des victimes aspergées d’essence ou de gaz lacrymogène, continue le jeune homme. Les voleurs pensent que les Chinois ont de l’argent mais la plupart de leurs victimes sont des ouvriers avec rien dans les poches. »

Pour Hua Qin Cao, « il règne un climat de psychose dans la communauté chinoise. Certains n’osent même plus sortir de chez eux. »

F.L.

leparisien.fr

 

http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/le-couturier-chinois-agresse-a-aubervilliers-dans-un-etat-desespere-10-08-2016-6030497.php

Le couturier chinois agressé à Aubervilliers dans un état désespéré

 

Floriane Louison|10 août 2016, 19h56 | MAJ : 10 août 2016, 20h52

 

6030497_7fa2e236-5f1e-11e6-9d6a-41bf83d202ea-1_1000x625 dans Attentats
Paris (XIXe), ce mercredi. La communauté chinoise se relaie au chevet de la victime et dénonce un drame qui aurait pu être évité. (LP/F.L.)

 

Floriane Louison

« Je suis triste et je suis en colère », commence Xiaohua Zhou, au chevet de son beau-père, Chaolin Zhang, hospitalisé, dans un état désespéré, à la Fondation Rothschild dans le XIXe à Paris. Dimanche dernier, cet homme de 49 ans a été agressé violemment alors qu’il marchait avec un ami, rue des Ecoles à Aubervilliers. Une attaque qui fait suite à une série d’autres, toutes ciblées contre la communauté chinoise d’Aubervilliers.

« Elle est réputée pour transporter des espèces, explique une source policière. Les agressions se sont multipliées depuis novembre 2015. » « Il y en a quasiment tous les jours », assure Hua Qin Cao, président de l’association de l’amitié chinoise en France. En quelques mois, il a recensé une centaine de photos de victimes volées et violentées avec leurs témoignages. « Le pire a fini par arriver », lâche-t-il.

« Il n’avait rien sur lui, ni sac, ni argent »

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la sûreté territoriale, trois agresseurs ont frappé les deux hommes pour voler un sac en bandoulière. Xiaohua Zhou, un couturier de 49 ans, a reçu un coup violent au sternum qui l’a projeté à terre. Dans sa chute, il s’est blessé grièvement à la tête. En état de mort cérébrale, les médecins jugeaient, ce mercredi, son état désespéré. « Il n’avait rien sur lui, ni sac, ni argent », précisent ses proches, nombreux à le veiller à l’hôpital.

Ils dénoncent un drame qui aurait pu être évité. « Nous ne sommes pas pris au sérieux par les institutions ! », estime Hua Qin Cao. Xiaohua Zhou pointe en premier lieu une « prise en charge hospitalière négligente ». « Avant d’être transféré à Paris, mon beau-père a été amené à l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis. Il était encore conscient mais comme il ne parlait pas français et qu’il n’avait pas ses papiers sur lui, il a attendu longtemps à l’accueil puis trois heures aux urgences avant que l’on s’occupe de lui. » La famille pourrait porter plainte. L’hôpital n’a pas souhaité réagir. « La famille, si elle est amenée à faire une réclamation, aura toutes les réponses qu’elle se pose », se contente-t-il de répondre.

Un rassemblement ce jeudi devant la mairie

Ling Lenzi, conseillère municipale (LR) à Aubervilliers pointe un autre sujet : « Depuis le début, j’ai alerté et alerté encore la préfecture, la police et la mairie sur ces agressions en série. » Au printemps, plusieurs réunions ont d’ailleurs été organisées avec des responsables de la communauté chinoise et des mesures ont été annoncées, notamment l’installation de caméras de vidéosurveillance et des maraudes de médiateurs dans les quartiers sensibles.

« Tout un travail a été engagé », souligne la préfecture. « Mais on ne voit rien de concret, pointe Hua Qin Cao. Par exemple, nous réclamons depuis des mois une caméra sur la rue des Ecoles car les agressions se succèdent, on nous a dit que c’était pour fin juin mais il n’y a toujours rien. »

La mairie, contactée, n’a pas répondu sur ce sujet mais, dans un communiqué, adresse « son soutien aux familles des victimes » et rappelle que « la ville est sous-dotée en effectifs de police ». Elle appelle les habitants à se rassembler, ce jeudi à 18 heures sur la place de la mairie, pour demander plus de moyens afin d’assurer la sécurité des habitants.

leparisien.fr

 

http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-une-petition-pour-denoncer-les-agressions-anti-asiatiques-12-08-2016-6035959.php

Aubervilliers : une pétition pour dénoncer les agressions anti-asiatiques

 

12 août 2016, 18h04

6035959_659b025e-607e-11e6-9d6a-41bf83d202ea-1_1000x625 dans Calomnie

Paris 19e, lundi. Chaolin Zhang, agressé dimanche dernier, est dans un état de santé désespéré à l’hôpital Rothschild. (DR.)

 

Ils demandent aux autorités des « initiatives » fortes. Près de 4600 personnes ont signé une pétition, lancée ce mercredi, après une énième agression ciblée contre la communauté chinoise. Elle a laissé un homme de 49 ans dans un état de santé désespéré. Avec un ami, il s’était fait voler et frapper, dimanche dernier vers 19 heures, dans la rue des écoles à Aubervilliers.

Dans cette ville, des attaques similaires se sont multipliées depuis novembre. « Ces actes sont loin d’être simplement crapuleux », est-il écrit dans la pétition qui dénonce aussi une violence gratuite et anti-asiatique. Elle réclame des mesures « au Président, au gouvernement, aux parlementaires, aux candidats à l’élection présidentielle et aux élus locaux. »

leparisien.fr

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/13/97001-20160813FILWWW00169-aubervilliers-un-chinois-decede-apres-une-agression.php

Aubervilliers: un Chinois décède après une agression

 

  • Par Lefigaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 13/08/2016 à 19:28
  • Publié le 13/08/2016 à 19:26
Un Chinois habitant à Aubervilliers est mort cinq jours après avoir été agressé dans une rue de cette ville de Seine-Saint-Denis, a appris l’AFP aujourd’hui de source proche du dossier.

Cet homme, un cuisinier de 49 ans, est décédé hier en fin d’après-midi, après cinq jours de coma, a précisé cette source.

Il avait été agressé par trois hommes, alors qu’il marchait en compagnie d’un ami dans cette ville du nord-est de Paris où vit une importante communauté chinoise. « Il a reçu un coup de pied au sternum et est tombé lourdement. Sa tête a sans doute heurté le trottoir, ce qui lui a occasionné un traumatisme crânien », a expliqué la source. Les agresseurs « voulaient voler la sacoche de l’autre homme », qui s’est vu prescrire cinq jours d’interruption totale de travail (ITT), a détaillé la source.

Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes exactes de la mort de l’homme de 49 ans. Suite à cette agression, une centaine de personnes s’étaient rassemblées jeudi soir devant la mairie d’Aubervilliers, à l’initiative de la municipalité.

 

http://www.rfi.fr/france/20160815-aubervilliers-asiatique-organisation-securite-chinois-paris-agression

A Aubervilliers, les Asiatiques s’organisent pour assurer leur sécurité

 

Par RFI Publié le 15-08-2016 Modifié le 15-08-2016 à 21:07

media
Des proches et des membres de la famille rendent hommage à Zhang Chaolin, tué lors d’une agression à Aubervilliers, dans le nord de Paris, le 14 août 2016. AFP/Alain Jocard

Une semaine après le meurtre d’un Chinois à Aubervilliers, dans le nord de Paris, la communauté, victime d’agressions quotidiennes, a décidé de réagir.

Une petite dizaine d’hommes s’est rassemblée ce 15 août dans un local d’Aubervilliers, dans le nord de Paris, les yeux rivés sur leurs téléphones portables. Ils se tiennent prêts à intervenir au cas où un membre de la communauté chinoise se ferait agresser dans les environs.

L’un d’entre eux, Yvon Sun, s’est lui-même fait attaquer quatre fois au cours des deniers mois. « Dans tous les quartiers de La Courneuve et d’Aubervilliers, les Chinois sont victimes au quotidien d’agressions et de violences », témoigne-t-il.

La communauté chinoise du nord de Paris s’est donc organisée. Désormais, ils ne sortent jamais seuls, comme l’explique Charly Shen. « Dans ce groupe, on va essayer de rentrer ensemble, on va aller se chercher au métro pour ne pas se faire attaquer », explique-t-il.

Multiplication des agressions

Car la communauté chinoise de France est en colère, plus d’une semaine après l’agression mortelle d’un Chinois de 49 ans à Aubervilliers. L’homme est tombé sous les coups de trois individus dans la rue. Il est loin d’être un cas unique. Les agressions racistes contre les Chinois se multiplient depuis plusieurs mois. Ils se sont donc organisés pour mieux sécuriser leurs déplacements.

Pour Rui Wang, porte-parole de l’Association des jeunes Chinois de France (AJCF), les Asiatiques représentent une cible facile, car victimes de nombreux clichés. « On pense que l’Asiatique est facile à attaquer, sans risques et donc on s’en prend à lui, déplore-t-il. Au début, on faisait des blagues sur l’autre, on l’attaquait avec des mots. Petit à petit, on en vient aux gestes. Aujourd’hui, les premières gouttes de sang sont versées. Nous ne voudrions pas que demain, d’autres personnes subissent le même sort ».

Une pétition lancée sur Internet pour dénoncer ces agressions anti-Asiatiques avait recueilli 9 000 signatures le 15 août au soir.

Faisons rire encore un peu les terroristes…

Mercredi dernier, 3 août 2016, j’avais rapporté sur ce blog les premières réactions du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi sur un article du site d’information Rue89 consacré au père Hamel.

En voici la suite.

Sous son pseudonyme actuel de « Itzig Finkelstein », il a continué à revendiquer son droit à rire de ses victimes en se référant à Rabelais et faisant allusion à ses complices de Brest, dont la désormais célèbre Julie Le Goïc, aux ordres de la grande criminelle Josette Brenterch, dirigeante locale du NPA.

Je rappelle que leur revendication commune à cet égard me concerne en tout premier lieu, ces gens étant entrés en guerre contre la France du fait que ses lois leur interdisent de violer l’intimité de ma vie privée et de m’injurier et me calomnier comme ils le font publiquement depuis 2008.

Le premier prétend toujours que son droit d’auteur lui accorderait le privilège d’être hors-la-loi, et surtout, de violer, massacrer ou assassiner qui il veut quand il veut tout en le dépouillant de toutes ses richesses matérielles et immatérielles. Totalement inculte, intellectuellement très frustre, il est incapable de contextualiser l’oeuvre de l’unique écrivain auquel il se réfère sans cesse et qui de toute façon n’a jamais fait ce qu’il fait lui-même aujourd’hui, tout comme lui-même, cybercriminel psychopathe et mégalomane, n’a jamais rien fait qui ressemble de près ou de loin aux divers produits des activités de l’érudit médecin de la Renaissance que fut François Rabelais.

La seconde s’autorise tout du fait qu’elle impose sa loi personnelle au « microcosme » brestois sans aucun problème depuis plusieurs décennies.

Eh oui, à Brest, ville dite de l’aristocratie ouvrière par excellence, nous n’avons pas de « mafia » comme en Italie, ni de « milieu » comme à Marseille, nous avons un « microcosme ». C’est beaucoup plus chic.

Enfin, l’on constatera que comme à son habitude, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi a eu le mot de la fin comme celui du début dans un débat auquel il n’a même pas participé : systématiquement, il vient là marquer son territoire et s’incruster dans les discussions pour y faire sa propagande personnelle sans aucun rapport avec leur objet.

 

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2016/08/03/debat-wikipedia-faut-article-pere-jacques-hamel-264854

Le père Jacques Hamel a-t-il sa place dans Wikipédia ?

 

Intense discussion entre contributeurs de l’encyclopédie libre : un article sur le prêtre assassiné, indépendamment de celui sur l’attentat dans son église, se justifie-t-il ?

Par Thierry Noisette Journaliste. Publié le 03/08/2016 à 12h46
24 698 visites 161 réactions   0
 

 

Commentaires postés

 

Publié le 03/08/2016 à 14h08
Faisons rire encore un peu les terroristes... dans Attentats

DiaboloSatanas

Fou du volant

Je m’en fous complétement. .
Je passe donc..

2 réponses
Publié le 03/08/2016 à 14h05
hilsenrath1 dans Calomnie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à DiaboloSatanas

C’est pas intéressant, les salades de Wikipédia.

1 réponse
Publié le 03/08/2016 à 14h15
 dans Corruption

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Itzig Finkelstein
000_283 dans Crime

C’est pratique wikipedia ceci dit .Quand t’as un truc qu’est bouché dans les canalisations de la tête ça débouche rapidement ..
C’est un truc qu’a une fonction pratique voila .

1 réponse
Publié le 03/08/2016 à 14h25
hilsenrath1 dans Folie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à DiaboloSatanas

La fiche Ventouse est très très bien : CLIC

2 réponses
Publié le 03/08/2016 à 14h55
avatar_14 dans LCR - NPA

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Itzig Finkelstein

Le gars qui a créé cet article, il pensait à quoi, à ton avis ?

Publié le 03/08/2016 à 14h56
hilsenrath1 dans Luraghi

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Docteur Yûl

Il devait faire le vide en lui quand il l’a rédigé ; -)

1 réponse
Publié le 03/08/2016 à 15h14
 dans NEMROD34

povlimaong

ire-Landais
répond à Itzig Finkelstein

C’est un tuyau percé.

Publié le 03/08/2016 à 20h12
ciudad3 dans Perversité

Elzévir.

Tisseur de volubilis
répond à Docteur Yûl

Et en topant le post foireux de Trump 2016 ci-dessous, tu pensais à quoi ?

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 08h29
avatar_14 dans Politique

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Elzévir.

Ce post emploie des termes honteux, mais il n’est finalement pas sans logique : si certaines victimes ont droit à leur page wiki, il n’y a au fond pas de raison que d’autres n’y aient pas droit.

De façon plus générale il me semble que le commentateur « Trump 2016 » ne doit pas être pris au pied de la lettre ; j’ai parfois l’impression qu’il s’agit d’une caricature de certaines idées outrancières, plutôt que d’une revendication sincère de ces idées.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 11h50
 dans Rue89

Misprint

Être de raison
répond à Docteur Yûl

Le toper c’est l’encourager dans ces outrances justement.

Publié le 04/08/2016 à 11h48
 dans Troll

Misprint

Être de raison
répond à Docteur Yûl

A la dernière fois oû il aurait bien aimé en avoir une sous la main justement, du coup maintenant il est obnubilé par la chose…

Publié le 04/08/2016 à 11h46

Misprint

Être de raison
répond à Itzig Finkelstein

J’ai trouvé la votre …Mais je ne sais pas si le lien est valide
Enfin juste un trait ; -)

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 11h50
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

La mienne est icy et pas ailleurs :

Lien

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 12h39

Misprint

Être de raison
répond à Itzig Finkelstein

Merci ! Pourtant j’y vais régulièrement mais là deux nouveaux ! !
En parlant de noeud, j’ai reçu un bien sympathique mail de la spécialiste en la matière, ses envies, ses projets…
Elle m’a tout l’air d’être confortée dans ses bons choix, heureuse et inspirée…

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 12h48
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

J’étais pas mal occupé à écrire des trucs pas pour internet, donc il y a eu peu de nouveaux billets ces derniers temps…

Publié le 04/08/2016 à 11h40

Misprint

Être de raison
répond à DiaboloSatanas

Bah, on ne nous demande pas notre avis, même si c’est justement dans ce cas là qu’on aime bien le donner…

 

Publié le 04/08/2016 à 09h21
photo_tn_profil

Thierry Noisette

Journaliste
répond à Caporal_Pancho

Toujours fascinant de voir les deux poids deux mesures dans les commentaires. Les vôtres m’ont poussé à aller relire la définition de « galopin » pour être sûr que ce n’est pas une insulte. Et non (contrairement à « ordure », à propos), ce n’en est pas une.

Evidemment, c’est une provoc à deux balles de la part d’un troll récurrent qui doit être ravi de votre réaction, et un truc de très mauvais goût, OK. Mais si on devait supprimer les commentaires de mauvais goût… la série de blagues sur les curés, bonnes sœurs etc. plus haut dans ce fil, après un article lié à l’assassinat d’un prêtre en tant que tel, ce n’est pas plus classe ou marrant (deux poids…), mais ce n’est pas non plus hors-charte.

(comme dirait Maître Eolas : « unleash the trolls »)

5 réponses
Publié le 04/08/2016 à 11h52
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Thierry Noisette

Eolas sur Twitter, bourré à trois heures du mat’ avec un client en GAV, ça lui a pas porté chance l’an dernier ; -)

Publié le 04/08/2016 à 12h23
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Thierry Noisette

C’est bien de lire un journaliste de Rue89 répondre aux commentaires des riverains. Cela me semble moins fréquent qu’il y a quelques années, mais c’est encore ce qui fait la différence avec d’autres médias en ligne, à ce que je vois.
Cela dit, les commentaires ci-dessus font allusion à l’affaire @JulieLeGoic et ne sautent pas sur l’occasion pour faire de l’humour douteux à propos de cet assassinat. C’est Trump 2016, qui le fait, et d’une manière en effet très « ordurière », pour reprendre le terme de Caporal_Pancho.
Le commentaire de celui-ci a disparu du fil, et pas celui de Trump 2016. Pourtant, il me semblait avoir raison : si ces mots étaient injurieux, c’était à dessein et à raison. Mais ceux de Trump 2016 sont véritablement ceux d’une ordure.
Et il me semble étonnant de voir Rue89 considérer comme une simple provocation ce qui relève manifestement d’un tempérament ordurier :
« Ce polisson de Père Hamel », ça vous paraîtrait acceptable dans ces circonstances ?
Pas à moi.

3 réponses
Publié le 04/08/2016 à 12h43
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Le capitaine Sarasse

Les mêmes qui disent ici que touiteur c’est de la daube se mettent à soutenir le touite de cette écolo. Amusant.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 13h57
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Percy Ernst Schramm

On ne comprend pas bien le sens de votre intervention : vous confondez le contenant et le contenu ou vous êtes vraiment… nigaud ?

1 réponse
Publié le 05/08/2016 à 10h31
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Le capitaine Sarasse

Il est vieux Schnaps, il radote.

Publié le 04/08/2016 à 12h52
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Le capitaine Sarasse

Rabelais pratiquait un humour tout à fait douteux, lui aussi. Comme le professeur Choron.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 13h25
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Itzig Finkelstein

Je ne suis pas sûr que la postérité de Rabelais et du professeur Choron aient vraiment la même « épaisseur » culturelle mais, après tout, j’étais trop jeune pour me faire une idée quand ce dernier officiait.
Cela dit, j’imagine aussi qu’on peut participer à l’esprit et à la fête sans nécessairement ambitionner de se voir considéré comme une pointure de la culture « nationale » ni comme un pilier de la littérature francophone.
« Francophone » restant tout à fait relatif et moyen.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 13h30
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Le capitaine Sarasse

Vous n’avez manifestement pas lu Rabelais, lequel reprend nombre de fabliaux graveleux dans ses œuvres. Il se ferait estrapasser sur les réseaux, de nos jours, et non pas par les papimanes comme il le fut en son temps, mais autant par les crevures fascistes que par les biomormons de gauche.

Quelle horrible régression, les annés 10 !

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 13h52
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Itzig Finkelstein

Je me suis sans doute mal exprimé mais j’ai comme tout le monde lu Rabelais, et même tout Rabelais et plusieurs fois, ainsi que ses consorts comme Rondelet. C’est Choron dont je n’ai qu’une très vague et juvénile connaissance.
Je voulais dire que si leurs contributions relevait du même esprit, elles n’avaient, à mes yeux, mais c’est un jugement certainement très personnel, pas vraiment la même portée culturelle.
Et je rajoutais que cela n’avait somme toute probablement pas d’importance, l’important étant de participer à la fête.
En outre vous semblez, à moins que je ne me trompe énormément, considérer comme acquise la réaction de Rabelais à ce type d’événement sur les réseaux eussent-ils existé, moi pas : c’est de la science fiction relevant de l’uchronie.
Cela dit, l’écrivant, Hollande et son condottiere Valls engagés dans les guerres picrocholines, en effet, je me marre.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 14h09
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Le capitaine Sarasse

Comment donc : bien sûr que si, elles avaient la même portée culturelle : les almanachs déconnants et décapants genre La pantagrueline pronostication étaient massivement distribués par les colporteurs sur les foires et marchés.

Quant au professeur Choron et à son gang de déconos, ils ont choqué tout autant les gros beaufs que les puritaines tout offusquées des ligues de vertu… mais il était ardemment soutenu par des hordes de lecteurs hirsutes. Alors que dans la misérable époque dans laquelle on vit, une simple blague trash fait que son auteur se retrouve cloué au pilori des réseaux − lesquels ne sont que sinistres gibets au pied desquels la populace masquée se pignole en de sombres jouissances sadiques −, pendant que les vertueux gauchos s’offusquent, gloussant leur indignation ridicule en bande compacte, laissant l’auteur baigner dans les déjections de la foule haineuse.

Putain elle est belle, la pensée dite de gauche actuelle ! Elle vaut pas mieux que celle du camp d’en face !

À cul, les biomormons !

Publié le 04/08/2016 à 18h31
viva_zapata2

Caporal_Pancho

Hecho a mano
répond à Le capitaine Sarasse

Bien dit le bleu-bite, je n’aurais pas dit mieux.
Sans doute autrement, mais pas mieux.

Publié le 04/08/2016 à 12h54
ali_43

‘.Ali Bomayé.’

N’écoutez pas les mytho, je ne suis pas STG ( meme s’ils inventent des échanges de mails,comme autist)
répond à Thierry Noisette

« Toujours fascinant de voir les deux poids deux mesures dans les commentaires »
En effet.

Publié le 04/08/2016 à 14h29
lady_godiva_john_collier_c._1897

Queimada

Sieu Nissart. +1 = 85
répond à Thierry Noisette

Insinuer qu’un homme égorgé (sans compter le paroissien blessé et terrorisé à coups de couteau, Guy), son cadavre à peine refroidi, a pu être pédophile ou aspirer à l’être au paradis, ne relève pas de la dérision ou du mauvais goût.
Lien
Lien
C’est carrément de l’abjection, une volonté de cracher sur les faibles et leurs tombes, plutôt que sur leurs bourreaux.
- N’est pas Boris Vian qui veut, c’est du Vian inversé : comment faire payer les Blancs.

Publié le 05/08/2016 à 11h32
ni_amendable_10

.-Autist-.

Dresseur de léon-le-toxico
répond à Thierry Noisette

« Evidemment, c’est une provoc à deux balles de la part d’un troll récurrent »
..
Récurant les gogues, comme son copain léon…

Publié le 04/08/2016 à 10h44
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Caporal_Pancho

« Galopins » est un terme d’argot plutôt affectueux. Ne faîtes donc pas de polémique inutile.

J’aime bien la réponse de M. Noisette. Vous maniez après tout bien l’insulte très souvent ici…

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 12h30
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Percy Ernst Schramm

Un quidam se réclamant « Historien du Führer », se pensant ainsi sûrement très drôle et donnant des leçons de morale, c’est pour le moins incongru.
J’écris « incon… » et pas « un con » mais, dans les faits, il est difficile de penser autrement.
A part la morale et la lèche-bottes, vous donnez d’autres leçons ?

2 réponses
Publié le 04/08/2016 à 12h41
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Le capitaine Sarasse

Des cris d’orfraie et des polémiques habillement mitonés sur mon pseudo, j’en ai vécus beaucoup. Allons allons…

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 13h30
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Percy Ernst Schramm

Des cris d’orfraie à propos d’une posture soit-disant provocatrice plus ou moins typique d’un élève de cinquième découvrant son premier poil pubien, ça m’étonnerait.
A moi cela me semble sans aucun intérêt, tout au plus assez caricatural, crétin et ridicule.
Cela dit, je ne sais pas quel âge vous avez.

Publié le 04/08/2016 à 19h03
viva_zapata2

Caporal_Pancho

Hecho a mano
répond à Le capitaine Sarasse

Alors là je me marre… 8-)
Le bleu-bite, ou pas si bleu-bite que ça du coup, tombe au dépourvu dans le dispositif et rectifie Léon, grosab et Schlague en mois de deux.
Détends-toi les sphincters mais continue comme ça, Camarade moussaillon, on va te contacter si ça continue.

2 réponses
Publié le 04/08/2016 à 20h32
sarasse1802

Le capitaine Sarasse

Maudit
répond à Caporal_Pancho

Et sur le caporal Poncho.
Mon Caporal merci Mon Caporal (j’ai appris à me méfier des petits caporaux).

Publié le 05/08/2016 à 06h03
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Caporal_Pancho

« on va te contacter si ça continue. »

Wahou, quel honneur ! : -D
Toi tu t’es fait rectifier par Herr Noisette, et bien hein !

Publié le 04/08/2016 à 12h56
ali_43

‘.Ali Bomayé.’

N’écoutez pas les mytho, je ne suis pas STG ( meme s’ils inventent des échanges de mails,comme autist)
répond à Caporal_Pancho

T’es moins choqué quand autist fait des blagounettes pourries après l’assassinat du père Hamel.
Ou quand d’autres font des commentaires pourris suite à la mort de policiers (hulahoup)
Mais là t’écris en gras pour bien signifier ton dégout.
Deux poids deux mesures.
T’es ridicule et représentatif.

2 réponses
Publié le 04/08/2016 à 18h38
viva_zapata2

Caporal_Pancho

Hecho a mano
répond à ‘.Ali Bomayé.’

Bravo. Bien répondu. Quel sens de l’à propos, quel esprit ! J’en suis tout espanté.

Publié le 04/08/2016 à 19h07
marsupilami

houba_hop

Marsu de garde
répond à ‘.Ali Bomayé.’
zombie%20brains_0

.

 

Publié le 04/08/2016 à 10h38
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi

Ça doit lui faire une belle auréolé à ce pauvre homme.

1 réponse
Publié le 04/08/2016 à 12h54
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Akira Kurosawa

Il s’en fout, ce malheureux curé, vu qu’il n’est plus ici pour lire les conneries qui se disent sur son compte.

31 juillet 2016 : 375000 visites pour Petitcoucou !

Le cap a été franchi ce dimanche matin, toujours grâce aux convulsions sur sa souris de mon Chinois de Thaïlande devenu allemand le 13 avril dernier.

Je rappelle qu’il s’agit du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi ayant manifestement agi en relation avec le fournisseur chinois de fausses Nike de Saïd Kouachi à compter du 25 juillet 2014 au soir.

Par ailleurs, mon article de samedi sur sa complice de l’extrême-gauche brestoise Julie Le Goïc a rencontré un vrai petit succès avec plus d’une centaine de lecteurs dans la journée.

Je vais donc continuer à publier sur ces pervers qui comme d’habitude s’étaient synchronisés mardi dernier.

En effet, Cyprien Luraghi qui ne publie plus grand-chose depuis longtemps, préférant au quotidien « ricaner sous cape » avec son système de commentaires devenu privé en 2013, comme il l’explique si bien dans ses commentaires sur le site Rue89, plutôt que de continuer à prendre des risques judiciaires comme par le passé, s’est manifesté mardi 26 juillet 2016 à la surface du net pour la seconde fois du mois avec un de ses billets de blog totalement hermétiques pour l’internaute lambda mais toujours lourds de sous-entendus pour ses victimes.

Or, cette fois, il s’est montré très glauque et clairement menaçant :

 

La théorie des nœuds

Par cyp | Publié : 26 juillet 2016

…/…

Juillet qui s’achève gentiment, est le mois des nœuds.

…/…

Les unes des journaux, unanimes, corroborent cette thèse audacieuse lancée dans les commentaires par ma pomme icy-même l’autre jour.

…/…

Le nœud régit les univers connus et inconnus de la même manière que le con nappe la planète d’une couche épaisse et uniforme. D’ailleurs entre le nœud et le con, le lien est fermement établi : en chacun de nous le con réside, prêt à bondir à la moindre occasion et quand ce con en a trop bavé, c’est à l’aide du nœud qu’il se pend au lustre pour en finir avec sa chienne de vie.

…/…

Mais ma théorie concerne le Grand Tout et c’est ainsi que le nœud n’est pas seulement la particule du con, mais aussi la force du Lien, lequel n’a qu’un rapport lointain − mais pas inexistant − avec le Rien du Tout. Le Lien est la force sur laquelle s’appuient les Francs-limaçons, dont nous sommes. Mais seuls les initiés au 62ème degré en perçoivent toutes les nuances : ceux-ci viennent s’installer à Puycity, source inépuisable de quercynol1 et havre de paix dans ce monde au pourcentage de psychos craignos s’accroissant de manière prodigieuse. Car si ces derniers temps ne sont pas les temps derniers, ça pue du cul quand même pas mal, je trouve. C’est pourquoi la force du nœud nous est indispensable. Précisément pour assurer le Lien entre nous autres bons vivants.

L’univers est une danse cosmique sur l’océan de la soupe primitive et l’Icyp un petit navire dansant dessus, cahin-caha, bien vaillamment.

…/…

 

Traduction : comme d’habitude, ces « bons vivants » se marrent bien en complotant, les crimes qu’ils commettent ensemble resserrent toujours leurs liens, et ce mardi 26 juillet 2016, ils ont décidé de l’afficher.

Ils ont toujours revendiqué le droit de rire ou de se moquer de leurs victimes.

Moi pour commencer, la patronne Josette Brenterch étant vraiment très fière d’avoir réussi à me voler toute une vie et à détruire avec moi toute ma famille.

Egalement d’autres victimes de harcèlement moral en entreprise ou de leurs propres harcèlements internétiques ou autres.

Et bien entendu les victimes des attentats « islamistes » commis sur le territoire français ces dernières années et dont les premiers, non revendiqués, sont antérieurs à mars 2012.

Comme rappelé avec les extraits ci-dessous, au mois de janvier 2015 le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi se plaignait déjà que les modérateurs du site Rue89 ne le laissaient pas se moquer des morts de Charlie Hebdo (il était alors Max Schultz).

Il l’avait fait sur son blog en publiant dès le lendemain, 24 janvier 2015, un « poème » de son ami « déconnologue » répondant au pseudonyme de Homere, le bras armé du NPA en Thaïlande qui se vantait ainsi d’en avoir eu pour son argent avec l’attentat contre Charlie Hebdo (cf. mes publications du 14 juillet 2015).

Cela va continuer. Car ils revendiquent toujours le droit de publier toutes leurs saloperies prétendument « biographiques » à mon sujet et attendent impatiemment de pouvoir le faire en toute tranquillité.

 

http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/23/plenel-petit-journal-charlie-cest-fin-recre-257274

Plenel au « Petit Journal » sur la une de Charlie : c’est la fin de la récré

 

Barthès à Plenel, invité spécial du « Petit journal » : « Cette une de Charlie, beaucoup de musulmans la trouvent choquante. Et vous ? » Il lui montre évidemment « la » couverture, la dernière. Plenel élude. « Moi, je…
Par Daniel Schneidermann Arrêt sur images. Publié le 23/01/2015 à 10h52
82 027 visites 380 réactions   20
31 juillet 2016 : 375000 visites pour Petitcoucou ! dans AC ! Brest OK_arretsurimages_1

Commentaires postés

Publié le 23/01/2015 à 11h28

Résumons ; on peut se moquer de l’Islam…
mais il ne faut pas le faire.
WTF

3 réponses

Publié le 23/01/2015 à 11h38

planplan_1_copie_0 dans Attentats

Nzrad

plan-plan
répond à sergio2

Résumons :
Il est désormais obligatoire de rire de tout…
Sauf de Charlie Hebdo.

1 réponse
Publié le 23/01/2015 à 11h44

oskar dans Calomnie

Max Schultz

génocidaire
répond à Nzrad

Si tu ris de Charlie, ta liberté d’expression se prend une machette en pleine gueule.

Publié le 23/01/2015 à 12h20

default_avatar_0 dans Corruption

ububulul

Oui
répond à sergio2

Mauvais résumé. Tu as le droit te moquer de l’Islam tout ce que tu veux. Ce qui ne veut pas dire que c’est un truc intelligent à faire et que les gens doivent approuver.

En vacances, Jean-Luc Mélenchon « pète un plomb »…

Quand on parle de la Chine et de Cyprien Luraghi, Jean-Luc Mélenchon n’est jamais très loin.

Justement, il s’est encore fait remarquer hier.

On notera au passage que s’il s’offusque de voir rééditer Mein Kampf, en revanche les publications du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi me concernant ne l’ont jamais dérangé.

Je rappelle ici qu’en 2010 la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest avait décidé d’utiliser les services de ce psychopathe qui se prétend écrivain pour faire connaître à un public le plus large possible toutes les tortures dont elle se rend coupable à l’égard d’ingénieurs français, dont moi-même exposée pour l’exemple, afin de les exterminer.

Très fière de ses réussites, notamment en ce qui concerne les ingénieurs de ma famille, elle a toujours continué à faire diffuser le plus largement possible par ce malade mental tous les détails des crimes et délits dont elle se rend coupable à notre égard depuis plusieurs décennies.

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2802753/2016/07/22/Melenchon-pete-un-plomb-contre-Carrefour.dhtml

Mélenchon pète un plomb contre Carrefour


Par: rédaction
22/07/16 – 13h38
En vacances, Jean-Luc Mélenchon
© epa. 
Mélenchon, en vacances, a poussé une gueulante contre la chaîne française de grande distribution. À part qu’il a dû faire machine arrière. 

Quelle mouche a piqué Jean-Luc Mélenchon? En « vacances », le leader du Front de Gauche s’est énervé devant la présence de la réédition de Mein Kampf, le manifeste du 3e Reich d’Adolf Hitler, et a balancé le responsable sur Twitter.

« Aujourd’hui chez Carrefour de mon lieu de vacances, « Mein Kampf » en vente. Écoeurement total ». Une attitude qui a interpellé le groupe, qui a aussitôt réagi en demandant des explications au candidat à la présidentielle de 2017. »@JLMelenchon Bonjour, ce livre n’est pas référencé chez nous, pouvez-vous nous indiquer en MP dans quel magasin vous l’avez vu ? Merci ». Ce à quoi, l’intéressé a adressé un mea culpa.  »Excuses @CarrefourFrance. Ce n’est pas dans un de ses magasins qu’est vendu le livre d’Hitler ». Des excuses formulées sans apporter la moindre explication à cette attaque pour le moins ciblée.

 

http://www.lepoint.fr/politique/quand-jean-luc-melenchon-s-emporte-et-se-trompe-de-cible-22-07-2016-2056235_20.php

Quand Jean-Luc Mélenchon s’emporte et… se trompe de cible

 

En vacances, le fondateur du Parti de gauche a fait dans un supermarché une découverte « écoeurante » qui l’a plongé dans la… confusion.

 

Par

Publié le 22/07/2016 à 14:45 | Le Point.fr
Jean-Luc Mélenchon est en vacances, mais cela ne l'empêche pas de tweeter.
Jean-Luc Mélenchon est en vacances, mais cela ne l’empêche pas de tweeter. © CITIZENSIDE/DENIS THAÜST

 

Sur son lieu de vacances, dans un supermarché, Jean-Luc Mélenchon a fait jeudi une découverte qui l’a visiblement profondément agacé. « Aujourd’hui, chez Carrefour de mon lieu de vacances, Mein Kampf en vente. Écœurement total », a-t-il lâché, de rage, sur son compte Twitter. Il faut dire que le fondateur du Parti de gauche est de ceux qui s’étaient indignés, en 2015, de la possibilité donnée aux éditeurs de republier l’ouvrage d’Adolf Hitler. Jean-Luc Mélenchon avait même pris la plume pour écrire aux éditions Fayard en leur demandant de ne pas republier Mein Kampf.

 

« Ce livre est le texte principal du plus grand criminel de l’ère moderne. Responsable de la plus grande guerre que le monde ait connue dans son histoire, coupable de ce fait de dizaines de millions de morts, il est de plus le fondateur d’une idéologie de solution finale organisant méthodiquement et industriellement le massacre génocidaire des populations juives et tziganes, le meurtre de masse des homosexuels, de ses opposants politiques francs-maçons, communistes, syndicalistes, socialistes qui eurent le malheur de tomber entre les mains de son régime et de ses collaborateurs. Il est la négation même de l’idée d’humanité universelle. Votre volonté d’une édition critique, avec des commentaires d’historiens, ne change rien à mon désaccord. Éditer, c’est diffuser », argumentait-il.

Dans son emportement, le leader de la gauche de la gauche a toutefois commis une erreur qui n’a pas manqué d’émouvoir le groupe Carrefour. Le géant de la grande distribution l’a aussitôt interpellé sur le réseau social en faisant part de son étonnement et en affirmant ne pas commercialiser l’ouvrage. Et Jean-Luc Mélenchon de reconnaître sa bévue et de présenter ses excuses publiques. Oups…

 

http://www.liberation.fr/france/2016/07/22/besancenot-creuse-le-fosse-avec-melenchon_1467842

Besancenot creuse le fossé avec Mélenchon

 

Par Rachid Laïreche — 22 juillet 2016 à 12:53
Olivier Besancenot, le 1er novembre 2014 à Paris. Photo Kenzo Tribouillard. AFP

Les dernières positions et sorties de Jean-Luc Mélenchon, notamment sur les travailleurs détachés, refroidissent les relations entre le NPA et l’ancien socialiste.

  • Besancenot creuse le fossé avec Mélenchon

Oliver Besancenot, acte 2. Vendredi matin, sur Twitter, la figure de l’extême gauche a (une nouvelle fois) affiché ses différences avec Jean-Luc Mélenchon. Comment ? Olivier Besancenot a posté un billet de blog rédigé par Robert Pelletier, un collègue du NPA. L’auteur se pose des questions sur les positionnements de Jean-Luc Mélenchon.

Les mots sont durs. Pelletier revient sur la sortie de l’ancien socialiste à Bruxelles et la fameuse phrase : «Une Europe de la violence sociale, comme nous le voyons dans chaque pays chaque fois qu’arrive un travailleur détaché, qui vole son pain aux travailleurs qui se trouvent sur place.» Jean-Luc Mélenchon avait accusé les médias. Comprendre : vous déformez le sens des mots. Pour le NPA, le candidat à la présidentielle s’est placé dans «une posture qu’il affectionne, la victime des médias».

«Une spécialité des déclarations provocatrices»

Robert Pelletier revient (aussi) sur le tweet de Mélenchon au soir de la finale de l’Euro entre la France-Portugal : «Ce soir, c’est juste du foot. Rien à voir avec France-Allemagne.» Il écrit : «Ce dérapage s’inscrit dans une double logique, où la volonté du coup médiatique le dispute au nationalisme fortement teinté d’anti-germanisme déjà largement étalé dans son livre le Hareng de Bismarck (le poison allemand).» Selon le NPA, le candidat à la présidentielle s’est fait «une spécialité des déclarations provocatrices trop vite qualifiées de dérapages mais qui font système, tout en combinant un fond pouvant répondre au pire des attentes populaires en matière de concurrence entre salariés, de chauvinisme, de sécuritaire». 

La conclusion acte le divorce à ciel ouvert entre le NPA, qui a comme candidat Philippe Poutou, et Jean-Luc Mélenchon. «Au total, la construction d’un personnage dont l’éthique est bien éloignée de la nôtre, des valeurs que nous défendons. Celles et ceux que nous côtoyons dans les mobilisations et qui soutiennent ou envisagent de soutenir la campagne JLM 2017 ne peuvent continuer à excuser, pour quelque raison que ce soit, des orientations qui ne sont pas des dérapages mal contrôlés.» Cette fois, Jean-Luc Mélenchon ne pourra accuser les médias. Les doutes et les critiques tombent de sa gauche.

Rachid Laïreche

 

https://blogs.mediapart.fr/quinine/blog/120612/non-desole/commentaires

Non, désolé…

Tous les commentaires

Bonjour Quinine, j’aime ton billet. J’ai la même rage. Et les mêmes projets pour dimanche prochain.

Et merde aux journaleux, les « Stéphane Alliès », les « Apathie » et tutti quanti !

Bonjour, Elisa. Tout se paie, un jour ou l’autre.

Effectivement : tout se paye un jour, Quinine.

Par exemple : le Front de Gauche payera très cher le fait d’avoir soutenu un colonialiste pro PCC : Jean-Luc Mélenchon, qui refuse le droit à l’autodétermination du peuple tibétain.

Ah, mais monsieur, l’autodétermination, c’est pas pour tout le monde, mon brave ! Non Mais © !

Il y a des peuples colonisés plus dignes d’être défendus que d’autres, selon Mélenchon.

Les Palestiniens : oui. Les Tibétains : non.

 

Cyp ????? Mais quelle surprise !!! Sourire

Hé ouais… Eelisa ;-)

J’suis abonné ici mais pas pour très longtemps, n’étant pas pété de thunes. Je ne commente quasiment jamais ici, mais là j’ai pas pu résister : Mélenchon, il me sort réellement par les trous de nez. Marre de cette gauche réac, autoritaire, doctrinaire, bornée… et qui refuse tout net de voir que Mélenchon déconne complètement avec sa fixette maladive sur le Tibet : de quel droit cet homme politique se permet de juger un peuple opprimé et colonisé, en relayant la propagande du PCC ?

Inutile de te dire que c’est pas demain la veille que je voterai pour un candidat du Front de Gauche.

Bon, Cyp, je vois que t’as pas changé… Clin d'œil Moi je suis Mélenchonâtre (Rigolant) pour le meilleur et pour le pire…  et reste ! moi non plus je suis pas pétée de thunes, mais franchement, c’est mieux ici que sur la rue… Enfin, je pense. Et puis on fait des rencontres très sympa, avec des gens qui deviennent des vrais amis… et qu’on rencontre en vrai de vrai…

Bises Cyp Sourire

Je le déteste autant que Murène Lapine : il mène la gauche aux oubliettes et je peux te dire que cette très sale affaire à propos du Tibet, on la lui collera sous le pif le plus possible : c’est sans doute un détail de l’histoire… mais d’autres révisionnistes ont eux aussi parlé de détail de l’histoire et ça, ben va falloir apprendre à vivre avec, vous autres idolâtres de ce misérable tribun démagogue. Parce que le jour où la Chine tremblera, le monde s’éveillera… et constarera, effaré, que des abominations dignes du régime nazi ou des Khmers rouges, y ont été et sont encore commises… et il n’y aura aucune pitié pour les collaborateurs de ce régime pourri, dont Mélenchon fait partie.

Sinon ben nous aussi on se voit les uns, les autres très régulièrement autour de tables en bois d’arbre : les déconnologues de l’Icyp et de Rue89 − Ubu89 pour les intimes − ont un bilan carbone particulièrement déplorable : le prochain raout aura lieu en Bretagne dans trois semaines, hé hé ; – )

Et maintenant que les comploteurs masqués ont quasiment disparu du forum d’Ubu89, ben on est peinards, entre gens de bien et francs du collier de tous bords − fors les fafs qui y font toujours des descentes de temps à autre, mais dont nous nous foutons de la poire comme il convient.

Les « choses pas nettes », il y en a partout. Ce qui peut varier, c’est leur fréquence et leur gravité ; leur dévoilement ou non ; le « ménage » fait ou pas par les adhérents et les responsables. Partout, il peut naître un Iznogoud (qui veut seulement être calife à a place du calife) ; un mégalo (la liste est longue) qui croit pouvoir être « maître du monde »; un chef de clan, préoccupé des avanteges pour lui et les siens seulement ; un illuminé , qui a un monde simple en tête et ne veut pas voir que le nôtre est complexe ; un myope, qui ne lève jamais le nez ; un hypermatrope, qui ne le baisse jamais …

La seule façon d’arranger -un peu- les choses est , dans chaque groupe, une lucidité et une vigilance de tous jamais endormies… pas facile! Alors, tous, on a un jour ou l’autre un mauvais réveil…Il faut voir comment on le gère…L’actualité du Pas de Calais illustre bien ce que j’avance. Voyons comment les gens du coin gèreront…

Bonjour tout le monde,

Pareil que toi, Elisa, pas question que je vote dimanche, et ce sera pour moi aussi (je t’ai lue ailleurs) une première. Et j’aimerais que tous les électeurs du FdG fassent de même – sauf si un candidat FdG est présent, évidemment -, ce qui ne se produira bien sûr pas, pour voir quelle serait la belle majorité à l’Assemblée dont se targuent déjà certains socialistes.

A noter qu’avec leurs tripatouillages électoraux – liés au bel accord de vente de ministères à EELV – on se ramasse, chose inédite ici, une triangulaire avec du FN dedans. Mais je n’irai quand même : on a déjà vu par le passé le beau résultat des « votes utiles »! Et puis, j’ai bien le droit d’exprimer mon écoeurement, moi aussi, non? Puisqu’aux électeurs du FN c’est autorisé, d’après certains…

Merci, Quinine, pour tes explications, j’ai du retard de lecture, moi aussi. Et j’aimerais qu’on m’explique ce que sont les « dépouilles du PS » !

Ajout  : (suis un peu lente à la détente, aujourd’hui, et peut-être pas seulement aujourd’hui): on a l’impression que casser le FdG est prioritaire à la lutte contre le FN, au PS… (Mes excuses aux candidats PS peu connus qui arrivent à passer des alliances avec ceux du FdG, il paraît qu’il en existe!)

Sur facebook ce lien circule parmi les FDG. Autant te dire que la photo et l’article nous font mal.

http://www.lavoixdunord.fr/region/jean-luc-melenchon-j-ai-souffert-du-manque-absolu-jna0b0n509204

 Ca ne me fait pas mal, mais ça me fait de la peine : voir abattu ainsi (et traqué jusque sur ce fil même, mais quoi d’étonnant) un homme qui est seul en France – avec les partis qu’il représente, certes, mais la campagne c’est lui qui l’a portée – investi contre le FN, c’est vraiment moche.

Et moi qui ne suis pas « mélenchonâtre » (je suis juste adhérente au PdG, j’essaie le plus possible de distinguer politique et appréciation de personnes), j’ai eu de la peine pour cet homme qui  défendait des convictions que j’estime légitimes, et qu’on vienne lui taper ici sur les doigts pour des questions de politique étrangère, ça m’a un peu plus dégoûtée, non qu’elle n’ait son importance, la politique étrangère, mais ce qu’il en a dit me semble parfaitement admissible d’une part, et d’autre part le billet parlait essentiellement de l’attitude du PS…

Ah oui : je suis seul sur ce fil à ne pas caresser Mélenchon dans le sens du poil… et c’est effectivement pour des raisons de politique étrangère : quoi de plus normal et légitime que je le fasse, puisque cet homme a été candidat aux plus hautes fonctions de l’État tout récemment.

Pauvre Mélenchon : le vilain Cyp Luraghi te traque pour un simple détail de l’histoire.

Désolé Fabrizia, mais j’estime avoir le droit d’être aussi exigeant avec les politiciens de mon bord, qu’avec les ennemis du FN.

«le billet parlait essentiellement de l’attitude du PS»

C’est bien exact. Rigolant

Mais non, vous n’êtes pas le seul : relisez donc.

Désolé Fabrizia, mais j’estime avoir le droit d’être aussi exigeant avec les politiciens de mon bord, qu’avec les ennemis du FN.

Euh… alors, les politiciens de votre bord ne sont pas les ennemis du FN? Bravo!

:-)

Je m’étions planté, hé hé… m’enfin : vous voyez bien ce que je voulais dire.

Vous en aviez fait un max, du hors-sujet sur Rue89, vous et vos amis cabanistes, alors y a pas de raison. J’ai la mémoire lonque, Quinine : très longue.

Bon billet.

C’est certain que tous les reports de voix ne vont pas se faire …

Est-ce que vous n’avez pas été Quinine, il y a un bail, sur Rue89 ?

Il y a un bail, nous étions nombreux sur rue 89…. Sourire

Mais depuis que c’est une succursale du NouvelObs, on remplace la Rue par du Fakir, toussa, et on s’en porte un peu mieux. Bonjour Elisa !

C’est drôle de vous retrouver ici. C’est plus cher que sur Rue …  ;-)

Sur Rue j’étais « Soh ».

C’était fin 2008-début 2009, il y avait les bombardements sur Gaza dont Rue ne parlait pratiquement pas.

Je postait partout des liens vers des articles là dessus et Rue m’a exclu plusieurs fois, simplement pour cela. J’ai fini par laisser Hasky et sa Rue.

Ces massacres, maintenant reconnus partout, les ont obligé à devenir quand même moins sionistes, et un certain « concombre » a diparu.

Je peux continuer à vous appeler Soh, alors ? Mais c’est curieux, vous m’aviez envoyé des messages en privé où figurait votre nom, et «Stéphane» ne me dit rien. Écrivez-moi en privé, si vous voulez. Mediapart, des fois, c’est aussi mal fréquenté qu’ailleurs. Clin d'œil

Je me souviens de Soh bien sûr ! Sourire Moi, j’étais… ben eelisa ! Sourire

Puis la rue a changé, beaucoup changé…Déçu

Oui je me souviens d’Eliza aussi !

Sûr ! Sourire

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2008/04/07/je-ne-suis-pas-daccord-avec-le-boycott-des-jeux-de-pekin-et-la-propagande-anti-chinoise/

Cet article de Mélenchon reprend l’intégralité des mensonges éhontés de la propagande du PCC, publiée en 1987 et intitulé « Le Tibet : cent questions et réponses ».

Ce pamphlet est réfuté par l’intégralité des tibétologues non chinois : il est aussi peu crédible que le Protocole des sages de Sion.

Mais Mélenchon est le meilleur tibétologue du monde : c’est bien connu.

bien ton article elisa les dessous de table ne sont pas joli, joli..mais j’ai la même opinion que cyp sur le chon pardon melenchon et je ne rejoindrai jamais le ftont tant que le chon sera là.

http://nicozeo.com/mise-au-point-sur-la-relation-entre-melenchon-et-le-tibet/

http://www.tibet.fr/site/medias.php?itemid=17999

Trop facile : ses deux billets ignobles puant le colonialisme − de quel droit se permet-il de juger de quelle manière un peuple martyre conviendrait d’être gouverné ? − publiés en 2008 sont toujours en ligne, étalant de manière obscène son laïcardisme haineux et ses positions pro PCC.

Il est comme Badiou qui regrette son soutien ouvert au régime des Khmers rouges. Du bout des lèvres.

Trop facile : mais je ne marche pas. Hé : j’ai été jusqu’à fustiger la rédaction de Rue89 qui a récemment tiré à boulets rouges sur Balme, accusé à tort d’être un candidat conspirationniste pour les articles publiés sur Oulala et vantant les mérites de Soral et Dieudonné, entre autres rouges-bruns… alors il ne faut pas s’étonner si je tire moi aussi à boulets rouges et ne cesserai de le faire, sur ce tribun démagogue qu’est Mélenchon.

 

L’auteur

Le blog

suivi par 4 abonnés

Chez Quinine

Le fil du blog

Attentats de Paris : de Claude Hermant au Bataclan, bien des questions sur le rôle de la gendarmerie

Au fur et à mesure que les enquêtes progressent sur les attentats de janvier et novembre 2015 à Paris, des gendarmes toujours plus nombreux apparaissent à proximité des terroristes.

Récapitulons.

Il y a d’abord la compagne d’Amar Ramdani, un proche d’Amedy Coulibaly suspecté de complicité pour les attentats de janvier 2015. Cette adjudante de gendarmerie qui était en poste au Centre National de Formation au Renseignement Opérationnel du fort de Rosny-sous-Bois, dans la région parisienne, a depuis été radiée des cadres de la gendarmerie. Convertie à l’Islam en 2011, elle était originaire de Lannion en Bretagne.

Ensuite, il y a Claude Hermant, un Lillois informateur de la gendarmerie dont il est désormais certain qu’il a fourni plusieurs des armes ayant été utilisées pour les attentats.

Enfin, la gendarmerie était présente au Bataclan lors de la tuerie du 13 novembre 2015 et n’est pas intervenue.

Rappelons que Josette Brenterch du NPA de Brest est elle-même fille de gendarme. Elle a peut-être un temps souhaité suivre la voie paternelle, puisqu’elle a fait des études de droit jusqu’à l’obtention d’une licence et effectué un service militaire avant de se diriger vers l’enseignement de l’économie et de la gestion. Elle semble en tous les cas garder davantage de sympathie pour la gendarmerie que pour la police.

Au mois de décembre 2011, l’une de ses sbires répondant au pseudonyme de Sklerigenn m’avait conseillé – très fielleusement – d’aller voir les gendarmes, qu’elle qualifiait de « sympathiques ».

Finalement, ce sont eux qui sont venus à moi, début janvier 2012, à propos du pirate informatique « SaMo_Dz », qui n’était autre que le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Depuis cette époque au moins, les services spécialisés de la gendarmerie censés avoir eu pour mission d’identifier ce pirate qui en 2011 s’était attaqué à plusieurs sites de préfectures et autres sites gouvernementaux français ont donc toujours su qui il était.

Mais le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi était protégé tout à la fois par la gendarmerie de Puy-l’Evêque et les magistrats du Tribunal de Grande Instance de Brest pour l’ensemble de ses exactions à mon encontre, comprenant dès l’origine des piratages informatiques et des écoutes téléphoniques illégales.

Aussi, il n’a pas davantage été inquiété pour toutes ses « plaisanteries » sous le pseudonyme de « SaMo_Dz », un drôle de personnage qui se présentait faussement comme un jeune Algérien de Bab El Oued à très forte tendance islamiste depuis sa cave de Puy-l’Evêque, dans le Lot.

Mes échanges avec la gendarmerie à ce sujet, qu’il avait bien captés comme tous les autres, puisqu’il me piratait toujours, l’avaient toutefois convaincu de cesser au moins provisoirement cette activité délictueuse, qu’il n’a jamais reprise par la suite de manière effrénée, comme elle l’était devenue sitôt après la fermeture de son atelier  de dépannage informatique fin mai 2011.

Simultanément, début janvier 2012, j’étais aussi contactée par un individu ayant d’abord fait mine de sympathiser avec moi et qui s’avèrera par la suite, d’une part, être une figure du Front National vouant aux gémonies tout ce que j’étais, et d’autre part, avoir de longue date réellement sympathisé avec nombre de mes harceleurs, Josette Brenterch en tête.

Il en était complice, l’est toujours resté, et je le soupçonne d’avoir organisé avec sa bonne amie Josette Brenterch du NPA de Brest la bagarre de rue qui s’est soldée par la mort de Clément Méric au mois de juin 2013, tout juste quelques jours avant le prononcé du jugement inique et parfaitement scandaleux que les magistrats brestois ont rendu cette année-là à mon encontre, une condamnation fort heureusement annulée par la Cour d’Appel de Rennes le 2 décembre dernier.

Toute l’agitation médiatique provoquée par cette affaire était depuis longtemps retombée lorsqu’approchait notre procès en appel, en 2015.

Les chevaux de bataille du malade mental extrêmement dangereux et prétendument antifasciste Pascal Edouard Cyprien Luraghi étaient toujours les mêmes. Plus que jamais il exprimait sa haine de la liberté d’expression que défendait mon ancien hébergeur de blog OverBlog, condamné comme mon « complice » le 11 juin 2013 à Brest, tout en s’arrogeant des droits sans aucune limite sur ma vie privée et celles de mes proches, qu’il continuait à violer par divers moyens afin de les étaler à la vue de ses lecteurs avec des montagnes de calomnies à notre encontre.

Au mois de mai 2014, la procédure pendante devant la Cour d’Appel de Rennes avait été marquée par des échanges de conclusions et pièces, puis une demande de renvoi de l’avocat de Josette Brenterch ayant estimé tardives et incomplètes les communications de mon avocat en soutien d’une demande subsidiaire de relaxe au motif de la bonne foi. Le procès en appel avait dès lors pris une dimension nouvelle au sens où en première instance seule une annulation de la procédure avait été plaidée par mon avocat qui ne m’avait nullement défendue sur le fond.

Un seul mort ne pouvait plus suffire à frapper les esprits et glorifier comme valeureux militant prétendument « antifasciste » le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, dont le complice frontiste se trouve, ô coïncidence extraordinaire, être lié à des protagonistes de l’affaire de l’assassinat de l’ancien proxénète brestois Bernard Algret au mois de décembre 2005, parmi lesquels José Antonio Fréitas de Jésus, codétenu d’Amédy Coulibaly à Fleury-Mérogis lorsqu’il filmait clandestinement son quotidien dans cette prison, et défendu dans cette affaire d’assassinat par l’actuel avocat de Salah Abdeslam, le Lillois Frank Berton, tandis que lui-même, Pascal Edouard Cyprien Luraghi, se targuait depuis longtemps d’entretenir de bonnes relations avec des militants anti-carcéraux comme le bandit écrivain Abdel-Hafed Benotman, décédé peu de temps après les attentats de janvier 2015 à Paris, le 21 février 2015.

Son inspiratrice étant toujours Josette Brenterch du NPA de Brest, il convient encore de rappeler qu’à l’automne 2005 elle avait organisé un putsch pour renverser les instances dirigeantes du réseau national de collectifs AC ! qui avaient alors pour tort de me soutenir contre elle.

Elle leur avait substitué une équipe de son choix dirigée par le Lillois Serge Havet.

Pour cette opération, ses principaux hommes de main étaient les trois Brestois qu’elle avait délégués aux assises nationales d’AC ! organisées par la section de la LCR de Clermont-Ferrand au Mont-Dore à la mi-octobre 2005 afin d’y représenter sa toute nouvelle AC ! Brest recomposée à cet effet au moyen d’un premier putsch organisé contre les dirigeants de cette association trois semaines plus tôt, ainsi que le représentant du collectif AC ! Lannion Philippe Vital.

Par ailleurs, on ne sait très exactement ce que le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi a bien pu faire durant les six mois où, de mai à novembre 2014, il avait cessé de troller le site d’information Rue89 et totalement fermé son blog « ICYP », sinon qu’il a comploté à mort.

 

http://www.lavoixdunord.fr/region/affaire-hermant-j-avais-tout-le-materiel-pour-ia0b0n3603512

Affaire Hermant : «J’avais tout le matériel pour cela», ou lorsqu’une audition gênante refait surface

 

Publié le 30/06/2016

PATRICK SEGHI

« N’ayant plus de nouvelles de mes agents traitants, j’ai continué à travailler avec ce Samir. Je lui ai fourni entre 40 et 45 pièces… » L’affaire Claude Hermant, trafic d’armes présumé en bande organisée, prend un éclairage nouveau à la lecture d’auditions qui circulent sur Internet.

 

 Claude Hermant n’a pas été mis en examen du chef d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Photo E. Bride

 

L’une d’entre elles, exploitée sur le site www.greffiernoir.com, renvoie à la question de la remilitarisation des armes récupérées. Claude Hermant, emprisonné depuis près de dix-huit mois, y fait d’étonnantes révélations. « Les armes les plus lourdes, dites de guerre, les kalash, je lui ai vendues en l’état. Elles étaient neutralisées… Il faut du matériel très lourd, et des connaissances certaines pour retoucher… Il y a un risque d’explosion, tout simplement. »

Le récit prend une nouvelle tournure lorsque Claude Hermant évoque les armes de poing. « La remise du VZ 61 (skorpion), ça, je sais le faire, et pour le TT33 (Tokarev), c’est le même procédé. Il s’agit d’un simple démontage de canon et de perçage avec une mèche. Au niveau de mon atelier de Lomme, j’avais tout le matériel pour ça… » Depuis, Samir L. a été arrêté et emprisonné. Un interrogatoire en date du 29mai 2015 livre la version d’un Roubaisien sous influence, minimisant les faits : « Parmi ces armes, il y avait des pistolets, des skorpions et des kalachnikovs… Il me disait : essaie de les vendre entre 1 200 et 1 300 euros… » L’affaire est couverte par le secret défense.

Claude Hermant n’a pas été mis en examen du chef d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. « En détaillant ce qui a pu paraître dans la presse (à la suite de la tuerie d’Amedy Coulibaly, à l’Hyper Cacher de Paris, le 9 janvier 2015), j’ai pris conscience que ces armes ont pu être des armes que j’ai été amené à fournir à Samir. » Juste une intuition, rien de plus, extraite de cette audition du 22 janvier 2015.

 

http://www.lavoixdunord.fr/region/tuerie-de-l-hyper-cacher-amedy-coulibaly-possedait-ia19b0n3608525

Affaire Hermant : Amédy Coulibaly possédait des armes lilloises

 

Publié le 02/07/2016

PAR PATRICK SEGHI

Au moins quatre pistolets semi-automatiques, retrouvés dans l’arsenal d’Amédy Coulibaly, responsable de la tuerie de l’Hyper Cacher en janvier 2015, ont transité par Seth Outdoor, la société de la compagne de Claude Hermant révèle une note d’instruction.

 

 Claude Hermant a t il eu une intuition juste ? Photo Edouard Bride  VDNPQR

 

Les bases de données d’Europol-Interpol sont une mine de renseignements. « Plusieurs armes en possession d’Amedy Coulibaly ont été transformées à blanc par la société slovaque KolArms, puis vendues à la société AFG qui les a ensuite vendues à Seth Outdoor (gérée par la compagne de Claude Hermant) basée à Haubourdin entre juillet et novembre 2014. » Voici que les choses se précisent : « Quatre pistolets semi-automatiques Tokarev en possession d’Amedy Coulbaly sont identifiés comme ayant été vendus à Seth Outdoor, tandis qu’un autre pistolet semi-automatique Tokarev et un fusil d’assaut CZ sont susceptibles également de provenir de Seth Oudoor ». Claude Hermant, (présumé innocent), ex-barbouze, poursuivi dans le cadre d’un trafic d’armes en bande organisée semble avoir eu une intuition fulgurante quand il s’interrogeait sur la destination de certaines des armes qu’il aurait pu vendre (nos éditions précédentes).

Le chaînon manquant

D’autres pièces permettent, au passage, de mieux comprendre les conditions de son arrestation. « C’est le service des douanes (DOD de Rouen) qui recueillera un renseignement selon lequel la société Seth Outdoor recevait des armes non ou partiellement démilitarisées en provenance de Slova quie. » Ce renseignement va permettra aux douanes « de procéder à la livraison surveillée de six pistolets-mitrailleurs CZ 58 (20 janvier 2015) » et à l’interpellation de la compagne de Claude Hermant qui sera placée en garde à vue, tout comme son compagnon ensuite.

Un détective belge, P.H., très connu dans le milieu des « collectionneurs », a été cité comme étant le « premier fournisseur de Claude Hermant en armes en provenance de la société AFG ». Ce dernier a déclaré que Claude Hermant était « son plus gros client ». Savoureux, lorsqu’on sait que le Lillois, alors informateur de la gendarmerie, avait dédouané par mail auprès de ses officiers traitants P.H. de tout trafic.

Claude Hermant a, lui, mis en cause Samir L. Un Roubaisien, bien connu des services de police et aujourd’hui incarcéré, comme étant son « unique client ». Ce que S.L. « conteste ». Compréhensible. Il ne manque qu’un intermédiaire entre les armes de Seth Outdoor et Amédy Coulibaly. La question du chaînon manquant occupe d’autant plus tous les esprits « qu’aucun rapprochement en l’état de la procédure n’a été effectué avec la personne d’Amédy Coulibaly ».

 

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/attentats-de-paris-au-moment-de-la-tuerie-il-y-avait-6-militaires-postes-devant-le-bataclan–832262.aspx

Attentats de Paris: »Au moment de la tuerie, il y avait 6 militaires postés devant le Bataclan »

 

Publié le 05 juillet 2016 à 09h23   |  1888  |

 

Georges Dallemagne, député CDH de la commission attentat, était l’invité de la rédaction de Bel RTL ce matin. Il répondait aux questions de notre journaliste Antonio Solimando et revenait sur les conclusions émises par la commission d’enquête parlementaire française, au sujet des attentats de Paris du 13 novembre.

 

Alors que la commission d’enquête parlementaire française présente ses conclusions ce mardi sur les attentats de Paris du 13 novembre, Georges Dallemagne, député CDH et membre de la commission belge explique que les autorités françaises se sont retrouvés face à de grosses difficultés. En effet, lors de l’attaque du Bataclan, non seulement la gendarmerie était sur place mais 6 militaires étaient postés devant la salle de concert.

Georges Dallemagne: « Les Français arrivent avec leurs conclusions maintenant. C’est normal, ils ont commencé leur commission d’enquête 4 mois avant nous. Ils vont faire toute une série de recommandations. Il y a toute une série qui concerne la manière dont eux-mêmes se sont organisés. En France aussi, ils ont eu de grosses difficultés. On sait que la gendarmerie n’est pas intervenue alors qu’elle était présente sur place. On sait que la force sentinelle, c’est-à-dire qu’il y avait 6 militaires en arme devant le Bataclan, n’est pas intervenue au moment où le carnage se produisait au Bataclan ».

Antonio Solimando: « Il y avait 6 militaires devant le Bataclan au moment de la tuerie? »

Georges Dallemagne: « Oui, c’est la force sentinelle. Ils ont estimé qu’ils ne devaient pas intervenir parce que leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir pendant le carnage et que leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes, ce qui est tout à fait incroyable ».

 

http://www.lalibre.be/archive/un-depute-belge-l-affirme-6-militaires-en-armes-devant-le-bataclan-ne-sont-pas-intervenus-le-soir-des-attaques-577b5d4735705701fd967b73

Un député belge l’affirme: 6 militaires en armes devant le Bataclan ne sont pas intervenus le soir des attaques

 

AFP Publié le mardi 05 juillet 2016 à 09h09 – Mis à jour le mardi 05 juillet 2016 à 16h43

Attentats de Paris : de Claude Hermant au Bataclan, bien des questions sur le rôle de la gendarmerie dans Attentats 577bc77235705701fd96b92f

 

 

Six militaires de la force sentinelle française se trouvaient devant le Bataclan le soir des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, mais ils ne sont pas intervenus car leurs règles d’engagement ne le prévoyaient pas, a affirmé mardi matin le député cdH Georges Dallemagne sur Bel RTL, quelques heures avant la présentation du rapport de la commission d’enquête française sur les attentats.

Le rapport et les recommandations de la commission d’enquête française arrivent alors que les travaux de la commission d’enquête parlementaire belge sont toujours en cours. « Ils ont commencé quatre mois avant nous », souligne Georges Dallemagne. Si le rapport français risque de pointer du doigt les manquements belges, « chacun doit balayer devant sa porte », car « en France aussi il y a eu de grosses difficultés ».

« On sait que la gendarmerie n’est pas intervenue alors qu’elle était présente sur place. On sait que la force sentinelle, qui avait six militaires en armes devant le Bataclan n’est pas intervenue au moment où le carnage se produisait au Bataclan », a affirmé le député. « Ils ont estimé qu’ils ne devaient pas intervenir car leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes. C’est tout-à-fait incroyable, hallucinant. »

 

Le député cdH déplore que dans plusieurs dossiers liés au terrorisme, on ait « un peu manqué de bon sens ». « On interroge des bases de données mais on ne prend plus la peine de décrocher son téléphone » pour vérifier une information. Georges Dallemagne souligne cependant que « la coopération entre la France et la Belgique est très étroite et de très bonne qualité ».

Les militaires belges en rue « ont les moyens de réagir adéquatement »

Le ministère de la Défense a assuré mardi que les militaires déployés en rue en soutien de la police fédérale avaient « tous les moyens à leur disposition pour réagir adéquatement (à des incidents) dans le cadre de leur mission », dans une allusion au fait que certains militaires français ne soient pas intervenus lors de l’attaque du Bataclan à Paris le 13 novembre dernier.

« Nos militaires sont en rue dans un contexte très spécifique avec des règles d’engagement (les circonstances dans lesquels ils peuvent faire objet de la force, ndlr) adaptées », a indiqué un porte-parole du ministre de la Défense, Steven Vandeput, à l’agence Belga.

Selon lui, la Défense se refuse à communiquer en détails quelles sont ses règles d’engagement des militaires engagés dans l’Opération « Vigilant Guardian » (OVG) « pour des raisons de sécurité ».

Quelque 1.800 militaires sont actuellement engagés dans cette opération de sécurité intérieure, en appui de la police fédérale.

« Nous ne pouvons pas nous prononcer sur l’engagement des militaires en France (l’opération Sentinelle, qui mobilise 10.000 hommes et femmes) qui diffère à la base du nôtre », a ajouté le porte-parole de M. Vandeput (N-VA).

 

L’attaque du Bataclan n’aurait pas pu être évitée, selon le rapporteur de la commission d’enquête parlementaire en France

L’attaque djihadiste du 13 novembre contre le Bataclan n’aurait pas pu être évitée, estime le rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats Sébastien Pietrasanta, alors que des menaces avaient été proférées en 2009 et 2015 et étaient connues du renseignement.

« Contrecarrer les attaques aurait supposé que les magistrats instructeurs et les agents des services de renseignement aient gardé, personnellement, en mémoire toutes les cibles mentionnées par les terroristes lors de leurs auditions », selon le député socialiste qui présente mardi les conclusions de la commission.

Utilité « limitée » de l’état d’urgence et des militaires déployés après les attentats de 2015

L’état d’urgence décrété dans la foulée des attaques djihadistes du 13 novembre à Paris et le déploiement de militaires n’ont qu’ »une portée limitée sur la sécurité nationale », a encore estimé le rapporteur de la commission d’enquête. « L’état d’urgence a eu un effet mais il semble s’être rapidement amenuisé. Et dix-huit mois après le début de l’opération Sentinelle, alors que cette contribution qui a été jusqu’à 10.000 hommes (compte) encore aujourd’hui de 6.000 à 7.000 soldats, je m’interroge sur la valeur ajoutée réelle dans la sécurisation du territoire national », a déclaré Sébastien Pietrasanta.

 

La commission d’enquête préconise par ailleurs une réorganisation des services de renseignements français, aujourd’hui éclatés en différentes entités, autour d’une agence nationale placée directement sous l’autorité du Premier ministre. « Face au défi du terrorisme international, il faut des ambitions beaucoup plus élevées que ce qu’a mis en oeuvre jusqu’à maintenant le ministère de l’Intérieur en termes de renseignement et créer une agence nationale de lutte contre le terrorisme », a déclaré Georges Fenech, le président de la commission.

 

 

1...34567...10

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo