Jean-Luc Mélenchon : la débâcle…

Et voilà !

Le NPA n’existe plus, au moins à Brest où ses anciens militants se retrouvent quasiment tous à LFI, qui à son tour se fait dégager par l’électeur, la démocratie, le peuple souverain…

Conclusion : partout où ils se présentent, les assassins d’ingénieurs, Rouillan et toute sa clique terro sont massivement rejetés, la France dans son ensemble condamne leurs exactions et ne veut pas davantage de révolution communiste.

Quant au fer de lance et double astrologique Jean-Marc Donnadieu de Béziers… ne pouvant plus cacher son anxiété, il me visite maintenant plusieurs fois par jour, cinq pour la seule journée d’hier…

 

https://www.bfmtv.com/politique/apres-le-coup-de-massue-des-europeennes-les-insoumis-tentent-peniblement-d-analyser-leur-defaite-1700328.html

Après le coup de massue des européennes, les insoumis tentent d’analyser leur défaite

 

27/05/2019 à 20h36 Mis à jour le 27/05/2019 à 23h05
Jean-Luc Mélenchon et Manon Aubry, le soir des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019

Jean-Luc Mélenchon et Manon Aubry, le soir des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019 – AFP – Geoffroy Van der Hasselt

 

Dimanche soir, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a subi une véritable déroute électorale, recueillant péniblement 6,3% des suffrages. Un score qui risque d’affaiblir durablement La France insoumise au sein de la gauche.

 

Jean-Luc Mélenchon n’en est pas à sa première déconvenue politique. Sa carrière est parsemée de moments de désillusion, à la suite desquels l’ancien socialiste a pour habitude de prendre du champ, avant tout pour retrouver le moral.

Dimanche soir, aux européennes, son mouvement La France insoumise (LFI) a subi une véritable déroute électorale, n’atteignant que 6,3% des suffrages exprimés. Par rapport à l’élection présidentielle de 2017 et les 19,58% recueillis alors par Jean-Luc Mélenchon, l’écart est immense. Et ce alors que LFI s’était donné pour objectif de démontrer son hégémonie sur la gauche. Ou, du moins, sa position de force, sa cohérence idéologique et sa capacité d’entraînement populaire.

Changement de braquet

Ce lundi, la plupart des cadres insoumis ont encore du mal à réaliser ce qu’il s’est produit. La gueule de bois est palpable. Au début de la campagne, Jean-Luc Mélenchon espérait miser sur son électorat de la présidentielle, le plus massif, mais aussi le plus friable, le plus hétérogène.

En cours de route, constatant que les choses ne décollaient pas du tout, la liste conduite par Manon Aubry a changé de braquet. Désormais, il fallait viser l’électorat des dernières législatives, celles où LFI avait recueilli 11,03% des suffrages (avec plus de 50% d’abstention).

« Si on dépasse 10%, c’est bien. Si on est dessous, c’est une défaite sévère », prévenait un membre de l’entourage du chef auprès de BFMTV.

Dégagistes victimes du dégagisme

Au final, les insoumis se trouvent très largement dépassés par Europe Écologie-Les Verts, dont la liste, emmenée par Yannick Jadot, a réalisé une surprenante percée avec 13,5% des voix. Un hold-up sur une partie de l’électorat de la gauche (mais aussi du centre) qui décontenance les proches de Jean-Luc Mélenchon.

« L’électorat LFI ne s’est pas reporté sur le Rassemblement national, il s’est reporté sur les Verts, sur d’autres formations politiques. Donc ce ne sont pas des gens qui ont choisi un vote de colère, ce sont des gens qui, tout simplement, ont arrêté de voter pour nous, et ont voté pour d’autres, ou n’ont pas voté du tout », déclare l’un d’entre eux à BFMTV.

Certains viennent à se dire victimes à leur tour, après l’avoir prôné durant la campagne présidentielle, d’une forme de « dégagisme »:

« La vague nous a touchés, c’est tout. Les classes populaires, de toute évidence, on ne leur fait plus envie. On s’est polarisé sur les gilets jaunes, mais est-ce que les gilets jaunes représentent toutes les classes populaires? La réponse est non. Et tous ces gens ne se reconnaissent plus chez nous. »

« On en a fait des tonnes, avec les gilets jaunes… »

De cette perplexité ressort le clivage stratégique fondamental qui perdure au sein de La France insoumise: celui qui sépare ceux qui entendent fédérer la gauche de ceux qui veulent « fédérer le peuple ». S’ajoute à cela l’équation personnelle de Jean-Luc Mélenchon, mise à mal par l’épisode des perquisitions au siège de LFI et de sa réaction fulminante face aux enquêteurs.

Pour un historique du parti, la défaite de dimanche est une « conséquence de fautes cumulées: les perquisitions, les distances prises avec la gauche, le ‘eux et nous’, la haine plutôt que l’espoir ». Et de poursuivre son diagnostic sans concession:

« Et puis les gilets jaunes, les gilets jaunes, on en a fait des tonnes, avec les gilets jaunes… Résultat, ils ont voté à 50% pour le RN, les gilets jaunes! Perméabilité nulle. Le référendum anti-Macron, c’était surtout bon pour Le Pen. Notre formation est totalement mise à l’écart. Le maintien du mouvement se pose. »

Les démissionnaires confortés?

Ceux qui ont quitté le mouvement, dont la liste s’est allongée au fil des mois, jugent aujourd’hui leur choix plus justifié que jamais.

« C’est étonnant de voir à quel point on avait raison. Après cet effondrement de la FI, il va être très dur de remonter la pente. L’adoption de la ligne populiste, c’est ce qui nous avait permis de frôler les 20% à la présidentielle. Cette ligne-là a été abandonnée, on en voit les conséquences. À l’heure actuelle, la FI est aussi faible que la droite. C’est une défaite », constate un ancien de la maison Mélenchon.

Pour cet ex-insoumis, « tous les gains » récoltés en 2017 ont été perdus. « La structure gazeuse montre ses limites. On n’a aucun endroit pour parler », déplore-t-il, pointant du doigt la structure atypique du mouvement. Un sujet de crispation qui a, à maintes reprises, secoué LFI en interne. Récemment, ce fut à l’occasion du départ tonitruant du politologue Thomas Guénolé. À quelques jours du scrutin, le conseiller régional d’Île-de-France, Andréa Kotarac, a porté l’estocade en quittant LFI pour voter RN. Un symbole dévastateur.

Ruffin se tient à l’écart

Et maintenant, où va-t-on? Difficile d’y voir clair. Le député électron libre François Ruffin, à qui certains prêtent un conflit d’ambitions avec Jean-Luc Mélenchon, compte bien préserver son autonomie. Notamment à l’Assemblée nationale, où il planche sur divers dossiers, comme la privatisation d’Aéroports de Paris, objet d’un référendum d’initiative partagée. Son entourage assure auprès de BFMTV qu’il se tient bien à l’écart du bilan des européennes.

Un proche du mouvement résume bien l’impasse dans laquelle se trouve désormais le mouvement:

« Si on avait été à 9, 10%, c’aurait été une bonne occasion de remettre sur la table des débats qu’on n’a pas eus depuis deux ans, de changer de ligne, de faire évoluer notre offre. Mais avec 6%, qu’est-ce que tu veux faire évoluer? »

Jules Pecnard et Anne Saurat-Dubois

 

 

https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/resultats-europeennes-2019-apres-la-debacle-de-lfi-clementine-autain-remet-en-cause-la-ligne-politique-du-parti_3463855.html

Résultats européennes 2019 : après la débâcle de LFI, Clémentine Autain remet en cause « la ligne politique » du parti

 

La députée de Seine-Saint-Denis est l’une des rares élus LFI à critiquer la ligne adoptée par Jean-Luc Mélenchon.

Clémentine Autain sur le plateau de France 2, le 24 janvier 2019. 
Clémentine Autain sur le plateau de France 2, le 24 janvier 2019.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

 

Pour Clémentine Autain, c’est « la ligne politique » de La France insoumise « qui est en cause » après la débâcle subie par son parti lors des élections européennes. Dans une interview accordée à l’Obs (article payant), la députée de Seine-Saint-Denis tire des leçons après ce scrutin et s’en prend à Jean-Luc Mélenchon, déplorant l’accente mis sur « le ressentiment » et le « clash » depuis deux ans.

L’état d’esprit polémique et clivant a sans doute pris le dessus sur la mise en avant de notre vision du monde et de nos propositions. Or notre famille politique prospère quand elle s’appuie sur le ressort de l’espérance et non sur celui de la haine.Clémentine Autainà l’Obs

Pour Clémentine Autain, si LFI a récolté 6,31% des voix, loin des 19,58% obtenus par Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, c’est parce que ses électeurs « ont été désarçonnés ou mécontents de la proposition politique qu’on leur a faite ». En 2017, « on avait eu un Mélenchon rassembleur » qui « avait réussi à faire le plein au sein de la gauche radicale et à capter un électorat déçu du PS » mais « ce capital politique s’est érodé », juge-t-elle. « La séquence des perquisitions », menées en octobre au siège de LFI et au domicile de Jean-Luc Mélenchon « a évidemment pesé mais ce n’est pas le seul paramètre ».

« Des murs » plus que « des passerelles »

La parlementaire déplore « la récurrence de formulations » visant à « cliver » ainsi que les « murs » dressés « là où il aurait davantage fallu chercher à construire des passerelles ». Elle cite pour exemple le « Manifeste pour l’accueil des migrants », publié en septembre par l’hebdomadaire Politis, Mediapart et la revue Regards qu’elle co-dirige. Jean-Luc Mélenchon et  a fait le choix « d’entrer en opposition frontale avec les signataires » de ce texte, accuse-t-elle.

Cela veut-il dire que Jean-Luc Mélenchon n’est plus candidat naturel de LFI pour la présidentielle de 2022 ? « Ce n’est pas le sujet. La discussion que nous devons avoir, c’est quelle stratégie et comment on se met en mouvement pour reconstruire une perspective de transformation sociale et écologiste », répond Clémentine Autain.

Et d’ajouter : « j’ai posé la question du pluralisme et de la démocratie interne il y a plus d’un an. Cela avait été très fraîchement accueilli à l’époque. On nous avait promis des changements à l’été, un meilleur fonctionnement de l’espace politique… Mais rien n’a été fait en ce sens ».

 

 

https://www.lepoint.fr/politique/mais-ou-sont-passes-les-electeurs-de-jean-luc-melenchon-28-05-2019-2315433_20.php

Mais où sont passés les électeurs de Jean-Luc Mélenchon  ?

 

Entre démobilisation électorale et désaveu politique, la sentence infligée à La France insoumise est terrible. Simple accident ou crépuscule du mouvement ?

 

Par

Modifié le 28/05/2019 à 11:28 – Publié le 28/05/2019 à 07:31 | Le Point.fr

 

Plus qu’un doute, c’est un désaveu clair et massif. Avec seulement 6,31 % des suffrages exprimés (soit 1 428 386 votes), La France insoumise n’arrive qu’en cinquième position de ces élections européennes, derrière les listes RN, LREM-MoDem, Europe Écologie et Union droite-centre. Il s’agit là d’un coup dur à encaisser pour un mouvement politique qui aimait jusqu’alors se présenter comme la première force d’opposition à Emmanuel Macron – en dépit d’un groupe de parlementaires restreint. Même sur ses terres marseillaises, le leader de La France insoumise n’a pas su convaincre : sa liste conduite par Manon Aubry ne récolte qu’un petit 8,2 %, guère plus convaincant que son score national. Qu’est-il arrivé à La France insoumise  ? L’électorat de Jean-Luc Mélenchon se serait-il évaporé  ? Les Insoumis seraient-ils lassés  ?

Lire aussi Coignard - Mélenchon : après le gilet jaune, la veste verte !

D’après l’étude Ifop-Fiducial du 27 mai 2019, près de 53 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle sont restés chez eux dimanche dernier, un record de démobilisation électorale, à rebours de la forte mobilisation hexagonale. Cette démotivation des électeurs insoumis pourrait s’expliquer par la mauvaise séquence politique spectaculaire que vient de traverser Jean-Luc Mélenchon, perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne.

Lire aussi Plan B : ce document que Mélenchon voudrait oublier

L’électorat de Jean-Luc Mélenchon s’est transféré vers d’autres listes de gauche.

Si la passion des électeurs insoumis semble s’étioler, elle n’explique qu’en partie l’effondrement du mouvement dans les urnes, dont le score de la présidentielle de 19,58 % des suffrages exprimés a été divisé par trois (7 059 951 électeurs votant pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle). Chez les électeurs de La France insoumise de la présidentielle au premier tour, « seuls 36 % ont reconfirmé leur choix aux européennes, c’est un niveau très faible », commente Fédérico Vacas, directeur adjoint du département politique chez Ipsos. « La France insoumise n’est pas le seul parti touché par ce désaveu ; seuls 34 % des électeurs de François Fillon ont voté pour Les Républicains à ces européennes. » Pour ce spécialiste de l’opinion, il faut aussi prendre en compte l’éclatement de la gauche en quatre listes contre seulement deux lors de la présidentielle de 2017 : « Sans surprise, l’électorat de Jean-Luc Mélenchon s’est transféré vers d’autres listes de gauche. »

Lire aussi Comment Mélenchon peut invectiver impunément sur son blog

Enfin, le profil de l’électorat de La France insoumise évolue. Les jeunes, qui représentaient 30 % des voix LFI en 2017, se sont massivement transférés vers la liste écologiste menée par Yannick Jadot, arrivé en troisième position. « L’électorat de La France insoumise s’est rétréci vers son noyau dur. Les classes populaires semblent moins séduites et la liste réalise ses meilleurs scores avec les professions intermédiaires et employés », commente Fédérico Vacas. Reste que la sentence infligée à La France insoumise est terrible.

Sur le même sujet

Coignard – Mélenchon : après le gilet jaune, la veste verte !

 

 

Page View Activity

Date Heure Syst?me Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
28 May 09:47:37 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
Jean-Luc Mélenchon : la débâcle... dans AC ! Brest fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.105)  

(Pas de lien r?f?rant)
27 May 13:52:55 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Attentats Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.107)  

(Pas de lien r?f?rant)
27 May 13:28:44 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Calomnie Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.107)  

(Pas de lien r?f?rant)
27 May 13:00:54 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Corruption Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.107)  

(Pas de lien r?f?rant)
27 May 10:28:12 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Crime Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.112)  

(Pas de lien r?f?rant)
27 May 04:37:01 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Folie Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.108)  

(Pas de lien r?f?rant)
26 May 11:18:35 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans LCR - NPA Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.114)  

(Pas de lien r?f?rant)
25 May 16:48:10 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Le Post Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.111)  

(Pas de lien r?f?rant)
25 May 10:31:30 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Luraghi Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.111)  

(Pas de lien r?f?rant)
25 May 04:39:04 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans NEMROD34 Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.101)  

(Pas de lien r?f?rant)
24 May 04:40:55 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Pédophilie Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
23 May 15:50:12 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Perversité Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
23 May 11:01:54 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Politique Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
22 May 10:15:09 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Rue89 Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
22 May 04:50:06 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Sceptiques du Québec Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
20 May 16:08:11 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr dans Ufoscepticisme Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
20 May 04:31:44 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
19 May 10:36:11 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
18 May 04:50:47 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.11)  

(Pas de lien r?f?rant)
17 May 10:49:54 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

17 May 10:49:36 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
17 May 04:55:10 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
16 May 18:18:26 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
16 May 10:48:55 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
15 May 10:41:05 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

15 May 10:40:43 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
15 May 09:45:31 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
15 May 05:06:48 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.22)  

(Pas de lien r?f?rant)
14 May 04:52:11 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
13 May 10:50:33 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
13 May 04:31:46 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

13 May 04:30:48 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
12 May 19:35:21 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
12 May 11:45:22 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

12 May 11:35:55 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
11 May 16:29:35 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien r?f?rant)
11 May 04:58:13 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

10 May 12:19:23 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

(Pas de lien r?f?rant)
10 May 10:19:31 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

(Pas de lien r?f?rant)
10 May 10:18:41 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

(Pas de lien r?f?rant)
10 May 05:00:03 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

9 May 10:28:09 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

9 May 10:24:24 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

(Pas de lien r?f?rant)
8 May 12:50:21 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.193)  

(Pas de lien r?f?rant)

 

Date Heure Syst?me Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
6 May 17:25:09 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
fr Lieuran-lès-béziers,
Languedoc-Roussillon,
France / fr-fr
Free Sas (78.220.74.62)  

https://www.google.com/

6 May 09:08:23 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
gb Whitechapel,
Tower Hamlets,
United Kingdom / fr-fr
M247 Ltd (217.151.98.54)  

(Pas de lien r?f?rant)
4 May 10:47:06 Chrome 74.0
Win7
1920×1080
ro Bucarest,
Bucuresti,
Romania / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.43)  

(Pas de lien r?f?rant)

 

De quoi se mêle Jean-Luc Mélenchon ?

C’est la question que posait, très fâchée, la présidente géorgienne la semaine dernière (voir ci-dessous).

C’est amusant, cette propension des deux doubles astrologiques Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marc Donnadieu de Béziers à s’attirer les mêmes réponses…

Pour mémoire, je recolle ci-dessous une copie de mon article du 26 mai 2010 sur mon ancien blog « Un petit coucou » sur la plateforme de blogs OVERBLOG (cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte) :

 

2010-05-26 De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu  - Un petit coucou

 

Sachant que je publiais automatiquement toute nouvelle menace ou dénonciation calomnieuse de mes harceleurs, le pervers Jean-Marc Donnadieu m’avait envoyé par courrier électronique une copie assortie de nouvelles menaces de la dénonciation calomnieuse qu’il venait d’adresser à mon hébergeur de blog OVERBLOG.

Ainsi était-il assuré que je la publierais, ce qu’il attendait pour porter plainte contre moi pour avoir soi-disant publié un courrier électronique « privé »…

Fin décembre 2011, il expliquera dans un très long texte publié sur l’un de ses sites personnels depuis tous disparus qu’il était intervenu sur mon blog à compter du 13 avril 2010 dans le but de venir en aide à ses amis de la bande de « déconnologues » du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, lesquels avaient échoué le 10 avril 2010 à obtenir de mon hébergeur la suppression de mon blog, alors ouvert depuis tout juste deux semaines.

Par ailleurs, l’un d’eux, le résident thaïlandais pseudonymé « Homere », tout comme Jean-Marc Donnadieu originaire de l’Hérault, ayant notamment fréquenté l’université de Montpellier, avait déjà expliqué au mois d’octobre 2010 avoir organisé tous les harcèlements dont j’étais victime depuis le mois de février 2009 dans le but d’obtenir tout à la fois des condamnations judiciaires les plus lourdes possibles à mon encontre, mon internement psychiatrique « à vie », et bien sûr la disparition ainsi que la fin de tous mes écrits publics anonymes.

En attendant, j’étais sans cesse harcelée et provoquée par toute leur bande en délire guettant de ma part la réplique à exploiter pour me faire un procès.

Celle du 26 mai 2010 intitulée « De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu ? » fut donc décisive.

Mais nous ne le savions pas encore…

 

 

https://www.lejdd.fr/Politique/la-presidente-georgienne-repond-a-jean-luc-melenchon-sur-lotan-de-quoi-je-me-mele-3898705

La présidente géorgienne répond à Jean-Luc Mélenchon sur l’Otan : « De quoi je me mêle? »

 

11h56 , le 15 mai 2019

La présidente géorgienne Salomé Zourabichvili s’en est pris mardi soir au leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon. Celui-ci avait qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide »

 

Jean-Luc Mélenchon a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l'Otan de "provocation grossière et stupide".

Jean-Luc Mélenchon a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide ». (Reuters)

 

C’est une petite phrase de Jean-Luc Mélenchon qui a provoqué la colère de la présidente géorgienne Salomé Zourabichvili. Lors d’un discours samedi à Marseille, le leader de la France insoumise a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide ». « Vous avez intérêt à avoir des députés qui ne participeront pas à l’hystérie anti-russe et pro-Otan qui sévit au Parlement européen », a-t-il également ajouté. Interrogé mardi soir par le Figaro, la présidente géorgienne a répondu vertement au chef des députés insoumis : « De quoi je me mêle? », a-t-elle lancé avant de dénoncer « un acharnement eurosceptique ».

Lire aussi - En Géorgie, une diplomate française vise la présidence

« La Russie ne nous a pas fait changer d’un iota notre direction euro-atlantique, ce n’est pas Mélenchon qui va nous faire changer », a-t-elle ajouté en marge d’un colloque sur les populismes organisé à Paris.

Moscou considère l’entrée de la Géorgie dans l’Otan comme une ingérence occidentale

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a réaffirmé en mars dernier que la Géorgie rejoindrait l’Alliance atlantique malgré l’opposition de Moscou.  »Les 29 alliés ont clairement indiqué que la Géorgie deviendrait un membre de l’Otan. Nous allons continuer de travailler ensemble pour préparer l’adhésion de la Géorgie à l’Otan », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre géorgien Mamouka Bakhtadzé à Tbilissi.

« Nous n’acceptons pas que la Russie ou n’importe quelle autre puissance puisse décider qui peut être membre » de l’Otan, a-t-il insisté.

L’éventualité d’une adhésion de Tbilissi à l’Otan, dont les 29 membres comptent plusieurs anciens pays du bloc communiste, est considérée par Moscou comme une ingérence occidentale dans sa sphère d’influence. Les dirigeants de l’Alliance atlantique avaient estimé lors d’un sommet en 2008 à Bucarest que la Géorgie avait vocation à rejoindre l’Otan mais ils n’ont jusqu’à présent pas lancé le processus d’adhésion.

L’année dernière, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a affirmé que l’éventuelle entrée de la Géorgie à l’Otan « pourrait provoquer un conflit terrible ».

Sur le même sujet :
Dossiers :

 

Cyprien Luraghi déteste les Juifs et leur crache dessus

Il l’a dit publiquement sur Twitter hier soir, ce qui est quand même beaucoup mieux que de le dire en cachette dans les commentaires de son blog devenus privés en 2013…

Comme ça, au moins, tout le monde sait à quoi s’en tenir.

Rappelons ici que son collègue Jean-Marc Donnadieu de Béziers tient lui aussi des propos antisémites publics. J’en ai vus sur son mur Facebook depuis que je vais régulièrement voir ce qu’il y poste. Il y en avait aussi dans ses commentaires sur mon ancien blog « Un petit coucou » chez OVERBLOG, comme rapporté dans cet article du 3 septembre 2010 (cliquer sur les images pour les agrandir et lire les textes) :

 

2010-09-03 Jean-Marc Donnadieu veut ma mort - Un petit coucou

2010-09-03 Jean-Marc Donnadieu veut ma mort - Un petit coucou - 2
 

Cyprien Luraghi déteste les Juifs et leur crache dessus dans AC ! Brest FireShot%2BCapture%2B065%2B-%2B%25284%2529%2BCyprien%2BLuraghi%2Bsur%2BTwitter%2B_%2B_%2540SuperDesabused%2B%2540HomereHoupette%2BId_%2B-%2Btwitter.com

 

Ligue du LOL : une association féministe porte plainte à Paris

La plainte porte notamment sur de possibles entraves à la saisine de la justice réalisées par la suppression de preuves, en l’occurrence de nombreux tweets litigieux.

En ce qui concerne le modèle primitif de cette « Ligue du LOL » essentiellement composée de jeunes communiquants, à savoir la bande de « déconnologues » du mythomane, malade mental et cyberharceleur extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, composée pour sa part de militants politiques tous extrémistes et pour la plupart militants ou sympathisants du NPA affichant une moyenne d’âge de plus de 50 ans, des suppressions de preuves ont été réalisées à plusieurs reprises par piratages informatiques des différents sites et blogs où elles se trouvaient, soit toujours à la vue du public, notamment sur Le Post ou ses archives tant que celles-ci sont restées en ligne (traces des harcèlements du chef en chef Pascal Edouard Cyprien Luraghi à mon encontre en 2009 et 2010), soit en stock hors la vue du public pour édification ultérieure de juges ou enquêteurs, notamment dans les parties privées des blogs des victimes, comme les corbeilles où étaient conservés des commentaires d’injures et de menaces non publiés, principalement ceux du très prolifique Jean-Marc Donnadieu de Béziers, dont un grand nombre avait disparu de la sorte début octobre 2010 au moment même où il adressait au procureur de la République de Brest une lettre de dénonciations calomnieuses à mon encontre tandis que son avocat Philippe Desruelles lançait à Béziers toutes ses opérations d’escroquerie au jugement contre OVERBLOG.

Mon ancien blog « Un petit coucou » chez OVERBLOG, qui n’avait été que suspendu de manière préventive le 11 juin 2013 à la suite d’une seconde condamnation inattendue d’OVERBLOG dans le cadre de nouvelles tentatives d’escroquerie au jugement de mes harceleurs, en l’occurrence, cette fois-là, Josette Brenterch du NPA de Brest, avait ainsi été entièrement supprimé par piratage informatique début septembre 2015 alors qu’un policier de Brest s’appêtait à m’interroger à la suite d’une plainte déposée à mon encontre à la gendarmerie de Puy-l’Evêque par Pascal Edouard Cyprien Luraghi au mois de mai 2015.

Il ne s’agissait encore, bien entendu, que de dénonciations calomnieuses, et son auteur craignait que je ne me défende comme OVERBLOG et moi-même l’avions déjà fait contre ses deux complices Jean-Marc Donnadieu et Josette Brenterch en exhibant notamment tous ses commentaires sur ce blog.

Aussi, il s’était publiquement réjoui de sa suppression dans les colonnes du site Rue89 peu de temps plus tard alors qu’il n’en avait été averti par aucune forme d’annonce publique.

Mais ce blog avait bien été supprimé à sa demande ou directement par lui pour m’empêcher de produire les preuves de ses harcèlements à mon encontre sur mon propre blog durant tout le temps de son activité, entre 2010 et 2013.

 

https://www.lci.fr/population/ligue-du-lol-association-feministe-prenons-la-une-saisit-le-procureur-de-paris-2121626.html

Ligue du LOL : une association féministe saisit le procureur de Paris

 

Ligue du LOL : une association féministe porte plainte à Paris dans AC ! Brest ligue-du-lol-20190211-1555-2c186b-0@1x

 

HARCÈLEMENT – Une association féministe a saisi lundi 20 mai le procureur de la République de Paris dans l’affaire de la Ligue du LOL, ce groupe constitué de journalistes et communicants parisiens – et dont plusieurs membres sont accusés de harcèlement sexiste dans les années 2000.

20 mai 11:41 – La rédaction de LCI

L’affaire de la ligue du LOL entre un peu plus dans sa phase judiciaire. Selon nos informations, le collectif féministe « Prenons la une » a saisi lundi 20 mai le procureur de la République de Paris afin que « toute la lumière soit faite sur les faits supposés de cyberharcèlement, injures à caractère sexiste, raciste ou homophobe et incitation à la haine raciale ou sexiste ». Et demandé à la ministre de la Justice Nicole Belloubet, ainsi qu’à la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, Marlène Schiappa, d’en faire de même.

Plusieurs licenciements

Créé à la fin des années 2000, la ligue du LOL est un groupe Facebook privé qui regroupait notamment des journalistes ou travailleurs du web, surtout parisiens. Une dizaine d’années plus tard, ces mêmes journalistes, parfois très influents, parfois rédacteurs en chef de grands médias, sont accusés d’avoir harcelé pendant ces années de nombreuses personnes. L’affaire avait fait réagir jusqu’à la secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa.

En février dernier, un article de Libération – abondé ensuite par de nombreux témoignages sur Twitter – mettait au jour ces faits de harcèlement sexiste. Dans les semaines qui ont suivi ces révélations, plusieurs journalistes ont d’ailleurs été licenciés notamment Alexandre Hervaud et Vincent Glad à Libération tout comme David Doucet, rédacteur en chef web du magazine Les Inrocks, et de son adjoint François-Luc Doyez.

Suppression de preuves ?

  »Il importe de connaître le déroulé précis des événements pour savoir s’ils sont prescrits, indique le collectif Prenons la une dans un communiqué. Nous souhaitons que la suppression de nombreux messages sur les réseaux sociaux, à la suite de la révélation de l’affaire, soit étudiée, afin de savoir si cela constitue une nouvelle infraction d’entrave à la saisine de la justice. »

En février dernier, relevant le caractère raciste de certaines de ces attaques, SOS Racisme avait également effectué un signalement auprès du procureur, suite à l’affaire de la ligue du LOL. Pour l’heure, aucune enquête n’est ouverte.

La rédaction de LCI

Mis à jour : Aujourd’hui à 11:42Créé : Aujourd’hui à 11:41

 

Nouvelles déconvenues pour Jean-Luc Mélenchon

Pareil pour son double astrologique Jean-Marc Donnadieu de Béziers, donc, mais ce dernier se garde bien de le dire à son public…

 

https://www.lepoint.fr/politique/europeennes-un-elu-france-insoumise-appelle-a-voter-rassemblement-national-14-05-2019-2312603_20.php

Européennes : un élu Insoumis appelle à voter Rassemblement national

 

Andrea Kotarac, conseiller régional LFI, va quitter son parti et voter pour le Rassemblement national le 26 mai prochain. Il veut « faire barrage » à Macron.

 

Source AFP

Modifié le 15/05/2019 à 06:09 – Publié le 14/05/2019 à 21:06 | Le Point.fr
Andrea Kotarac a annonce qu'il ne comptait pas rejoindre le parti de Marine Le Pen.
Andrea Kotarac a annoncé qu’il ne comptait pas rejoindre le parti de Marine Le Pen.

© JOEL PHILIPPON / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Coup de tonnerre pour La France insoumise à moins de deux semaines des élections européennes. Un élu régional du parti de Jean-Luc Mélenchon, ancien membre de l’équipe de campagne présidentielle, a annoncé mardi qu’il quittait LFI et allait voter pour la liste du Rassemblement national aux élections européennes pour « faire barrage » à Emmanuel Macron. « Emmanuel Macron a catalysé la colère des Français (…) il y a répondu par l’arrogance, par l’insulte. Donc, j’appelle à voter pour la seule liste souverainiste, qui met en avant l’indépendance de la France et qui est la mieux à même de faire barrage à Emmanuel Macron et de faire barrage à ce rouleau compresseur antisocial », la liste de Jordan Bardella, a déclaré à BFM TV Andréa Kotarac, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Andrea Kotarac a dit souhaiter « faire baisser le plus bas possible le score de LREM, au niveau du charisme de Nathalie Loiseau ». Il a précisé avoir rencontré la présidente du parti d’extrême droite Marine Le Pen qui l’a « rassuré » sur les questions sociales. « Elle m’a appelé, elle m’a soutenu dans la tourmente. » « Je n’adhère pas au RN, mais le contexte politique actuel nécessite un barrage à Emmanuel Macron. Si Emmanuel Macron est en tête, il va accélérer ses réformes antisociales », a ajouté l’élu.

 

« On ne défend plus les intérêts du peuple mais ceux de la gauche (…) J’ai décidé de quitter @FranceInsoumise (…) Mélenchon n’est pas un dicateur ou Dracula (…) mais sa pensée est minoritaire au sein de LFI. » pic.twitter.com/c5aBlO5qEv

— Andréa Kotarac (@AndreaKotarac) 14 mai 2019

 

Lire aussi Édouard Philippe et ces drôles de droites

Un élu polémique

La participation de ce militant, partisan d’une ligne très souverainiste, à un forum en Crimée en avril organisé par Vladimir Poutine avait fait polémique chez LFI. « On a oublié cette pensée souverainiste, républicaine, laïque », a plaidé Andrea Kotarac. À propos de l’immigration, que combat le RN, il a dit « (préférer) que les gens vivent dignement, fièrement, chez eux sans qu’ils aient à risquer leur vie » dans un autre pays.

Le RN a salué dans un communiqué « le courage et la lucidité de cet élu réellement insoumis, qui a compris que la dynamique du RN était la seule capable de stopper la politique d’Emmanuel Macron et avec elle, la soumission de la France à la politique néfaste de l’Union européenne ».

Lire aussi Pascal Bruckner - Ce négationnisme qui échappe aux procès

« Une trahison politique »

Andrea Kotarac a précisé par la suite sur son compte Twitter qu’il allait rendre son mandat de conseiller régional. Il avait été élu en 2015 sur la liste PS/MRC/EELV/PG du socialiste Jean-Jack Queyranne et siégeait depuis au sein du groupe Rassemblement citoyen écologiste & solidaire (RCES).

Elliott Aubin, élu LFI dans le 1er arrondissement de Lyon et « ami » de longue date de Andrea Kotarac, s’est dit « abasourdi » et « sidéré » par la nouvelle, en évoquant sur Twitter « une cynique trahison politique à quelques jours d’un scrutin ».

Réaction à l’annonce d’Andréa Kotarac. pic.twitter.com/sRT03u35Nc

— Elliott Aubin (@ElliottAubin) 14 mai 2019

« Incompréhension, trahison. Condamnation absolue. On ne combat pas Macron avec le RN. On combat les deux quoi qu’il en soit », a tweeté de son côté Benoît Schneckenburger, candidat en 12e position sur la liste de LFI pour les élections européennes.

Andrea Kotarac : Incompréhension, trahison. Condamnation absolue . On ne combat pas Macron avec le RN. On combat les deux quoi qu’il en soit.

 

https://www.lepoint.fr/elections-europeennes/europeennes-nouveau-coup-dur-pour-jean-luc-melenchon-18-05-2019-2313465_2095.php

Européennes : nouveau coup dur pour Jean-Luc Mélenchon

 

CONFIDENTIEL. Henri Peña-Ruiz, l’intellectuel proche de La France insoumise, a décidé de soutenir Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste.

 

Par

Modifié le 18/05/2019 à 17:26 – Publié le 18/05/2019 à 17:21 | Le Point.fr
Le philosophe Henri Pena-Ruiz.
Le philosophe Henri Peña-Ruiz.

© IBO/SIPA

Après le départ d’Andréa Kotarac, conseiller régional LFI, qui a appelé à voter pour le RN, c’est un nouveau coup dur dont La France insoumise se serait bien passée dans la dernière ligne droite de ces élections européennes. Le philosophe Henri Peña-Ruiz, membre du Parti de gauche, et auteur du dernier cours à l’école de La France Insoumise sur la laïcité, a décidé de soutenir Ian Brossat, la tête de liste du Parti communiste, au détriment de Manon Aubry, tête de liste LFI, le parti de Jean-Luc Mélenchon.

« Je souhaite un beau succès à Ian Brossat et à sa liste pour que la France de notre regretté Jean Ferrat parle haut et fort à Bruxelles », écrit-il dans un texte de soutien que Le Point s’est procuré en exclusivité (lire encadré).

« La disparition du Parti communiste serait une catastrophe absolue »

L’intellectuel a-t-il des griefs envers LFI et Jean-Luc Mélenchon ? « Pas du tout, pas du tout. Je craignais cette réaction. Je suis toujours un compagnon de route de LFI. Mais la disparition du Parti communiste serait une catastrophe absolue », minimise-t-il. Pourtant, un de ses amis nous assure qu’il a été « très affecté » par la mise à l’écart de Charlotte Girard, militante très populaire à LFI, après que celle-ci a exprimé des réserves à l’égard de Sophia Chikirou, proche de Jean-Luc Mélenchon.

Mais il refuse de s’associer publiquement aux critiques exprimées par plusieurs cadres qui ont claqué la porte sur le manque de démocratie dans l’appareil. « S’il y a des problèmes à La France insoumise, c’est aux militants de La France insoumise de les résoudre », explique-t-il. Contactés, Manon Aubry et Manuel Bompard n’ont pas répondu à nos sollicitations.

« Ian Brossat fait honneur à la politique et au communisme »

« Ian Brossat fait honneur à la politique et au communisme. Il mène brillamment campagne en faisant le pari de l’intelligence et de la culture. Dans « communisme » il y a commun. Commun à tous les êtres humains. Au-delà des amalgames injustes qui ont tenté de disqualifier l’idéal communiste, il est grand temps de rappeler ce sens du bien commun, de l’intérêt général, et de la solidarité qu’implique la notion de communisme. Souvenons-nous du Front populaire, de la résistance au nazisme, puis de la Libération, avec l’œuvre inoubliable d’Ambroise Croizat, ministre communiste qui créa la Sécurité sociale. Oui, le Parti communiste français a joué un rôle décisif dans l’histoire de notre pays. Notamment pour promouvoir le progrès social. Aujourd’hui, face à la morgue de classe de M. Macron, et à sa politique dévastatrice pour les plus démunis, il nous faut un Parti communiste fier de son histoire, et décidé à jouer un rôle moteur dans le rassemblement des forces de progrès. Karl Marx disait que la classe ouvrière est une classe universelle en ce sens qu’en se libérant de l’exploitation capitaliste elle libère l’humanité tout entière. Transposé à l’âge de la mondialisation capitaliste, et appliqué à tous ceux qui ont à lutter contre l’injustice sociale, ce propos est d’une vive actualité. Y compris à l’échelle de l’Europe, enchaînée naguère par Jean Monnet au capitalisme et à l’atlantisme pro-américain, et qui n’est qu’une caricature de la belle idée européenne telle que l’a rêvée Victor Hugo. Le poète voulait une Europe du progrès culturel et humain, non une Europe de la concurrence libre et non faussée, qui fait du social un résidu facultatif. Le sens de la justice sociale ne doit pas se réduire au supplément d’âme d’un monde sans âme. Au Parlement européen, les élus communistes ne manqueront pas de combattre une économie dévoyée par des financiers indifférents au sort des laissés pour compte. Il est temps de refonder l’Europe sur la justice sociale et la responsabilité écologique, sans oublier la laïcité, idéal d’émancipation plus actuel que jamais. Je souhaite un beau succès à Ian Brossat et à sa liste pour que la France de notre regretté Jean Ferrat parle haut et fort à Bruxelles. » Henri Peña-Ruiz Philosophe, écrivain, maître de conférences à Sciences Po Paris.

 

12345...20

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo