François Vérove dit « le Grêlé » : de la pédophilie aux attentats islamistes ?

 

 

 
Il a fallu attendre le décès du monstre Raymond Gouardo pour que sa fille Lydia, enfin libérée, puisse se mettre à en parler avec succès.

Depuis que le tueur en série dit « le Grêlé » a enfin été identifié comme étant François Vérove, un ancien gendarme devenu policier en 1988 et qui s’est suicidé le 29 septembre dernier pour échapper à une justice en passe de le rattraper, nous attendons aussi d’en savoir plus sur le parcours criminel de celui-là, qui a très probablement fait bien plus de victimes que celles qui lui sont aujourd’hui attribuées avec certitude grâce à la preuve ADN.

Et là, je dois bien avouer que je m’impatiente et ne peux plus attendre davantage pour mettre en évidence à l’attention de mes très chers lecteurs les quelques similitudes et éventuels points de rencontre que j’avais tout de suite remarqués entre eux et plusieurs autres criminels de haut vol, dont mes harceleurs, comptant des pédophiles et tortionnaires notoires qui se revendiquent eux-mêmes comme étant les organisateurs de tous les attentats terroristes « islamistes » commis sur le sol français ou contre des Français depuis mars 2012 – je mets le mot « islamistes » entre guillemets car les organisateurs premiers de ces attentats n’en sont absolument pas, ce sont des manipulateurs.

Commençons donc par les deux monstres Raymond Gouardo et François Vérove.

Ils se présentent tous deux comme des nostalgiques de l’Algérie française, manifestent le même attrait pour les petites filles et les tortures, et auraient de surcroît bien pu se croiser dans l’arrondissement de Meaux où ils ont tous deux vécu dans le même temps,  dans les années 1980 et 1990, d’autant qu’ils évoluaient aussi tous deux dans les forces de l’ordre ou leurs milieux, l’imprimeur Raymond Gouardo en étant apparemment un indic. Rappelons encore au sujet de ce dernier qu’il ne se contentait pas de violer sa fille, et éventuellement d’attaquer d’autres fillettes, il la prostituait et aurait eu des policiers parmi ses clients.

Leur proximité est si grande qu’il est même possible de les imaginer complices pour plusieurs enlèvements, viols et meurtres de fillettes, par exemple lorsque ceux-ci se caractérisent par le sentiment de toute puissance de l’auteur ou des auteurs des faits agissant en plein jour dans des endroits très fréquentés, et ce sans même se faire remarquer comme suspects potentiels, comme s’il s’agissait de personnes dont la présence est habituelle ou peut être parfaitement normale dans les lieux publics dont il s’agit.

Continuons avec la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, et ses complices de l’extrême-droite, qu’elle a bien convaincus eux aussi de me harceler.

Voilà encore tout un lot d’individus qui se signalent comme des nostalgiques de l’Algérie française, dont ils ont été rapatriés lors de la guerre d’Algérie ou après son issue.

En effet, Josette Brenterch y vivait dans les années 1950 avec toute sa famille, à Orléansville (aujourd’hui Chlef), où son père exerçait comme gendarme, en relation avec le service départemental des Renseignements généraux et l’état-major de la ZOA (Zone opérationnelle ouest algérois). La jeune Josette aura sans doute été très impressionnée par les attentats qui ciblaient alors les responsables, militaires et policiers français, et sera toujours restée une fidèle partisane et praticienne de la contre-insurrection qui fut organisée par le bureau de la guerre psychologique et restera un modèle du genre, puisqu’elle s’est ensuite elle-même spécialisée dans la manipulation des forces « révolutionnaires » de la LCR, après avoir effectué son service militaire volontaire dans la gendarmerie – une particularité de son CV qu’elle a toujours soigneusement cachée à tous ses bons « camarades » de l’extrême-gauche.

La « nostalgie » de tous ces pervers et tortionnaires extrêmement sadiques est en fait, tout comme celle de Josette Brenterch, celle d’un monde partagé de façon non équitable entre deux populations, d’une part celle des êtres supérieurs dont ils estiment avoir toujours été du seul fait de leur naissance, comme au temps des colonies, et d’autre part celle, beaucoup plus abondante, des êtres inférieurs qui seraient tous destinés à n’être toujours que les esclaves des premiers. Revenue en France, à Brest, Josette a bien toujours été entretenue dans cette idée dans les établissements d’enseignement catholique très huppés où ses parents inscrivaient toute leur progéniture, afin qu’elle ne se mélangeât point avec la plèbe locale – dont, pour ma part, je suis, bien entendu, puisque je n’ai toujours fréquenté que des établissements publics.

Cette même « nostalgie » avait déjà conduit des fils et filles bien nés à fomenter la simili « révolution » de mai 68, afin d’abattre une méritocratie en vertu de laquelle ils se voyaient régulièrement dépasser par des enfants de pauvres aux têtes mieux faites que les leurs.

La vraie révolution en marche avec la popularisation de l’accès à Internet, celle de l’advenue d’une démocratie qui se manifeste d’abord par une libération un peu désordonnée de la parole des victimes du totalitarisme de ces gens qui estiment toujours être en droit, d’une part, de consommer comme ils l’entendent ceux qui leur seraient inférieurs, et d’autre part, de tous les supprimer quand ils ne savent rester à leur place ou menacent encore d’accéder à des postes plus importants ou plus prestigieux que les leurs, cette vraie révolution, donc, que permet la liberté d’expression en vigueur dans cet espace public nouveau que nous fournit le réseau Internet, ne pouvait donc, de nouveau, que provoquer chez ces abuseurs une réaction extrêmement violente, une contre-insurrection menée tambour battant à grands coups d’attentats islamistes par la folledingue Josette Brenterch et tous ses complices de la bande du pédophile et cybercriminel notoire Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Voilà pourquoi, depuis le début, ces attentats ont toujours accompagné toutes leurs procédures abusives à mon encontre, procédures toutes destinées à me faire taire ou me faire « boucler ma gueule », comme l’a toujours dit le psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Rappelons à ce sujet qu’il est remonté contre la liberté d’expression au point d’en avoir fait le thème central de son attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier 2015.

Mais il n’est évidemment pas le seul, il a toujours été rejoint en cela par tous ceux qui pouvaient craindre tout comme lui d’être un jour dénoncés ou simplement dérangés par une de leurs victimes usant de son droit d’expression publique directe sur le réseau.

Je rappelle qu’en ce qui me concerne, je ne dénonçais personne avant d’être harcelée autant sur le plan judiciaire que sur la toile par cette bande de dégénérés qui au départ se plaignaient seulement que je puisse, et pourtant de manière uniquement et parfaitement anonyme, parler un peu de moi ou de ma vie, car rien de ce que je pouvais en dire moi-même ne correspondait aux diverses « informations », toutes mensongères, qu’ils diffusaient déjà à mon sujet dans tous leurs réseaux depuis bien des années. Ainsi mes commentaires publics anonymes dérangeaient-ils ces malfrats même lorsqu’ils portaient sur des sujets tout autres ou parfaitement anodins, car ils révélaient chez moi une personnalité réelle aux antipodes de celle qu’avait toujours présentée partout mensongèrement la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, outre que cette dernière craignait aussi qu’ils ne me permissent de sortir de l’isolement dans lequel elle me maintenait depuis des années avec toutes ses campagnes de calomnies assorties d’agressions graves.

Aussi, du jour où l’on découvre l’identité du « Grêlé », on ne s’étonne pas outre mesure de constater que lui aussi se mêle de politique et s’intéresse tout particulièrement aux réseaux sociaux.

Puis l’on remarque avec intérêt qu’il était depuis longtemps installé dans l’Hérault, d’où sont originaires deux de mes harceleurs et chefs terroristes complices du duo Luraghi / Brenterch, le premier étant lui-même établi depuis très longtemps en Thaïlande, et le second, Jean-Marc Donnadieu, résidant toujours à Béziers ou à proximité, ceci après avoir déjà relevé que les frères Kouachi ont passé toutes leurs vacances d’été des années 1994 à 2000 dans ce même département, à La Grande Motte, où François Vérove habitait lui-même en tout dernier lieu.

Et enfin, l’on s’interroge sur l’étrange parcours des terroristes en fuite après leur attaque du 7 janvier 2015 : ayant d’abord filé vers Soissons et les Ardennes de l’ogre Michel Fourniret, où ils s’étaient tous deux mariés à Charleville-Mézières, ou peut-être en direction de la Belgique où un imam complice leur aurait préparé une planque, ils ont ensuite fait demi-tour pour revenir vers Paris ou Meaux et s’arrêter finalement à l’entrée de Dammartin-en-Goële, dont l’agglomération est contiguë à celle de Longperrier où vivait François Vérove dans les années 1990.

Et bien entendu, l’on ne peut imaginer qu’ils ne connaissaient pas déjà l’imprimerie où ils ont finalement trouvé la mort le 9 janvier 2015.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Gouardo

    • Affaire Gouardo

      Affaire Gouardo
      Titre Infractions diverses contre Lydia Gouardo et un de ses fils par son père et sa belle-mère, Lucienne Ulpat
      Fait reproché Violences familiales sexuelles : Séquestration, viol (inceste), torture, agression sexuelle
      Pays Drapeau de la France France
      Ville Meaux et Coulommes en Seine-et-Marne
      Nombre de victimes 10 : Lydia Gouardo, son frère et sa sœur et ses sept enfants
      Jugement
      Statut Affaire jugée : condamnation de sa belle-mère à quatre ans de prison avec sursis pour non-empêchement de crime (son père étant mort avant la révélation des faits)
      Tribunal Cour d’appel de Paris
      Date du jugement 18 avril 2008
      modifier Consultez la documentation du modèle

      L’Affaire Gouardo est une affaire criminelle française. Lydia Gouardo (née le 13 novembre 1962 à Maisons-Alfort) est une Française qui a été séquestrée, violée et torturée par son père légitime (mais pas biologique) Raymond à son domicile à Meaux et Coulommes en Seine-et-Marne pendant 28 ans, de 1971 à 1999.

      Histoire

      2017-fr.wp-orange-source.svg
      Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017).
      Cette section n’est pas rédigée dans un style encyclopédique. Améliorez sa rédaction !

      En 1956, Raymond Gouardo et Jacqueline se marient. Le couple a deux enfants, Bruno et Nadia. En 1962, alors que Raymond Gouardo purge cinq ans de prison pour vol à main armée, Jacqueline lui apprend qu’elle est enceinte d’un autre homme. Raymond reconnaît cependant l’enfant, Lydia qui naît le 13 novembre 1962 à Maisons-Alfort1 ; elle serait en réalité la fille du père de Raymond2. À sa sortie de prison, Raymond qui a rompu avec la mère de Lydia, a refait sa vie avec une visiteuse de prison, Lucienne Ulpat, et veut revoir ses enfants qui ont été abandonnés par Jacqueline et placés par la DDASS dans une famille d’accueil. Un soir, Raymond vient les chercher, armé d’un fusil chargé et force la famille d’accueil à lui rendre ses enfants.

      Raymond Gouardo, Lucienne et les trois enfants vivent dans un appartement dans la cité populaire de Meaux. Les deux parents sont imprimeurs et décident que leurs enfants ne suivront plus l’école. Raymond commence à violer Nadia, puis, à huit ans, Lydia, lui faisant parfois sentir de l’éther avant les viols quotidiens lorsqu’elle se rebelle. Un jour, Lucienne Ulpat, fait prendre un bain d’eau bouillante à Lydia qui fait un malaise à cause de la douleur terrible. Puis Lucienne rajoute de l’eau de javel et utilise une brosse pour chien qui arrache la peau si fragile d’une si jeune enfant qui est brûlée au troisième degré et subit une dizaine de greffes à l’hôpital où elle reste pendant huit mois jusqu’à ce que son père la fasse sortir de force. Raymond séquestre ses filles dans leurs chambres et va même jusqu’à violer leur intimité en perçant des trous dans chaque pièce. Parfois Lucienne Ulpat observe ces viols par l’œilleton.

      Raymond gagne de l’argent grâce à la pension d’invalidité des brûlures de Lydia et pour toucher l’invalidité totale, l’oblige à rester en fauteuil roulant. Parfois, Lydia, souffre tellement de ses brûlures que les voisins portent plainte, si bien que la famille se fait expulser de son logement. En 1975, la famille emménage dans une vieille ferme d’un village de Coulommes, achetée à crédit grâce à la pension d’invalidité. Là, jusqu’en 1999, l’année où il meurt, Raymond Gouardo, imprimeur ambulant, frappe et viole ses enfants. Bruno s’enfuit du domicile familial lorsqu’il a 15 ans, Nadia 18 ans. Le jour où Lydia atteint la maturité, Raymond lui annonce qu’elle a l’âge d’avoir des enfants. Six garçons naissent de 1982 à 1996. Pour être sûr d’obtenir une grossesse, il l’enchaîne à une poutre dans le grenier pendant plusieurs jours3.

      Les faits et l’enquête

      Pendant sa séquestration par son père, Lydia fait plusieurs fugues et des appels à l’aide judiciaire. Lors de la deuxième fugue, Raymond l’enferme dans le grenier pendant six mois et la viole avec des ustensiles de cuisine puis avec des outils. Elle serait allée se réfugier à la gendarmerie, à plusieurs reprises. Mais les forces de l’ordre l’auraient livrée de nouveau à son bourreau, « par peur de son père1 » et ni le système judiciaire, ni l’aide sociale, pas plus que les personnes environnantes de cette famille n’auraient agi1.

      Quatre ans après la mort de son père, la jeune fille intente un procès contre sa belle-mère qui est condamnée pour non-dénonciation de crime et agression sexuelle sur l’un des fils de Lydia. Elle est condamnée à trois ans de prison avec sursis en première instance puis quatre ans de prison avec sursis en seconde instance4,5,6.

      Raymond Gouardo est fortement soupçonné par sa fille Lydia d’être l’auteur des enlèvements et meurtres de Virginie Delmas et de Perrine Vigneron7,8,9.

      Postérité

      Lydia Gouardo raconte son histoire dans un livre, en collaboration avec le journaliste Jean-Michel Caradec’h, Le Silence des autres10, ainsi que dans plusieurs émissions (T’empêches tout le monde de dormir du 6 mai 2008 et Ça se discute du 4 mars 2009).

      À la suite des procès et de l’affaire Fritzl, une indignation médiatique s’abat sur les habitants de Coulommes où habitait la famille et la cité de Meaux où le père travaillait11.

      Léonore Le Caisne, ethnologue au CNRS, a publié un livre sur l’affaire (Un inceste ordinaire. Et pourtant tout le monde savait, Belin, 201412). À partir d’une enquête ethnographique d’une année dans le village de Coulommes et Meaux, la chercheuse a essayé de comprendre pourquoi, alors que tout le monde (habitants et élus) « savait » que Raymond Gouardo « faisait des enfants à sa fille », personne n’a signalé les faits.

      Lydia a depuis refait sa vie avec Sylvain Skirlo, avec qui elle a deux enfants1.

      Notes et références

    • Ondine Millot, « Seule au cœur des ténèbres », Libération « Grand Angle »,‎ 9 mai 2007 (lire en ligne [archive])
      « Violée, battue, torturée pendant vingt-huit ans, Lydia Gouardo a eu six fils de son père, aujourd’hui décédé. Tout le village savait, et aucune autorité, école, médecins ou services sociaux, n’est jamais intervenue. »
    • « Lydia Gouardo, l’enfant martyr – L’intégrale » [archive], sur Europe 1 (consulté le 30 mars 2021)
    • « Les extraits du livre de Lydia Gouardo » [archive], sur leparisien.fr, 22 mai 2008
    • Ségolène de Larquier, « En France, le drame de Lydia, torturée et six fois enceinte de son père [archive] », sur le site LePoint.fr, 29 avril 2008.
    • Henry De Laguerie, « Abusée par son père pendant 30 ans, Lydia avait révélé son calvaire sur RTL [archive] », sur le site RTL.fr, 6 mai 2008.
    • « Condamnée pour avoir nié les viols de sa fille », Le Parisien, 13 mars 2007.
    • « Affaire Sabine Dumont » dans Non élucidé le 7 mars 2010 sur France 2
    • « Le père incestueux soupçonné de 4 meurtres » [archive] Article publié le 14 mai 2009 dans Le Parisien
    • « Lydia Gouardo : « Pour refaire sa vie, Jaycee Dugard a intérêt à être solide » » [archive] Article publié le 4 septembre 2009 dans Le Nouvel Observateur
    • Lydia Gouardo et Jean-Michel Caradec’h, Le Silence des autres, Neuilly-sur-Seine, Michel Lafon, 2008, 258 p. (ISBN 978-2-7499-0795-6).
    • Léonore Le Caisne, « Quand l’inceste va sans dire », Sociétés & Représentations, no 42,‎ 2016, p. 111 à 126
  1. Ondine Millot, « A Coulommes, l’inceste au coin de la rue », Libération,‎ novembre 2014 (lire en ligne [archive])

Articles de presse

Documentaires télévisés

      • « L’affaire Guardo « l’ogre de Meaux » » le 9 juin 2008 dans Complément d’enquête sur France 2.
      • « Lydia, une vie en enfer » (premier reportage) dans Suspect n° 1 le 5 octobre 2012 sur TMC.
      • « Le calvaire de Lydia Gouardo » (troisième reportage) le 28 octobre 2013 dans Chroniques criminelles sur NT1.
      • « Les meurtres du printemps 87 » le 31 juillet 2014 dans Les faits Karl Zéro sur 13e rue, puis sur RMC Découverte, puis sur Crime District.
      • « 28 ans de séquestration, Lydia Gouardo témoigne » le 13 octobre 2016 , dans Mille et une vies sur France 2
      • « Violée par son père qui lui fait 6 enfants » le 20 mai 2019 et le 4 novembre 2019 dans Crimes et faits divers sur NRJ12.

Émissions de radio

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

:

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_V%C3%A9rove

François Vérove

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Vérove.

Page d’aide sur l’homonymie

Ne doit pas être confondu avec Franck Vérove.

François Verove
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Conseiller municipal
Prades-le-Lez
2019-2020
Biographie
Naissance

Gravelines

Décès

(à 59 ans)
Le Grau-du-Roi

Pseudonymes
Le Grêlé, Le tueur au visage grêlé
Nationalité
Domiciles
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Victimes
3 , 6

modifiermodifier le codemodifier WikidataDocumentation du modèle

François Vérove, dit le « tueur au visage grêlé » ou plus simplement « le Grêlé », né le 22 janvier 1962 à Gravelines et mort le 29 septembre 2021 au Grau-du-Roi, est un violeur et tueur en série français.

Actif durant les années 1980 et les années 1990 en région parisienne, il intègre de 1983 à 1988 la Gendarmerie nationale comme motard de la Garde républicaine. Il poursuit ensuite sa carrière comme policier au sein de la Police nationale, notamment à la préfecture de police de Paris, avant d’être retraité et de connaître une brève période d’élu local à Prades-le-Lez. Il échappe aux autorités pendant près de 35 ans, bien que les enquêteurs disposent de ses empreintes digitales et, à partir de 2001, de son profil génétique. Le tueur est surnommé le « Grêlé » par la police et les médias en raison d’une peau marquée par des cicatrices de boutons selon des témoins, stigmates qui s’atténuent au fil des années.

Le « Grêlé » possède un profil criminel atypique qui intrigue longtemps la police judiciaire. D’abord tueur et violeur d’enfants avec le meurtre de Cécile Bloch en 1986, il tue ensuite deux adultes dans le 4e arrondissement de Paris en 1987 (Affaire Politi-Müller) puis disparaît pendant plusieurs années. La police établit plus tard son implication dans un enlèvement et viol d’enfant initié en 1994 à Mitry-Mory, en Seine-et-Marne, avant de perdre définitivement sa trace. À plusieurs reprises au cours de son parcours criminel, il présente une carte de police à ses victimes afin de tromper leur vigilance.

Ce n’est qu’en 2021 que la police judiciaire remonte finalement à lui en décidant d’interroger près de 750 gendarmes ayant opéré en région parisienne au moment des faits, dont François Vérove. Comprenant qu’il est sur le point d’être démasqué, celui-ci se suicide le 29 septembre 2021 au Grau-du-Roi dans le Gard, après avoir confessé ses crimes dans une lettre.

Biographie

Jeunesse

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

François Vérove naît le 22 janvier 1962 à Gravelines dans le Nord1. Enfant unique, il grandit à Marcq-en-Barœul dans les années 1970, élevé par un père très strict avec lui2, sa belle-mère et ses deux demi-sœurs, sa mère étant décédée de la grippe deux semaines avant leur déménagement3,4.

En 1977, François Vérove est en 4ème 1 au collège Pierre et Marie Curie de Gravelines5[réf. non conforme], se dit nostalgique de l’Algérie française et se passionne pour les films d’horreur notamment Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato6 ou se repasse Le Vieux Soldat, de Jean-Pax Méfret7).

François Vérove se marie en 1983 dans le Nord8.

Formation et carrière

François Vérove dit

En 1983, François Vérove intègre l’escadron motocycliste de la Garde républicaine qu’il quitte en 1988 pour rejoindre la Police nationale à la préfecture de police de Paris. De 1994 à 1999, il travaille comme policier motocycliste dans les Hauts-de-Seine où il est délégué syndical, évolue entre Asnières-sur-Seine, Châtenay-Malabry, après une formation décrite par son collègue Franck Jourde, « à la Top Gun »9. Parfois surnommé « Fernandel »10, il loge à cette époque dans la ville de Longperrier (Seine-et-Marne) dans une maison qu’il a fait construire (ceci explique que l’on retrouve sa trace dans le département notamment à Mitry-Mory). Il intègre ensuite la brigade motocycliste urbaine de la police (Formation Motocycliste Urbaine Départementale) dans les Bouches-du-Rhône, avant de devenir chef de la brigade des mineurs11,12,13,14,15 de Montpellier16. François Vérove s’installe dans le sud de la France, d’abord à Port-Saint-Louis, puis à Martigues (Bouches-du-Rhône), Prades-le-Lez (Hérault) et enfin réside avec sa famille dans le quartier du Goéland à La Grande-Motte17 (Hérault). Là-bas, policier puis retraité, il mène la vie d’un citoyen modèle, mari, père et grand-père au dessus de tout soupçon. En 2011, il est victime d’un accident de moto. Retraité de la police, marié et père de deux enfants, — il est conseiller municipal de la commune de Prades-le-Lez18 de 2019 à 202019,20,21 —.

Denis Jacob, fondateur du syndicat Alternative Police et ancien membre du syndicat Alliance Police nationale, responsable du département des Hauts-de-Seine entre 1995 et 1999, a côtoyé pendant quatre ans François Vérove. Celui-ci était en effet délégué pour les motards de la police nationale à la même époque22. Il le décrit comme « un monsieur tout le monde », d’une « gentillesse absolue », toujours « prêt à servir » et à se rendre disponible pour leur activité syndicale. Néanmoins, il le dépeint aussi comme un individu capable de « s’énerver facilement ». Dépressif, sous traitement médicamenteux, François Vérove aurait connu à cette époque d’importantes souffrances psychologiques et se serait arrêté de nombreux mois en maladie23. Denis Jacob fêtait tous les ans le Nouvel An avec François Vérove au Paradis Latin.

Parcours criminel

Crimes attestés par l’ADN

Agression dans le 13e arrondissement et meurtre de Cécile Bloch

Le parcours criminel connu du tueur commence le 7 avril 1986 dans le 13e arrondissement de Paris quand une fillette de huit ans croise sa route dans l’ascenseur de son immeuble. Vérove l’entraîne au sous-sol où il la viole et l’étrangle avec une cordelette avant de s’enfuir, croyant probablement l’avoir tuée. La victime survit à l’agression et donne l’alerte.

Photo couleur de la façade d'un immeuble de dix étages (fond de l'image), vue d'une rue (premier plan) bordée par des bâtiments d'habitations de quatre à cinq étages.
Façade d’un immeuble de la cité Fontainebleau au 116 rue Petit, vue de la rue Eugène-Jumin, lieu du viol et assassinat de Cécile Bloch.

Le prédateur récidive, dans le 19e arrondissement, moins d’un mois plus tard le 5 mai 1986, au 116 rue Petit. Cécile Bloch, onze ans, est agressée dans son ascenseur alors qu’elle se rend au collège. Vérove l’emmène dans un local situé au 3e sous-sol de la résidence et la tue après l’avoir violée. Vers 15 h, Cécile est retrouvée poignardée, étranglée, la colonne vertébrale brisée. Son corps est enroulé dans un morceau de moquette. Il s’agit du premier meurtre officiellement attribué à celui que la presse va surnommer le « tueur au visage grêlé ». Les témoins qui l’avaient croisés dans l’ascenseur le matin du meurtre, dont le demi-frère et les parents de la victime, dressent en effet le portrait d’un jeune homme avec un visage à la peau irrégulière24,25.

Affaire Politi-Müller

Cette affaire, qui débute le 28 avril 1987 dans le quartier du Marais à Paris, constitue un cas à part dans le parcours criminel de François Vérove. Les victimes ne sont plus des enfants mais deux adultes, retrouvés morts dans un appartement de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans des conditions particulières sordides. Gilles Politi, technicien aérien de trente-huit ans, gît nu dans une position singulière : allongé sur le ventre, il a les jambes et les bras attachés dans le dos. Il a été étranglé selon une technique baptisée le « garrot espagnol », habituellement maîtrisée par les militaires. Irmgard Müller, jeune fille au pair allemande de vingt ans employée par la famille Politi, est accrochée par les bras aux montants d’un lit superposé, ses cordes vocales tranchées à l’arme blanche. Les deux victimes ont subi des brûlures de cigarette26,27.

 dans Attentats
Rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie au niveau de la rue des Guillemites (à droite), lieu du double homicide.

L’enquête démontre que l’assassin connaissait la jeune allemande avec qui il avait entretenu une relation. Un nom retrouvé dans le carnet de contacts d’Irmgard Müller, « Élie Lauringe », n’existe en effet pas à l’état civil, ce qui suggère aux enquêteurs qu’il pourrait s’agir d’un pseudonyme utilisé par le tueur. Les témoins relatent que, la veille du meurtre, un jeune homme athlétique d’une vingtaine d’années avait été vu en compagnie de la jeune fille au pair en train d’avoir une altercation puis, plus tard, entrant dans son appartement situé rue de Sévigné. Le matin du meurtre, un homme à la description semblable est vu négociant à l’interphone avec Irmgard Müller avant de se faire ouvrir à la porte28. L’autopsie révèle en outre que, la veille du double meurtre, Irmgard Müller avait eu un rapport sexuel consenti avec un individu dont le sperme est retrouvé sur un tampon. Pour les enquêteurs, il s’agit vraisemblablement du même homme.

À l’époque, la police judiciaire ne dispose pas des empreintes ADN et ne soupçonne pas que le meurtrier sadique du Marais puisse également être le prédateur recherché pour le meurtre de Cécile Bloch. Ce n’est qu’en 2001, quatorze ans après les faits, qu’une analyse génétique révèle que le sperme est celui du « tueur au visage grêlé » recherché depuis 1986. La même empreinte ADN est présente sur les mégots de cigarette retrouvés à proximité des corps, ce qui confirme que l’assassin du Marais est bien François Vérove16.

Agression et viol dans le 14e arrondissement (1987)

Le 27 octobre 1987, la police judiciaire retrouve la trace de François Vérove dans le 14e arrondissement de Paris. Aux alentours de midi, une collégienne de quatorze ans qui rentre chez elle est abordée par un jeune homme se prétendant policier qui l’interpelle sous le prétexte de mener une enquête. Une fois dans son appartement, il lui passe les menottes avant de la violer, mais lui laisse la vie sauve. Il abandonne finalement sa victime après avoir cambriolé l’appartement. À l’époque les enquêteurs soupçonnent déjà le Grêlé d’être l’auteur de cette agression, mais ce n’est qu’en 1996 que sa culpabilité est démontrée par l’ADN. Il s’agit de la dernière agression connue de François Vérove avant une période de silence de sept ans.

Enlèvement et viol d’Ingrid G. initié à Mitry-Mory (1994)

Le 29 juin 1994, l’ex-garde républicain frappe à nouveau à Mitry-Mory en Seine-et-Marne. Une fillette de onze ans se déplaçant à vélo le long de la ligne à grande vitesse est abordée par un homme qui se dit policier et lui ordonne de monter dans sa voiture sous prétexte de l’emmener au commissariat. La victime obtempère et subit alors un enlèvement. Vérove roule pendant plus d’une heure, trajet durant lequel il discute avec la fillette. Parvenu à Saclay, dans l’Essonne, il emmène sa victime dans une ferme abandonnée. Il l’attache et la viole avant de s’enfuir brusquement sans l’avoir tuée. Il laisse derrière lui des traces ADN qui permettront de relier cette affaire aux autres crimes du tueur à la peau grêlée.

Autres affaires

François Vérove est suspecté d’être l’auteur d’autres agressions et crimes. Il pourrait être notamment impliqué dans les meurtres de :

  • Sophie Narme25, 23 ans, stagiaire au sein d’une agence immobilière et tuée dans un appartement qu’elle faisait visiter dans le 19e arrondissement de Paris, le 5 décembre 1991.
  • Karine Leroy29, 19 ans, disparue à Meaux (Seine-et-Marne) le 9 juin 1994 et dont le corps fut retrouvé dans une forêt de la région un mois plus tard16.

Mort et identification

L’enquête de la brigade criminelle, reprise ensuite au sein de cette brigade par l’unité d’analyse criminelle et des affaires classées, s’était orientée vers un criminel issu des forces de l’ordre en activité à l’époque des faits à cause de plusieurs éléments qui s’accumulaient pourtant depuis des décennies : utilisation à plusieurs reprises d’une carte professionnelle de policier ou de gendarme sur laquelle figurait la mention « sous officier » (utilisation lors de laquelle il avait même donné son véritable prénom lors d’une fête dans les années 1980), d’un talkie-walkie, de menottes professionnelles, maîtrise du jargon policier (corroboré par plusieurs témoins), soupçon de connaissance précise des procédures et manières d’opérer des enquêteurs par sa capacité à échapper à une enquête très serrée16.

Dans l’affaire du double meurtre du Marais en 1987 (Affaire Politi-Müller), il avait probablement donné à Irmgard Müller une fausse identité, Elie Lauringe, avec une fausse adresse dans le 13e arrondissement de Paris qui correspondait à un ancien local de la police.

En outre, la dernière affaire imputée au « Grêlé » avait eu lieu à Saclay près d’un centre d’entraînement de la gendarmerie.

220px-Le_Grau-du-Roi_cf02 dans Calomnie
La commune du Grau-du-Roi, dans le département du Gard, où s’est suicidé François Vérove le 29 septembre 2021.

En 2021, la nouvelle juge d’instruction sur ce dossier depuis décembre 2014, Nathalie Turquey, avait demandé la convocation de 750 gendarmes présents en Île-de-France à l’époque des faits dont François Vérove16. Il se suicide avec un mélange d’alcool et de barbituriques antidouleurs30 dans un appartement loué pour quelques jours au Grau-du-Roi dans le Gard le 29 septembre 2021, après une convocation reçue par téléphone le 24 septembre 202117,31. Cet appel, passé par une policière de la DTPJ (direction territoriale de la police judiciaire) de Montpellier, lui adressait une convocation pour le 6 octobre 2021, pour être auditionné dans le cadre d’une vieille affaire criminelle des années 1980, à l’époque où il exerçait à Paris, sans lui donner de précision autre qu’à l’issue de l’interrogatoire son ADN serait prélevé32,31.

Dans une lettre laissée dans l’appartement, il reconnaît « être un grand criminel qui a commis des faits impardonnables jusqu’à la fin des années 1990 ». Cette lettre est adressée à sa femme, à laquelle il confie : « Tu avais décelé des choses chez moi quand j’étais plus jeune. […] J’ai fait du mal à des gens, j’ai tué des innocents. Je pense à vous [sa compagne et ses enfants], et aux familles des victimes ». Il ne donne le nom d’aucune de ses victimes et ne détaille pas les circonstances de ses exactions. Il affirme avoir agi sous le coup de « pulsions », les expliquant par une enfance difficile ; il affirme que celles-ci auraient été apaisées par son mariage et la naissance de ses enfants et qu’il se serait alors « pris en main » et n’aurait « rien fait depuis 1997 »17, sous-entendant ainsi l’existence de crimes autres que ceux connus par la police, qui ne lui attribue des actes criminels avec certitude que jusqu’en 199433Interprétation abusive ?. Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2021, le parquet de Paris annonce qu’une « comparaison ADN [a] établi ce jour une correspondance entre le profil génétique retrouvé sur plusieurs scènes de crime et celui de l’homme décédé »16.

Notes et références

Voir aussi

Ressources

Articles connexes

Liens externes

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A9rif_et_Sa%C3%AFd_Kouachi

Chérif et Saïd Kouachi

Chérif Kouachi
Terroriste islamiste
Image illustrative de l’article Chérif et Saïd Kouachi
Information
Naissance 29 novembre 1982
Paris (France)
Décès 9 janvier 2015 (à 32 ans)
Dammartin-en-Goële (France)
Cause du décès Abattu par le GIGN lors de l’assaut de Dammartin-en-Goële
Nationalité Drapeau de la France Française
Allégeance Drapeau d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique Al-Qaïda dans la péninsule Arabique
Idéologie Salafisme djihadiste
Attentats Attentats de janvier 2015 en France
Attentat contre Charlie Hebdo
Victimes 12 morts et plusieurs blessés
Période 7-9 janvier 2015
modifier Consultez la documentation du modèle
Saïd Kouachi
Terroriste islamiste
Image illustrative de l’article Chérif et Saïd Kouachi
Information
Naissance 7 septembre 1980
Paris (France)
Décès 9 janvier 2015 (à 34 ans)
Dammartin-en-Goële (France)
Cause du décès Abattu par le GIGN lors de l’assaut de Dammartin-en-Goële
Nationalité Drapeau de la France Française
Allégeance Drapeau d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique Al-Qaïda dans la péninsule Arabique
Idéologie Salafisme djihadiste
Attentats Attentats de janvier 2015 en France
Attentat contre Charlie Hebdo
Victimes 12 morts et plusieurs blessés
Période 7-9 janvier 2015
modifier Consultez la documentation du modèle

Chérif Kouachi, né le 29 novembre 19821 dans le 10e arrondissement de Paris, et Saïd Kouachi, né le 7 septembre 1980 à Paris, tous les deux morts le 9 janvier 2015 à Dammartin-en-Goële, sont des terroristes français auteurs de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, qui a eu lieu à Paris le 7 janvier 2015 et a entraîné la mort de douze personnes. Ils se sont revendiqués d’Al-Qaïda du Yémen. Lors de cet attentat dans les locaux du journal satirique, tandis que son frère « monte la garde », c’est Chérif Kouachi qui assassine les membres de la rédaction et leurs invités avec sa kalachnikov2.

Biographie

Jeunesse et radicalisation islamique

Article connexe : Filière des Buttes-Chaumont.

Les frères Kouachi sont français, issus d’une fratrie de cinq enfants. Ils deviennent orphelins très tôt de leur père puis de leur mère, qui se prostituait occasionnellement pour subvenir à leurs besoins, décédée en 1995, enceinte d’un sixième enfant, probablement suicidée avec des médicaments. Le parking de leur immeuble, rue d’Aubervilliers dans le 19e arrondissement, est devenu un repaire de pédophiles, les enfants y traînant, les parents ne pouvant s’en occuper3, ils sont élevés en foyer d’accueil4 après une enfance au 156 rue d’Aubervilliers, à Paris5. Saïd, son frère Chérif, une sœur et un autre frère, sont placés au Centre des Monédières, appartenant à la Fondation Claude-Pompidou, à Treignac6, en Corrèze, de 1994 à 20007. Saïd y passe un CAP et un BEP d’hôtellerie avant de gagner Paris8. Chérif est scolarisé au lycée Georges-Cabanis de Brive-la-Gaillarde où il suit une formation en électrotechnique. Arrivé à Paris, il réalise des clips de rap et devient livreur chez El Primo Pizza9.

Jeunes et sans histoire, ils se radicalisent au début des années 2000 en fréquentant un petit cercle de jeunes salafistes9. Chérif rencontre Farid Benyettou, chef du groupe dit « des Buttes Chaumont » (19e arrondissement de Paris) qui l’endoctrine. Il apparaît dans un numéro de Pièces à conviction sur les jeunes djihadistes.

En janvier 2005, connu des services de lutte antiterroriste, Chérif est appréhendé alors qu’il s’apprête à prendre l’avion pour Damas10.

Il se marie à Charleville-Mézières le 1er mars 2008, et a un enfant11 avec sa compagne Izzana qui a commencé à porter le niqab depuis son pèlerinage à La Mecque en 2008, avant d’abandonner son travail d’animatrice en crèche12.

Saïd, contrairement à son frère, est connu des autorités pour une seule garde à vue dans le cadre de la filière des Buttes-Chaumont13.

En mai 2010, les enquêteurs de la sous-direction anti-terroriste avaient perquisitionné son domicile et celui d’Amedy Coulibaly dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem. Durant leurs investigations techniques dans le disque dur des ordinateurs des deux terroristes, les enquêteurs avaient trouvé de nombreuses photos pornographiques « classiques » et d’autres montrant des actes sexuels avec des enfants. Ces découvertes n’avaient pas fait l’objet d’investigations, le juge d’instruction antiterroriste Thierry Fragnoli avait considéré qu’elles n’avaient pas de rapport avec les faits de terrorisme dont ils étaient chargés. Les enquêteurs se demandent aujourd’hui si ces images ne se sont pas retrouvées dans les disques durs de leurs ordinateurs en raison de leur navigation sur des sites internet adultes servant de boîte de messagerie discrète. Car on a déjà vu des terroristes se parler sur des sites de jeux en ligne pour déjouer la surveillance de leurs mails et de leurs communications téléphoniques14.

En 2011, Saïd reçoit un entraînement au combat et au maniement d’armes légères au Yémen15,16,17.

C’est en 2012 qu’il se marie à Charleville-Mézières où son frère s’était marié en 200818.

Il était inscrit sur la liste noire des terroristes aux États-Unis depuis quelques années. Repéré à cause de son voyage au Yémen via le sultanat d’Oman, il fait l’objet entre 2011 et 2014, de quinze mois d’écoutes et de quatre mois de surveillance physique. La Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité {CNCIS) met fin aux écoutes téléphoniques en juin 2014 faute d’éléments probants en lien avec le terrorisme, les écoutes ayant uniquement révélé des allusions à un trafic de contrefaçons de vêtements et de chaussures de sport19.

Saïd Kouachi et son frère montraient encore, par l’itinéraire de leur fuite en janvier 2015 vers la Belgique, des réflexes liés à leurs attaches ardennaises20.

Criminalisation et attentats de janvier 2015 en France

Article connexe : Attentat contre Charlie Hebdo.

Emprisonné entre janvier 2005 et octobre 2006, Chérif Kouachi fait en prison la connaissance de Djamel Beghal, qui devient son « nouveau mentor » : il se radicalise encore en prison21. Il fait également la connaissance d’Amedy Coulibaly, incarcéré pour des délits de droit commun, qui devient lui aussi proche de Beghal22. Condamné en 2008 à 3 ans de prison (dont 18 mois avec sursis)1 pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste » du fait de recrutement de terroristes pour combattre en Irak23 dans le cadre de la filière des Buttes-Chaumont, Chérif Kouachi reste en liberté, sa peine ayant été couverte par la détention provisoire21.

Cherif Kouachi et son frère Saïd Kouachi sont répertoriés dans deux bases de données de sécurité1 des États-Unis : ils sont interdits de vol sur le territoire des États-Unis et listés dans la « no fly list » du Terrorist Screening Center ; et celle du TIDE — liste hautement confidentielle contenant les cas de terroristes soupçonnés ou connus24. Selon des sources européennes et américaines proches de l’enquête, Chérif Kouachi se serait rendu au Yémen en 2011 pour s’entraîner avec des militants islamistes liés à AQPA25.

Chérif fait l’objet entre 2011 et 2014, de deux ans de surveillance téléphonique. La CNCIS met fin aux écoutes téléphoniques en juin 2014 faute d’éléments probants en lien avec le terrorisme, les écoutes ayant uniquement révélé des allusions à un trafic de contrefaçons de vêtements et de chaussures de sport19.

Les frères Kouachi connaissaient Amedy Coulibaly, qui est impliqué dans la fusillade de Montrouge le 8 janvier 2015 et dans la prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015. Coulibaly affirme au téléphone à BFM TV s’être « synchronisé » avec les tueurs de Charlie Hebdo, et se réclame de l’organisation État islamique (dite « Daech »)26.

Le mercredi 7 janvier 2015, Chérif et Saïd Kouachi commettent à Paris l’attentat au siège de Charlie Hebdo, tuant huit membres de la rédaction de l’hebdomadaire satirique, deux policiers et deux autres personnes. Ils sont identifiés par la police dans la soirée, grâce à la découverte d’une carte d’identité que Saïd Kouachi avait perdue dans le véhicule qui a permis leur fuite27.

Recherchés par toutes les polices de France, les frères Kouachi se retranchent dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële en Seine-et-Marne, vers 8 h 3028. Chérif Kouachi donne un entretien à un journaliste de BFM TV le matin du 9 janvier 2015 : il affirme être missionné et financé par Al-Qaïda du Yémen (AQPA) et avoir été formé par Anwar al-Awlaqi29.

Ils sont tués par le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale vers 17 h alors qu’ils tentent de sortir de l’imprimerie en faisant feu sur les gendarmes.

Les deux frères avaient l’intention de prendre la fuite direction la Belgique où ils avaient prévu une planque à Bruxelles30.

Sépultures

Le 14 janvier 2015, le maire de Reims, Arnaud Robinet, fait savoir qu’il refuse d’accueillir la dépouille d’un ou deux des frères Kouachi à Reims. L’argument invoqué est celui de risque de trouble à l’ordre public, compte tenu de risques de pèlerinages extrémistes ou de dégradation de sépulture en un lieu de recueillement31. En matière d’inhumation, la loi française dispose que l’autorisation est à demander au maire de la commune du cimetière choisi. Le défunt peut être inhumé dans les cimetières suivants : celui de la commune où le défunt habitait (Reims pour Saïd, Gennevilliers pour Chérif), celui de la commune où le défunt est mort (Dammartin-en-Goële), ou celui où est situé le caveau de famille32.

Saïd Kouachi est finalement inhumé anonymement à Reims le 16 janvier33 et son frère Chérif à Gennevilliers le 17 janvier34.

Mourad Hamid

Le beau-frère de Chérif Kouachi (Mourad Hamid ou Hamyd) a été interpellé en juillet 2016 à la frontière bulgaro-turque35. Il est soupçonné de vouloir rejoindre Daech en Syrie. Il avait été entendu en janvier 2015 après l’attentat contre Charlie Hebdo au commissariat de Charleville-Mézières avant d’être relâché, libre de toute charge. Il est fiché S depuis les attentats de janvier 2015. Le 25 juillet 2016, sa famille a signalé sa disparition. Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert le 29 juillet 2016 une information judiciaire en vue de délivrer un mandat d’arrêt européen à son encontre.

Notes et références

  1. « Le beau-frère de Kouachi arrêté » [archive], sur Le Figaro, 7 août 2016.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

 

Le baccalauréat et les Brestois de Steven Le Roy, du Télégramme

C’est un article d’il y a trois jours.

Steven Le Roy s’est fait un petit plaisir en interrogeant huit Brestois de son monde sur les souvenirs qu’ils ont gardés du baccalauréat.

Constatons pour commencer qu’au moins quatre d’entre eux n’étaient pas brestois à l’âge de passer le baccalauréat.

Deux ne l’ont pas eu ou ne l’ont pas passé, dont un Brestois, Paul Bloas, qui s’est fait connaître du public dans les années 1980 pour ses massives silhouettes peintes sur les murs de Brest. L’autre est commerçante.

Plus souvent, à Brest comme ailleurs, quand on n’a pas le baccalauréat, on est ouvrier ou employé.

Trois ont passé un bac C ou ES : encore un artiste, Stan, le chanteur de Matmatah, à Quimper, et deux sportives, à Brest.

Plus souvent, à Brest comme ailleurs, avec ce type de baccalauréat… je vous laisse compléter…

Restent trois personnages qui font partie des cadres de la ville et n’en sont pas des moindres.

Au moins deux d’entre eux ne sont pas brestois d’origine et au moins deux d’entre eux ont a priori des profils de littéraires.

La première est une animatrice socioculturelle devenue adjointe au maire de Brest il y a deux ans. Originaire d’Alsace, elle est arrivée à Brest sitôt après avoir obtenu son baccalauréat et s’est tout de suite lancée dans le travail de proximité en devenant animatrice de rue. On ne saura pas quel bac elle a passé, elle en indique seulement :

« Moi ? Mon bac ? Je l’ai raté la première année. J’étais alors en Alsace et je pense que j’avais trop d’activités. Comme je ne bossais pas en plus… Ma deuxième term’ était super chouette. J’en ai encore moins fait, mais je l’ai eu et je suis partie à Brest. Je me suis formée sur le terrain, je fais partie de ces élues sans trop de diplômes ».

Le second est le président de l’Université de Bretagne Occidentale. A priori littéraire de formation, il indique à propos de son baccalauréat :

« Mon meilleur souvenir de bac ? La fête des résultats ! Avec mes amis et mes amies, on l’a tous eu, certains d’extrême justesse, et nous avons fêté ça jusqu’à l’aube. Après, on est parti chercher nos collantes au lycée. Pour l’anecdote, j’ai eu une meilleure note en sport qu’en philo (NDLR : Matthieu Gallou est prof de philo). Qui pourrait le parier aujourd’hui ? ».

Et le troisième est vice-procureur au Tribunal de Grande Instance de Brest. Celui-là rapporte sans honte :

« Je m’en souviens très bien. Dans un bac littéraire pur, je n’ai pas eu la moyenne en français et pas eu la moyenne en philo. Je me rappelle avoir disserté sur Hegel et la fin des empires pour un coefficient 5. Brillantissime. Il fallait 254 points, j’en ai eu 254 pile. Quand elle a vu les résultats, il y avait de la foudre dans les yeux de ma mère ».

Il fait partie des magistrats qui ont harcelé afin de la dissuader de me défendre la dernière avocate qui m’a assistée contre eux à Brest.

Je comprends pourquoi ce genre d’individu hait autant les ingénieurs et autres matheux ou scientifiques. Nous avons tous de vraies compétences très pointues dans nos métiers respectifs, et cela ne nous empêche pas d’être aussi artistes, sportifs, et même littéraires, bien plus que ne le sera jamais le quasi nul en tout et néanmoins très ambitieux, manifestement attiré par le pouvoir, qui a dû se diriger vers un bac littéraire à défaut de pouvoir faire autre chose.

 

 

https://www.letelegramme.fr/soir/bac-que-reste-t-il-de-nos-amours-19-06-2019-12316066.php

Personnalités. Le bac, et les souvenirs aussi

 

Que reste-t-il d’un bac, au fond ? Une photo, vieille photo d’une jeunesse aux contours plus ou moins flous, aux réminiscences plus ou moins importantes. Du tribunal à l’Olympia, de l’université à la mairie en passant par une piste, une salle ou un magasin de thé, voire un atelier d’artiste, huit Brestois se souviennent.

 


Stan, chanteur de Matmatah

 

Le baccalauréat et les Brestois de Steven Le Roy, du Télégramme dans AC ! Brest bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640982_540x270p

 

« J’ai passé un bac C, comme on disait dans le temps. Je l’ai eu au lycée de Cornouaille à Quimper, en 91. J’ai même eu mention assez bien et, à l’époque, ben c’était assez bien, même si j’avais foiré la physique et que je me suis effondré au bac de philo, ce qui m’a bien fait ch… J’ai fait une prépa puis la fac de maths qui s’est insidieusement transformée en fac de musique. Faut dire que pour mon bac, j’ai pas fait spécialement la fête. Mon but était déjà de louer un quatre-pistes… ».


Paul Bloas, plasticien

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640981_540x270p dans Attentats

 

« J’ai tellement raté ma seconde technologique à la Croix-Rouge à Brest que j’ai fait un BEP électromécanique. Je n’ai jamais eu de bac… En même temps, je prenais des cours de dessin avec Jean Quéméneur, c’est lui qui m’a donné le goût et les techniques. Je voulais entrer aux Beaux-arts mais il fallait le bac. Il est allé voir le directeur pour que j’aie une dérogation mais il me fallait à tout prix ce BEP pour l’obtenir. Le même mois, j’ai eu le concours d’entrée, mon BEP et mon permis de conduire… ».


Laëtitia Bleunven, athlète

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640980_540x271p dans Calomnie

 

« J’ai eu un bac ES en 2010 à la Croix-Rouge à Brest. C’était dans mes souvenirs un moment très stressant où on se dit qu’il ne sert pas à grand-chose mais qu’il faut l’avoir. Je courais déjà cinq fois par semaine et je me souviens que c’est au moment du bac que se tiennent les championnats de Bretagne. Mais pour courir, il faut avoir l’esprit libre et, clairement, je n’ai pas fait ma meilleure course ce jour-là ».


Émilie Kuchel, adjointe au maire

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640979_540x289p dans Corruption

 

« Moi ? Mon bac ? Je l’ai raté la première année. J’étais alors en Alsace et je pense que j’avais trop d’activités. Comme je ne bossais pas en plus… Ma deuxième term’ était super chouette. J’en ai encore moins fait, mais je l’ai eu et je suis partie à Brest. Je me suis formée sur le terrain, je fais partie de ces élues sans trop de diplômes ».


Matthieu Gallou, président de l’UBO

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640978 dans Crime

 

« Mon meilleur souvenir de bac ? La fête des résultats ! Avec mes amis et mes amies, on l’a tous eu, certains d’extrême justesse, et nous avons fêté ça jusqu’à l’aube. Après, on est parti chercher nos collantes au lycée. Pour l’anecdote, j’ai eu une meilleure note en sport qu’en philo (NDLR : Matthieu Gallou est prof de philo). Qui pourrait le parier aujourd’hui ? ».


Maud-Eva Copy, hanballeuse au BBH

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640977_540x270p dans Folie

 

« J’étais au pôle espoir hand à Lesven à Brest où j’ai eu un bac ES en 2010. C’est un bon souvenir parce qu’en dépit de la pression, je l’ai eu assez facilement et pourtant, en français, je n’avais pas eu de bonnes notes. Après le bac, j’ai continué mes études et j’ai réussi le concours pour devenir prof d’EPS. C’est important de pouvoir faire autre chose que sa carrière pro… ».


Bastien Diacono, vice-procureur au tribunal

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640976_540x298p dans LCR - NPA

 

« Je m’en souviens très bien. Dans un bac littéraire pur, je n’ai pas eu la moyenne en français et pas eu la moyenne en philo. Je me rappelle avoir disserté sur Hegel et la fin des empires pour un coefficient 5. Brillantissime. Il fallait 254 points, j’en ai eu 254 pile. Quand elle a vu les résultats, il y avait de la foudre dans les yeux de ma mère ».


Armelle Lebret, commerçante à Tôt ou Tard

 

bac-que-reste-t-il-de-nos-amours_4640975_540x298p dans Le Post

 

« Moi, à 16 ans, je vivais ma vie ailleurs que chez mes parents. Je suis allée jusqu’au bac à Rouen mais je ne l’ai pas eu. Faut dire que c’était juste après les grèves Devaquet et qu’à l’époque, j’avais soulevé trois lycées. Alors bon. Après avoir été collée, j’ai décidé de ne pas retourner au lycée et d’essayer par correspondance. Vite fait… Je me suis démerdée comme je pouvais, et j’ai fini par faire le métier que je rêvais de faire ».

Steven Le Roy

 

 

https://www.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/bastien-diacono-un-parquetier-en-charge-des-stupefiants-28-01-2010-757983.php

Bastien Diacono, un parquetier en charge des stupéfiants

 

Publié le 28 janvier 2010
Bastien Diacono arrive d'Aix, où il exerçait ses talents à l'instruction. Mais...

Bastien Diacono arrive d’Aix, où il exerçait ses talents à l’instruction. Mais ce magistrat connaît bien la Bretagne pour avoir exercé à Saint-Brieuc.

 

Stéphane Le Tallec parti à Paris pour la chancellerie, un nouveau parquetier a pris ses fonctions à Brest, à l’an neuf, mais a simplement été installé, hier, dans ses fonctions de vice-procureur. Bastien Diacono est natif d’Angoulême, mais est connu en Bretagne, puisqu’il va obtenir ses galons de magistrat du ministère public à Saint-Brieuc. Nommé comme substitut, en mars 2001, dans les Côtes-d’Armor, il en devient vice-procureur, en 2004, puis part pour Aix-en-Provence, en 2008, en qualité de juge d’instruction. Un an et demi après, il reprend le chemin de la Bretagne, où il avait laissé sa famille, et est donc affecté au tribunal de Brest. «La Bretagne vous ravit, a glissé le procureur Leclerc, le verbe a deux sens et c’est exprès: elle vous enchante et elle vous capture».

Spécialisé depuis longtemps

Procureur touche-à-tout, expérimenté, passionné d’audience et d’assises, Bastien Diacono a cependant développé une compétence spéciale à Saint-Brieuc, où il a pris en charge la problématique des stupéfiants; «un service où l’on peut bâtir une politique pénale, où la spécialisation engrange les résultats», selon le procureur Leclerc. Il occupera la même fonction ici, «car notre parquet a des besoins» en la matière, a estimé le procureur. Bastien Diacono devra donc restructurer et diriger le service stupéfiants à Brest, «donner consistance au stage alternatif de sensibilisation aux dangers et tenter de réactiver l’injonction thérapeutique».

 

 

https://www.letudiant.fr/educpros/personnalites/gallou-matthieu.html

Biographie

Matthieu Gallou, président de l'université de Bretagne occidentale. // © Université de Bretagne occidentale

Matthieu GALLOU

Président de l’université de Bretagne occidentale

 

Matthieu Gallou a été élu président de l’UBO (université de Bretagne occidentale) le 30 mars 2016 par le conseil d’administration de l’université. Il en était le premier vice-président depuis novembre 2013.

Matthieu Gallou est professeur agrégé de philosophie (1996). Il est spécialiste de l’histoire de la philosophie antique et médiévale. Il est membre associé de deux unités de recherche : HCTI (Héritages et constructions dans le texte et l’image) et l’équipe d’accueil Éthique, professionnalisme et santé.

Ancien étudiant de l’UBO, il y débute sa carrière en 1998 comme Prag (professeur agrégé) au département philosophie de l’UFR lettres et sciences humaines. Il est responsable du département philosophie de 2003 à 2006, puis de 2008 à 2011. En parallèle, il assure pour l’UFR la charge de responsable des salons étudiants, avant de devenir, en 2006, assesseur du doyen jusqu’en 2007. En janvier 2008, il prend en charge la mission Orientation active pour l’UBO et assure la mise en place de l’application APB (Admission postbac) à l’UBO. Il est doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de 2011 à 2014.

De 2006 à 2008, Matthieu Gallou est membre du conseil scientifique de l’UBO puis du Cevu (conseil des études et de la vie universitaire) à partir de 2008. En 2012, il siège comme représentant de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein du conseil syndical régional du Sgen-CFDT Bretagne. En 2014, il est secrétaire fédéral à l’enseignement supérieur et à la recherche au sein de la fédération nationale des syndicats Sgen-CFDT. Il siège au comité national ministériel de suivi de la licence-licence pro (CSL-Lpro) et au comité national ministériel de suivi du master (CSM). Élu en juin 2015 au Cneser (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche), il siégeait depuis juillet à la commission permanente. Élu à la présidence de l’UBO, il s’engage à abandonner l’ensemble de ces mandats pour se consacrer entièrement à l’université.

Compte Twitter : @matthieuGallou

Biographie créée en mars 2016

 

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/emilie-kuchel-une-nouvelle-adjointe-dans-les-rangs-12-05-2017-11509889.php

Émilie Kuchel. Une nouvelle adjointe dans les rangs

 

Publié le 12 mai 2017
Émilie Kuchel remplace Marc Sawicki . Sa délégation d'adjointe sera dévoilée...
Émilie Kuchel remplace Marc Sawicki . Sa délégation d’adjointe sera dévoilée mardi.

 
La récente démission de Marc Sawicki du conseil municipal a conduit le maire, François Cuillandre, à le remplacer. Celle qui était la dernière non-élue sur sa liste aux municipales de 2014 a ainsi été élue hier, avec 40 voix sur 43 exprimées, Julie Le Goïc et le groupe RPB n’ayant pas voulu prendre part au vote. La nouvelle élue s’appelle donc Émilie Kuchel, 37 ans. Elle occupe actuellement le poste de directrice du centre social de Kérourien. « Mais je vais bientôt quitter cette fonction, car je ne peux pas cumuler mon poste d’adjointe et celui-là, sous peine de conflit d’intérêts », plaide-t-elle. Direction la Caf, donc, après presque vingt ans passés au service de l’éducation populaire, de l’éducation de rue.

Naissance d’un combat

Émilie Kuchel est arrivée à Brest en 1999, « par hasard et par amour », raconte cette Alsacienne de naissance. Elle a aussitôt embrassé le travail de proximité en devenant animatrice de rue, avant de multiplier les fonctions les plus diverses. Animatrice dans diverses structures comme la Maison pour tous du Valy-Hir, déléguée syndicale de la FSU, militante dans diverses associations comme « Les P’tits débrouillards » ou « Vivre la rue » de Mireille Cann, directrice du centre social de Kérourien depuis 2013, elle n’a jamais quitté ce militantisme qui l’habite depuis de nombreuses années. « Je pense que ça m’est venu de ma région d’origine, qui est de droite, voire d’extrême droite. Elle m’a donné envie de m’intéresser aux autres, parce que j’ai été témoin d’injustices flagrantes. Cela a créé une révolte intime, pour que les choses changent, pour que les gens acceptent enfin de vivre ensemble ». C’est à Brest qu’Émilie Kuchel avoue avoir appris à « penser différemment. Ma famille n’est pas impliquée dans l’associatif, mais, ici, j’ai découvert des dizaines de petits quartiers avec autant de projets ».

À la gauche du PS

Dans cette logique, la jeune femme a choisi d’adhérer au Parti socialiste « il y a quelques années », parce que, « dans l’éducation populaire, c’est important de comprendre les choses en agissant de l’intérieur ». Dès le début de la campagne qui vient de s’achever, elle a choisi Benoît Hamon, devenant même responsable de sa candidature aux primaires dans la circonscription de Brest rural. « Je suis frondeuse depuis longtemps, à la gauche du PS », glisse-t-elle, avant d’ajouter « que cette élection doit permettre de reconstituer une gauche qui prendra en considération une politique de vie sociale ». « Ça prendra du temps », prédit celle qui estime toutefois « que les résultats ont été compliqués à vivre. Mais nous remonterons la pente. Quand on est engagé, on est obligé d’y croire ». Quant à la délégation qu’elle occupera, le maire devrait la dévoiler mardi.

 

 

https://www.brest-life.fr/mediatheque-et-ressources/temoignages-258/armelle-le-bret-934.html?cHash=96cf882df60f32b7444c3c2ac6276f1f

 

csm_Armelle_Le_Bret_-_04_-_Credit_Dominique_Le_Roux_62f491a965 dans Luraghi

Armelle Le Bret

Armelle Le Bret

- Créatrice de Tôt ou Tard

C’est un très beau territoire, qui est en mutation permanente

Publié le 30/04/2018

« Brest est la ville de tous les possibles »

Originaire de Rouen, Armelle Le Bret a posé ses valises à Brest il y a 17 ans. Elle y a créé “Tôt ou tard”, deux comptoirs de thé et d’épicerie fine situés en plein centre de la Cité du Ponant. Pour elle, Brest est « la ville de tous les possibles ».

Qu’est-ce qui vous a poussée à vous installer ici ?
J’avais des attaches familiales en presqu’île de Crozon, et j’étais attirée par ce côté “bout du monde”. Brest est vraiment une ville à part. C’est un peu difficile à décrire, c’est probablement de l’ordre de la magie celtique (rires). Mise à part son histoire, il y a ici un vrai mélange des gens, et ce que l’on ressent le plus, ce sont les possibilités. Et pas seulement en termes de commerce. On sent une véritable fierté d’être brestois : les habitants se sont approprié leur ville. Certes, les Brestois peuvent parfois paraître un peu abrupts au départ, mais ça ne dure pas et ils sont fidèles.

Quelles forces et valeurs aimez-vous sur ce territoire ?
Cet esprit d’indépendance qu’ont les gens d’ici, et en même temps cet esprit de groupe et l’importance de la notion de réseau. Et puis c’est un très beau territoire, qui est en mutation permanente : j’ai vu la ville évoluer d’une façon incroyable depuis mon arrivée ! Et puis pour être passée par Paris, j’apprécie vraiment l’air pur, la facilité pour se déplacer, etc…


Qu’avez-vous trouvé ici que vous n’auriez peut-être pas trouvé ailleurs ?

Sur le plan commercial, il y a une grande diversité de boutiques. Des franchises, bien sûr, mais aussi beaucoup d’indépendants, ce qui crée de l’émulation. Et puis il y a un véritable attrait touristique pour la ville, comme on le voit avec l’arrivée du téléphérique qui a fait son petit effet. J’aime aussi le fait qu’ici, les gens vont à la rencontre les uns des autres… Il y a aussi de vrais amoureux du centre-ville, des gens de tous horizons plein d’énergie qui arrivent à faire monter la mayonnaise !

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Bloas

Paul Bloas

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul Bloas
PaulBloas2.jpg
Œuvre de Paul Bloas
Naissance
      (58 ans)

Quimper

Nationalité
Activité
Formation

Paul Bloas, né le 27 mars 1961 à Brest1, est un peintre français.

Biographie

Paul Bloas est connu à Brest à partir des années 1980 pour ses « silhouettes » peintes, faites de simples contours blancs, puis pour ses fresques murales dispersées dans les lieux délaissés de la grande cité portuaire : port de commerce, quartier de Recouvrance, et notamment en 1991 à la prison de Pontaniou, définitivement fermée en 1990, et qu’il a investie en y installant de nombreuses peintures inspirées des lieux.

Paul Bloas travaille d’abord en atelier à la réalisation de grandes peintures, au trait brut et coloré, sur papier qu’il colle ensuite in situ pour les insérer au mieux dans le décor qui reste le sujet essentiel. Reconnu rapidement, il installe dès les années 1990 ses personnages jusqu’à Berlin, Budapest, Bilbao, puis Madagascar.

« À la pérennité de l’œuvre, à la toile pour traverser le temps, Paul Bloas, artiste peintre, préfère l’éphémère absolu et ses géants de papier, collés à même les murs et voués à disparaître. S’il reste une trace, infime, c’est celle que le soleil, le vent ou la pluie… auront bien voulu laisser.
Ces personnages massifs, « sur-humains », ont inscrit leur silhouette dans des lieux à leur mesure – prison de Brest, bains turcs de Budapest, base sous-marine de Bordeaux…2 »

Œuvres

Expositions

Interventions picturales in situ
Anonyme - Photo de 2008
Œuvre de Paul Bloas.
      • 1980-1986 : Brest, premières interventions en ville et sur le port (îlot fortifié en rade, Bertheaume sweet home)
      • 1987 : Berlin, Anhalter Banhof, Un pied dans le sable (expo internationale Mythos Berlin)
      • 1988 : Brest, port et cale de radoub, Le manteau de papier
      • 1989 : Tulle, chapelle Saint-Pierre, Ainsi soit Tulle
      • 1990/93 La réussite de Boris (Belgrade, centre ville ; Budapest, Bains turcs abandonnés ; Berlin, No man’s land ; Brest, Prison de Pontaniou et port militaire)
      • 1992 : Bilbao, usine sidérurgique et centre ville, Les nuques de plomb
      • 1994 : Beyrouth, centre ville, Charmouta (Barcelone, Barceloneta, Demi-sommeil)
      • 1995 : Paris, Butte-aux-Cailles, Paris au mois d’août
      • 1996 : Brest, port de commerce
      • 1997 : Bordeaux, quartier Bastide, Terminus (Calvi, la citadelle, Sentinelles
      • 1999-2002 : Bordeaux, base sous-marine, Poussières (Madagascar, Diego Suarez, ancien camp de la Légion, Mada)
      • 2001 : Toulouse, Théâtre de la cité, Recto / Verso
      • 2002 : Calvi, festival du vent
      • 2003-2008 : Bruxelles, Paris, Brest, Madagascar, Bordeaux
      • 2007 : Valenciennes, Ma vie s’appelle peut-être
      • 2009 : Paris, canal Saint-Martin, les habits noirs
      • 2018 : Betton (Ille-et-Vilaine), La Confluence, rétrospective
Expositions personnelles et collectives

Depuis 1988, Paul Bloas présente régulièrement ses travaux in situ à travers des expositions d’études et de photographies de ses interventions : Bologne en 1988, le port de commerce de Brest entre 1988 et 1990, le Quartz de Brest depuis 1989, la galerie Loft à Paris, les centres culturels français de Beyrouth, Bilbao, Barcelone, Berlin, les musées de Tulle et de Brest, le théâtre de la cité à Toulouse, la base sous-marine de Bordeaux, les fêtes maritimes de Brest 96 et 2000 au Fourneau, Telgruc-sur-Mer, le no 15 square de Vergennes à Paris, phare de Penmarc’h en 2008. En 2017, suite à un imbroglio qui a vu la disparition de sa grande fresque « Le Lamaneur » qui se trouvait sur la façade du bâtiment Grand Large depuis plus de 20 ans sur le port de commerce, un financement participatif et privé devrait permettre l’installation d’une nouvelle version de cette œuvre iconique qui symbolise si bien la fierté brestoise3.

Films et vidéos

      • 1986 : Bertheaume sweet home – Objectif Bertheaume, J.A. Kerdraon et P. Bloas (Paul Émile Victor sont dans un bateau (7 min), J.A. Kerdraon)
      • 1988 : Le manteau de papier (26 min), O. Bourbeillon, Lazennec Production/FR3
      • 2001 : In situ (26 min), J.A. Kerdraon, Alligal Production
      • 2003 : Mada ; Debout, de terre et d’eau (52 min), P. Bloas, Lamoot, Morgane Production (Prix de la création au festival international du film d’art de Montréal 2005)
      • 2008 : Zones d’ombres de Sylvain Bouttet (26 min)

Publications

      • Berlin 88/ Brest 89/ Tulle 90/ Bilbao 92 (catalogues)
      • 1993 : La réussite de Boris – Éditions Dialogues
      • 1997/2000 : Visuels pour Noir Désir et Serge Teyssot-Gay d’après G. Hyvernaud
      • 2002 : Brest de Mac Orlan – Éditions Dialogues
      • 2003 : Mada, Éditions Alternatives
      • 2008 : Ma vie s’appelle peut-être Paul Bloas, Laurence Mauriaucourt, Jean-Bernard Pouy, Ed La Voix du Nord, 2008
      • 2008 : Catalogue exposition de Penmarc’h

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matmatah

Matmatah

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Matmata.
Matmatah
Description de cette image, également commentée ci-après
Matmatah en concert à Plougastel le 16 février 2017.
Informations générales
Pays d’origine Drapeau de la France Brest, France
Genre musical Rock, folk, reggae, roots
Années actives 1995-2008, depuis 2016
Labels La Ouache Production
Site officiel www.matmatah.com
Composition du groupe
Membres Tristan Nihouarn
Éric Digaire
Benoît Fournier
Emmanuel Baroux
Anciens membres Jean-François Paillard
Cédric Floc’h
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Matmatah.

modifier Consultez la documentation du modèle

Matmatah est un groupe breton de rock et de folk, fondé à Brest en 1995. Le duo formé par Tristan Nihouarn (Stan) et Cédric Floc’h (Sammy) est rejoint par le bassiste Éric Digaire et le batteur Fañch pour jouer sous le nom de Matmatah, en référence au village troglodytique tunisien du même nom (Matmata).

En juillet 1997, Matmatah sort un premier single avec deux chansons liées à la Bretagne qui rencontrent le succès : Lambé An Dro et Les Moutons. L’album La Ouache, sorti en 1998, s’écoule à plus de 800 000 exemplaires. Emma et L’Apologie deviennent également des tubes.

Après avoir sorti quatre albums studio, le groupe se sépare en 2008.

Pour les 20 ans du groupe en 2015, Matmatah sort un double best of, comportant des titres réenregistrés et deux singles inédits, Tricératops et Les demoiselles de Loctudy.

Le 23 septembre 2016, le groupe annonce sa reformation pour une nouvelle tournée et sort un nouvel album, Plates Coutures, le 3 mars 2017.

Le groupe a vendu 1 300 000 albums et récolté 3 disques d’or et un double disque de platine1.

Histoire du groupe

Les débuts

Tout commence dans la ville de BrestTristan Nihouarn (Stan) et Cédric Floc’h (Sammy) tournent dans les bars sous le nom de Tricards Twins. À la suite de leur rencontre avec Jean-François Paillard (Fañch) et Éric Digaire (Éric), ils fondent un nouveau groupe, dont le nom, Matmatah, est tiré de celui de la ville Matmata, en Tunisie, où Stan a passé des vacances durant son enfance. Cette petite ville a la particularité d’être entièrement construite dans la roche : la chanson Troglodyte (sur l’album La Ouache) y fait justement référence.

Leurs influences musicales sont sans conteste le hard rock old school de la fin des années 1960, début des années 1970, sévèrement mâtiné, dans un premier temps, de musique traditionnelle bretonne. Les quatre rockeurs écument les rades brestois avec leur répertoire de reprises et déjà quelques compositions originales. Le véritable déclic survient en 1996, quand le groupe est programmé en première partie de FFF à Penfeld lors d’une soirée étudiante, triomphant devant un large public avec quarante minutes de compositions dont Lambé An Dro et L’Apologie. De plus, « le chanteur de FFF était malade et leur prestation a été raccourcie : le lendemain, la presse n’a parlé que de nous ! »2. Julien Banes, ami de Tristan, devient leur manager. Ils comptabilisent fin 1996 plus de 180 dates uniquement dans le Finistère3.

En 1997, Matmatah sort un premier single, véritable ovni dans le paysage musical, sur lequel figurent les titres Lambé An Dro et Les Moutons. Succès fulgurant à Brest, puis en Bretagne où ils enchaînent les concerts et gèrent un réseau de distribution grandissant (30 000 unités écoulées par le bouche-à-oreille)4. Les jeunes Bretons découvrent un groupe de rock à brandir comme porte-drapeau, les étudiants brestois surtout qui voient un motif de fierté dans l’évocation des rues et des lieux de leur ville dans Lambé2. L’époque propice au rock celtique (retour d’Alan Stivell, Héritage des Celtes, Ar Re Yaouank) accueille à bras ouverts ces airs dansants issus du kan ha diskan ou de l’an-dro. Relayé par Radio Bretagne Ouest, le succès du 2 titres conduit RTL à diffuser Lambé an Dro début 1998, qui se hisse alors à la première place du classement des auditeurs.

La même année, le groupe s’inscrit aux Découvertes du Printemps de Bourges. Il termine premier dans son département, le Finistère, mais ne passe pas le cap de la sélection régionale. Le groupe décide tout de même de venir à Bourges et donne de nombreux concerts dans les bars. « Je crois que nous sommes le groupe qui a le plus joué cette année-là à Bourges, même si officiellement, nous n’avons eu aucune date », déclare alors Éric Digaire, bassiste du groupe.

La Ouache : succès du premier album

220px-Logo_Matmatah dans NEMROD34
Logo du groupe dès ses débuts.

Fin 1998, c’est la sortie nationale de leur premier album : La Ouache, produit par Claude Chamboissier (ex-Framboisier du Club Dorothée) et enregistré en mars dans le sud de l’Angleterre, au Studio Parkgate. Nouveau succès, mais cette fois-ci aussi en France, et ailleurs (La Ouache sera même édité en Russie). Plus de 800 000 exemplaires sont vendus5, notamment grâce aux tubes Lambé An Dro, Emma et L’Apologie. L’album est probablement arrivé au bon moment, alors que le rock retrouve une place de choix dans le cœur du jeune public, et qu’une « vague celtique » s’abat sur l’Hexagone, voire sur une bonne partie de l’Europe de l’Ouest. On retrouve en effet des airs traditionnels bien connus des habitués de fest-noz avec des titres comme Lambé An Dro ou La Fille du Chat Noir. Autre exemple, La Complainte de Fanch, clin d’œil implicite aux gwerzioù (« complaintes » en breton, catégorie de chant lent, triste, a cappella).

Matmatah contribue à renforcer la popularité de la musique celtique en France à la fin des années 1990 (tout comme le groupe de rap celtique Manau). Bien que cette musique, longtemps cantonnée au rang de folklore, se marie avec les musiques actuelles6, cette étiquette leur devient rapidement pesante : ils se sentent enfermés dans une vision ethnique de leur musique alors que c’est avant tout un groupe urbain brestois qui puise ses influences aux sources du rock’n roll, avec l’état d’esprit et le son seventies des guitares vintage qui vont avec. Ils considèrent ne pas rentrer dans une catégorie mais avoir une place à part dans le rock français7.

En janvier 2000, Matmatah est nommé dans la catégorie « groupe de l’année » à la première édition des NRJ Music Awards, qui a lieu pendant le Midem, à Cannes, et, le 11 mars 2000, nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Groupe de l’année », le groupe chante sur le plateau L’Apologie, quelques mois avant le début du procès.

En juin 2000, les quatre membres du groupes comparaissent devant le tribunal correctionnel de Nantes, pour « provocation à l’usage de stupéfiants » et « présentation sous un jour favorable de l’usage du cannabis ». Ce procès fait suite à un concert à Nantes en 1998, où un policier de la brigade des stupéfiants, présent parmi le public est intervenu pour constater que le public ne se privait pas de fumer du cannabis, mais aussi et surtout à cause des paroles de deux de leurs chansons : L’Apologie (« Un pétard ou un Ricard, si t’as vraiment le cafard, à choisir y’a pas photo, moi je choisis le marocco. Les alcools ont leurs soûlards, le canna c’est le panard. Y’en a qui le mystifient, moi je fais son apologie. ») et Lambé An Dro (« Si t’as d’la beuh à partager, viens donc faire un tour à Lambé »)8. L’affaire est jugée malgré les protestations et une pétition de 10 000 signatures3. Les membres du groupe, qui risquent jusqu’à 5 ans de prison et 500 000 francs d’amende8, s’en sortent finalement avec 15 000 francs d’amende chacun9. Cet épisode leur inspire la chanson Quelques sourires présente sur leur deuxième album.

Rebelote

En mars 2001, Matmatah sort un deuxième album, Rebelote ; résolument rock où s’alternent titres anglais et français et rappelle le rock et le hard-rock des années 1970. Les textes et la musique sont dénués de toute référence à la Bretagne ; bien que cette orientation surprenne et déçoive leurs fans, il se vend quand même 200 000 albums et les concerts de la tournée affichent complets10. Daniel Presley (producteur de Faith No More, Dionysos, Axel Bauer) est à la production, aidant les quatre musiciens à présenter le meilleur de leurs influences (Out, dernier titre de l’opus, est ouvertement inspiré des pièces les plus épiques de Led Zeppelin). Le groupe reçoit son disque d’or, pour 100 000 exemplaires vendus11, le soir du deuxième concert à l’Olympia le 9 juin12. L’été, Matmatah repart sur les routes en passant par Solidays, les Eurockéennes, la Foire aux Vins de Colmar, ou bien encore les Vieilles Charrues devant 70 000 personnes.

L’année suivante, Matmatah, qui continue d’enchaîner les scènes (dont un concert au Midem le 21 janvier), sort l’album live Lust for a Live (où apparaît la reprise saluée par son auteur Sam Bernett de Toujours un coin qui me rappelle, chanson popularisée par Eddy Mitchell en France) et le DVD Piste Off. Après une tournée en Russie (4 dates, à Moscou, Nijni Novgorod, Saint-Pétersbourg), Fañch, en désaccords avec le groupe depuis Rebelote, met un terme à l’aventure. Sans batteur, Matmatah fait une pause en fin d’année avant de penser au futur album. Après la séparation de son groupe Alpha Jet (qui a fait les premières parties de la tournée Rebelotour), Benoit Fournier, alias Scholl, rejoint Matmatah et participe à la création du troisième album studio3.

Archie Kramer

220px-Saarang.2005.orangestreet dans Perversité
Matmatah au festival Saarang 2005

En octobre 2004, avec l’album Archie Kramer, Matmatah essaye un retour en force. Bien que toujours auto-produit, le groupe n’a pas oublié cette fois de créer des chansons calibrées FM, se prêtant à la diffusion radio (même si le groupe critique cette tendance dans les paroles du titre Radio Edit), en particulier Casi el Silencio et Au Conditionnel. La musique continue dans la même veine rock anglo-américain et hard des années 1970. Au fur et à mesure des hommages à peine déguisés, on y croise toutes leurs références, de Serge Gainsbourg aux Beatles, en passant par les Sex Pistols, Ennio Morricone et Led Zeppelin.

Mais, peut-être contrairement à l’album précédent, Archie Kramer n’est pas qu’un album à références, et le groupe essaye d’y imprimer davantage sa patte. Ses prises de positions s’y font plus fines. La chanson Au Conditionnel remporte cependant un franc succès et son clip est nommé aux Victoires de la musique13.

Les quatre membres (Benoît Fournier a remplacé Fañch à la batterie) sont invités en Inde (après le Canada, la Chine, la Russie) pour une tournée exotique dont ils ont tâché de ramener de nouvelles inspirations. La pochette de leur maxi CD suivant y fera d’ailleurs clairement référence.

And Times Goes Friendly

En 2006, les quatre membres de Matmatah sortent un maxi CD de 6 titres comportant le titre Comme si de rien n’était, dont le clip de Christophe Acker est diffusé sur les chaînes musicales.

La Cerise

L’album La Cerise sort le 5 mars 2007. Les guitares s’y font plus présentes et beaucoup plus agressives ; certains titres sont du hard rock pur, quelquefois mâtinés de touches très punky. Des ballades contrebalancent l’agressivité par la douceur des voix (chœurs aériens) et des arrangements (cordes, claviers)3. Le succès est fulgurant, porté par les deux premiers titres La Cerise et Crépuscule dandy, sortis en singles. Il existe une édition double album intitulée 28, Capucines comprenant des extraits d’un concert enregistré à L’Olympia lors de leur précédente tournée14.

Bande à part

220px-Matmatah_-_Francofolies dans Politique
Matmatah aux Francofolies en 2008.

Le 6 novembre 2007, après 13 ans d’existence, le groupe annonce dans un communiqué sa séparation par consentement mutuel pour se consacrer à des projets plus personnels. « Cette décision collective a été prise pour des raisons aussi bien artistiques que professionnelles, chacun d’entre nous ayant pour désir de continuer différemment son aventure musicale », ajoute le groupe, qui poursuivra toutefois sa tournée d’hiver, comme prévu jusqu’au 15 décembre 2007. Les derniers concerts présentent une tristesse non dissimulée comme le 30 novembre pour le dernier à Paris, dans un Olympia complet ou pour le dernier concert de la tournée à l’Atabal de Biarritz.

En outre, le groupe remonte sur scène à l’été 2008 pour quelques concerts d’« adieux », notamment au festival de Poupet (Vendée), le 14 juillet 2008, sur la grande scène des Vieilles Charrues de Carhaix le 19 juillet 2008 et le 16 août 2008 à la Foire aux Vins de Colmar, avant de jouer, le 24 août 2008, au Brussels Summer Festival15. Le dernier concert a lieu le 30 août à Plougastel-Daoulas, dans la salle L’Avel-Vor, dirigée par Éric (le bassiste) à partir de mars 2010.

Matmatah tire sa révérence avec un dernier single intitulé Bande à part ; les paroles, et plus particulièrement la pochette (Stan pointant un revolver sur la tempe d’Eric), permettent de mieux comprendre les ressentis et désirs réels de chacun des membres. Le départ annoncé de Sammy marquait pour Stan la fin du groupe alors qu’Eric aurait envisagé de continuer l’aventure avec un nouveau membre3. Le 24 octobre 2011, un best of intitulé Greatest Hits : 1998-2008 est édité par Barclay.

Antaology : retour virtuel

En décembre 2014, le groupe annonce la sortie d’un double CD et un DVD comportant des inédits et des raretés à l’occasion des 20 ans du premier concert du groupe. Antaology sort le 25 septembre 2015 et comprend 2 CD16 :

  • Le premier comporte les morceaux choisis par les membres du groupe. Les chansons sont extraites des 4 albums studio ainsi que des Ep, plus un inédit, Triceratops, enregistré en studio avec Emmanuel Baroux à la guitare17 ;
  • Le second contient des inédits et des raretés du groupe (versions alternatives, remix, versions live), dont une nouvelle chanson, Les demoiselles de Loctudy, chantée avec Les Goristes.

Cet album sort en deux versions : un double digipack avec deux CD et un petit livret ainsi qu’un coffret avec les 2 CD, 2 DVD et un livret de 60 pages (avec plus de 200 photos) réalisé par Stan18.

Plates Coutures : l’album de la reformation

220px-Matmatah_Plougastel_02-2017_-_11 dans Rue89
Concert du groupe en février 2017.

En septembre 2016, le groupe se reforme avec l’arrivée du guitariste Emmanuel Baroux (ayant joué avec Astonvilla, Axel Bauer, Tristan Nihouarn) en remplacement de Sammy19. Une tournée démarre en février 2017 avec notamment un passage à l’Olympia le 2 mars 201720. Le single Marée haute est dévoilé le 17 janvier21, accompagné d’un clip le 17 février22. Les paroles dénoncent l’addiction au pouvoir et le détournement d’argent.

220px-Matmatah_au_Festival_du_Roi_Arthur_en_2017.
Matmatah au Festival du Roi Arthur en 2017.

Onze nouvelles chansons sortent le 3 mars dans un 5e album studio intitulé Plates coutures23. L’enregistrement est réalisé en Angleterre sous la direction artistique de Bruno Green (Détroit) et le mastering à Londres aux studios Abbey Road24. Résolument rock, l’album présente des textes concernés par les problèmes de société25. Leur premier festival en plein air aux Landes Génusson sera le début d’une longue série de concert et de festivals, notamment les Vieilles Charrues et les Eurockéennes de Belfort.

Membres

Membres actuels

  • Tristan Nihouarn (Stan) : chant, guitares, harmonica, oud, claviers et flûtes
  • Éric Digaire : basse, chant, guitare, piano
  • Benoît Fournier (Scholl) (à partir de 2002) : batterie, percussions
  • Emmanuel Baroux (à partir de 2016) : guitare électrique, chant
  • Julien Carton (à partir de 2017 pour les concerts) : claviers, chant
  • 120px-Matmatah_Plougastel_02-2017_-_26

    Stan

  • 80px-Matmatah_Brest_02-2017_-_04

    Éric

  • 80px-Matmatah_Plougastel_02-2017_-_16

    Manu

  • 120px-Matmatah_Brest_02-2017_-_10

    Scholl

  • 120px-Matmatah_Brest_02-2017_-_09

    Julien

Anciens membres

  • Cédric Floc’h (Sammy) : guitare électrique, chant (1995-2008)
  • Jean-François Paillard (Fañch) : batterie, percussions (1996-2002)

Historique du groupe par années

bf427ef44ac04943cb6ba0e75390b2ec

Discographie

Albums studio

Live

Eps

[afficher]

2005 : Mille Soleils

Singles

  • 1997 : Les Moutons
  • 1998 : Lambé an Dro
  • 1998 : Emma
  • 2001 : Quelques Sourires
  • 2001 : Archimède
  • 2002 : Crève les Yeux (Live)
  • 2004 : Casi el Silencio
  • 2004 : Au Conditionnel
  • 2006 : Comme si de rien n’était
  • 2007 : La Cerise
  • 2007 : Crépuscule Dandy
  • 2015 : Triceratops
  • 2017 : Marée Haute
  • 2017 : Lésine pas
  • 2018 : Retour à la normale

Compilation

  • 2011 : Greatest Hits : 1998-2008 (Barclay)
  • 2015 : Antaology

DVD

  • 2003 : Piste Off !

Participation

Ventes d’albums

Liste des albums
Année Album Meilleur classement Ventes Certifications26
Drapeau de la France Drapeau de la Belgique Drapeau de la Suisse
1998 La Ouache27 11 25 - 800.000 FR:Disque de platine 2 × Platine1
2001 Rebelote28 8 46 83 200.000 FR:Disque d'or Or1
2004 Archie Kramer29 30 - - SNEP:Disque d'or Or
2007 La Cerise30 24 - - FR:Disque d'or Or1
2017 Plates coutures31 22 - -

Notes et références

  1. a b c et d « « Tricératops » : Matmatah renaît de ses cendres avec un inédit et un best-of anniversaire » [archive], sur chartsinfrance.net (consulté le 18 mars 2018)
  2. a et b Siohan 2005, p. 46
  3. a b c d et e Rok 2013, p. 102
  4. « Y a de la Ouache » [archive], L’Express (consulté le 15 décembre 2011)
  5. Sylvain Siclier, « Matmatah. Rebelote », Le Monde,‎ 21 avril 2001, p. 21.
  6. Solenn de Royer, « Matmatah, l’énergie de la scène bretonne », La Croix,‎ 16 décembre 1998 (lire en ligne [archive]).
  7. Siohan 2005, p. 49 : « On était trop jeunes pour copier Téléphone et trop vieux pour copier Noir Désir, du coup on a une place à part. »
  8. a et b Nicolas de la Casinière, « Le refrain de la fumette au tribunal. Le groupe Matmatah jugé pour «provocation à l’usage des stupéfiants». », Libération,‎ 16 mai 2000 (lire en ligne [archive])
    Le policier à l’origine de la procédure avait déjà alerté la justice quatre ans plus tôt, en entendant Mangez-moi ! Mangez-moi !, un tube du groupe rennais Billy Ze Kick et les Gamins en Folie, vantant les mérites de champignons hallucinogènes
  9. « Dépeche AFP de Juin 2000 » [archive], 11 juin 2000 (consulté le 29 juin 2012)
  10. « Matmatah. « La fin d’une belle histoire » », Le Telegramme,‎ 26 juin 2008 (lire en ligne [archive], consulté le 1er mars 2017)
  11. Victor Hache, « Matmatah, retour au rock », L’Humanité,‎ 13 avril 2001 (lire en ligne [archive]).
  12. Stéphane Koechlin, « Rock. Matmatah, la grosse artillerie bretonne », Le Figaro (Le Figaroscope),‎ 6 juin 2001, p. 4.
  13. « Victoires de la musique: meilleur clip pour Arthur H et M », AFP,‎ 4 mars 2006.
  14. Le CD étant par nature limité à 80 minutes, le second disque ne comporte pas l’intégralité du concert de l’Olympia. Manquent, par exemple, les chansons Lambe An Dro et Le Souvenir.
  15. Gorgiard 2008, p. 208
  16. Pour ses vingt ans, Matmatah sort une Antaologie ! [archive]Ouest-France, 23 juillet 2015.
  17. Pour ses 20 ans, Matmatah fait « le reuz » [archive], France 3, 18 juin 2015
  18. « Rock. Matmatah sort un coffret ce vendredi » [archive] (consulté le 27 septembre 2015)
  19. « Matmatah annonce son retour » [archive], sur people.bfmtv.com, 23 septembre 2016
  20. Sarah Morio, « Matmatah. « Rendez-vous le 2 mars à l’Olympia » » [archive], sur letelegramme.fr, 24 septembre 2016 (consulté le 23 septembre 2016)
  21. Jonathan Hamard, « Matmatah revient à « Marée haute » pour taper du poing sur la table. Écoutez ! », aficia,‎ 17 janvier 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 25 février 2017)
  22. Matmatah, « Marée haute (clip officiel) » [archive], sur youtube.com, 17 février 2017
  23. Sarah Morio, « Matmatah. Un 5e album en gestation », Le Télégramme,‎ 3 décembre 2016 (lire en ligne [archive]).
  24. « « Marée haute » : Matmatah prend l’eau dans un clip pinçant et engagé » [archive], sur chartsinfrance.net, 18 février 2017
  25. « Matmatah de retour après huit ans d’absence », TV5MONDE,‎ 16 février 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 25 février 2017)
  26. « Les Certifications – SNEP », SNEP,‎ 1er novembre 2013 (lire en ligne [archive], consulté le 18 mars 2018)
  27. « Matmatah – La Ouache » [archive], sur lescharts.com (consulté le 22 août 2011)
  28. « Matmatah – Rebelote » [archive], sur lescharts.com (consulté le 22 août 2011)
  29. « Matmatah – Archie Kramer » [archive], sur lescharts.com (consulté le 22 août 2011)
  30. « Matmatah – La Cerise » [archive], sur lescharts.com (consulté le 22 août 2011)
  31. « Matmatah – Plates coutures » [archive], sur lescharts.com (consulté le 3 août 2017)

Annexes

Bibliographie

  • Stéphan Siohan (photogr. Emmanuel Pain), « Matmatah : Rock’n roll attitude », Bretons, no 4,‎ novembre 2005, p. 44-49
  • Ronan Gorgiard, L’étonnante scène musicale bretonne, Palantines, coll. « Culture et patrimoine », 2008, 255 p. (ISBN 2911434986), « Rock et dépendances », p. 206-209
  • Olivier Polard, 40 ans de Rock à Brest, La Blanche Production, 2005, 192 p. (ISBN 2952472009) (CD, Sushi Bar live avec Miossec, 2002)
  • Ronan Gorgiard, L’étonnante scène musicale bretonne, Palantines, coll. « Culture et patrimoine », 2008, 255 p. (ISBN 2911434986), « Rock et dépendances », p. 206-209
  • Collectif (dir. Frank Darcel), ROK : De 1960 à nos jours, 50 Ans de musique électrifiée en Bretagne, t. 2 : 1990/2013, LATDK, 2013, 480 p. (ISBN 2954364408), « Matmatah », p. 100-10
  • Olivier Polard et Yan Le Gat, Le Vauban. Un siècle d’histoire brestoise, Coop Breizh, 2012
  • Pascal Pacaly, La France est vraiment Rock !!, 2019, Les Editions du Joyeux Pendu, 292 pages (ISBN 978-2-490462-07-0)

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressources relatives à la musique

 [masquer]

v · m
Tristan Nihouarn · Éric Digaire · Benoît Fournier · Emmanuel Baroux
Cédric Floc’h · Jean-François Paillard
Albums studio La Ouache (1998) · Rebelote (2001) · Archie Kramer (2004) · La Cerise (2007) · Plates coutures (2017)
Albums en concert Lust for a Live (2002)
Compilations Greatest Hits : 1998-2008 (2011) · Antaology (2015)
EP Concert Matmatah (1999) · Mille Soleils (2005) · …and Times Goes Friendly (2006) · Bande à part (2008)
Vidéographie Piste Off ! (2003)

Premier printemps de la riveraine « Les Chats » sur le site Rue89

Le 11 mai 2015, j’avais commencé à m’intéresser aux commentaires sur le site Rue89 de l’ancienne riveraine « Les Chats », active, et même hyperactive, du 11 décembre 2007 jusqu’au 29 septembre 2009.

J’avais publié une première tranche de ces commentaires, ceux du 11 décembre 2007 au 31 mars 2008.

Poursuivons l’exercice avec la publication de la suite de ses commentaires, du 1er avril 2008 jusqu’au 30 juin 2008.

J’invite ici tout internaute qui me lit à m’aider à l’identifier et la retrouver, pour peu qu’elle soit toujours en vie.

Elle serait nantaise ou l’aurait été à cette époque et c’est tout à la fois l’un des auteurs et témoins les plus importants de tous les harcèlements dont je suis victime sur Internet depuis 2008 pour la période des débuts, en 2008 et 2009.

 

30/06/2008, 9 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Sur France 3, Sarkozy promeut une « Europe qui protège » – il y a 6 ans 10 mois

    Mais si ça continue je vais pouvoir écrire des nouvelles concernant la Rue89. Les deux dernières :

    A la caisse d’un magasin le jeune répond à la cliente :
    -« mais pas de soucis madame » (pas de soucis c’est le nouveau mot à la mode)
    Moi : faisant la queue derrière la cliente en question et en souriant :
    -« comment ça pas de soucis ? Mais il n’y a que ça des soucis ! “
    Le caissier : Ha bon ? Mais non, regardez il fait beau !
    Moi : – ‘et vous croyez qu’il suffit que le soleil brille pour qu’il n’y ait pas de soucis ? Vous croyez qu’avec le président actuel ça va s’arranger ?

    Le caissier : Ah ça je vous l’accorde !

    Voyant que je n’avais pas affaire à un sarkoboy je lui dit : – Vous connaissez Rue89 ? Un site d’informations !
    Le caissier -Non je connais pas’
    Moi : C’est un site où on vous dit tout ce qu’on ne vous dit pas à la télé et à la radio !
    Le caissier : ‘Intéressant ça, j’irai voir.
    Je paye et en partant : N’oubliez pas Rue89, 89 comme 1789, la date de la révolution.
    ___________
    Un collègue dit : Melle Untel nous quitte, son stage prend fin aujourd’hui’.
    Un autre collègue à lui : pourtant on a besoin de personnel et en plus elle est efficace !
    Moi : Et je parie qu’on ne renouvelle pas son contrat pour ne pas payer les indemnités de chômage !
    Un des deux collègues : tout juste !
    Et nous voilà parti à discuter de politique, des socialistes qui font exactement la politique de sark’or etc, etc …
    Bref -‘vous connaissez Rue89 ? Un site d’information où on vous dit tout ce qu’on ne vous dit pas à la télé et à la radio ……….bla bla bla ……tout ça pendant la pose cigarette.

    Une autre fois à la sécu, puis à la caisse de l’alimentation, puis dans les manifs …..

    Pas une journée où je ne parle de Rue89, on me demande même si j’ai des actions.
    Moi : Mais non ! ! Ce que je veux c’est que les gens sachent, après ils font ce qu’ils veulent mais au moins qu’ils sachent.

    Incroyable le nombre de gens qui ne connaissent pas Rue89 ! ! ! Il me faudrait un tee-shirt Arnaud ; -))
    ça irait plus vite !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Sur France 3, Sarkozy promeut une « Europe qui protège » – il y a 6 ans 10 mois

    Les Chats sont ravis, z’ont pas la télé hé hé !
    De toute façon moi je préfère le dessin de mon Chimilimili hi hi ; -))
    En César du haut de sa tour, n’a plus besoin de ses talonnettes le sark’or.
    Le dessin ne le montre pas mais quand il dit « n’ayez pas peur » il a une armée de CRS derrière.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Les deux revirements du chef de l’Etat sur France Télévisions – il y a 6 ans 10 mois

    @ mindthegap

    Et d’une, comme dit « Feu » il n’a pas été ELU avec une majorité de français mais une MAJORITE DE VOTANTS.

    Et de deux, son élection est basée sur le mensonge, à commencer par celui de son ex femme qu’il a fait revenir car il en avait besoin pour être élu.

    Et de trois, il est au plus bas dans les sondages, comme jamais aucun président ne l’a été, ce qui veut dire qu’est est REJETE par une MAJORITE DE FRANçAIS.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Opération de police musclée à la sortie d’un concert de rap à Paris – il y a 6 ans 10 mois

    « Mais c’est pas très miaou ça »

    Effectivement vintage, c’est déluge qui en a parlé.
    Et pourquoi vous adresser à moi alors ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Etats-Unis : des déplacés post-Katrina harcelés par les assureurs – il y a 6 ans 10 mois

    Il faut mettre à jour votre flash player Satiricon.
    Ci-dessous les liens pour Windows.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Etats-Unis : des déplacés post-Katrina harcelés par les assureurs – il y a 6 ans 10 mois

    Non vraphel je n’ai pas Ipod et ça fonctionne très bien. ça fonctionne avec le flash player de Adobe, il faut juste le mettre à jour.

    Lien

    Pour WINDOWS

    La dernière version de flash player :
    Adobe Flash Player 9.0.124.0

    Pour la mise à jour (si on l’a déjà) :
    Lien en français version 8.1.2

    Pour l’installer :
    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Des droits de l’homme pour les singes ? L’Espagne dit oui – il y a 6 ans 10 mois

    Et à gauche c’est toi ? ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Des droits de l’homme pour les singes ? L’Espagne dit oui – il y a 6 ans 10 mois

    chourave, la remarque la plus juste de tous les messages ici postés y compris les miens. Bravo !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment s’y retrouver dans l’enfer des pistes cyclables ? – il y a 6 ans 10 mois

    Bonjour skalpa !
    Merci pour tes photos et ta réponse, ouf, je suis rassurée. : -))
    Bonne journée skalpa ! ! Il va faire très beau aujourd’hui, le soleil va briller et que ta journée soit belle !

29/06/2008, 69 évènement

28/06/2008, 13 évènements

27/06/2008, 6 évènement

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Une assistante sociale dénonce un sans-papiers (le PV) – il y a 6 ans 10 mois

    Regarde un peu par là Marie, INCROYABLE ! ! ! !


    Pour une France plus efficace, nous simplifions vos démarches
    Lien

    RECTIF : Ouf ! ! je pense que c’est un gag.
    Mais comment peut-on utiliser un gouv.fr ? C’est légal ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Une assistante sociale dénonce un sans-papiers (le PV) – il y a 6 ans 10 mois

    Madame B.H. assistante sociale à l’AEMO votre attitude est inqualifiable.
    Le rôle d’une assistante sociale est de protéger, de conseiller, d’aider en somme.
    Non seulement vous venez de déshonorer votre profession, mais vous venez aussi d’insulter toutes les femmes.
    Vous êtes une femme méprisable, je dirais même une vraie g…e.
    Il fut un temps vous auriez été jugée, montrée du doigt, logiquement vous devriez être révoquée.
    J’espère que la vie et les évènements se chargeront de vous lorsque les choses seront redevenues normale dans ce pays.

26/06/2008, 3 évènements

25/06/2008, 4 évènements

24/06/2008, 36 évènements

23/06/2008, 56 évènements

22/06/2008, 50 évènements

21/06/2008, 61 évènements

20/06/2008, 24 évènements

19/06/2008, 2 évènements

18/06/2008, 54 évènements

17/06/2008, 3 évènements

16/06/2008, 51 évènements

15/06/2008, 60 évènements

14/06/2008, 5 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    Et ça c’est vraiment pas mal dans le genre :
    « ce rapport indique (p. 35) qu’une partie des encours sont déposés dans deux paradis fiscaux, les îles Caïmans et Jersey. Le tout pour une grosse dizaine de millions d’euros. Pourquoi ? Comment ? Des questions que les patrons de l’Adepaccobab posent depuis des années. En vain. Pour justifier leur refus, les caisses arguent que rien ne les oblige à publier leurs comptes. Pourtant, au titre des statuts, les adhérents sont juridiquement “solidaires” en cas de banqueroute. Autrement dit, responsables mais incapables de vérifier la bonne gestion de ces drôles d’associations.

    Comment peut-on être responsable et ne pas avoir un droit de regard sur les comptes ?
    Une loi générale sur la transparence. Sans la transparence nous ne sommes pas un pays démocratique.

    J’espère vraiment qu’ils vont donner un bon coup de pied dans cette fourmilière.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    C’est quel Lazard dans tout ça :

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    Clans mafieux, le mot est lâché, j’ai comme l’impression que ce pays est pourri par la mafia.
    Il y a vraiment trop de magouilles et pas des petites.

    La seule chose à faire c’est d’engager une procédure.
    A quel niveau ? Je ne sais pas mais rien ne les empêche d’alerter les instances européennes.
    De toute façon il faut qu’ils fassent du bruit.

    comptecourant c’est quoi au dessus de l’Europe ?
    (engager des procédures à l’échelle de l’Europe voire plus) Je ne comprends pas.

    Encore un sujet dont seul Rue89 parle.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie PPDA de Castro à Sarko – il y a 6 ans 11 mois

    Il est mort ?

    On pourrait le croire, que de remue-ménage pour ce type !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Avec Fillon, un « référendum d’initiative populaire »… sans le peuple – il y a 6 ans 11 mois

    Sur le site que vous donnez en référence :

    Instaurez la Démocratie dans votre commune !
    « Si vous décidez de mettre en place le Conseil des citoyens de votre commune merci de nous en informer et d’ouvrir un fil de discussion sur notre forum, ici : Lien (Il ne faudrait pas qu’une ville se retrouve avec deux Conseils des citoyens…) »

    Je suis allée sur cette page pour savoir si un groupe existait dans ma ville, impossible de le savoir il faut s’inscrire. Pourquoi ?
    Sur la fiche d’inscription ce qui me dérange :
    - une case à cocher « Cacher l’adresse courriel au public ? “ si mon adresse se trouve visible par tous et que ce site n’aura pas pris en compte l’option cochée. Qui a envi que son adresse soit à la vue de tous ? La non visibilité devrait être obligatoire
    - l’acceptation du règlement est en anglais sauf la case à cocher ‘j’accepte’. Pas mal avec le drapeau français d’un côté et européen de l’autre.

    Vous trouvez tout cela normal ?

13/06/2008, 51 évènements

12/06/2008, 3 évènements

11/06/2008, 23 évènements

10/06/2008, 6 évènements

09/06/2008, 45 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Ma réponse est dans la boîte ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    En complément l’article de Rue89

    Lien

    Les socialistes exigent de travailler
    Par Zineb Dryef | Rue89 | 25/03/2008 | 12H24

    Alors que le Conseil national du PS se tient ce mardi à Paris, certains attribuent à la paresse sa défaite à la présidentielle…

    …. certains statuts du PS sont peu, voire pas du tout, respectés. Dans son dernier ouvrage, « Le Livre noir du libéralisme », Pierre Larrouturou, délégué national à l’Europe, pointe la paresse des socialistes, responsable des récentes défaites :
    ………. A lire très intéressant !

    Re merci Zineb ! !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Coucou Triquoise
    Je me suis inscrite à la lettre de la nouvelle gauche, à chaque fois qu’il y a une info comme celle-ci je la leur envoie.
    Voici la dernière lettre d’info de leur part, pardon pour la longueur :

    Pour information, voici le courrier envoyé aujourd’hui aux membres du PS ayant signé notre pétition.

    Bonjour à tous,

    Dans son dernier mail, Pierre LARROUTUROU vous disait que nous allions tenter d’imposer à Solférino l’envoi à tous les militants d’un Etat des lieux et d’une liste de 10 questions que nous voulions poser à tous ceux qui vont rédiger une motion.

    Finalement, après avoir beaucoup hésité, nous ne l’avons pas fait. Pour deux raisons :

    Ø un problème informatique : envoyer un texte de 60 pages plein de courbes et donc assez « lourd » (1 méga-octet) à 8.000 militants a été un peu difficile pour notre ordinateur. Beaucoup d’entre vous n’ont reçu le texte que très très tardivement.

    Ø Un problème politique plus sérieux : pour imposer le texte à Solférino, il fallait se tourner vers le juge des référés et obtenir qu’il condamne la direction du PS. Sur le fond, nous n’avions guère de doute (le juge nous aurait sans doute donné raison) mais politiquement, beaucoup nous ont dit que Solférino pourrait se servir de ce recours devant la justice pour critiquer notre démarche.

    En conclusion :

    Nous avons abandonné l’idée d’envoyer un texte à tous les militants avant la Convention nationale.
    Nous allons sérieusement améliorer nos outils informatiques et mieux utiliser le site.
    Nous préparons une Contribution générale que nous déposerons début juillet dans le cadre normal de la préparation du Congrès.

    Pour travailler sur la Contribution et débattre de notre stratégie, nous invitons tous ceux qui le peuvent à se retrouver samedi prochain, juste après la
    Convention nationale :

    Samedi 14 juin de 15h30 à 18h30
    au Sénat Salle François Mitterrand
    15, rue de Vaugirard métro Odéon RER Luxembourg

    Si vous pouvez venir samedi prochain au Sénat, pensez à prendre une PIECE D IDENTITE et donnez vos noms, prénoms et adresse en envoyant un mail à le14ausenat@gmail.com

    Vous êtes à ce jour plus de 1.100 à nous avoir envoyé des éléments pour nourrir la contribution (merci à tous !). Et le texte envoyé la semaine dernière a été apprécié par la quasi-totalité des 8.000 militants à qui nous l’avons envoyé : 11 seulement ont envoyé un mail pour dire qu’ils ne voulaient pas le co-signer…

    Trois remarques pour conclure :

    1. Il n’est pas trop tard pour envoyer des contributions (pas plus d’une page SVP)

    2. Si vous n’avez pas reçu le texte de 60 pages la semaine dernière (maudit logiciel !), envoyez-nous un mail pour le demander.

    3. Beaucoup ne pourront pas venir à Paris samedi prochain. Mais évidemment on les tiendra au courant par internet de ce qui se sera dit et de l’avancée du texte.
    Bien cordialement Frédéric TRICOT

    (Vous recevez des informations car vous êtes signataire de la pétition au travail les socialistes
    Lien

    Je peux t’envoyer les courriers en privé ceux que j’ai reçu et ceux que je leur ai envoyé suite aux articles de Rue89 et notamment celui-là :
    Lien

    Et celui-là :
    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Tu as raison Magenta tout est en gras maintenant juste après ton message. ça alors ! ! !

    @eelisa
    Je sais mettre MES messages en gras mais pas en italique. Dommage qu’il n’y ait pas simplement une touche à choisir pour ça.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    La vigilence tout le monde trouve cela normal, mais ce qui s’est passé n’a rien à voir avec la vigilence Pierre.
    Si cet étudiant avait eu de mauvaises intentions, il n’aurait pas laissé ce document sur son bureau.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Network
    C’est donc un institut fiable ?
    Je demande ça, car j’ai une amie qui a reçu un imprimé de l’INAD par l’intermédiaire de son employeur.
    Les renseignements demandés sont du niveau de Hontefeux
    Date et lieu de naissance, vous, votre père, votre mère, quelle était leur nationalité de naissance ou d’acquisition, votre niveau d’étude, votre grade,…..
    etc etc …
    Curieux tout de même non ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Comment il fait Ga pour écrire en italique ?

    Du coup tout le reste de la page est en italique ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Bonjour Network,
    Pourriez-vous me dire ce qu’est l’INED ?
    Affilié à Hontefeux ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Article d’UTILITE PUBLIQUE ! !

    N’oubliez pas de voter pour l’article ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    IL N’A PAS DE TROU A LA SECU ! ! !

    On vous parle du TROU DE L’ARMEE ?

    On vous parle du TROU DE LA POLICE ?

    Non ! Tout simplement parce qu’il n’y en a pas plus qu’a la sécu.
    Chacun de ces ministères a un budget versé par nos impôts.

    Que l’Etat commence par récupérer l’argent dû à la sécu par les employeurs, qu’il lutte contre le travail au noir entretenu pas les employeurs et qui prive les caisses de leurs cotisations.

    Alors on vous écoute les politiques de gauche pour vos propositions !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Patrick ; -))

    QU’ON SE LE DISE & QU’ON LE FASSE SAVOIR :

    « François Sarkozy, professionnel de l’industrie pharmaceutique, nommé vice-président du conseil de surveillance de l’entreprise BioAlliance Pharma, “Senior Partner” de AEC Partners et à ce titre membre du conseil de Biotech Santé (voir l’affaire de l’arche de Zoé)…

    Guillaume Sarkozy a été nommé à la tête du groupe issu de la fusion de Malakoff et de Mederic, deux des principaux groupes de protection complémentaire française.

    rien que ça, ça se passe presque de commentaires …

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Mais que fait l’Europe ? Elle sert à quoi ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Il vient d’y avoir un attentat à l’Est d’Alger il y a 1 heure environ 20 morts. 4ème attentat en 6 jours.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Il n’a pas tord Martin, c’est bien là le problème de l’algérie et pas que de l’algérie d’ailleurs.
    La faute aux dirigeants de ces pays, quand l’Etat ne s’occupe pas de ses pauvres, c’est la religion qui le fait et quand ce sont les extémistes, il y a l’endroctinement derrière.
    Donc aucune raison dans ce cas de voter aussi nul blablabla, au point qu’on ne peut remonter la jauge.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Le Royaume-Unis n’en est pas à son premier fiasco, souvenez-vous de ce jeune homme qui a été tué de plusieurs balles, par la police dans le métro de Londres, suite aux derniers attentats.
    Vont-ils recommencer l’histoire en 1974 de la famille Conlon ?

08/06/2008, 69 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Possible.
    Au fait il y a une pétition à signer ici pour ceux qui veulent lutter contre le flicage d’internet, sur l’article de Rue89 :

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Un bienfait pour le pays ?
    Et pourquoi pas pour l’humanité tant que vous y êtes ?
    Vous n’êtes pas à une connerie près visiblement.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Tu ne crois pas si bien dire Triquoise Montebourg = Label Rouge une gommette ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Que des nazes dans cette Rue ce soir ! ! ! ; -)

    Ok avec toi Fuel Injected bien sûr que je ne généralise pas, pas d’énergie sans échange positif de la part du PS.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    jimmyb est nouveau ?
    Aucun modo qui ferme les commentaires ici, ce sont les votes négatifs qui les ferme. L’UMP dans le secteur ?
    Vous pouvez les réouvrir (en cliquant dans le carré noir à côté du pseudo) et voter en cliquant sur le maximum de pastilles pour qu’ils restent ouverts, tout comme je viens de le faire pour vous. ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    C’est tellement excessif que ça en devient nul comme l’UMP. Nous au moins nous ne replions que les extrèmes.
    Ils ne font que prouver par l’image qu’ils sont stupides.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    « et qu’on a déjà couché dans pas mal de lits » ? ? ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Se faire déchirer comme les hymens ?

    Disparaître ? Un parti unique alors ! Vous savez comment ça s’appelle ?
    Un vrai démocrate ce conseiller de mes deux ! Désolée j’ai pas pu résister ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Saint Nicolas ne soyez pas bouche bée devant les politiques et soyez plus exigeants que ça.
    Il n’est pas question de leur donner un blanc-seing.

    Ils ont gagné les municipales haut la main grâce à notre mobilisation. Et maintenant qu’en font-ils ?
    Vous les entendez sur des sujets révoltants vous ?
    Alors qu’ils devraient se manifester avec leurs tripes, tel un avocat qui défend son client qui risque la peine de mort.
    C’est le PS qui doit donner l’effervescence et soulever les foules.

    Alors permettez qu’on les remette un peu à leur place, on n’est pas assez cons pour tout gober et tout encaisser sans rien dire.

    Si on en est où on en est, c’est à cause d’eux.
    Mais rassurez-vous Saint Nicolas, nous saurons faire ce que nous devons faire le jour des élections, tout comme nous l’avons fait pour les municipales.
    Il y a des gens ici devant leur écran, mais ils sont aussi sur le terrain.
    Je comprends votre inquiétude et nous ferons tout pour virer sarko si ça peut vous rassurer, en attendant il y en a qui méritent des coups de pieds au cul (je parle du PS pas de vous).

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Décidément nous sommes sur la même longueur d’ondes ce soir c’est exactement ce que je me disais à l’instant.
    A moins que ce soi l’UMP qui se venge de se faire replier ? Et pas moyen de déplier en plus.
    Pouhhhhhaaa comme dirait mon ami Ravachol !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    « On ne peut pas être de gauche et critiquer la gauche ? »

    Bravo Triquoise, ça fait plaisir de lire cela.
    Des gens responsables qui savent critiquer leur famille politique. Pas comme les apôtres de sarko qui trouvent tout bien, jusqu’à son augmentation de salaire, ses frasques, ses injustices, sa casse et Cie.

    Il faut rester objectif, rien que pour ça je vous dis merci.
    Il n’y a que comme ça que le PS avancera, soyons exigeants.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Met la dans tes favoris dalun et surtout fait suivre avec ce lien de Rue89, déjà elle était sur dailymotion et elle n’y est plus.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Ah mais pour suivre Magenta, suffit de cliquer sur le pseudo, de regarder les contributions et voir plus et là tu les as toutes (normalement).
    Boire un coup de quoi ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Mariage annulé : Rachida Dati dérape face aux députés – il y a 6 ans 11 mois

    Et non le mensonge n’est pas une raison juridique dans un mariage, sinon il faudra mettre un détecteur de mensonges dans toutes les salles de mariages et des églises avant de dire oui.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Mariage annulé : Rachida Dati dérape face aux députés – il y a 6 ans 11 mois

    Je n’avais pas vu cette intervention d’où ma remarque tardive.
    Excuse moi Fabien mais là tu dis n’importe quoi je suis désolée mais tu ne peux pas comparer ces deux cas.

    - Catho intégriste ou pas, elle a eu raison pour la bonne raison que cette personne voulais se marier à l’église et en cas de remariage, l’église l’interdit.

    - Pour l’impuissant, cette femme à juste titre à remis en cause les projets de construire une famille à savoir de faire des enfants.

    Donc rien à voir avec cette jeune femme non vierge, sa perte de virginité appartien à son passé et donc son histoire avant de rencontrer son futur ex ou ex futur.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Plan du site :
    Lien

    Les chômeurs français appréciront la différence.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    SylvN
    La différence avec le Québec :
    Lien

    Lien

    Pour les individus
    Des services d’aide à l’emploi
    - Vous cherchez activement un emploi.
    - Vous voulez publier votre candidature dans Internet ?
    - Vous aimeriez connaître les métiers et professions les plus en demande dans votre région ?
    - Vous aimeriez utiliser le Web pour chercher du travail mais vous ne savez pas comment procéder ?
    - Vous avez besoin d’un coup de pouce pour structurer votre démarche de recherche d’emploi ?
    - Vous recevez de l’assurance-emploi (gouvernement fédéral) ou une aide financière de dernier recours (gouvernement du Québec).
    - Pour vous aider à intégrer le marché du travail, à quels services spécialisés vous attendre, compte tenu de votre situation ?
    - Pouvez-vous bénéficier d’une aide financière ?
    - Vous songez à devenir travailleur ou travailleuse autonome.
    - Vous êtes à risque de chômage prolongé et une formation vous permettrait d’obtenir un emploi.
    - Vous êtes jeune et sans emploi.
    - Vous avez besoin de soutien pour réaliser votre propre projet ?
    - Vous avez un emploi.
    Vous avez un emploi ? Consultez le Guide de la qualification professionnelle.

    Apprendre un métier par compagnonnage
    Exercer un métier susceptible de mettre en danger la sécurité d’autres personnes
    Travailler ailleurs au Canada avec une qualification professionnelle obtenue au Québec, et inversement

    Lien
    Mesures et services d’emploi
    Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Nous vous proposons une vaste gamme de services :
    - Formation de la main-d’œuvre
    - Soutien au travail autonome
    - Subventions salariales
    - Supplément de retour au travail
    - Préparation à l’emploi
    - Aide à l’emploi
    - Alternative jeunesse
    - Jeunes en action
    - Placement étudiant du Québec
    - Complément d’aide aux personnes handicapées
    - Aide aux personnes immigrantes et aux minorités visibles
    - Le Pacte pour l’emploi

    Selon certaines règles, ces services peuvent s’adresser aux :

    - prestataires de l’assurance-emploi,
    - prestataires d’une aide financière de dernier recours,
    - personnes sans soutien public du revenu,
    - travailleuses ou travailleurs salariés ou autonomes.

    Et sur cette page Titre + récapitulatif + lien
    Lien
    Les organisations communautaires
    Des ressources spécialisées en préparation et en recherche d’emploi
    Les organisations communautaires oeuvrant en employabilité peuvent vous aider dans votre insertion sociale et professionnelle.

    Ces organisations, soutenues financièrement par Emploi-Québec, sont actives dans des domaines spécialisés, complétant ainsi les services offerts par les centres locaux d’emploi (CLE). Elles forment un réseau qui couvre tout le territoire du Québec.

    Les organisations communautaires sont regroupées selon les types d’intervention ou selon les clientèles qu’elles desservent.

    Et sur leur page un lien vers le Ministère du travail :
    Lien

    Bravo les Québécois c’est clair, sobre, précis et accueillant !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Merci SylvN
    Effectivement c’est clair comme de l’eau de roche. Mais visiblement ce n’est pas obligatoire, sauf qu’il y a une enquête et que c’est fortement conseillé.
    C’est du jargon administratif purement français !

    Lien’insertion%20(RMI)&l=N478 

    VOS DROITS ET DÉMARCHES : Emploi, travail
    Faut-il être inscrit à l’ANPE pour demander le revenu minimum d’insertion (RMI) ?

    L’inscription à l’agence nationale pour l’emploi (ANPE) n’est pas une condition réglementaire d’attribution du revenu minimum d’insertion (RMI).

    Deux cas peuvent se présenter :
    soit les personnes sont inscrites comme demandeurs d’emploi à l’ANPE, soit les personnes ne sont pas inscrites à l’ANPE.

    Lorsque les personnes sont inscrites comme demandeurs d’emploi à l’ANPE
    Si elles n’ont pas reçu le dossier de demande d’allocation de chômage ou de solidarité, ou si elles ne l’ont pas retourné à l’Assédic, elles doivent déposer cette demande dans le cadre de l’instruction de leur demande de RMI.

    Si les personnes ne sont pas inscrites à l’ANPE
    - Il n’y a pas lieu de les faire s’inscrire sauf si, mal informées, elles n’ont pas fait valoir leurs droits aux prestations de chômage. Ces personnes devront faire l’objet d’un examen approfondi de leurs droits potentiels. Pour les autres, c’est au moment de la signature du contrat d’insertion que sera examinée leur situation vis-à-vis de l’ANPE. A cet effet, le Président du Conseil général désigne une personne chargée d’élaborer avec lui ce contrat et d’assurer sa mise en oeuvre. Il appartient aux commissions locales d’insertion d’en coordonner les actions au niveau local.

    Lorsqu’un demandeur ne veut pas faire valoir ou perd le bénéfice de ses droits aux prestations de chômage en raison des obligations en matière d’insertion professionnelle qui y sont attachées (par exemple recherche effective d’emploi ou inscription à l’ANPE), il n’est pas possible de lui opposer d’emblée un refus d’ouverture du droit. Cependant, la situation doit faire l’objet d’un signalement au secrétariat de la commission locale d’insertion afin qu’il soit établi un contrat d’insertion qui statue sur l’opportunité de faire peser sur l’allocataire des obligations en matière de recherche d’emploi.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Adhésion de la Turquie à l’UE : les mensonges de l’UMP – il y a 6 ans 11 mois

    Non, qu’ils viennent en France pour du travail peut-être ? En tout cas c’est l’argument qu’on entend ici ou là, plus que l’argument « musulmans »

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Adhésion de la Turquie à l’UE : les mensonges de l’UMP – il y a 6 ans 11 mois

    « Ce sont les Français qui font la Loi en France »

    Si c’était le cas, sarko ne serait plus là pour commencer. Ensuite le pays se porterait mieux.
    En Suisse tout est soumis au référendum et ça ne pose aucun problème.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Au piquet Magenta ! ! !

    Tu n’as pas lu toutes les interventions de surtout celle de Patdu49 (Patrick).
    En plus ça fait 2 fois que je le signale, (donc 3 fois avec celle de Patrick)
    Tu peux lui dire merci car c’est lui qui a mis ce lien.
    Garde le dans tes favoris et fait suivre.

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Filtrage » du Web : une charte à l’étude pour les fournisseurs d’accès – il y a 6 ans 11 mois

    Mais on t’attendait Thorgal, surtout un informaticien.
    J’aimerais bien avoir l’avis du professionnel sur ce flicage d’internet et ton avis en général.
    Certains disent ce n’est pas possible il y a trop de monde sur la toile.
    Et la Chine alors ? Ils sont beaucoup plus nombreux et la toile est cousue.

    A LIRE :

    Lien

    « Le but du pouvoir exécutif français n’est pas de lutter efficacement contre la criminalité avec des mesures adéquates car nécessaires, appropriées et proportionnées. Il s’agit de contrôler par tous les moyens le seul média libre qui ne lui obéit pas. » déclare Christophe Espern, co-fondateur de la Quadrature du Net, ajoutant « Il y a quelque chose d’odieux à utiliser la lutte contre la pédopornographie comme alibi à Big Brother. Les services de police concernés ne demandent pas de telles mesures. Parler de “confiance en ligne” dans ce contexte relève de la Novlangue. »

    La Quadrature du Net appelle donc les citoyens à contacter immédiatement leurs députés pour leur demander d’interpeller le gouvernement lors des prochaines questions d’actualité. …………
    ……. Elle appelle en outre les intermédiaires techniques à refuser catégoriquement toute forme de collaboration avec ces projets indignes d’une démocratie.

    Lien

    Tout le monde est scandalisé, sauf Rue89 qui n’a toujours pas centré cette information (1 à 2 jours visible)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Y a-t-il une pensée anti-68 ? – il y a 6 ans 11 mois

    Et moi donc ! Visiblement nous ne sommes pas les seuls vu le nombre de réactions.

    « Samuel Moyn, historien américain spécialiste de la pensée européenne »

    Spécialiste de la pensée européenne ! Mazette quelle prétention !

07/06/2008, 102 évènements

06/06/2008, 114 évènements

05/06/2008, 63 évènement

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Combien de filles se font faire ce genre d’intervention pour plaire à l’homme de leur coeur.
    Alors on va remplacer la société par les mecs moré ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Pas d’anesthésie voilà pourquoi c’était moins cher.
    A mon avis eelisa, elles ne le savaient pas avant d’être sur le bloc opératoire, car ce genre d’opération se paye avant.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Ah c’est vrai ça, personne n’embête les chats dans les cimetières. Zut alors je n’y avais pas pensé, alors il faut garder la proposition de Network, enterré à la verticale ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Les caprices de Rachida Dati » – il y a 6 ans 11 mois

    Non, moi je ne veux pas attendre que ça se passe, jamais je ne lâcherai le morceau, jamais je n’accepterai cette équipe de démolisseurs. Même si ça ne servait à rien, même si j’étais seule jamais je ne n’accepterait sans rien faire.
    Je propose de rejoindre les routiers, les agriculteurs, que les étudiants fassent ainsi, pour une fois, à l’abri des gros bras et des « gros culs » (camions ; -)) ils ne se feront pas tabasser et nous non plus.
    Si vous voyez de loin une fille sur un camion se sera moi, en plus j’adore les camions ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Les caprices de Rachida Dati » – il y a 6 ans 11 mois

    Oui Dati la pire, mais Lagardère la talonne.
    Je dirais que ces deux là arriveraient même à mettre hors d’eux une armée d’anges des plus pacifiques.

    Qui y t-il de pire que des sbires aplatis devant le maître le plus dangereux qui met en miette notre pays. Car enfin si sarko peut faire tout ce qu’il fait c’est grâce à son entourage, sans eux il ne serait RIEN, voilà pourquoi je leur en veux encore plus qu’à lui et tout ça pourquoi ? Pour le fric et le pouvoir. Et ces gens là aiment la France alors qu’ils l’a défigurent ?

    Voilà pourquoi MARIANNE et les autres feraient bien de changer de cible et de les charger à fond, de les montrer du doigt, de les culpabiliser sans relâche, tel un chien qui ne veut plus lâcher son os.
    En plus ne plus parler de sarko le mettrait hors de lui et ce serait tant mieux. Coup double !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    En fait j’ai eu des échos de Londres, certes ils ont bu comme toutes les fins de semaines et plus que de raison pour la dernière fois, mais ils ne l’ont pas fêté dans la joie comme le dit Rue89, ils ont fortement protestés.
    Ils sont arrivés en masse dans les rames comme si c’était aux heures de pointe
    Il y a eu plusieurs arrestations face à l’agressivité de certains.
    A partir du 1er juin, non seulement il sera interdit de boire dans les transports, mais il sera aussi interdit de transporter de l’alcool (contenants ouverts) ceux qui enfreindront la règle risquent l’expulsion.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    Vous vous trompez de cible nidieunimaitre.

    Quant à cette réflexion :
    - « Trop de libertés conduisent nécéssairement à un régime autoritaire de Platon »
    demandez-vous pourquoi !

    Il me semble que votre pseudo fait référence à l’arnarchie et pour que l’anarchie soit belle et possible, l’être humain doit savoir gérer les règles fondamentales de son environnement et le respect des autres sans que qui que ce soi l’y oblige.

    En résumé il doit faire preuve de sagesse et d’intelligence.
    Voilà ce que voulait dire Platon.

    Vous voyez bien que vous vous trompez de cible et pour nous et pour lui.
    Alors arrêtez de prendre les mots à la lettre et étendez votre champs de vision, je suis sûre que finalement c’est ce que vous vouliez dire.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Les télés américaines zappent un clip pour la stérilisation des chats – il y a 6 ans 11 mois

    Y a rien pour les chefs d’Etats Fabien ? ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Une chose est sûre c’est qu’en matière d’architecture on ne tient hélas plus compte de
    – l’orientation des vents
    - le soleil dominant (pour la lumière)
    - les points cardinaux
    - le vis à vis
    - les rangements (pour l’intérieur)

    Des choses simples qui faisaient autrefois parti du métier. Dans les pays d’Asie où ce principe est plus poussé, on appelle cela le Feng-Shui.
    En France on ferait bien d’y réfléchir pour le bien être des populations.
    Car bon sang, ça ne coûterait pas plus cher d’y penser et de le mettre en application.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Michel Raison (UMP) : « La loi ne fera pas baisser les prix » – il y a 6 ans 11 mois

    Oui je sais Julien mais j’ouvre les paris je ne vois pas comment en libérant les prix comment les fournisseurs indépendants qui dépendent des distributeurs pourront s’y retrouver financièrement et nous avec, car enfin cette mesure au départ est faite pour augmenter le pouvoir d’achat et quand je lis les critiques de M. Raison sur :

    « Dans le projet de loi initial, le gouvernement avait prévu le passage de 300 à 1 000 mètres carrés …….. le moyen pour les enseignes de hard discount de pouvoir désormais s’implanter sans autorisation …
    Les maires devraient avoir un droit de préemption en dessous de 1 000 mètres carrés, pouvoir saisir la nouvelle Autorité de la concurrence en cas de soupçon d’abus de position dominante, et, dans les communes de moins de 15 000 habitants, avoir la possibilité de saisir la CDEC sur les projets de plus de 300 mètres carrés.
    Ce regroupement de trois amendements sera toutefois “assez difficile à utiliser”, concède Michel Raison, notamment parce que “les mairies n’ont pas beaucoup d’argent”. Et il en faut pour préempter les locaux à vendre. Le hard discount devrait donc pouvoir malgré tout se développer, ce qui ne va pas non plus sans poser des problèmes d’emploi (baisse du nombre de postes au mètre carré et dégradation des conditions de travail comparé aux emplois dans le petit commerce).

    Moi je me place du côté du consommateur et c’est bien ce que je dis, en plus les maires (de droite de gauche ?) vont pouvoir saisir la nouvelle Autorité de la concurrence en cas de soupçon d’abus de position dominante.
    Bref on va rigoler ……….. jaune !

    En France nous sommes les Rois des complications administratives.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Michel Raison (UMP) : « La loi ne fera pas baisser les prix » – il y a 6 ans 11 mois

    Les sous-marques appartiennent souvent aux marques et les bénéfices tombent donc dans le même groupe.
    A ce titre je ne vois pas comment on arrivera à faire baisser les prix, par contre on pourra ainsi parler de monopole et c’est la mort du petit commerce à coup sûr.

    Résultat les gros deviendront encore plus gros et donc plus puissants, c’est la mort des petits commerces ! !

    Conclusion cette mesure n’est pas faite pour relever le pouvoir d’achat, mais pour enrichir les grands groupes (une fois de plus).
    Subtile la manoeuvre, efficace et radicale.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Avant de me « naziller » Network sachez que c’est le titre d’un ouvrage, un petit clin d’oeil aux architectes de l’article qui ont dû comprendre ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    En fait dans cet article ils sont toujours enterrés mais à la verticale, alors que moi je pensais plus à un établissement mortuaire genre morgue, les uns au dessus des autres un peu comme les lits superposés.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Network ! !
    Je ne savais même pas que ça existait, je partais d’une simple logique du vivant et du principe monuments de tiroirs pour les cendres, pour ceux qui ne veulent pas les garder à domicile.
    C’est effectivement la solution et on sera bien obligé un jour d’en arriver là.
    Voilà pourquoi il est inconscient (voire ridicule concernant les politiques) de se réjouir d’être toujours plus nombreux sur terre, il y aura des problèmes de nutrition et d’espace.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    C’est vrai mais ils ont été attirés par le tarif très en dessous de la moyenne.
    Pourtant ce tarif, plus ce que vous décrivez est souvent la composante d’une très mauvaise affaire, qui ici touche en plus l’intégrité physique et la santé.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Heum une petite erreur acreon,
    5000 actes à 50€ ça fait 250.000€ et c’est toujours en de ça de l’amende.
    Mais quoi qu’il en soit, vous avez raison ce n’est pas assez vu les souffrances, les traumatismes et les réparations nécessaires, autant physiques que psychologiques.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    « les tours de bureaux sont malheureusement les seules alternatives possibles car la place manque. »

    Les seules ? ? Et les cimetières alors ? ? Je trouve anormal que des morts soient allongés à l’ombre sous les arbres, alors que les vivants sont entassés dans les immeubles.
    C’est l’inverse qu’il faudrait faire si on y réfléchit un peu.
    L’incinération serait une autre alternative possible et récupérer ainsi l’espace de tous les cimetières.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    « Le joie de viser haut peut être sport. Versailles était aussi une affirmation de puissance et nous vibrons toujours de son incroyable majesté. »

    Vous faites de drôles de comparaisons, ça ne m’étonne pas de la part des architectes : « les tours et Versailles ? ? » Gigantesques oui mais pas dans le même sens et c’est bien là le problème.

    Faut-il pendre les architectes ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Bonjour manu, je viens de visiter le site en référence, à ce propos j’ai appris, au cours d’une douloureuse épreuve personnelle, qu’il y avait un festival du roman noir, c’est ça ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Il y a un vrai problème en France concernant cette profession, comme celle de la médecine en général.
    Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) possède une liste des professionnels radiés de la médecine, je ne vois pas pourquoi les citoyens n’auraient pas le droit d’avoir cette liste, pour leur sécurité, sans compter les drames personnels et les souffrances, c’est aussi le plombage de la Sécurité sociale.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Allemagne : Deutsche Telekom accusé d’espionnage – il y a 6 ans 11 mois

    Vous en dites trop ou pas assez. Eclairez nous ! !

04/06/2008, 17 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Ah ah c’est bien, il ne vous faut pas grand chose pour rire. En attendant c’est vous qui me faites rire.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tout à fait, mais c’est comme les économies de l’Etat, ce gouvernement préfère nous saigner que de commencer par donner l’exemple.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tout à fait lamorille, merci de le préciser.
    Certains donnent des précisions fausses voire mensongères.
    Les profs suédois et finlandais sont super heureux une délégation française de profs accompagnait l’équipe d’Arte pour ce reportage.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Vous avez vu le fonctionnement d’une école nordique ? Moi je l’ai vu un excellent reportage sur Arte, vous pourriez leur demander je suis sûre qu’ils vous enverraient le CD d’enregistrement et je peux vous dire que les moyens donnés aux profs n’ont rien à voir avec les nôtres, je parle des moyens techniques et logistiques quand on donnera la même chose à nos profs ils pourront faire des efforts pour le reste.
    En attendant on leur sucre des postes c’est tout.

    Dites moi par exemple pourquoi les élèves chez nous transportent toujours leurs cartables alors que là-bas ils ont un casier et leur classes (ce sont les profs qui changent de classes et non l’inverse sauf en physique et chimie) bien sûr ce n’est qu’un détail par rapport aux problèmes des profs et de l’éducation nationale, mais c’est pour vous dire que l’école est pensée et organisée autrement.

    De plus l’école part du primaire à la terminale dans la même structure alors que chez nous ce sont de grands ensembles séparés.
    Cela parait être un détail mais l’organisation est plus simple et l’enfant passe toute sa scolarité dans le même établissement, élèves, profs, parents, enfants se connaissent tous, l’enfant n’est pas du tout dépaysé lorsqu’il change de classe, c’est sa 2ème maison après celle des parents.
    Si bien que si un problème arrive dans une famille, les profs le savent et peuvent comprendre les difficultés de l’enfant et ainsi anticiper les problèmes.
    De plus l’école met l’enfant au coeur de l’éducation tout comme on met le citoyen au coeur de la ville et de l’environnement. Pas chez nous.
    Chez nous les politiques nous détestent, là-bas ils ont droit au respect et chacun se le rend bien.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    Sud effectivement sont les meilleurs pour leurs adhérents et même pour les non adhérents ceux-là ont tout compris.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Vous voilà plus mesuré tout d’un coup, pour le coup sur ce message on peut être d’accord avec vous. Et les rapports de l’insee qu’en faites vous ?
    Les rapports de la cours des comptes ont été abordés ici tapez Asnières rapport cour des comptes dans le volet recherche de Rue89 et vous allez voir qu’ils en ont parlé.

    L’école dans les pays nordiques fonctionne très bien, il faut donc prendre exemple sur les modèles qui fonctionnent bien et pour tous en plus enfants et profs. Leur principe n’est pas basé sur moins de prof mais c’est une autre organisation.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tous les services publics qui ont été privatisés sont PLUS CHERS voir la poste, le service des eaux entre-autre.
    Alors ne racontez pas n’importe quoi, dites plutôt que ce sont vos copains qui le font et que ça vous suffit largement, mais ne nous parlez pas de tarifs.

    Pour vos sous, allez critiquer plutôt là, dont voici qq extraits :

    Lien

    « Les niches fiscales dans le collimateur de Bercy ». Le mercredi 7 mai, la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, dénonçait haut et fort « un certain nombre d’abus »
    Seule surprise, la ministre des Finances a omis de parler des « niches » fiscales qui concernent les grosses entreprises.

    La manip est simple :
    les groupes puissants choisissent des paradis fiscaux, type Suisse, Hollande ou Luxembourg, pour établir leur siège social.

    La maison mère prête de l’argent à des filiales installées par exemple en France. Lesquelles filiales paient de gros taux d’intérêt au holding de tête. Et comme ces INTERETS SONT DEDUCTIBLES du BENEFICE IMPOSABLE, le FISC FRANçAIS se retrouve GRUGE d’autant.

    Mme Lagarde ne peut pas prétendre ignorer ces pratiques, comme elle l’a fait pourtant face à la journaliste de Bakchich durant sa conférence de presse. (Lire ou relire dans Bakchich : Sophie Huet monte Lagarde)

    Ce jour là, un exposé fort complet, se basant sur des chiffres datant de 2003, évalue à 120 millions d’euros par an, l’évasion fiscale des grands groupes français ou étrangers basés à l’extérieur de l’hexagone et exerçant une partie de leurs activités en France. Soit 600 millions d’euros depuis 5 ans, et sans doute bien d’avantage. Les services du Trésor et de l’Insee ont en effet travaillé avec les données fournies par les grandes entreprises et pas forcément fiables. Et ils sont connus pour leur extrême prudence. Edifiant !

    Quelques mois plus tard et alors qu’il n’y a plus un sous dans les caisses, on aurait pu imaginer que la ministre annonce triomphalement les résultats de cette lutte exemplaire contre la dissimulation fiscale des grands groupes industriels. Et bien pas du tout.
    Pire, interrogée par une journaliste ….

    Alors si vous aviez besoin d’une preuve supplémentaire que ce gouvernement ne cherche pas à ASSAINIR LA FRANCE mais plutôt à protéger les copains, cette preuve est là.

    Je considère que c’est de la TRAHISON car cette attitude met en danger nos finances et ce ne sont pas les bas salaires qui vont faire remonter la consommation.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Et les politiques ont plusieurs mandats et touchent donc plusieurs salaires …. alors qu’ils ne peuvent être partout en même temps.
    En voilà une sauce politicienne et non républicaine !

    Il faut donc supprimer les autres payes pour ne garder qu’un salaire ……… puisqu’ils ne peuvent être qu’a UN seul endroit à la fois.

    En voilà des économies pour ce gouvernement et un vrai principe de citoyenneté républicaine !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    « Sa filiation a été un obstacle , car son adhésion aura été refusée par trois fois, bicose taxé de revisionniste syndical du fait des “actions ‘ du papa.’

    Tu en sais des choses Charles ! ! !

    Depuis, il a trouvé le stylo qu’il faut, pour signer dans le dos….  ; -)) oups ! Il appréciera

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    Monsieur Chérèque passera sans doute faire un tour ici pour lire les commentaires.

    Alors Monsieur Chérèque moi j’ai envi de vous dire :

    Votre combat, comme celui de tout syndicat, doit être fait dans l’intérêt des salariés OK ?

    Alors pourquoi êtes vous tous divisés alors que dans l’absolue vous vous battez tous dans NOTRE INTERET ! !

    Pour ce faire, il faudrait donc une UNITE dans les actions syndicales, à savoir au moins manifester ENSEMBLES TOUTES TENDANCES SYNDICALES CONFONDUES.

    Manifestez avec vos différences si vous voulez, mais dans l’intérêt des salariés soyez TOUS participants aux manifestations.

    Vous savez très bien que votre seule force et notre intérêt, à nous salariés et chômeurs, est de rester unis, toutes les manifestations devraient être intersyndicales.

    Prouvez-nous que notre avenir vous préoccupe et faites des efforts pour rester soudés malgré vos différences, afin d’avoir un VRAI RAPPORT DE FORCE FACE AU POUVOIR !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    La base de la durée moyenne européenne est de 48 h.
    Les patrons pourront donc aller jusqu’à cette durée moyenne légale.
    Donc pour les heures supplémentaires chacun pourra toujours aller se brosser car faire déjà 48h c’est beaucoup, on rajoute à cela :
    - la durée du transport
    - le temps des courses
    - le temps de préparation des repas
    - les devoirs des enfants
    - faire la queue ici et là, puisque partout on supprime du personnel (grâce à votre patience et votre propre temps perdu)
    - le temps des travaux divers pour la famille (ah non c’est vrai vous n’aurez plus le temps, faudra faire ça le week-end)

    METRO BOULOT DODO ! ! !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    A mon avis elles auraient dû inverser les panneaux ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    Faut réfléchir avant de dire n’importe quoi nidieunimaitre.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Les télés américaines zappent un clip pour la stérilisation des chats – il y a 6 ans 11 mois

    C’est évident qu’il faut stériliser les mâles sinon c’est galère et pour les maitres, pour les voisins et le voisinage.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Le supérieur de Jérôme Kerviel balance sur la Société générale – il y a 6 ans 11 mois

    « Je pense qu’un chef de desk expérimenté aurait probablement pu déceler les fraudes de Jérôme. Moi, je suis ingénieur financier. Je ne suis pas trader. Le rôle de l’ingénieur financier est d’inventer des produits structurés et de les mettre en œuvre. »

    Donc le supérieur hiérarchique direct était moins doué que Jérome Kerviel en tout cas dans son domaine particulier. N’est ce pas là le problème ?

    Et que veut dire inventer dans cette phrase : « Le rôle de l’ingénieur financier est d’inventer des produits structurés » ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « L’information de qualité n’est pas soluble dans le haut débit » – il y a 6 ans 11 mois

    Mais vous savez très bien que cette annonce si elle est suivi des faits, est faite pour que les gens la boucle, pour que les affaires non encore dévoilées ne se diffusent pas.
    La vie privée des gens on s’en fiche, sauf si c’est avec l’argent du contribuable qu’elle se passe.

    Les internautes en parlant d’une info donnent d’autres liens comme ci-dessous :

    Lien >> nos sous !

    Lien >> filouteries

    Le pays va tellement bien, presque tous les problèmes sont réglés qu’à présent on s’occupe des pécadilles ?

    Non non tout cela est fait pour que les français ne sachent pas ce qui se trame. L’info est muselée sur les médias et ils se rendent compte qu’elle circule via le net et donc on trouve une excuse pour arrêter tout ça vu que ça les dépasse.

    Mais alors là c’est très grave de museler les citoyens, de plus cela va augmenter la dette de l’état car j’imagine qu’il faudra beaucoup de personnel au commande pour surveiller le net.

    Quand vous dites que depuis cette élection, il y a des réactions très vives oui c’est tout à fait ça, non seulement les gens sont devenus moroses, mais agressifs et désespérés comme jamais.

    Partout où ce gouvernement se déplace, il est hué, conspué, détesté de beaucoup.
    Jamais un gouvernement n’a été aussi détesté et jamais un gouvernement n’a été aussi répressif via le mensonge et les procès d’intention.
    Ce gouvernement nous déteste, c’est réciproque.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « L’information de qualité n’est pas soluble dans le haut débit » – il y a 6 ans 11 mois

    « des commentaires qui souvent sont inutiles, railleurs et parfois à côté de la plaque »

    Comme le votre par exemple ?

    Ce gouvernement veut supprimer les commentaires des internautes ?
    Après la suppression des tracts dans les manifs, le sparadrap sur la bouche, on va leur coudre les doigts ?
    Mais non voyons, on va leur faire un procès qui va mobiliser la justice et saigner encore plus le pouvoir d’achat des français.

    Faudra balancer l’info par des dirigeables comme dans les pays de dictature, sous le manteau ?

    Vous êtes près de Bruxelles et bien restez-y ! !
    Et si vous permettez que l’on règle nos problèmes sans votre aval.
    Si nos commentaires ne vous plaisent pas vous pouvez toujours changer de Rue.

03/06/2008, 74 évènements

02/06/2008, 65 évènements

01/06/2008, 36 évènements

31/05/2008, 60 évènements