AC ! Brest : le putsch de l’automne 2005

Le 11 mars 2012, j’avais publié sur mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog cet ensemble de textes extraits de mes archives de l’année 2005 concernant l’association AC ! Brest :

 

2012-03-11 Brrr... Alzheimer ! - Un petit coucou

 

L’individu désigné par le sigle « RES » auquel s’adresse dans certains de ces messages Joël Roma, président de l’association AC ! Brest en 2004 et 2005, est le responsable ou porte-parole d’AC ! Reims, un soutien inconditionnel de sa « camarade » Josette Brenterch de Brest.

Voilà par ailleurs le rapport complet de Joël Roma sur le putsch organisé par Josette Brenterch au sein de cette association au cours de l’automne 2005 :

 

—– Original Message —–

From: « roma.joel »
To:
Sent: Friday, November 25, 2005 10:06 PM
Subject: Le Putsch

 

Je me permet après un long silence d’intervenir pour une dernière fois dans un but d’information au sujet de ce qui c’est passé en date du 26 Septembre 2005 lors de la décision de « la part » de la trésorière Josette Brenterch  de mettre en place une AGE aidé en cela par des colistiers de circonstances.IL ne faut pas être dupe de ce qui c’est passé ce jour là dans l’association AC Brest, puisque la volonté affiché lors de l’Assemblé Générale du 25 Février 2005 par tous et toutes c’est vu remettre en cause par un panel de mercenaires soumis à la vindicte d’une personne dont l’acte politique reste discutable! Je pense quant à moi qu’il est préférable de ne pas ce cantonner dans une frustration permanente, et s’engager dans un combat qui ne peut en ce moment que nuire à certaines victimes de ce coup État. Effectivement, j’ai aujourd’hui des responsabilités qui m’incombent concernant des parents très âgés, et cela m’est déjà assez difficile de tenir la structure pour me payer de surcroît le privilège de l’ouverture d’un second front! Je préfère me cantonner dans les faits, rien que les faits vécus durant ma présidence à AC.
Je ne suis pas de ceux qui sont revanchards et  finissent par haïr, je ne marche pas comme ça. Ces comportements n’étant pas chez moi une seconde nature.
C’est de toutes façons une perte de temps énorme, ainsi que d’énergie; bref j’ai choisi de rester zen. J’ai pour ma part vécu ma situation de président dans la tourmente comme à l’intérieur d’un théâtre, les rapports de forces qui se sont établis de semaines en semaines, s’intensifiant et s’amplifiant, notamment entre Josette trésorière et [Petitcoucou] secrétaire.
N’oublions pas un seul moment que l’intelligence particulièrement vive de la secrétaire à toujours eu comme impacte de déranger Josette qui en l’absence de cette dernière ainsi que de Didier pouvait se permettre une grande marge de manoeuvre dû notamment au fait que la plupart des permanences étaient tenues par des gens soumis à la hiérarchie « intellectuelle » qu’on le veuille ou non, que ce soit volontaire ou non, les marques se font ainsi entre les « prolos » et la maîtrise! tout le monde ne s’appelle pas Besancenot. Pour tenir tête à Josette il faut avoir mangé de la soupe culturelle, mais pour ce qui est de [Petitcoucou], il en faut visiblement bien plus pour la déstabiliser, J’en ai été un jour témoins, et ce ne fut pas facile pour notre trésorière de se dépêtrer d’une position devenue intenable.Il me faut ici faire savoir que sont venus nous rejoindre dans l’association durant l’année 2004 et Didier ingénieur agronome puis [Petitcoucou] ingénieur d’études, et moi en tant que président pour essayer de maîtriser ce foyer d’ intello.
Ce ne fut pas triste du tout!!!

Datant
du  25 / 10 / 2005
Mr ROMA JOEL

LE Putsch

Il est, je vois indispensable de retracer l’historique de ce qui c’est passé durant l’année 2005 suite à l’AG en Février de cette année. Il ne faut pas dire tout et son contraire en se faisant passer pour victime et en diabolisant son président le rendant responsable de fautes qu’il n’a pas commises. Il est vrai que de nombreux dysfonctionnements se sont révélés, notamment en Avril de cette année lors précisément de la venue de Michel Le Douaré au sein du collectif d’AC. Par trois fois ce dernier s’est permis de se comporter comme un soudard, en invectivant la permanence de propos injuriant envers les adhérents, après quoi, devant la réprobation générale des présents, tant sur la forme que sur le fond, perdant tout sang froid, il quittait les lieux frustré. Par la suite lors d’une mobilisation du 1er Mai devant la maison du Peuple, il prenait l’initiative de me proposer dans le cadre d’une réunion de section de la ligue de Brest de faire un point sur la ligne politique d’AC.

Ne connaissant pas du tout cette personne, sinon que par les conflits qu’il faisait naître dans les permanences d’AC depuis sa récente venue, et de surcroît n’ayant jamais croisé Le Douaré lors de permanences de la Ligue de Brest durant 5 années, je n’ai pas pris pour argent comptant les allégations de ce dernier, mais plutôt le résultat d’un comportement jubilatoire provoqué par l’actualité d’une mobilisation !

Le mardi 3 Mai lors de notre permanence, Michel Le Douaré présent au local réitérait ses humeurs, lorsque souhaitant prendre la parole dans le but de temporiser ses propos excessifs, ce dernier éructait se drapant dans une vertu hélas pour lui perdue depuis bien longtemps. Devant un tel comportement, fatigué de supporter ce personnage, je me levais, puis demandais l’attention de l’ensemble de la permanence dont d’ailleurs Josette ce jour là faisait partie !

Je divulguais donc les propos tenus par Le Douaré lors de la mobilisation du 1er Mai devant la maison du Peuple : à savoir la mise à l’ordre du jour de la ligne politique d’AC à l’occasion d’une réunion de la section de la Ligue de Brest, dont je me doit de préciser je ne savais pas qu’il faisait partie depuis très peu de temps ;  ne l’ayant jamais rencontré depuis 5 ans que je fais partie de la ligue. Sa réaction ne se fit pas attendre, et il devint soudain pareil à lui-même laissant apparaître son naturel « fougueux » comme me l’a par la suite déclaré Josette comme pour le dédouaner de tous ses excès  ! Hors de lui il me traita de malade mental, de taré puis de fou, déclarant que jamais il ne fallait parler de partis politique dans les associations ! Il faut dire qu’au devant de tels agissements, Josette à la place de remettre Le Douaré à sa place, temporisa la situation dans le but de sortir son colistier d’une situation bien délicate ; Il venait de se tirait de nouveau une balle dans le pied ; « et Gauche s’il vous plait ! »

Le soir du 3 / 5 / 2005 lors d’une réunion de la section de la ligue de Brest, surprise de ma part de rencontrer le Sieur Le Douaré dans l’assemblée riche d’une quinzaine de militants tous camarades de longue date et bien connus de ma part. A l’ordre du jour divers sujets relatifs à la conjoncture économique puis politique de la France, et du monde, ce qui est on ne peux plus normale. Réaction de Le Douaré en fin d’ordre du jour :   point AC !!!

De nouveau remise en cause de la ligne politique d’AC puis de son président Faisant fi de la ligne politique votée lors de l’assemblée Générale du mois de Février, et d’ailleurs n’ayant pas du tout à être discuté et remise en cause dans l’enceinte de la ligue !

Devant de tels agissements, je me permettais donc de lui révéler que je ne le connaissais pas, et lui demandais de se présenter ! Situations des plus extravagantes qu’il me soit donné de vivre dans l’enceinte de mon parti ! Silence interminable, lourd, pesant, on aurait entendu une mouche voler en ce lieu où j’avais donné tant de mon temps et d’espoirs aujourd’hui déçus.

Par ce comportement de certains de mes camarades, j’avais compris soudainement l’origine entres autres de la mise sur orbite de Michel Le Douaré dans l’association d’AC ainsi que  de certains éléments du bureau de la section de la LCR de Brest ! Cela n’enlève nullement l’estime que je continu à garder envers la base militante de mon parti, avec qui j’ai partagé des moments intenses d’investissements citoyens  sans en oublier la chaleur humaine vers l’objectif  Démocratique tant souhaité lors de nombreuses mobilisations. Voilà pour le cas Le Douaré !

_____________________________________________

Pour ce qui est de Manu qui se drape lui aussi dans une dignité fraîchement retrouvée, ce depuis sa présence tardive dans les permanences d’AC  au mois de mai avec la venue des premiers bourgeons; Il faut,  je le pense sincèrement, en développer un tout petit peu plus sur le personnage emblématique tant il le vaut bien.

Durant l’année 2004,  il s’est présenté peut-être trois ou quatre fois inopinément, et pas pour s’investir dans le travail de l’association, mais pour parler des problèmes de santé qu’il rencontrait, ainsi de tout et de rien ce qui j’en conviens, est aussi le rôle d’AC. Cela dit visiblement il en veut personnellement à notre secrétaire qui en fait de trop ! Quant à lui qui n’en avait pas fait une ramée, sinon celle de crier en compagnie de quelques loups et une majorité de moutons confortés par la présence de partis politique. Il brame, entends des voix dans les permanences de l’association : Propos qu’il aurait entendu à l’intérieur de permanences : anti- sémitisme, racismes, homophobies, lit du front national, sucursalle de la scientologie.Déclaration tenue lors de la réunion tenue en date du 17 Juin 2005 à Brest ; Bref nous voilà affublé de tout et de n’importe quoi. Il ne manque plus que l’adjectif terroriste pour couronner le tout ! Du reste Mr Gouriou n’est pas à sa première expérience quant à la méthode employée, puisqu’il avait agit de la même façon envers l’AGCL de Brest durant l’année 1999 à l’encontre de l’association d’aide aux chômeurs de l’époque, où il avait décelé, puis dénoncé la main mise de secte de la scientologie dans le sein de l’association AC!  Il est donc un familier de la rumeur et de l’intrigue.
Force est de reconnaître que ce dernier repris par [Petitcoucou] dans ses propos mensongers, a vite dû déclarer que ses propos mentionnés plus haut étaient de la source de Josette laissant à cette dernière la responsabilité  de ses allégations. Il est à noter qu’il appartient au parti Communiste ; ce qui ne veut absolument pas dire qu’il a l’appuis de ce dernier, et qu’il n’est certes pas mandaté pour ce travail de sape.

En ce qui concerne Monique, elle fait partie comme moi et ce « en ce qui me concerne jusqu’à fin Janvier 2005 » de la LCR de Brest. Mais son slogan de guerre militant étant, ça me prend le chou, elle faisait aussi parti de l’association d’AC. Ce tout au moins jusqu’à la date de mai 2005, puisque de sa propre voix en date du 17 Juin 2005 jour de la réunion, elle refusait de la reprendre! Ses venues à la permanence durant l’année écoulée furent lors de notre présence aux permanences autant sporadiques qu’aléatoires, dans la mesure où cette dernière ne s’était pas du tout sentie investit de l’importance du combat à mener au profit des chômeurs. Tout le monde aura bien compris que c’est de nouveau la faute du président.

Pratiquement invisible dans les permanences ainsi que dans l’investissement militant d’AC ! elle se sera entendue proposer par la voix de Josette sa carte de l’association pour l’année 2005, lors de la réunion du 17 / 06 / 2005.  Carte qu’elle refusera de reprendre pour des raisons qui m’échappent. Cependant à l’issue de la réunion  du 17 juin, la chose pris une tournure plus significative.

Cette réunion informelle ayant eu lieu, nous nous quittâmes dans la volonté de se retrouver en date du 14 Septembre 2005 au centre sociale de Pen AR Créach de Brest dans le but de enfin solutionner ces situations de conflits. Donc à la fin de ladite réunion, les groupes se séparèrent puis décidèrent d’aller boire un pot dans un bistrôt en ville. Sollicité par Monique pour me rendre en compagnie du groupe Le Douaré, je refusais élégamment de me joindre à eux, et préférais m’en tenir au groupe dont je n’avais pas subit d’insultes puis de pressions.

Le lendemain de la réunion nous avions convenus d’une soirée chez une amie, qui avait eu la gentillesse de nous inviter «  soirée barbecue » Tout est-il qu’en me rendant chercher [Petitcoucou] en compagnie de Monique, cette dernière me mis devant un dilemme ; c’est elle ou c’est moi ! Sur ce, je décidais de ramener Monique chez elle tout en me désolant de son refus de se joindre à nous comme il avait été convenu deux semaines plus tôt !

Mal m’en pris de la reconduire, puisque cette dernière prenait l’initiative de téléphoner à un ami de la CGT, et lui intimait de ne pas participer à la soirée dont lui-même avait été invité, pour me mettre la pression,  puis ainsi souhaiter pénaliser la secrétaire d’AC, dans l’espoir de me sentir obligé de l’isoler. La soirée se passa pour le mieux du monde jusqu’au moment où deux heures après le début de celle-ci, « Monique » se présenta à la porte de la maison de cette amie. Agréablement surpris, je me levais en sa direction, puis me dirigea à  son encontre ! Ha ! Enfin tu t’es décidée à nous rejoindre ! Réponse de cette dernière.

Toi avec ta gueule de faux cul, on t’a  à l’oeil, et on finira par t’avoir, on ne te lâchera pas !!!

Je prenais donc la décision de m’en aller malgré les sentiments que je porte à mes amis, pour ne pas me laisser à mon tour emporter, et proférer  des insultes envers Monique Saluden.

Révolté par la méthode et d’ailleurs intimement persuadé de l’implication du bureau politique de la Ligue, je décidais dès le 20 / 06 / 2005 d’envoyer une lettre recommandée à André Garçon pointure brestoise de la LCR à sont domicile à Brest, demandant que se dernier intervienne auprès de Monique dans le but qu’elle présente des excuses tant sur le fond que sur la forme. Depuis malgré un coup de téléphone, de ce dernier, j’attends toujours. « des excuses de Monique»

____________________________________________________

Il est aussi à noter que la cousine de Josette a la suite de la réunion du 17 / 06 / 2005, c’est permis de menacer Didier XXXXXXXXX du bureau de l’association de Brest au téléphone, ce qui a perturbé ce militant d’AC au point de se rendre dans les bureaux de la police dans la perspective d’une plainte. Après excuses de Marie claire, Didier est donc revenu sur sa volonté de porter l’affaire en justice, et a laissé tomber cette affaire malheureuse.

Au devant de tels agissements, Manu qui ne cesse de pousser des cris d’Orfraie en clamant haut et fort la démocratie, et qui se plaint de n’être pas représenté par un président soucieux d’éthique, et de surcroît partial envers les deux groupes, se devrait de nettoyer devant sa porte, et se rendre compte que dans les Statuts de  l’association, les menaces et insultes, les dénigrements sont passible de radiations. Mon rôle de président ne doit pas être de supporter les insultes, menaces, intrigues de tout genres,  mais au contraire de respecter les militants  qui travaillent dans l’association. Sur ce point précis je me doit de témoigner de l’investissement militant que la secrétaire [Petitcoucou] a fournie tout au long de sa présence à l’intérieur de l’association, et de la charge de travail qu’elle a accomplie durant son mandat ! Ce qui est loin d’être le cas de Manu, Josette  et Le Douaré  entre autres.   Avec preuves et témoignages écrits à l’appui!!!

____________________________________________________

Pour ce qui concerne Josette,notre trésorière pour qui j’avais des sentiments Amicaux, j’aurais appris à mes dépends qu’il faut se méfier de l’eau qui dort. Elle aura tissée sa toile comme d’habitude, doucettement dans le silence feutré de la générosité sacerdotal chez elle chose innée.
Elle était  par ses venues sporadiques autant qu’aléatoires curieuse, et quelques fois il est vrais aussi militante investie durant un laps de temps assez court. Très proche de la gauche radicale, ce qui n’avait pas pour me déplaire elle servait je le croyais de caisse de résonance à la victoire de notre cause au sein de partis politique locaux; Du moins le pensais- je naïvement! Le temps me révélera qu’il n’en était pas du tout le cas.
Le collectif est un objectif pour espérer être en mesure de peser sur les décisions prises par les gouvernements successifs.
Force est de constater, qu’il n’en n’est rien! Alors pour qu’elle raison d’un coup d’un seul avoir opéré un Putsch avec l’appui du bureau politique de la LCR de Brest ? Josette de part son passé militant que je respect tout à fait, est une personne impliquée, investie localement. Soit, mais cela ne doit pas  la dédouaner de respecter et les militants et la Chartre d’AC Brest.
Visiblement, elle se permet du haut de son cursus de vouloir faire ce que bon lui semble quand elle veut où elle veut avec qui elle veut!
Je crois aujourd’hui avec le recul du temps en analysant la situation qu’en fait Josette est une femme autoritaire, qui sous des dehors « sympathiques, » ne souffre pas d’être remise en cause par des personnes n’étant pas du sérail!
Elle est intrigante, calculatrice, et aime diriger. Ce n’est pas pour rien que les présidents successifs ces trois dernières années se sont vu proposer le poste par elle « trésorière! » Pour le reste, je pense personnellement qu’elle ne fait que reculer pour mieux sauter! Elle offre du poisson, mais n’apprends pas à pêcher. Et il viendra le temps pas si lointain où elle devra lâcher la place à d’autres, et peut-être « pire » alors elle se fait plaisir tout simplement dans l’instant pour montrer qu’elle est la patronne, puis qu’elle compte surtout le rester. le reste n’est que du pipi de chat!

En ce qui concerne la réunion demandée par Josette et Monique dans l’urgence d’une situation qui ne le justifiait absolument pas; Il va de soit qu’après avoir reçus leurs demande, puis étant loin du nombre d’adhérents légale justifiant la saisie du Conseil d’Administration de l’Association, je leurs avait promis de retenir cette demande après la campagne du traité Constitutionnel lequel pour un certain nombre d’entres nous a énormément mobilisé au point d’en être ressortit épuisé, et qui était je doit l’avouer et l’assumer un combat des plus important de l’année ! De surcroît gagné, quoique l’on en pense !

Au sortir de cette victoire, la réunion était actée puis effectuée en date du 17 / 06 / 2005. Puis trahi en date du 26/09/05 par les putschistes.

Celle du 14/09/05 acquiescé par les deux partis, et non respectée par le groupe dissident dont la tête se tient  l’indéboulonnable, l’indéracinable, l’incontournable Josette Mère de tous les nécessiteux en ce bas monde dont bon nombres d’entre eux les gogos auront voté CHIRAC !

Alors Heureuse de votre mentor ?

Salutations Militantes
Le Président

Mr Roma

 

On remarquera qu’à cette époque, pour les disciples de la « Mère Sup » de la LCR de Brest, à savoir Josette Brenterch, j’étais bien toujours ingénieur d’études en informatique.

Ses inventions calomnieuses concernant ma vie, mes compétences ou mon passé professionnels, celles que ses complices de la bande des cyberdélinquants Cyprien Luraghi et NEMROD34 répètent en boucle continue depuis juin 2010, ne datent que de cette année 2010.

Derrière les malveillances, une « amie » de quarante ans…

Voilà un cas de harcèlement qui par certains aspects m’évoque bien évidemment celui dont je suis la victime et Josette Brenterch du NPA de Brest l’auteur des faits.

Il ne se passe pas une journée sans que je m’interroge sur les motivations de cette femme et de chacun de ses complices pour tous les crimes et délits qu’ils ont pu commettre, notamment ceux dont je suis régulièrement ou constamment victime depuis plus de vingt ans.

Après avoir identifié Josette Brenterch et quelques-uns de ses amis politiques les plus proches comme les auteurs, instigateurs ou organisateurs premiers de tous ces faits, j’en ai beaucoup discuté avec mon père qui connaissait effectivement plusieurs d’entre eux depuis le début des années 1970, alors que je n’en connaissais moi-même aucun avant 2004.

J’ai ainsi appris que ces personnes qu’il n’avait lui-même jamais identifiées comme des militants de la LCR l’avaient harcelé dans toutes ses activités bien avant moi.

Cela avait débuté dans les années 1970 alors que je me faisais moi-même remarquer auprès d’autres amis de Josette Brenterch en raison de mes excellents résultats scolaires.

Elle avait dès lors commencé à haïr toute ma famille dont elle ne connaissait personnellement aucun des membres.

Comment s’étonner qu’elle ait multiplié les exactions visant à m’empêcher de travailler, me faire perdre mon emploi, puis m’interdire définitivement tout retour à l’emploi ?

Dès les années 1970, elle estimait que mon père n’aurait pas eu le droit de travailler et commençait à faire circuler de ses inventions calomnieuses à son encontre.

Cependant, elle n’a jamais réussi à faire entendre à son employeur sa ou ses « raisons ».

 

http://www.ouest-france.fr/elle-harcele-un-couple-damis-durant-cinq-ans-3248154

Elle harcèle un couple d’amis durant cinq ans

 

Normandie – 10 Mars

 

Derrière des gestes malveillants, une amie de quarante ans… Elle a été condamnée à Caen à de la prison avec sursis.

 

Depuis 2009, un couple habitant près de Caen reçoit des appels et des courriers malveillants. Des ordures sont déposées devant sa porte, sa voiture est rayée ou taguée à la peinture jaune avec des messages tels que « cocu ». Les époux reçoivent aussi des DVD pornos ou des messages indiquant que l’épouse est infidèle. Ils vivent dans une angoisse permanente. L’épouse, dépressive, fera une tentative de suicide.

L’auteur de ces harcèlements finit par être démasqué : le couple a placé une alarme et une caméra. Ils reconnaissent une « amie de quarante ans », vêtue de noir et encapuchonnée. Cette assistante maternelle de 64 ans, allure soignée, a été jugée par le tribunal correctionnel de Caen. Elle n’a reconnu qu’une partie des courriers, « mais on se demande bien qui aurait pu écrire les autres », lui fait remarquer le président du tribunal. Elle explique avoir agi « parce que le voisin rendait sa femme malheureuse », et que « ça le visait lui ». « Cela les affecte tous les deux et ça n’a pas amélioré la situation de votre amie », note le président. Elle conteste que des sentiments amoureux envers cette amie aient pu motiver ses actes. Mariée depuis des années, elle n’a « pas d’attirance pour les femmes ».

Le président cite une affaire d’appels malveillants en 2000 envers une coiffeuse qui « traitait mal une employée ». Le psychiatre note que l’accusée « est psychorigide et a tendance à se poser en justicier. Elle ne supporte pas les remarques et les critiques ».

« Des incapacités totales de travail psychologiques de trois mois, on voit ça rarement », note Me Simao, qui défend le couple. « Le jour, elle vit normalement et la nuit, elle passe à l’action. Elle joue un double jeu et a un comportement vicieux », estime la procureure de la République.

Pour Me Corbel, sa cliente « a été débordée par les confidences de son amie dépressive. Elle n’a pas réagi de la bonne façon ».

Le tribunal condamne l’assistante maternelle à un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve. Elle devra se soigner, verser 4 000 € à chacun des époux, ne plus les contacter, ni paraître dans la commune où ils résident.

Coucou ! Je vous vois !

3 visiteurs en ligne

Identité Page visitée Navigateur Adresse IP
petitcoucou Regarde qui est en ligne
visiteur Page d’accueil du blog
visiteur /2014/12/17/ firefox 82.245.162.119

 

Article du 17/12/2014 :

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/12/17/qui-est-roger-potin-de-plougastel-daoulas/

 

Cet article débute ainsi :

C’est l’un des deux avocats de Josette Brenterch pour le procès qu’elle me fait depuis 2011 pour avoir osé publier des droits de réponse à la suite des opérations de harcèlements en tous genres et campagnes de calomnies publiques nominatives particulièrement ordurières qu’elle a organisées à mon encontre sur Internet à compter de l’année 2008.

C’est aussi l’un de ses amis politiques depuis de très nombreuses années.

Et comme tous les amis de Josette Brenterch, il ment beaucoup.

 

Lecteur :

IP-Adresse: 82.245.162.119
Provider: Free SAS
Region: Montreuil (FR)

 

 

 

Alors, on réfléchit ?

Susan Lindauer, ex-agent de la CIA : à lire et écouter

Je saute un peu du coq à l’âne, mais pas autant que je n’en ai l’air en fait : je continue à tourner autour du pot à défaut de pouvoir faire mieux tant que les magistrats ultra CORROMPUS du tribunal de grande instance de Brest s’acharnent à me faire taire, harceler et condamner lorsque j’ose m’exprimer en public même anonymement et sur des sujets relativement anodins pour peu qu’à cette occasion je laisse apercevoir qui je suis ou ne suis pas, alors qu’ils ont entrepris d’effacer toute trace de ma vraie vie et lui substituent les romans calomnieux que diffusent à mon sujet Josette Brenterch du NPA de Brest et ses sbires les malades mentaux de la bande de Cyprien Luraghi.

 

 

 

Le timing que livre Susan Lindauer des événements qu’elle a vécus au début des années 2000 correspond exactement à celui des menaces et « messages » un peu spéciaux que j’ai reçus par divers canaux à la même époque.

J’ai dû en fermer plusieurs pour me protéger de ces nuisances devenues pour moi totalement insupportables.

A compter du mois d’avril 2001, je n’ai plus jamais regardé la télévision.

A compter du mois de mai 2002, je n’ai plus jamais écouté la radio.

AC ! Brest : la trésorière de l’association fait des siennes

Mon rappel du 8 mars concernant Josette Brenterch, du NPA de Brest, ayant eu un petit succès, je le complète aujourd’hui avec les quatre articles suivants que j’avais publiés sur mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog les 26 décembre 2010, 19 mars 2011, 25 octobre 2011 et 12 août 2012, ainsi que les commentaires y attachés (cliquer sur les images pour les agrandir et lire les textes) :

 

2010-12-26 L'affabulatrice Josette Brenterch ne cesse de mentir à mon sujet - Un petit coucou

 

2011-03-19 AC ! Brest, c'est pas pour défendre les chômeurs ! - Un petit coucou

 

2011-03-19 AC ! Brest, c'est pas pour défendre les chômeurs ! - Un petit coucou - 2

 

2011-10-25 L'affabulatrice Josette Brenterch ne désarme pas - Un petit coucou

 

2012-08-12 AC ! Brest- la trésorière fait des siennes - Un petit coucou

 

Bonne lecture à tous !

1...6667686970...74

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo