Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : sept services de renseignement connaissaient le projet !

En effet, la DRPP n’était pas le seul service de renseignement a avoir repéré le projet d’attentat. La DRM et le SCRT avaient également transmis des notes à la DCRI. Par ailleurs, un « veilleur » avait fait un signalement sur Pharos et les services secrets américains avaient alerté la France.

Vu le nombre d’alertes reçues par la DCRI, il est bien difficile de ne pas la comptabilier parmi les services informés.

DRPP, DRM, SCRT, DCRI, Pharos et services américains, cela fait au moins six.

Enfin, le NPA, service de renseignement occulte, était lui aussi bien au courant, en témoigne la réaction publique de la Brestoise Julie Le Goïc à peine le père Hamel assassiné.

Rappelons à ce propos que le 24 juillet est une des dates fétiches du malade mental au clavier – son « arme » : il avait ouvert son premier site sur Internet le 24 juillet 2001, l’avait fermé dix ans plus tard le 24 juillet 2011, et s’était dans la foulée attaqué à plusieurs sites de préfectures sous le pseudonyme de « SaMo_Dz » dans la soirée du 24 juillet 2011.

Aussi, il est probable que l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray fût initialement programmé pour le 24 juillet 2016.

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/saint-etienne-du-rouvray-trois-services-de-renseignement-surveillaient-kermiche_1980868.html

Saint-Etienne-du-Rouvray: trois services de renseignement surveillaient Kermiche

 

Par LEXPRESS.fr , publié le 31/01/2018 à 11:37 , mis à jour à 12:46

Adel Kermiche, à gauche, et Abdel Malik Petitjean, dans une vidéo d'allégeance à Daech enregistrée avant l'assassin du père Jacques Hamel.
Adel Kermiche, à gauche, et Abdel Malik Petitjean, dans une vidéo d’allégeance à Daech enregistrée avant l’assassin du père Jacques Hamel.Handout via Reuters TV

Trois services de renseignement différents avaient rédigé des notes sur la dangerosité d’Adel Kermiche, 5 jours avant l’attentat qui a coûté la vie au père Hamel, en vain.

 

Dans son édition du mercredi 31 janvier, Le Canard enchaînéenfonce le clou sur la gestion de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray par les services de renseignement. Début janvier, Mediapart avait déjà révélé que certains documents essentiels à la capture d’Adel Kermiche, l’un des deux terroristes, n’avaient pas été transmis avant l’attaque. Une enquête avait ensuite été ouverte par le parquet de Paris, selon une source judiciaire interrogée à l’époque par L’Express.

Ce mercredi, les policiers antiterroristes sont une nouvelle fois épinglés, mais cette fois par le Canard enchaîné. Selon l’hebdomadaire, « ce n’était pas un, ni deux, mais bien trois services de renseignement qui suivaient à la trace Adel Kermiche ». En tout, ils ont rédigé cinq notes alarmistes dans les jours précédant l’attaque -le 26 juillet 2016-, dont certaines par des agents infiltrés dans la chaîne Telegram d’Adel Kermiche, où le futur terroriste faisait part de ses projets. Problème: personne n’a pris les mesures nécessaires.

Sur Telegram, Kermiche inquiète les agents opérationnels

La première instance à agir est le Service central du renseignement territorial (SCRT). Le 21 juillet 2016, cinq jours avant l’attaque, elle émet une note transmise à tous les services de police. Le document, accompagné d’une photo d’Adel Kermiche, est également envoyé à Allat, une cellule chargée de la coordination entre services, pilotée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Le lendemain, un agent de la Direction du renseignement militaire (DRM), infiltré dans la chaîne Telegram de Kermiche, transmet un bulletin de renseignement dans lequel il prévient Allat qu’un dénommé Jayyed -le pseudo d’Adel Kermich-, a fait allégeance à Daech. Le même jour, un policier de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP), lui-aussi sur l’application chiffrée Telegram, rédige « un blanc », un document notifiant la menace.

Contactés par tous les canaux, les services français ne font rien

La DRM aura beau diffuser deux autres bulletins de renseignement les 25 et 26 juillet -jour de l’attentat-, dans lesquels elle souligne les menaces de Kermiche contre des « églises », Allat ne réagira pas. Pire, aucun service n’alerte la DGSI directement, alors que la procédure d’urgence l’impose dans ce genre de cas, rappelle le Canard. Une série d’échecs, alors même qu’Adel Kermiche se montraient très clair sur sa chaîne Telegram, comme L’Express l’avait révélé.

LIRE AUSSI >> « Tu vas dans une église, tu fais un carnage »: l’enregistrement glaçant de Kermiche sur sa chaîne Telegram

Et comme si ces révélations ne suffisaient pas, Médiapart rappelle, ce mercredi 31 janvier, que la menace Kermiche avait même été signalée sur Pharos par un veilleur anonyme et que les services secrets américains avaient de leur côté alerté la France concernant les menaces d’Abdel Malik Petitjean, l’autre terroriste de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Un raté d’autant plus incompréhensibles que des enquêteurs, contactés à l’époque par L’Express, avaient indiqué être incapables de se connecter à la chaîne Telegram d’Adel Kermiche plusieurs jours après l’attentat. Les voies du « sinueux alambic du renseignement français », comme l’écrit le Canard, seraient-elles impénétrables?

 

https://francais.rt.com/france/47726-saint-etienne-rouvray-renseignements-militaires-informes-projet-attentat

Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement militaire aurait été au courant d’un projet d’attentat

 

31 janv. 2018, 11:55

Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement militaire aurait été au courant d'un projet d'attentat© Steve Bonet Source: Reuters
Procession en mémoire du père Hamel

 

Le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations concernant l’un des terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray : son profil et son intention de passer à l’acte auraient été signalés à la direction du renseignement militaire.

Dans son édition du 31 janvier, le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations concernant l’attaque terroriste survenue en juillet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray, lors de laquelle le prêtre Jacques Hamel avait été assassiné dans son église. Selon le quotidien, la direction du renseignement militaire (DRM) était au courant de la dangerosité de l’un des auteurs de l’attaque, Adel Kermiche.

Si Mediapart avait déjà révélé que la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) pistait Adel Kermiche sur internet, le Canard Enchaîné affirme que la DRM s’était infiltrée dans la chaîne Telegram où celui-ci publiait des menaces à l’encontre d’églises sous le pseudonyme de «Jayyed». Les 22, 25 et 26 juillet, la DRM aurait même rédigé trois bulletins de renseignement classés «secret défense» à ce sujet  avant de les transmettre à une cellule de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Seul problème : la première de ces notes aurait été envoyée un vendredi… soit juste avant le week-end, et n’aurait donc pas été lue. La deuxième aurait été reçue par la DCRI un lundi, qui n’en aurait pas non plus pris connaissance dans l’immédiat. Quant à la troisième, lorsque le représentant de la DRM au sein de la DCRI en aurait pris connaissance, il était déjà trop tard : le père Hamel avait été tué quelques heures après son envoi.

Une troisième alerte se serait également perdue dans les rouages du renseignement. Le 21 juillet, le Service central du renseignement territorial (SCRT) aurait ainsi envoyé une note à tous les services de police. Celle-ci évoque les appels à commettre des attentats contre des églises diffusés par «Jayyed» sur les réseaux sociaux : une photographie est même jointe au document, que la DCRI reçoit, sans pour autant juger nécessaire d’activer une procédure d’urgence.

 

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/attentat-de-saint-etienne-du-rouvray-un-veilleur-signale-adel-kermiche-pharos-trois-services-renseignement-dcri-drm-scrt-notes-sous-silence-hamel

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray: « un veilleur » avait également signalé Kermiche sur Pharos

 

Publié le :

Mercredi 31 Janvier 2018 – 18:48

Mise à jour :

Mercredi 31 Janvier 2018 – 18:55

Une semaine avant que le père Hamel soit assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en juillet 2016, les services de renseignement ont détecté la volonté d’agir d’Abel Kermiche. Avant cela, un particulier l’avait également signalé sur la plate-forme Pharos révèle Mediapart.

 

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : sept services de renseignement connaissaient le projet ! dans AC ! Brest terroristes-francesoir_field_mise_en_avant_principale

Adel Kermiche a vait été repéré pas moins de quatre fois avant qu’il ne passe à l’acte.

©Capture d’écran YouTube

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Le Canard enchaîné enfonce ce mercredi 31 le clou planté par Mediapart, qui en remet aussi une couche. Selon l’hebdomadaire satyrique, pas moins de trois services de renseignements différents ont rédigé des notes sur Adel Kermiche, l’un des terroristes responsable de l’assassinat du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray à l’été 2016, avant que celui-ci ne passe à l’acte.

« Ce n’était pas un, ni deux, mais bien trois services de renseignement qui suivaient à la trace l’un des terroristes auteurs du meurtre du prêtre Jacques Hamel« , assure le palmipède. Adel Kermiche avait en effet fait part à plusieurs reprises de sa volonté de passer à l’action sur sa chaîne Telegram. Cette dernière avait été infiltrée par des agents des services de renseignements.

Lire aussi – Saint-Etienne-du-Rouvray: le terroriste Adel Kermiche était suivi par trois services de renseignement

Le 21 juillet 2016, le Service central du renseignement territorial (SCRT) émet une première note transmise à l’Allat, cellule de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) œuvrant contre le terrorisme, précise Le Canard enchaîné. Avec un cliché « peu lisible » du suspect jointe à la note.

Puis le lendemain, une nouvelle alerte liée au compte Telegram d’Adel Kemiche est transmise à l’Allat par un agent de la Direction du renseignement militaire. Le jour même, c’est aussi la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) qui rédige une note pour les mêmes messages comme l’avait déjà révélé Matthieu Suc de Mediapart. Deux nouveaux bulletins sont transmis le lundi 25 et le mardi 26 juillet.

Voir également - Saint-Etienne-du-Rouvray: comment les renseignements ont étouffé leur incapacité à empêcher un attentat prévisible

Toutefois, ni le SCRT, ni la DRM n’auraient recouru à la procédure d’urgence qui permet de prévenir l’état-major de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), opérationnel 24 heures sur 24, avec pour conséquence, la mort du père Hamel.

Autre révélation de Mediapart ce mercredi, s’appuyant sur un tweet de Jean-Charles Brisard, le président du Centre d’analyse du terrorisme, en date du 4 janvier: « un veilleur » de la plateforme Pharos a « alerté dans la nuit du 18 au 19 juillet des intentions d’Adel Kermiche« .

Cité par le site d’investigation, ce dernier précise: « Avec des amis, on avait remarqué le contenu de sa chaîne Telegram mais on ne l’a pas pris au sérieux. Il faisait des audio interminables, se mettait beaucoup en scène, courait après les filles. On ne l’imaginait pas mûr pour passer à l’acte« .

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : quand la liste des suspects s’allonge…

Selon des révélations de Mediapart, des agents du renseignement étaient au courant de l’imminence de l’attaque.

Rappelons que l’extrême-gauchiste brestoise Julie Le Goïc, dont la réaction sitôt après la mort du père Hamel avait choqué bien du monde, devait aussi l’attendre, et même avec impatience.

C’est l’occasion de poser la question de ses rapports avec les services de renseignements.

Rappelons encore à cet égard que sa copine la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest organise aussi des assassinats d’ingénieurs en toute discrétion grâce à ses nombreux complices dans la fonction publique.

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/01/05/saint-etienne-du-rouvray-les-renseignements-accuses-d-avoir-ete-au-courant-d-une-attaque-imminente_5237851_1653578.html

Saint-Etienne-du-Rouvray : les services de renseignement accusés d’avoir été mis au courant d’une attaque imminente

 

Selon Mediapart, un policier avait adressé une note à sa hiérarchie cinq jours avant l’assassinat du père Hamel. Il y rapportait qu’un suspect s’apprêtait à commettre une attaque. Après l’attentat, cette note aurait été postdatée.

LE MONDE | 05.01.2018 à 10h36 • Mis à jour le 05.01.2018 à 13h13

 

L’église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où le père Hamel fut assassiné le 26 juillet 2016.

 

L’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), qui a coûté la vie au père Hamel, égorgé en pleine messe par deux assaillants, aurait-il pu être évité ? C’est ce que laisse entendre Mediapart, qui révèle jeudi 4 janvier, que l’un des terroristes était suivi par les services de renseignement, mais que les informations à son sujet se sont « perdues » dans les méandres de l’administration durant l’été 2016. dans un communiqué de presse, la préfecture de police de Paris fait une mise au point, déplorant que l’enquête du site d’investigation écrive que « le drame aurait pu être évité ».

 

Cinq jours avant l’assassinat du père Hamel, le 21 juillet 2016, un policier intercepte des messages envoyés sur une chaîne Telegram, une messagerie cryptée. Dans ce fil de discussion, l’administrateur, sous pseudonyme, confie sans équivoque ses velléités djihadistes, notamment ses tentatives de départ pour la Syrie, à l’origine de son assignation à résidence avec bracelet électronique, et les cours qu’il donne trois fois par semaine dans une mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray. Surtout, dans un message audio, le jeune homme sous contrôle judiciaire incite à commettre des attaques au couteau dans des églises.

La note postdatée

Le brigadier en poste à la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris, selon Mediapart, avertit alors sa hiérarchie, notamment pour permettre de déceler l’identité de l’homme qui sera identifié quelques jours plus tard après l’attentat, Adel Kermiche. Cette note n’arrivera jamais jusqu’aux bureaux de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). La veille de l’attaque, de nouveaux messages, plus alarmants, font état d’un projet imminent, sans qu’une cible soit formellement définie.

Dans un communiqué de presse, la préfecture de police de Paris confirme qu’une note a bien été envoyée le 22 juillet, suivant « le circuit habituel de validation ». La préfecture précise que cette note « ne comportait pas de caractère d’urgence », notamment parce qu’elle n’évoquait pas « l’imminence d’un passage à l’acte, et encore moins le ciblage d’un lieu précis ».

Lire aussi :   Saint-Etienne-du-Rouvray, histoire d’une haine fulgurante

Le 26 juillet, à 9 heures du matin, pendant l’office, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, 19 ans tous les deux, se ruent sur le père Hamel avec pour seule arme un petit couteau de cuisine en céramique, et l’égorgent devant une poignée de fidèles. Pour éviter des accusations en incompétence, la hiérarchie du brigadier aurait décidé de postdater la note, faisant croire que ces révélations sur les discussions Telegram étaient consécutives à l’enquête ouverte dans le cadre de l’attentat, écrit Mediapart.

Sur ce point, la préfecture de police de Paris assure que la direction « a informé oralement les services enquêteurs » au sujet du signalement du policier, avant de «rédiger une nouvelle note datée du 26 juillet ». « Les deux documents originaux, enregistrés et traçables dans les serveurs de la DRPP [direction du renseignement de la préfecture de police de Paris], sont à disposition de toutes les autorités administratives et judiciaires qui ont ou auront le besoin d’en connaître » la teneur, ajoute la préfecture de police de Paris. Pour l’heure, aucune enquête de l’IGPN, la police des polices, n’a été ouverte sur le sujet.

 

http://www.lejdd.fr/societe/attentat-de-saint-etienne-du-rouvray-les-renseignements-ont-dissimule-ce-quils-savaient-3537734

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : les renseignements ont dissimulé ce qu’ils savaient

 

11h01 , le 5 janvier 2018

Dans une longue enquête, Mediapart révèle que la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) avait consulté la chaîne Telegram de l’un des deux terroristes de l’attentat  de Saint-Etienne-du-Rouvray, en juillet 2016. Et a ensuite postdaté deux de ses notes pour minimiser sa responsabilité.

 

L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, deux jours après l'attentat, le 28 juillet 2016.
L’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, deux jours après l’attentat, le 28 juillet 2016. (Reuters)

 

Ce sont des révélations particulièrement embarrassantes pour l’un des services de renseignements français, la DRPP. Au terme d’une enquête de « plus de six mois », Mediapart révèle jeudi que la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) disposait d’éléments plusieurs jours avant l’attentat de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016. Et, surtout, qu’elle a tenté de rattraper sa bévue ensuite en modifiant la date de deux documents. Le site d’informations relate ainsi que le jeudi 21 juillet, cinq jours avant l’attaque qui a coûté la vie au père Jacques Hamel, un agent consulte la chaîne Telegram administrée par Adel Kermiche, l’un des deux terroristes.

Sur Telegram, le terroriste appelle à attaquer les églises

Sous pseudo, l’individu évoque explicitement sa proximité pour Daech et incite ses abonnés à commettre des attentats « ici » en France. Dans un message vocal, il appelle à cibler les églises. « Tu vas dans une église où il y a du polythéisme et tu déglingues tout le monde, je ne sais pas moi! », lance-t-il notamment. Peu soucieux d’être surveillé, il livre par ailleurs des détails sur son profil, allant même jusqu’à indiquer qu’il dispense des cours dans une mosquée « à Saint-Etienne du Rouvray ». L’enquête révélera plus tard qu’Adel Kermiche, sous contrôle judiciaire, résidait bien dans la commune normande.

En prenant connaissance de cette menace, l’agent de la DRPP rédige une fiche dite « Gester » et une note blanche destinées à sa hiérarchie. Et c’est là que le raté commence, explique en détail Mediapart. Le terroriste étant localisé dans la région de Rouen et la DRPP opérant sur Paris, elle était censée transmettre ces informations à la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure, qui s’occupe pour sa part de l’ensemble du territoire. Mais avant, la note doit être « corrigée et validée par quatre échelons hiérarchiques », précise Mediapart. Or, en plein mois de juillet, un seul gradé, « débordé », est présent dans les locaux de l’île de la Cité. En outre, avec l’attentat de Nice la semaine précédente, « les nerfs sont à vif et les corps fatigués », rappelle également le pure-player dans son article.

Les documents réécrits pour les dater du jour de l’attentat

Toujours est-il que le signalement n’aboutit pas. « C’est vrai. La note est restée bloquée le temps d’un week-end parce que certains étaient en vacances », précise au site un agent de la DRPP. « Mais il y avait ensuite plusieurs échelons de validation avant de pouvoir la communiquer aux autres services. La lourdeur administrative est telle que l’information ne serait jamais arrivée à temps pour sauver le prêtre », dit-il. Cela n’empêchera en tout cas pas Adel Kermiche de publier d’autres messages inquiétants sur Telegram : le lundi 25 puis le mardi 26, jour de l’attentat, il demande à ses abonnés de « partager » un contenu à venir, qualifié « d’exceptionnel » et de « surprenant ».

Après l’assassinat du père Jacques Hamel, la DRPP se rend compte de sa défaillance. Le jour même, elle « écrase sa fiche Gester et sa note blanche ». « D’après le récit concordant effectué par plusieurs sources, [l'agent] réécrit les documents en les postdatant au jour même afin de masquer l’énorme bévue de la DRPP », précise Mediapart qui cite ensuite un agent : « Oui, nos supérieurs ont bien essayé d’effacer les traces et ils l’ont mal fait. » Et voici que plus d’un an et demi après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, ces manœuvres sont révélées publiquement.

Sur le même sujet :

 

http://www.lejdd.fr/societe/saint-etienne-du-rouvray-ou-en-est-lenquete-sur-les-tueurs-du-pere-hamel-3397877

Saint-Etienne du Rouvray : où en est l’enquête sur les tueurs du père Hamel?

 

11h44 , le 26 juillet 2017

Il y a un an jour pour jour, le père Hamel était assassiné par deux terroristes dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Quatre personnes sont mises en examen dans ce dossier.

 

Une messe s'est déroulée à Saint-Etienne-du-Rouvray un an après les faits, puis Emmanuel Macron a pris la parole.
Une messe s’est déroulée à Saint-Etienne-du-Rouvray un an après les faits, puis Emmanuel Macron a pris la parole. (Reuters)

 

« Non la haine n’a pas triomphé et elle ne triomphera pas. » L’archevêque de Rouen Dominique Lebrun  a rendu un vibrant hommage mercredi matin au père Jacques Hamel, assassiné par deux terroristes il y a un an jour pour jour dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Présent lors de cette messe d’hommage national, Emmanuel Macron a estimé que les deux djihadistes avaient « échoué » à exacerber « la peur des Français ». Il y a un an, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean étaient entrés dans l’église et avaient attaqué au couteau le prêtre.

Connus des services antiterroristes, les deux hommes âgés de 19 ans étaient tous les deux fichés S au moment des faits. L’attaque avait été revendiquée par l’Etat islamique au lendemain de l’attentat, dans une vidéo où l’on voyait les deux hommes prêter allégeance à l’organisation terroriste et à son chef Abou Bakr al-Baghdadi.  L’enquête a mis en lumière le rôle du recruteur français de Daech, Rachid Kassim. Quatre personnes ont également été mises en examen.

Adel Kermiche, « figure connue de l’islamisme » à Rouen

Adel Kermiche était une « figure connue de l’islamisme en région rouennaise ». Voici comment les policiers décrivent le jeune homme, qui vivait à Saint-Etienne-du-Rouvray, chez ses parents. Il a tenté à deux reprises de partir en Syrie et a fait, pour cette raison, dix mois de détention préventive. Il a été ensuite assigné à résidence sous bracelet électronique.

Sur sa chaîne Telegram, messagerie cryptée utilisée par les djihadistes, il dit se préparer « à organiser des choses ». Juste avant de passer à l’acte, il écrit : « Tu prends un couteau, tu vas dans une église, tu fais un carnage, bim. Tu tranches deux ou trois têtes et c’est bon, c’est fini. »

Adepte d’un islam radical, il multipliait les conquêtes amoureuses sur les réseaux sociaux. L’Express rapporte ainsi le témoignage d’une ado de 17 ans, qui s’est mariée religieusement avec le jeune homme, par Skype. Quand elle refuse la polygamie qu’il veut lui imposer, il la répudie d’un message laissé sur son téléphone. Il était par ailleurs en contact avec l’une des suspectes dans l’attentat raté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris.

Lire aussi : Adel Kermiche, enfant maudit de Saint-Etienne-du-Rouvray

Abdel Malik Petitjean, l’homme qui a porté les 18 coups de couteaux

Originaire des Vosges, Abdel Malik Petitjean résidait au moment des faits à Aix-les-Bains, à 700 kilomètres du domicile de son complice. Sa radicalisation a été rapide. Sa mère la signale à son père, qui vit lui en Gironde, en mars 2016. Début juin, il tente de rejoindre la Syrie. Mais cette tentative échoue. Il est repéré par les autorités turques, qui préviennent Paris de la présence d’un Français s’apprêtant à commettre un attentat. Quelques jours avant l’attaque près de Rouen, il diffuse une vidéo de menaces sur Internet, ce qui lui vaut d’être recherché par la police française. Le jour du drame, c’est lui qui porte les 18 coups de couteaux au père Hamel, dont un mortel à la carotide.

La messagerie Telegram comme lieu de rencontre

Quand ils passent à l’acte, les deux hommes se connaissent depuis quelques jours seulement. Ils sont entrés en contact via Telegram. C’est Adel Kermiche qui demande à Abdel Malik Petitjean de le rejoindre à Saint-Etienne-du-Rouvray, lui étant contraint par son bracelet électronique. Le jeune homme s’exécute et rejoint la banlieue rouennaise en covoiturage.

Rachid Kassim, le déclencheur?

Les enquêteurs ont établi que Rachid Kassim, un recruteur français de Daech originaire de Roanne et basé dans la zone irako-syrienne, avait encouragé les deux jeunes. Il a depuis probablement été tué le 8 février dernier au cours d’une frappe américaine en Irak. Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean sont tous les deux abonnés au compte Telegram du Roannais et ont échangé plusieurs messages avec lui.

Lire aussi : Rachid Kassim, vie et mort du marionnettiste de Daech

Le 19 juillet, Rachid Kassim presse Abdel Malik Petitjean de passer à l’action dès que possible en frappant le « cœur des kouffars [mécréants, Ndlr]« . Le lendemain, il lui suggère de viser des « lieux de débauche » tels qu’une boîte de nuit, un bar ou une terrasse de café. Puis le contact est rompu. Le même jour, Abdel Malik Petitjean rencontre virtuellement Adel Kermiche. Le même jour, les deux hommes parlent sur Telegram d’une d’une église où « ils pourraient faire un carnage en coupant deux ou trois têtes ».

Abdel Malik Petitjean rejoint son futur complice à Saint-Etienne-du-Rouvray. Sans en référer à Rachid Kasism, ils tentent une première fois de passer à l’acte le 25 juillet mais l’église est fermée. Ils reviennent alors le lendemain.

Le profil des quatre personnes mises en examen dans ce dossier

  • Le cousin d’Abdel Malik Petitjean, Farid K., 30 ans, originaire de Nantes, qui selon le parquet de Paris « avait parfaitement connaissances, si ce n’est du lieu et du jour précis, de l’imminence d’un projet d’action violente de son cousin. Il a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle ».
  • Originaire de la banlieue toulousaine, Yassine S., 22 ans, a été mis en examen pour le même chef. Inconnu des services de renseignement, il était entré en contact avec Adel Kermiche sur Telegram. Deux jours avant l’attentat, il avait rejoint les deux terroristes à Saint-Étienne-du-Rouvray, vraisemblablement pour participer à l’attaque. Mais il est reparti la veille de l’attaque, sûrement à la demande des deux terroristes. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir eu connaissance du projet d’attentat, ce qu’il nie.
  • Omar C., 20 ans, a été mis en examen le 29 juillet 2016 pour « association de malfaiteurs terroriste ». Deux jours avant l’attentat, les policiers découvrent dans un téléphone retrouvé au domicile de cet homme fiché S une vidéo d’Abdel Malik Petijean, dans laquelle il prête allégeance à Daech et parle d’une « action violente ».
  • Un mineur âgé de 17 ans, qui avait tenté de partir en Syrie avec Adel Kermiche avant l’attentat, a également été mis en examen. Il avait été arrêté à Genève lors d’une deuxième tentative de départ et remis à la France. On ignore toujours son éventuel lien avec l’attentat.
Sur le même sujet :

 

Nouvel afflux de mes lecteurs ukrainiens ce week-end

Curieusement, alors que le cybercriminel d’Abeilhan est de retour dans mes statistiques de blog depuis hier, j’y vois aussi revenir mes lecteurs ukrainiens.

Serait-ce en rapport avec la vague de cyberattaques « sans précédent » qui a débuté vendredi ?

 

13 mai 2017 15:00 – 14 mai 2017 14:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
67
Pages vues hier
105
Pages vues le mois dernier
3 405
Historique global des pages vues
149 410
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

 

URL d’origine

Entrée Pages vues
13
3
1
1
1
1
1
1
1

http://yandex.ru/clck/jsredir?from=yandex.ru%3Bsearch%3Bweb%3B%3B&text=&etext=1421.tPTjWXU_aauTaMnIn6doCDFEEXFwF2TRKSg-uGG7VgSY7XqKC8x5o9H1CHXRYDYq.2cd045cb258d64208d5b494686b60c4a3742ecfd&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXmeppkgUc0YFUVNhHyyhJgRFg5yeLMIWU&data=UlNrNmk5WktYejR0eWJFYk1LdmtxZ2htcmtQZjdvbmNoNm4wRWxyeHRMVkJCWE1oN1h3dzllRjEtRVNianB0Uk9pOUE0T191MDAxZ1RyTHotNng4Yk1kRkNnejBpM3UxMk12VWZhOVgwaFNOdzBwTmlvQ296WmN2SnZidkttVnhqRzFPTmRNUDZqU1hhRkRUcFFsN1Q5aXJLX1NreTM2Yg&b64e=2&sign=1ae4621d78238a5f7d0c6d0ee2daff7d&keyno=0&cst=AiuY0DBWFJ7IXge4WdYJQaYgAYq7JarrSFoexWw1C8TPEqMh8CkO1lgELg33MKlFTUWa_VoTVienOdhSzwZgBYyI9Skp7zuJBKMwiNmxJh3FTpVwvZvK4WhcrCfUpYp_dH3EmsPho559FjCWp_tT2aWcFdWAxaye&ref=orjY4mGPRjk5boDnW0uvlrrd71vZw9kp5uQozpMtKCV-HtQ36UFK087Tcp2dMkioJvb7AULqCSpoVf56qV-rfPPzZGDlWa4JNJCEJb8hMJW02jbFyBkLKkZaF3J40qkCtOkCBtWbvv0&l10n=ru&cts=1494750145586&mc=5.8084084714

1

Sites d’origine

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Ukraine

36

Russie

29

France

28

États-Unis

11

Malaisie

10

Arménie

4

Irlande

4

Royaume-Uni

3

Allemagne

2

Pays-Bas

2

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

52 (38%)

Firefox

39 (28%)

Internet Explorer

31 (22%)

Safari

10 (7%)

GSA

1 (<1%)

Mobile Safari

1 (<1%)

Opera

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

98 (72%)

Macintosh

14 (10%)

iPhone

9 (6%)

Android

6 (4%)

Linux

5 (3%)

iPad

2 (1%)

Unix

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

 

7 mai 2017 15:00 – 14 mai 2017 14:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
79
Pages vues hier
105
Pages vues le mois dernier
3 417
Historique global des pages vues
149 422
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

URL d’origine

Sites d’origine

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

238

Russie

167

États-Unis

104

Ukraine

43

Royaume-Uni

23

Allemagne

20

Irlande

13

Malaisie

10

Arménie

9

Pays-Bas

5

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

221 (30%)

Internet Explorer

214 (29%)

Firefox

200 (27%)

Safari

68 (9%)

Opera

10 (1%)

SamsungBrowser

9 (1%)

GSA

5 (<1%)

Mobile Safari

4 (<1%)

QwantMobile

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

503 (68%)

Macintosh

69 (9%)

iPhone

51 (6%)

Android

47 (6%)

Linux

43 (5%)

iPad

11 (1%)

Unix

4 (<1%)

Android 5.1.1

3 (<1%)

Android 5.0.2

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

 

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/cyberattaque-des-experts-et-des-enqueteurs-traquent-les-pirates-14-05-2017-2127267_47.php

Cyberattaque : plus de 200 000 victimes dans le monde

 

La vague de cyberattaques, « sans précédent », pourrait reprendre lundi, quand les ordinateurs éteints vendredi pour le week-end seront rallumés.

 

Source AFP

Modifié le 14/05/2017 à 13:07 – Publié le 14/05/2017 à 12:02 | Le Point.fr
La cyberattaque massive a touché de très nombreux ordinateurs dans le monde grâce à un logiciel malveillant.
La cyberattaque massive a touché de très nombreux ordinateurs dans le monde grâce à un logiciel malveillant. © MAXPPP/ Marlene Awaad

 

Les conséquences de la cyberattaque commencent à se mesurer. Interrogé sur la chaîne britannique ITV, le directeur d’Europol Rob Wainwright a indiqué que « le dernier décompte fait état de plus de 200 000 victimes, essentiellement des entreprises, dans au moins 150 pays. Nous menons des opérations contre environ 200 cyberattaques par an, mais nous n’avions encore jamais rien vu de tel ». L’attaque a frappé « de manière indiscrimée » et s’est « propagée très rapidement », a ajouté le patron d’Europol. Il craint que le nombre de victimes continue à croître « lorsque les gens retourneront à leur travail lundi et allumeront leur ordinateur ». L’Office européen des polices Europol avait annoncé samedi qu’une équipe dédiée au sein de son Centre européen sur la cybercriminalité avait été « spécialement montée pour aider » l’enquête internationale chargée d’identifier les coupables. « Il est très difficile d’identifier et même de localiser les auteurs de l’attaque. Nous menons un combat compliqué face à des groupes de cybercriminalité de plus en plus sophistiqués qui ont recours à l’encryptage pour dissimuler leur activité. La menace est croissante », a souligné Rob Wainwright. « Nous ne connaissons pas encore les motivations » des pirates, a-t-il développé, ajoutant que « généralement, elles sont de type criminel ».

Après la cyberattaque de grande ampleur qui a touché de nombreux pays dans le monde vendredi, des enquêteurs et des experts informatiques internationaux ont entamé dimanche 14 mai la traque des pirates à l’origine de la propagation « sans précédent » du virus, qui pourrait frapper à nouveau dans les jours à venir. Cette attaque a touché des dizaines de milliers d’ordinateurs dans une centaine de pays et affecté les hôpitaux britanniques, le constructeur automobile français Renault, le système bancaire russe, le groupe américain FedEx ou encore des universités en Grèce et en Italie. L’attaque est « d’un niveau sans précédent » et « exigera une enquête internationale complexe pour identifier les coupables », a indiqué l’Office européen des polices Europol, en précisant qu’une équipe dédiée au sein de son Centre européen sur la cybercriminalité avait été « spécialement montée pour aider dans cette enquête, et qu’elle jouera un rôle important ».

Crainte de nouvelles attaques lundi

« Les cybercriminels pourraient croire qu’ils opèrent incognito, mais nous allons utiliser tout l’arsenal à notre disposition pour les amener devant la justice », a souligné Oliver Gower, directeur adjoint de la National Crime Agency britannique. « C’est la plus importante attaque de ce type de l’histoire », a assuré à l’Agence France-Presse Mikko Hypponen, responsable de la société de sécurité informatique F-Secure, basée en Finlande, en évoquant « 130 000 systèmes touchés dans plus de 100 pays ». La police française avait, elle, parlé de « plus de 75 000 » ordinateurs touchés dans le monde. Mais ce bilan « devrait s’alourdir dans les jours qui viennent », a précisé Valérie Maldonado, de la sous-direction française de la lutte contre la cybercriminalité.

La ministre britannique de l’Intérieur, Amber Rudd, a prévenu dans une tribune au Sunday Telegraph qu’il fallait s’attendre à d’autres attaques et souligné qu’on ne « connaîtra peut-être jamais la véritable identité des auteurs » de celle de vendredi. Les experts craignent de nouvelles perturbations lundi lorsque les gens retourneront au travail et allumeront des ordinateurs éteints depuis vendredi. Le chercheur en cybersécurité britannique de 22 ans qui a permis de ralentir la propagation du virus a prévenu dimanche que les pirates risquaient de revenir à la charge en changeant le code et qu’ils seront alors impossibles à arrêter. « Vous ne serez en sécurité que lorsque vous installez le correctif le plus rapidement possible », a-t-il tweeté sur son compte @MalwareTechBlog. Le jeune chercheur, qui souhaite rester anonyme, a été qualifié de « héros » qui a « sauvé le monde » par la presse britannique. Le Sunday Mail a retrouvé une photo du jeune homme, surfeur à ses heures perdues, qui vit encore chez ses parents au sud de l’Angleterre.

La critique d’Edward Snowden

De la Russie à l’Espagne et du Mexique au Vietnam, des dizaines de milliers d’ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés par un logiciel de rançon, un « rançongiciel », exploitant une faille dans les systèmes Windows, divulguée dans des documents piratés de l’agence de sécurité américaine NSA. Ce logiciel malveillant verrouille les fichiers des utilisateurs et les force à payer une somme d’argent, en l’occurrence 300 dollars (275 euros), pour en recouvrer l’usage. La rançon est demandée en monnaie virtuelle bitcoin, difficile à tracer. Le service public de santé britannique (NHS, 1,7 million de salariés) semble avoir été l’une des principales victimes avec 48 établissements touchés, dont plusieurs ont été obligés d’annuler ou de reporter des interventions médicales. Le constructeur automobile français Renault a aussi reconnu avoir été affecté. Notamment l’usine de Dacia Renault en Roumanie et l’usine britannique de Sunderland du japonais Nissan, partenaire de Renault. La Banque centrale russe, plusieurs ministères russes, le géant américain de livraison de colis FedEx ou encore la compagnie de télécoms espagnole Telefonica, où les employés ont été appelés par mégaphone à éteindre leurs ordinateurs en catastrophe, ont également été affectés.

Initiative inhabituelle, Microsoft a décidé de réactiver une mise à jour de certaines versions de ses logiciels pour contrer cette attaque. Le virus s’attaque notamment à la version Windows XP, dont Microsoft n’assure plus en principe le suivi technique. Le nouveau logiciel d’exploitation (OS) Windows 10 n’est pas visé. Les motivations des auteurs étaient toujours floues. Amar Zendik, dirigeant de la société de sécurité Mind Technologies, penche pour une attaque menée par des « hackers » souhaitant « faire un coup » plutôt que de récupérer de l’argent. Selon la société Kaspersky, le logiciel malveillant a été publié en avril par le groupe de pirates Shadow Brokers, qui affirme avoir découvert la faille informatique par la NSA. « Si la NSA avait discuté en privé de cette faille quand ils l’ont découverte, plutôt que quand elle leur a été volée, ça aurait pu être évité », a regretté sur Twitter Edward Snowden, l’ancien consultant de la NSA qui avait dévoilé en 2013 l’ampleur de la surveillance mise en place par les États-Unis.

Sur le même sujet

Cyberattaque massive : ce que l’on sait
Cyberattaque : un Britannique a trouvé la parade… par accident
Cyberattaque géante : « Tout était prévisible »

Nouvel afflux de mes lecteurs ukrainiens ce week-end dans Attentats myad

Petitcoucou a plus de trois ans et totalise plus de 520000 visites

Je n’avais pas publié de bilan statistique complet pour ce blog depuis le 4 décembre dernier.

En voilà donc un à cette date du 10 avril 2017, soit très exactement sept ans après la première tentative des cybercriminels et harceleurs de la bande du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi de faire supprimer à l’aide d’une dénonciation calomnieuse le tout jeune blog « Un petit coucou », né le 26 mars 2010 sur la plateforme de blogs OverBlog, et dont le tout premier article n’avait été publié que le lendemain, 27 mars 2010.

Celui-ci est né le 19 mars 2014, moins d’un an après la disparition du premier le 11 juin 2013 à l’âge de trois ans et deux mois et demi, et a donc eu trois ans le mois dernier.

Le nombre de visites qu’il totalise depuis sa création avait dépassé 500000 le 25 février au soir, il est actuellement de 521792 et avoisinait 511000 le 19 mars, ce qui correspond à des moyennes approximatives pour les trois premières années de ce blog de 170300 visites par an, 14200 visites par mois ou 470 visites par jour.

Le graphe des statistiques basiques du blog montre un nombre de visites quotidiennes voisin de cette moyenne pour les trente derniers jours, soit du 12 mars au 10 avril 2017 :

 

graph_month 61

 

Le dernier graphe publié, pour la période du 24 janvier au 22 février 2017, montrait des nombres de visites quotidiennes légèrement plus bas. Puis ils avaient augmenté à compter du 23 février 2017.

Pour cette période-ci, le plus bas se produit le 1er avril avec moins de 400 visites, deux jours après le plus haut, le 30 mars 2017, avec à peine plus de 600 visites.

Par ailleurs, depuis quelques semaines, l’hébergeur fournit non plus un graphe montrant les hits et visites mensuels, mais deux, le premier pour l’année écoulée, en l’occurrence, d’avril 2016 à avril 2017, et le second depuis la création du blog, soit de mars 2014 à mars 2017 :

 

graph_year_current 8

 

graph_year_1

 

Suites des statistiques basiques :

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/2017/04/09/3-avril-2017-et-la-saison-des-attentats-reprit/ 46
/ 40
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 27
/2017/04/09/mes-lecteurs-russes-de-retour-sur-satanistique-au-debut-du-mois/ 25
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 23
/category/statistiques-de-blog/ 21
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 19
/category/folie/ 18
/category/politique/ 18
/category/lcr-npa/page/106/ 17

 

Cette semaine
Page Hits
/ 330
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 194
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 146
/category/lcr-npa/page/106/ 128
/category/statistiques-de-blog/ 121
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 108
/2017/02/22/ralliement-de-francois-bayrou-a-emmanuel-macron-quoi-quest-ce/ 92
/page/3 80
/page/3/ 80
/category/folie/ 79

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/comment-page-1/ 126160
/ 41617
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/ 24588
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/ 16155
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 12755
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 10253
/2014/07/27/des-banques-suisses-a-la-baie-de-phang-nga-en-thailande/ 10029
/2014/08/24/mon-chinois-de-thailande-continue-a-sur-booster-mes-statistiques/ 10019
/2014/09/04/bientot-cent-dents-pour-croquer-mon-chinois-de-thailande/ 9058
/2014/07/28/la-thailande-ouverte-au-monde/ 8158

 

 

Statistiques avancées :

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
10/04/2017 53 49 44
09/04/2017 57 51 42
08/04/2017 38 34 31
07/04/2017 46 46 39
06/04/2017 66 60 54
05/04/2017 46 42 36
04/04/2017 40 40 35
03/04/2017 47 46 37
02/04/2017 44 43 31
01/04/2017 36 36 32
31/03/2017 55 51 42
30/03/2017 65 64 50
29/03/2017 73 71 58
28/03/2017 49 47 39
27/03/2017 49 46 42
26/03/2017 51 51 47
25/03/2017 48 48 40
24/03/2017 57 55 46
23/03/2017 64 62 53
22/03/2017 49 49 41
21/03/2017 50 48 44
20/03/2017 70 64 54
19/03/2017 51 47 37
18/03/2017 41 37 24
17/03/2017 55 54 46
16/03/2017 40 40 34
15/03/2017 70 67 56
14/03/2017 75 68 55
13/03/2017 56 55 43
12/03/2017 54 51 45
Unique TOTAL Somme: 1522 Moyenne: 51

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
Homicides, règlements de comptes : une vraie vague en 2010 | Petitcoucou 8 7
Petitcoucou 4 5
Après la mort de David Hamilton, une cinquième victime du photographe se dévoile | Petitcoucou 4 4
Le pervers narcissique expliqué par une victime | Petitcoucou 5 4
Fausse rousse et vraie connasse, Julie Le Goïc récolte ce qu’elle a semé | Petitcoucou 2 3
Statistiques de blog | Petitcoucou 1 3
2014 juin | Petitcoucou 2 2
Chute mortelle au lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés : attention aux profs !!! | Petitcoucou 2 2
Petitcoucou › Se connecter 1 2
Autres 27 27

 

Vue d’ensemble – aujourd’hui

Visiteurs 53
Visiteurs uniques 49
Pages vues 80 (Ø 1.5)
Pages vues max.par visite 12
Temps total passé 1h 39m 38s
Temps par visite 0h 1m 53s
Nombre de sauts 44 (83%)

 

 

Ces derniers chiffres ont bien baissé depuis que mes publications sont devenues plus rares qu’elles ne l’étaient auparavant, soit depuis un mois et demi, ce qui est tout à fait normal.

Ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron : quoi qu’est-ce ?

François Bayrou a surpris son monde en annonçant ce jour son ralliement à Emmanuel Macron.

Dans la foulée, ils se seraient appelés et vont se rencontrer demain, annonce le second après avoir immédiatement accepté les conditions de son nouveau partenaire.

En vérité, selon Marielle de Sarnez, entre eux, « cela s’est fait il y a une quinzaine de jours ».

Rappelez-vous ce que je publiais il y a dix jours :

http://petitcoucou.unblog.fr/2017/02/12/des-allemands-sur-satanistique-le-6-fevrier-2017/

Le même coup de chaud fut bien sensible sur Petitcoucou et Justinpetitcoucou le 6 février 2017 :

 

graph_month 60

 

graph_month justin 26

 

Et puis tiens, comme par hasard, certains s’excitent précisément sur mon article du 12 février 2017 aujourd’hui même :

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/2017/02/12/des-allemands-sur-satanistique-le-6-fevrier-2017/ 46
/2017/02/05/des-delires-de-mon-chinois-de-puy-leveque-sur-justinpetitcoucou-comme-sur-petitcoucou/ 39
/ 36
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 21
/category/statistiques-de-blog/ 20
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 19
/page/0 18
/page/0/ 18
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 17
/2015/04/30/luraghi-battu-par-kaspersky/ 14

 

Cette semaine
Page Hits
/ 461
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 189
/2017/02/12/des-allemands-sur-satanistique-le-6-fevrier-2017/ 127
/2017/02/14/nouvelles-provocations-de-bombardiers-russes-au-large-de-brest-le-9-fevrier-2017/ 108
/2016/08/page/3/ 103
/category/corruption/ 93
/2017/02/05/des-delires-de-mon-chinois-de-puy-leveque-sur-justinpetitcoucou-comme-sur-petitcoucou/ 86
/2016/07/30/fausse-rousse-et-vraie-connasse-julie-le-goic-recolte-ce-quelle-a-seme/ 86
/page/2/ 82
/page/2 81

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/comment-page-1/ 126147
/ 39455
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/ 24580
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/ 16136
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 11903
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 10179
/2014/07/27/des-banques-suisses-a-la-baie-de-phang-nga-en-thailande/ 10024
/2014/08/24/mon-chinois-de-thailande-continue-a-sur-booster-mes-statistiques/ 9993
/2014/09/04/bientot-cent-dents-pour-croquer-mon-chinois-de-thailande/ 9051
/2014/07/28/la-thailande-ouverte-au-monde/ 8154

 

 

Nul doute que nous finirons par savoir ce qui s’est produit le 6 février dernier.

 

 

http://www.bfmtv.com/politique/en-direct-presidentielle-2017-francois-bayrou-met-fin-au-suspense-712.html

EN DIRECT – Emmanuel Macron annonce une rencontre avec François Bayrou demain

 

22/02/2017 à 15h01
Emmanuel Macron "accepte l'offre" de François Bayrou.

Emmanuel Macron « accepte l’offre » de François Bayrou. – AFP
  • Newsletter Elysée 2017

Le président du MoDem renonce à se présenter à la présidentielle, et propose une alliance à Emmanuel Macron, candidat de « En Marche! ».

 

20h22

Emmanuel Macron annonce une rencontre avec François Bayrou demain

Dans une déclaration à la presse faite en marge du dîner du Crif, Emmanuel Macron confirme avoir accepté les conditions posées par François Bayrou. « Nous nous rencontrerons demain », a également révélé le fondateur d’ « En marche! »

20h17

Emmanuel Macron n’a appris la position de François Bayrou que quelques minutes avant la déclaration

Sur France 2, François Bayrou a révélé qu’il avait dévoilé ses intentions à Emmanuel Macron au téléphone quelques minutes avant de les déclarer à la presse. Les deux hommes se sont rappelés après ce discours pour discuter des conditions posées par François Bayrou.

20h15

François Bayrou n’est « candidat à rien »

Cette alliance amène certains observateurs à se demander si le maire de Pau est destiné à devenir le Premier ministre ou le ministre des Affaires étrangères après une éventuelle victoire d’Emmanuel Macron. François Bayrou a répondu à David Pujadas: « Je ne suis candidat à rien ».

20h10

François Bayrou nie toute volte-face

François Bayrou avait multiplié les attaques contre Emmanuel Macron, décrit alors comme un candidat des « forces de l’argent ». Interrogé à ce sujet sur France 2, il nie toute volte-face au sujet d’Emmanuel Macron: « Ce n’est pas une volte-face, c’est une garantie ».  Cette garantie, c’est la promesse d’une loi de moralisation de la vie publique.

20h07

François Bayrou, invité du 20h de France 2: « Tout est en place »

Pour François Bayrou, président du MoDem, est l’invité du journal de 20h de France 2. Il a assuré avoir parlé à Emmanuel Macron depuis sa déclaration et a ajouté que « tout (était) en place pour que la politique change ».

19h12

Marielle de Sarnez: « Macron veut dépasser les clivages »

« Entre François Bayrou et Emmanuel Macron, cela s’est fait il y a une quinzaine de jours mais la conviction de François Bayrou depuis longtemps, c’est que le rassemblement est justifié », dit cette proche de François Bayrou sur BFMTV. « Emmanuel Macron veut dépasser les clivages, c’est exactement ce que François Bayrou a voulu faire notamment en 2007″.

18h46

« Un constat d’échec », pour Luc Chatel

« Je crois que personne n’est dupe, il y a principe de réalité chez François Bayrou, comme il s’est appliqué à François Hollande il y quelques semaines. Il n’a pas d’électeur, il n’a pas de soutien, il n’a pas de projet. C’est un aveu, un constat d’échec », a dit le député LR de Haute-Marne sur BFMTV.

18h26

Les 4 conditions de l’alliance Macron-Bayrou

Lors de sa conférence de presse, François Bayrou a énuméré quatre conditions pour que fonctionne son alliance avec Emmanuel Macron.

17h52

Macron accepte l’offre de Bayrou

Le candidat de « En Marche! » estime que l’offre de François Bayrou est « un tournant de la campagne présidentielle ». « Il fait preuve d’un rare sens des responsabilités et de l’intérêt général », ajoute-t-il.

17h36

« Un tournant dans la campagne », pour Gérard Collomb

« Il s’agit d’un tournant dans la campagne électorale. Comme l’a dit François Bayrou l’heure est grave, l’heure est au rassemblement pour éviter que la France ne sombre », réagit le maire de Lyon. « Ils se sont rencontrés la semaine dernière et avaient décidé de faire alliance ensemble. Les conditions de l’alliance ont été confirmées par la conférence de presse d’aujourd’hui. »

17h28

Quand Bayrou décrivait un « candidat des forces de l’argent »

François Bayrou n’a pas toujours montré sa sympathie pour Emmanuel Macron. Il y a six mois encore, sur BFMTV, le président du MoDem plaçait ce dernier dans le sillage de Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn.

17h20

Pendant ce temps, au QG de Macron…

L’équipe d’Emmanuel Macron n’a pas encore réagi officiellement à cette offre d’alliance. Mais de premiers indices ont été entendus.

17h10

Première critique à Macron sur la colonisation

L’offre de François Bayrou ne va pas sans critique: il a reconnu devant la presse son « incompréhension » après la phrase d’Emmanuel Macron sur la colonisation, qualifiée de « crime contre l’humanité ». « Une phrase blessante pour beaucoup de Français », estime François Bayrou, et qui « ne correspond pas à la vérité historique ».

17h04

Bayrou, futur Premier ministre?

Les deux hommes ont-ils conclu un accord avant l’officialisation de François Bayrou? L’intéressé dément, et récuse toute idée de « ralliement » ou de « ticket » avec Emmanuel Macron.

16h59

Pas d’alliance avec Fillon

François Bayrou s’explique quant à son renoncement à former une alliance avec François Fillon. « Son programme était dangereux pour l’alternance et pour l’élan de la société française. Il s’y est ajouté ce dévoilement des affaires unanimement accepté pour les siens », dénonce-t-il.

16h44

« Pas de regrets »

« Je pense nécessaire de montrer qu’on ne pense pas à soi-même, mais à son pays (…) J’ai parlé à M. Macron il y a une semaine environ et le rencontrerai dans les heures qui viennent. Je n’exprime pas de regrets, j’exprime une résolution. »

Le centriste ajoute également sa volonté de ne « pas effacer » sa personnalité ni son histoire. « Je suis certain que cette libre expression rendra service à tout le monde dans cette campagne ». Mais il reconnaît tout de même qu’il pourrait s’agir pour lui d’un « sacrifice politique ».

16h39

Bayrou pose ses conditions

Parmi les conditions posées par François Bayrou à Emmanuel Macron, une loi de moralisation de la vie politique.

16h36

Bayrou propose une alliance à Macron

« Dans cette situation je mesure ma responsabilité personnelle. L’aveuglement de la droite française m’empêche de réaliser l’accord rêvé avec Alain Juppé. J’ai reçu depuis des semaines de nombreuses semaines des messages m’encourageant à me présenter. Ces messages ont du sens et disent beaucoup pour moi (…) »

« Mais nous sommes dans une situation d’extrême risque et à situation exceptionnelle, il faut une solution exceptionnelle. La dispersion des suffrages ne peut qu’aggraver ces périls. Parce que le risque est immense, j’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance ».

16h33

Bayrou dresse un portrait sombre de l’état de la France

« J’ai examiné depuis plusieurs semaines l’état dans lequel est notre pays. La gravité de la situation m’a frappé (…) Le parti du Président sera représenté à la présidentielle par un opposant. A droite, le dévoilement des affaires montre une dérive et l’acceptation tacite et presque unanime de ces abus. Cette situation pose d’immenses problèmes moraux, électoraux. »

16h31

François Bayrou va parler 

Le président du MoDem prend d’abord la pose pour les photographes, et va ensuite s’adresser à la presse.

15h58

Un indice?

L’équipe de François Bayrou aurait-elle un peu trop anticipé? Il y a quelques minutes, le site du président du MoDem a changé, avant de revenir à sa version précédente, comme le remarque un journaliste de Franceinfo.

Il remarque également que la photo est réalisée par la photographe qui avait réalisé sa photo de campagne en 2012.

15h06

Bayrou jugé « sympathique », mais…

Selon notre sondage Elabe pour BFMTV, 54% des Français jugent le centriste « sympathique » mais seulement 28% l’estiment capable de rassembler les Français.

14h48

A qui profiterait une candidature Bayrou?

François Fillon, Emmanuel Macron: qui profiterait d’une candidature de François Bayrou?

13h35

Des sondages faibles

Pour l’instant, le maire de Pau ne séduit pas réellement. Il n’est crédité que de 5 à 6% des voix dans les sondages.

13h19

Que peut faire François Bayrou?

Le centriste va-t-il se présenter à la présidentielle, malgré les scores faibles que lui président les sondages? Ou va-t-il préférer à un candidat? La réponse en vidéo.

12345...7

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo