Procès Merah : on se moque du monde…

Les enquêteurs se sont trouvés dans l’incapacité de déterminer lequel des deux frères Merah s’était connecté à la Freebox du domicile de Zoulikha Aziri, leur mère, le 4 mars 2012, une semaine avant le premier assassinat de militaire, le 11 mars 2012, qui soit dit en passant avait bien retenu mon attention dès la première dépêche AFP y relative, vu que j’avais bien compris certains échanges sur la toile et craignais précisément ce genre de choses depuis quelques temps…

Eh bien moi, je répète comme je l’ai toujours dit depuis lors qu’il n’était vraiment pas difficile d’établir avec certitude l’identité de mon lecteur d’Auterive, qui à mon avis ne peut être qu’Abdelkader Merah.

La criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest l’avait branché sur mon « cas » au plus tard en 2010 avec des intentions très précises que connaissent bien dès le début ses complices magistrats corrompus du Tribunal de Grande Instance de Brest.

Pourquoi n’a-t-il jamais été interrogé sur ses régulières visites de mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog durant un an ou deux avant les faits ? Quel intérêt pouvait-il y trouver ? Je ne parlais pas encore de l’affaire Merah ni d’attentats terroristes ou islamistes, et pour cause… Pourquoi ses visites de mon blog sont-elles subitement devenues quotidiennes et frénétiques à partir du 18 mars 2012, après ma première publication sur les assassinats de militaires qui venaient de se produire dans le Sud-Ouest ?

J’émets l’hypothèse qu’il n’a jamais été interrogé à ce sujet pour la bonne raison qu’un certain nombre de responsables parmi les enquêteurs connaissaient déjà toutes les réponses aux questions qui pouvaient se poser, tout comme les magistrats ultra corrompus du Tribunal de Grande Instance de Brest, et notamment tous ses juges d’instruction à cette époque, dont c’est bien le cas.

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/10/10/au-proces-merah-une-sensation-de-deja-vu_5198580_1653578.html

Au procès Merah, une sensation de déjà-vu

 

La deuxième semaine d’audience s’est ouverte lundi et le problème reste entier pour l’accusation, dont on se demande comment elle va parvenir à prouver la culpabilité du grand frère de Mohamed Merah.

LE MONDE | 10.10.2017 à 03h18 | Par Henri Seckel

Abdelkader Merah au Palais de justice de Paris, le 3 octobre 2017.

L’impression d’assister au procès de Mohamed Merah, mort il y a cinq ans et demi, plus qu’à celui de son frère Abdelkader, présent dans le box des accusés; des témoignages anonymes de policiers enfermés dans un écran, visage caché, voix déformée; le récit en longueur et en détail des attentats et de l’enquête; une vive tension entre la poignée d’avocats de la défense d’un côté et l’armée d’avocats des parties civiles de l’autre. Lundi 9 octobre s’est ouverte la deuxième semaine du « procès Merah », et elle ressemble pour l’instant furieusement à la première, avec cette similitude au-dessus de toutes les autres : la difficulté pour l’accusation à prouver la complicité d’Abdelkader Merah dans les sept assassinats commis par son petit frère en mars 2012 à Toulouse et Montauban.

 

Lire aussi :   L’indispensable et impossible procès Merah

Un point précis, au sixième jour des débats, est venu illustrer cette difficulté. La Freebox du domicile de Zoulikha Aziri, la mère du tueur, est formelle : le 4 mars 2012, sept jours avant le premier assassinat de Mohamed Merah, quelqu’un s’est connecté chez elle au site internet « Le Bon Coin », à 23 h 08 puis à 23 h 11. Objet de ces deux visites : la petite annonce déposée par le soldat Imad Ibn Ziaten, qui vendait une moto. C’est au rendez-vous où il pensait réaliser la transaction qu’Imad Ibn Ziaten sera tué une semaine plus tard.

Les deux frères sont souvent tout près

Qui a effectué cette visite sur « Le Bon Coin » ? Si c’est Abdelkader, sa complicité est établie, et son sort réglé : coupable, perpétuité. Le témoin n° 19, capitaine de police qui travaillait à la cybercriminalité en mars 2012, a enquêté pour identifier l’auteur de cette connexion. Me Eric Dupond-Moretti, avocat de l’accusé, interroge l’enquêteur anonyme :

« Avez-vous établi que c’est Abdelkader Merah qui s’est connecté ?

- La seule chose que je peux établir, c’est que la connexion a été établie depuis la Freebox.

- Oui ou non, monsieur ? Ce n’est pas compliqué.

- Je n’ai pas pu établir que c’était Abdelkader Merah ou Mohamed Merah qui était derrière la Freebox. »

Lire aussi :   Terrorisme : le procès Merah sans Merah

Pas impossible que ce soit l’un. Pas impossibe que ce soit l’autre. Impossible à déterminer. Voilà un élément à la décharge d’Abdelkader Merah, lequel, avant et pendant la période des attentats, n’est jamais loin de son petit frère avec qui il a toujours entretenu des relations tumultueuses, puis renoué le contact dans les semaines qui ont précédé les tueries. Il n’est jamais loin, et il est même parfois tout près, puisque les deux hommes se voient au bord d’un terrain de football trois heures avant le premier assassinat le 11 mars, et dînent ensemble quatre jours plus tard, le 15, alors que dans l’après-midi, Mohamed Merah a tué deux autres militaires, et en a blessé grièvement un troisième.

Un tiers du procès a eu lieu

Là encore, le détail manque pour démontrer la culpabilité d’Abdelkader Merah : qui peut prouver ce que les deux hommes se sont dit lors de ces rencontres ? Comment l’accusation va-t-elle prouver que Mohamed et Abdelkader Merah ont alors évoqué les tueries, et que le cerveau du second a guidé la main du premier ? Comment va-t-elle prouver qu’Abdelkader Merah savait que le vol du scooter par son petit frère le 6 mars 2012 – alors que les deux frères roulaient dans la même voiture juste avant le larcin – allait servir son à dessein terroriste, et non à des braquages quelconques ? Comment va-t-elle pouvoir établir que la communauté idéologique entre les deux – un islam rigoriste – signifie complicité ? Ces éléments additionnés les uns aux autres pourront-il, au bout du compte, constituer une preuve ?

Lire aussi :   « Les terroristes habitent nos pensées »

Dans la salle Voltaire du Palais de justice de Paris, depuis l’ouverture du procès, les échanges sont plus que vifs. Le président de la Cour, Franck Zientara, essaie tant bien que mal de les maintenir dans les frontières de la dignité, et de ne pas se laisser perturber par les coups de pression de Dupond-Moretti, qui fait du Dupond-Moretti. Pas une heure sans que le ton ne monte, pas un jour sans incident majeur.

Lundi, on a carrément eu droit à la révélation involontaire, en pleine audience, de l’identité du témoin policier anonyme n° 45 par l’avocate générale, identité ensuite soulignée tout à fait volontairement par Me Dupond-Moretti, que l’anonymat des témoins exaspère. Le président de la Cour a dénoncé la « tension permanente » des débats. Le procès est encore long, mais le temps file. Six jours d’audience se sont déjà écoulés. Il en reste douze avant le début des plaidoiries. Verdict le 2 novembre.

 

Des revenants dans mes statistiques de blogs…

Depuis quelques jours, je vois revenir dans mes statistiques de blogs bien de mes anciens lecteurs un peu particuliers et m’interroge sur ce qui me vaut de leur part un tel retour d’affection.

Ne serait-ce pas, par hasard, le procès de l’affaire Merah qui s’est ouvert au début de la semaine ?

Comme j’ai eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises par le passé, j’avais sur mon ancien blog « Un petit coucou » sur la plateforme de blogs OverBlog un régulier lecteur d’Auterive que je n’ai plus jamais revu après l’interpellation et l’incarcération d’Abdelkader Merah le 21 mars 2012.

Après que je me sois mise à publier sur les assassinats de militaires à compter du 18 mars 2012, ses visites de mon blog étaient devenues frénétiques, il le consultait plusieurs fois par jour.

Aussi, depuis la fin mars 2012, d’autres indices ayant achevé d’emporter ma conviction, j’ai toujours été absolument persuadée que mon lecteur d’Auterive était bien le frère du tueur au scooter.

Mais à la même époque, j’avais aussi un très régulier lecteur de Chéreng.

Or, le revoilà… avec quelques autres dont je parlerai peut-être plus tard, ou pas.

 

Visitor Analysis & System Spec
URL d’origine :
(Pas de lien référant)
Host Name: Navigateur : Mozilla
Adresse IP : OS/Platform: OS X/Desktop
Emplacement : Chéreng, Nord-pas-de-calais, France Résolution : 1366×768
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Non applicable FAI : Orange

 

Navigation Path

Date Heure Page web
(Pas de lien référant)
7 Oct 14:16:56

 

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/10/07/l-indispensable-et-impossible-proces-merah_5197640_1653578.html

L’indispensable et impossible procès Merah

 

L’absence de l’auteur des sept assassinats, en mars 2012 à Toulouse et Montauban, pèse sur le procès d’Abdelkader Merah et Fettah Malki.

LE MONDE | 07.10.2017 à 09h51 • Mis à jour le 07.10.2017 à 13h42 | Par Henri Seckel

Depuis l’ouverture du procès Merah, lundi 2 octobre à Paris, on assiste au spectacle déroutant d’une justice qui fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a. Et elle n’a pas Mohamed Merah. D’où ce décalage : l’auteur de sept assassinats en mars 2012 à Toulouse et Montauban, lui-même abattu par le RAID dans la foulée de ces tueries, n’est pas dans le box des accusés, mais il est partout ailleurs. Dans les esprits, dans les débats, dans la majeure partie des 117 tomes du dossier que l’on aperçoit empilés au fond de la salle Voltaire du Palais de justice.

 

Lire aussi :   Au procès Merah, le « cinéma » du témoin anonyme « n° 35 »

Le procès de Mohamed Merah ne peut pas avoir lieu, mais pouvait-il ne pas y avoir de « procès Merah », pour les familles des victimes, pour l’opinion publique, pour que ces faits terribles ne restent pas impunis ? Inimaginable. Pourtant, comment ne pas constater, dans le même temps, qu’on veut faire porter un chapeau trop grand pour eux à Abdelkader Merah et Fettah Malki, dont le président de la Cour a jugé utile de rappeler à plusieurs reprises qu’ils étaient « présumés innocents » ? Telle est l’ambivalence de ce procès : à la fois indispensable et impossible.

Le premier accusé est soupçonné d’avoir endoctriné son petit frère dans sa pensée djihadiste, de l’avoir encouragé à commettre des attentats, et d’avoir favorisé leur réalisation en l’aidant à voler un scooter. Au second, on reproche d’avoir fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah. Ils encourent respectivement la perpétuité et vingt ans de réclusion.

« Ce procès répond à un impératif politique et social, pas au droit, râle Me Christian Etelin, avocat de Fettah Malki. Le problème de leur complicité ne nécessitait pas tout ce maelström, cette audience qui dure cinq semaines, où l’on va instruire chacun des crimes de Mohamed Merah. »

Procès posthume

De fait, la première semaine a pris des airs de procès posthume du « tueur au scooter ». Enquêteurs, médecins légistes, experts balistiques sont revenus, avec un luxe de détails, sur le déroulé des tueries, et on en est parfois venu à oublier la présence des deux accusés dans le box. La journée de mercredi s’est achevée sans qu’ils aient été mentionnés dans les débats, ni amenés à s’exprimer.

« On est obligé de parler de Mohamed Merah pour le relier à son frère, explique Me Méhana Mouhou, avocat de la famille d’Imad Ibn Ziaten, première victime du tueur. On est obligé de s’attarder sur sa personnalité, sa radicalisation et ses contacts avec Abdelkader avant et pendant les attentats. C’est une frustration immense pour les familles qu’il ne soit pas là, mais c’est une satisfaction que la justice puisse passer grâce à la participation de son frère pour complicité. »

Lire aussi :   Procès Merah : « Votre frère, c’était un bon ou un mauvais musulman ? »

Mais « y a-t-il des preuves ? », a demandé plusieurs fois Me Eric Dupond-Moretti, l’avocat d’Abdelkader Merah. On n’en a pas encore vu de solides. Au sujet du vol du scooter, l’accusé a reconnu qu’il était avec son frère au moment des faits, mais nie y avoir participé. Sa présence – dans une voiture, d’où Mohamed Merah s’était soudain extrait pour aller commettre le vol – lui a semblé suffisamment peu grave pour qu’il l’apprenne lui-même aux policiers. « Si Abdelkader Merah ne vous avait pas dit qu’il était là pour le vol du scooter, vous l’auriez su ? », a demandé son avocat à un enquêteur venu témoigner, lequel a simplement répondu : « Non. »

Autre élément fragile de l’accusation : quelques heures avant de tuer Imad Ibn Ziaten, Mohamed Merah est venu s’entretenir avec son grand frère au bord d’un terrain où ce dernier jouait au football. « C’est indifférent, a balayé Me Dupond-Moretti. Qu’est-ce que vous avez comme preuve qu’il lui a demandé de commettre les horreurs qu’il a commises ? »

Enfin, élément à charge rappelé à l’envi par les avocats des parties civiles, cette déclaration d’Abdelkader Merah en garde à vue : « Je suis fier de la façon dont [Mohamed] est mort, il est mort en combattant, c’est ce que nous enseigne le Coran. » Argument démonté par Me Dupond-Moretti : « A supposer que ces propos soient bruts, qu’il n’y ait pas eu de provocation de la part des policiers, et qu’Abdelkader Merah trouve magnifique ce que son frangin a fait, cela s’appelle “apologie du terrorisme”, pas “complicité”. Ça le rend haïssable, mais pas complice. »

Lire aussi :   Terrorisme : le procès Merah sans Merah

« On s’inquiète vraiment, on a peur de l’acquittement, a lâché, en sortant de l’audience, jeudi, la sœur de Mohamed Legouad, militaire tué par Mohamed Merah à Montauban. Déjà qu’il manque celui qui est à nos yeux le coupable majeur… Normalement, le frère n’est pas pour rien dans ce massacre, mais bon, rien ne le prouve. » Le procès Merah, qui s’annonce laborieux et éprouvant jusqu’au bout, connaîtra son verdict le 2 novembre.

Mon Chinois de Thaïlande devenu allemand de nouveau très excité

 

12 visiteurs en ligne

Identité Page visitée Navigateur Adresse IP
visiteur /2014/10/page/4/ firefox 144.76.23.244
visiteur /2016/07/page/3/ firefox 144.76.23.232
visiteur /2014/06/01/manifestation … firefox 144.76.23.231
visiteur /2014/08/02/une-relation- … firefox 144.76.23.226
visiteur /2016/05/ firefox 144.76.23.247
visiteur /2016/11/01/descente-en-e … firefox 144.76.23.236
visiteur /category/luraghi/page/108/ firefox 144.76.23.227
visiteur /category/ufoscepticisme/ … firefox 144.76.23.233
visiteur /2014/06/ firefox 144.76.23.230
visiteur /2014/09/23/bientot-50-00 … firefox 144.76.23.235
visiteur /category/vol/page/21/ firefox 144.76.23.229
visiteur /2015/05/page/2/ firefox 144.76.23.242

 

 

C’est la faute à Rue89, il est en manque :

 

Le 08/12/2016 à 17:41, Rue89 a écrit :

Chers riverains,
Nous vous avions écrit il y a quelques semaines pour vous l’annoncer : Rue89 change de plateforme. Tout le monde est à pied d’oeuvre pour serrer les derniers boulons mais sur certaines parties du site, les travaux vont se poursuivre pendant plusieurs jours. Principale conséquence pour vous : vous ne pourrez pas poster de commentaire avant la semaine prochaine (sauf, évidemment, sur les réseaux sociaux). Et, comme vous le savez, un nouveau mot de passe vous sera attribué : surveillez votre boîte mail.

Merci pour votre patience.

L’équipe de Rue89

Logo Rue89

Mon Chinois de Thaïlande devenu allemand de nouveau très excité dans Crime

 

 

 

La solution pourrait être ceci :

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/13/Zwangsjacke_Leinen01_2002-01-09.jpg

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dc/Zwangsjacke_Leinen02_2002-01-09.jpg

En Allemagne, un islamiste infiltré dans les services de renseignement intérieur démasqué

Etrange affaire qui n’est pas sans rappeler que l’un des complices d’Amédy Coulibaly avait ses entrées dans le fort de Rosny-sous-Bois grâce à sa compagne gendarme qui a depuis été révoquée de la fonction publique.

Celui-ci, un quinquagénaire originaire d’Espagne et converti à l’Islam en 2014 était devenu un agent de la Centrale allemande au mois d’avril dernier, c’est-à-dire à l’époque où mon Chinois de Thaïlande s’est installé en Allemagne pour faire grimper les nombres de visites de Petitcoucou et Justinpetitcoucou dans des proportions que laissent bien apparaître les graphes de statistiques basiques de ces deux blogs depuis leur création :

 

Petitcoucou :

 

graph_year_current 5

 

Justinpetitcoucou :

 

graph_year_current justin 5

 

Autre fait notable : jusqu’en 2011, il a joué dans des films pornographiques homosexuels. On note au passage qu’il y utilisait le même pseudonyme que pour aguicher des islamistes sur Internet dans l’exercice de ses fonctions d’agent missionné pour surveiller la scène islamiste allemande, ce qui en fait un infiltré chez des professionnels du renseignement remarquablement peu futé.

Or, trois autres terroristes islamistes fréquentaient régulièrement des établissements homosexuels : les frères Abdeslam en Belgique et Omar Mateen en Floride, ce dernier étant également agent de sécurité.

Les frères Abdeslam fréquentaient aussi des prostituées, et peu de temps avant ses tueries de mars 2012, Mohamed Merah s’était rendu en Belgique où il avait notamment rencontré une prostituée. Quant à Chérif Kouachi et Amédy Coulibaly, ils auraient pu être poursuivis pour détention d’images pédopornographiques dès 2010.

Enfin, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attentat du 14 juillet dernier à Nice, est décrit comme un obsédé sexuel par ses très nombreux partenaires des deux sexes.

On rappelle ici que le mythomane pornographe et apologiste de la pédophilie et du terrorisme Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui se dit bisexuel et incapable de résister à de très jeunes filles ou de jeunes éphèbes, est lui-même le neveu d’une prostituée, et que son complice NEMROD34, un échangiste adepte de pratiques sado-masochistes fréquentant assidûment la station du Cap d’Agde et son Donjon, où selon ses dires il serait étalon, a aussi eu pour beau-frère et ami le tenancier de l’unique bar gay de Béziers durant plusieurs années.

Ces gens semblent tous plus ou moins liés aux mêmes milieux de la nuit.

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/11/29/allemagne-arrestation-d-un-employe-du-renseignement-soupconne-de-preparer-un-attentat-islamiste_5040531_3214.html

Allemagne : arrestation d’un employé du renseignement soupçonné de préparer un attentat islamiste

 

Selon la presse allemande, l’homme aurait infiltré l’Office de protection de la Constitution, à Cologne, afin de rassembler des informations sur celui-ci.

LE MONDE | 29.11.2016 à 21h47 • Mis à jour le 30.11.2016 à 11h01 | Par Thomas Wieder (Berlin, correspondant)

Le siège de l’Office de protection de la Constitution, responsable du renseignement intérieur en Allemagne, à Cologne.

 

Le scénario n’est pas sans rappeler celui de la célèbre série télévisée Homeland. Un membre de l’Office fédéral de protection de la Constitution (BFV), les services de renseignement intérieur allemand, a été arrêté alors qu’il projetait de commettre un attentat contre le siège de ces mêmes services, à Cologne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Révélée, mardi 29 novembre, par le quotidien Die Welt et l’hebdomadaire Der Spiegel, l’information a été confirmée par le BFV qui, dans un communiqué, a indiqué être « parvenu à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs ».

 

Né en Espagne et naturalisé allemand, ce père de quatre enfants âgé de 51 ans se serait converti à l’islam en 2014. C’est seulement au mois d’avril que cet ex-employé de banque aurait été recruté par le BFV. Sa mission : surveiller la scène islamiste allemande, soit environ 9 200 individus considérés comme radicalisés, parmi lesquels 1 200 seraient susceptibles de commettre des attentats, selon les chiffres de l’office.

Censé faire remonter à son employeur les informations recueillies auprès de ceux qu’il devait espionner, l’homme s’est en fait révélé un peu trop bavard… mais pas avec les bonnes personnes. C’est ainsi que, sous un faux nom, lors de chats sur Internet, il aurait tenu des propos islamistes, proposé de livrer des informations confidentielles sur les activités du BFV et confié son intention de commettre un attentat « au nom d’Allah » contre le quartier général des services de renseignement. Ce dont il ne s’était pas douté, en revanche, c’est que l’un de ses interlocuteurs était lui-même un de ses propres collègues, infiltré comme lui dans les mêmes réseaux. Lequel s’est empressé de le dénoncer à sa hiérarchie…

Lire aussi :   Lutte contre le terrorisme : Angela Merkel prête à modifier la législation allemande

Au stade de projet

A ce stade, plusieurs séries de questions restent cependant sans réponses. Les premières concernent les liens réels de cet imprudent agent double avec la mouvance islamiste. Selon Der Spiegel, l’homme serait lié à Mohamed Mahmoud, un prédicateur salafiste autrichien de 21 ans passé par l’Allemagne avant de rejoindre les rangs de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie. Quelle était la nature exacte de leur relation ? Etait-ce une idée de l’EI – ou d’une autre organisation terroriste – d’infiltrer le renseignement intérieur allemand ? L’homme agissait-il seul ou appartenait-il à une cellule plus vaste, avec d’éventuelles ramifications dans d’autres institutions allemandes ? C’est d’abord à ces interrogations que devront répondre les enquêteurs.

Les autres questions ont trait plus directement à l’attentat que l’homme envisageait de commettre à Cologne. Sur ce point, des zones d’ombre demeurent, en particulier sur son degré de préparation. Selon des informations communiquées, mardi soir, par le parquet de Düsseldorf, il semblerait que l’attaque n’en était encore qu’au stade de projet quand l’homme a été arrêté.

Si les autorités allemandes ne manqueront pas de mettre en avant leur efficacité dans leur capacité à avoir démasqué cet agent double, il n’est pas sûr que cette arrestation rassure véritablement l’opinion publique outre-Rhin, qui reste non seulement marquée par les trois attentats commis au mois de juillet en Bavière, mais peut-être encore davantage par l’affaire Jaber Albakr, ce réfugié syrien arrêté à Leipzig (Saxe) en octobre et qui s’apprêtait à attaquer un aéroport de Berlin.

Faire oublier un raté

De cette affaire, qui a fait la « une » de la presse allemande pendant une semaine cet automne, les Allemands ont en effet surtout retenu deux choses : l’incapacité de la police à mettre elle-même la main sur le terroriste présumé, alors qu’elle était venue le cueillir à son domicile, et la cavale de trente-six heures qui a suivi avant son arrestation effective ; puis la défaillance des services judiciaires qui, au lendemain de son incarcération, n’avaient pu empêcher qu’il se suicide dans sa cellule.

Depuis, les autorités ont tout fait pour faire oublier ce raté. Notamment en organisant, le 15 novembre, un vaste coup de filet contre l’organisation salafiste « La vraie religion », accusée d’avoir organisé le départ de quelque 140 individus depuis l’Allemagne vers la Syrie et l’Irak.

« L’Allemagne est une démocratie qui sait se défendre », s’était alors félicité le ministre de l’intérieur, Thomas de Maizière, après cette opération spectaculaire marquée par 200 perquisitions menées simultanément dans dix Länder. Pour le gouvernement, tout l’enjeu est là aujourd’hui : éviter que la découverte d’une taupe islamiste au cœur des services de renseignement ne jette le doute sur une telle affirmation.

 Thomas Wieder (Berlin, correspondant)
Correspondant en Allemagne (Berlin)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161130.OBS1949/allemagne-l-agent-du-renseignement-preparait-un-attentat.html

Allemagne : l’agent du renseignement préparait un attentat

 

Allemagne : l'agent du renseignement préparait un attentat

Le siège du Bundesamt für Verfassungsschutz, les services de renseignement allemands. (DR)

 

Le quinquagénaire, agent du renseignement intérieur allemand, est au cœur d’une enquête pour  »préparation d’un acte grave menaçant la sécurité de l’Etat ».

 

Jean-Frédéric TronchePublié le 30 novembre 2016 à 09h08

 

Le ver était dans le fruit. Amer constat pour les responsables de la sécurité intérieure en Allemagne avec la découverte d’un terroriste en puissance dans leurs rangs… L’homme préparait un attentat contre le siège des services de renseignement, dans l’Ouest de l’Allemagne (en Rhénanie-du-Nord-Westphalie) pour lesquels il travaillait, selon deux médias allemands.

Des révélations très embarrassantes pour l’Office fédéral de protection de la Constitution – le renseignement intérieur allemand. Sise à Cologne, la centrale de cette entité, appelée en allemand « Bundesamt für Verfassungsschutz » (BfV), doit pourtant bien reconnaître qu’elle « est parvenue à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs. »

L’agent surveillait la scène islamiste allemande

Des aveux auquel le BfV pouvait difficilement échapper après les révélations de l’hebdomadaire « Der Spiegel » et du quotidien « Die Welt ». Selon ce dernier, l’agent double présumé aurait mentionné lors de son interrogatoire un projet d’attentat  à l’explosif « au nom d’Allah » visant la centrale de renseignement. « Die Welt » précisant toutefois que ce coup dur destiné à toucher le système de sécurité intérieure en plein cœur, et donc à prouver leur faiblesse aux Européens, n’était pas entré dans sa phase préparatoire concrète.

Installée dans le quartier de Volkhoven/Weiler à Cologne, la centrale admet dans un communiqué :

« L’Office de protection de la Constitution est parvenu à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs. »

Une porte-parole de l’Office précise qu’il lui est  »reproché d’avoir, sous un faux nom, tenu sur internet des propos islamistes et d’avoir proposé lors de tchats des informations internes ».

Un comble, car cet homme était notamment chargé de surveiller la scène islamiste allemande, à savoir quelque 9.200 radicaux selon l’Office, avec un noyau dur de 1.200 personnes susceptibles de commettre des attentats. Le suspect aurait proposé via internet des « informations sensibles sur l’Office », qu’il aurait notamment noyauté dans ce but. L’agence de presse allemande DPA ajoute que l’individu a indiqué avoir aussi infiltré les renseignements afin de chercher « à prévenir des coreligionnaires d’éventuelles enquêtes » dirigées contre eux.

Surveillé depuis un mois

Un homme presque ordinaire – ancien employé de banque et père de famille – qui avait échappé à la vigilance de son employeur censé être les oreilles et les yeux de l’Allemagne. Alors qu’il avait rejoint le renseignement en avril dernier, il a attiré l’attention de sa hiérarchie il y a environ un mois, selon « Der Spiegel ».  Le magazine ajoute que sa famille n’était même pas au courant de sa conversion… alors qu’il aurait prêté allégeance au prédicateur salafiste berlinois Mohamed Mahmoud, qui a rejoint depuis les rangs de l’EI en Syrie.

Si la porte-parole de l’Office a éludé les soupçons d’attaque, se bornant à indiquer qu’il n’y avait pour l’instant « aucun élément attestant un danger concret pour la sécurité de l’Office ou pour ses collaborateurs », un mandat d’arrêt a bel et bien été délivré à l’encontre du suspect. Lequel a été placé en détention.

Le parquet de Düsseldorf a été chargé de l’enquête pour « préparation d’un acte grave menaçant la sécurité de l’Etat ». Mais le parquet fédéral de Karlsruhe, compétent pour les affaires de terrorisme, n’était pas saisi mardi soir, signe que le suspect n’était pas considéré comme réellement dangereux. L’enquête se poursuit, même si pour l’heure rien n’étaye l’hypothèse d’un attentat, a déclaré son porte-parole, Ralf Herrenbrück, cité par DPA.

 

J.-F.T. (avec AFP)

Jean-Frédéric Tronche

Jean-Frédéric Tronche

Journaliste

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/allemagne-l-agent-du-renseignement-qui-preparait-un-attentat-etait-acteur-porno-01-12-2016-6399954.php

Allemagne : l’agent du renseignement qui préparait un attentat était acteur porno

 

>Faits divers|01 décembre 2016, 11h24|5
En Allemagne, un islamiste infiltré dans les services de renseignement intérieur démasqué dans Attentats
Cette agence de renseignement allemand a été infiltrée en vue de comettre un attentat contre elle.Youtube

 

Acteur dans des films pornographiques homosexuels. La vie cachée de l’employé des services de renseignement intérieur allemand soupçonné de préparer un attentat islamiste contre le siège de la centrale à Cologne apparaît au grand jour, selon le quotidien américain «Washington Post» et le journal allemand «Bild».

L’employé a dissimulé cette activité à sa femme et ses enfants. Il est apparu dans plusieurs films, en utilisant un pseudonyme. C’est le même pseudonyme qu’il utilisait pour des discussions djihadistes sur internet. Selon le «Washington Post», sa dernière apparition dans un film date de 2011.

Il s’est converti à l’islam en 2014, chose qu’il a également cachée à sa famille. Agé de 54 ans, le suspect est un ex-employé de banque. Il travaillait depuis avril avec l’Office de protection de la Constitution. Joint par l’AFP, une porte-parole de l’Office a confirmé qu’il lui est «reproché d’avoir, sous un faux nom, tenu sur internet des propos islamistes et d’avoir proposé lors de tchats des informations internes». Il aurait infiltré l’Office dans le but de perpétrer un attentat explosif.

Alors que rien de particulier n’a été décelé lors de sa candidature ou pendant sa formation, il a attiré l’attention de l’Office il y a environ un mois. Durant ses tchats sur internet, son interlocuteur était… un autre collaborateur des renseignements intérieurs dont le signalement à l’Office a déclenché l’enquête. Durant son interrogatoire, il aurait évoqué un projet d’attentat dirigé «au nom d’Allah» contre la centrale, selon le quotidien allemand «Die Welt».

 

 

http://www.20minutes.fr/monde/1972207-20161201-allemagne-intentions-relations-films-pornos-espion-suspecte-preparer-attentat

Allemagne: Intentions, relations et films pornos… Qui est l’espion suspecté de préparer un attentat?

 

TERRORISME Un agent des renseignements allemands soupçonné d’avoir préparé un attentat islamiste a été arrêté, ont révélé des médias allemands mercredi…

Des officiers de police gardent l'entrée du ministère de l'Intérieur à Hanovre, le 17 novembre 2015.
Des officiers de police gardent l’entrée du ministère de l’Intérieur à Hanovre, le 17 novembre 2015. – ODD ANDERSEN AFP

 

O. G. avec AFP

    • Publié le 01.12.2016 à 10:54
    • Mis à jour le 01.12.2016 à 12:24

C’est une information qui risque d’inquiéter les Allemands. Mardi, les médias ont révélé une histoire digne d’un scénario d’un roman d’espionnage de John Le Carré :  un agent du service de renseignement intérieur allemand a été arrêté, soupçonné de préparer un attentat islamiste. Que sait-on pour le moment sur ce suspect ?

Qui est-il ?

Selon les premières informations diffusées par l’hebdomadaire Der Spiegel (lien en allemand), le suspect, un homme de 51 ans, d’origine espagnole, était employé de banque et père de quatre enfants. Il avait été recruté en avril dernier par le renseignement allemand et était chargé de surveiller la scène islamiste allemande.

L’Office de protection de la Constitution (BfV), le renseignement intérieur, a admis que l’agent recruté au printemps avait réussi à cacher sa conversion à l’islam qui datait de 2014. Par ailleurs, mercredi soir, le quotidien populaire Bild affirmait que l’employeur ignorait aussi que le suspect avait joué dans des films pornographiques homosexuels. Selon l’Office de protection, cité par l’hebdomadaire, rien de suspect n’avait été relevé durant sa formation.

Comment a-t-il été repéré ?

Il y a un mois, les activités suspectes sur Internet de cet agent secret ont attiré l’attention de l’Office. En effet, sous un faux nom, il a révélé ses intentions lors de plusieurs chats. Selon Le Monde, « il aurait tenu des propos islamistes, proposé de livrer des informations confidentielles sur les activités du BfV et confié son intention de commettre un attentat « au nom d’Allah » contre le quartier général des services de renseignement ». Manque de chance pour lui, le suspect, qui pensait convaincre son interlocuteur de participer à un attentat islamiste, s’adressait en réalité à un collègue des renseignements. Lequel a rapidement alerté sa hiérarchie… Et sans doute grillé la couverture du suspect.

Quelles relations entretient-il avec les djihadistes ?

Difficile question à laquelle l’enquête devra répondre. Selon Der Spiegel, l’homme connaîtrait Mohamed Mahmoud, un prédicateur salafiste autrichien de 21 ans passé par l’Allemagne avant de rejoindre les rangs de Daesh en Syrie. Mais il reste beaucoup de zones d’ombre. Notamment pour savoir si l’homme agissait seul ou s’il était en contact avec Daesh.

Inquiétudes sur le renseignement

Cette affaire met en porte à faux les renseignements allemands, qui tentent depuis de rassurer le public. « Il s’agit d’un cas particulier », a insisté le porte-parole du ministère de l’Intérieur. « Pour l’instant, nous ne disposons d’aucune information selon laquelle il y a des problèmes structurels » au sein du renseignement intérieur, a défendu un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tobias Plate, lors d’un point presse régulier dans l’après-midi. « Au contraire », a ajouté cet homme, c’est l’Office lui-même qui a « démasqué » le suspect, dont l’arrestation et le placement en détention ont été annoncés mardi soir.

Les autres projets déjoués

L’Allemagne a été jusqu’ici épargnée par des attaques djihadistes d’ampleur de Daesh, du type de celles qui ont ensanglanté Paris ou Bruxelles. En revanche, plusieurs attentats islamistes ont été récemment commis par des personnes isolées. D’autres projets ont été déjoués, le dernier datant d’octobre : un réfugié syrien, Jaber al-Bakr, voulait s’en prendre à un aéroport de Berlin. Arrêté avant son passage à l’acte, il s’est suicidé en prison.

>> A lire aussi : Daesh revendique le meurtre d’un ado à Hambourg

Statistiques de Petitcoucou : nouveau phénomène remarquable depuis le 1er décembre 2016

Depuis ma dernière publication de statistiques de Petitcoucou, le 25 octobre dernier, l’allure du graphe des statistiques basiques du blog n’avait pas énormément changé, jusqu’à ces derniers jours.

Et là, brutalement, depuis le 1er décembre 2016… je vous laisse apprécier ce qui se passe :

 

graph_month 55

 

Eh oui, la fréquence des tressautements de mon étrange lecteur frappé de la tremblante du mouton a bien augmenté.

Il me rend toujours visite depuis la même plage d’adresses IP, localisée en Allemagne :

 

5 visiteurs en ligne

Identité Page visitée Navigateur Adresse IP
visiteur /2015/10/ firefox 144.76.23.238
visiteur /josette-brenterch-a-perd … firefox 144.76.23.232
visiteur /category/troll/ firefox 144.76.23.228
visiteur /category/perversite/ firefox 144.76.23.236
visiteur /2014/03/ firefox 144.76.23.237

 

On rappelle ici qu’un ou plusieurs nouveaux attentats récemment déjoués avaient semble-t-il été prévus pour le 1er décembre 2016.

Or, un sixième individu impliqué dans ce projet d’attentat a été arrêté au Maroc, qui devait rejoindre ses complices en France en passant par l’Allemagne :

 

https://fr.sputniknews.com/france/201612041028999248-attentat-france-maroc/

Un homme impliqué dans un projet d’attentat en France arrêté au Maroc

© AFP 2016 Thomas Samson France 08:19 04.12.2016(mis à jour 08:23 04.12.2016) URL courte 0 2353140

Les autorités marocaines ont arrêté un partisan de Daech qui agissait comme intermédiaire entre les dirigeants du groupe terroriste et une cellule qui planifiait de commettre un attentat le 1er décembre en France.

Un homme soupçonné d’être impliqué dans un projet d’attentat prévu le 1er décembre a été arrêté samedi au Maroc, ont annoncé les autorités marocaines.

Dans le cadre de la mission qui lui avait été assignée, le suspect a rencontré des émissaires de l’État islamique à la frontière turco-syrienne, où il a reçu des instructions à transmettre au groupe qui a été arrêté sur le territoire français, indique le ministère marocain de l’Intérieur dans un communiqué cité par Reuters.

Le suspect devait se rendre en France via l’Allemagne et devait utiliser un faux passeport, précise le ministère.

Aucune précision n’a été donnée à son sujet. Il s’agirait d’un Marocain vivant en Espagne, apprend-on auprès des services de sécurité. « Quand il a vu que le groupe avait été arrêté en France, il est venu au Maroc en provenance de Turquie et a été arrêté à l’aéroport quand son avion a atterri », explique-t-on sous le sceau de l’anonymat.

Un attentat « envisagé de longue date » et qui aurait visé une cible en région parisienne le 1er décembre avait été déjoué le week-end du 19 et 20 novembre en France avec l’arrestation de sept hommes à Strasbourg (est) et Marseille (sud-est), avait affirmé le ministère français de l’Intérieur.

 

Suite des statistiques basiques de Petitcoucou

Comme d’habitude, elle montre que pour la plupart, mes lecteurs ne s’intéressent absolument pas au malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, ce qui est bien dommage, car il mériterait d’être connu pour ce qu’il est et fait réellement :

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/ 58
/2014/03/20/qui-sont-les-sceptiques-du-quebec/comment-page-1/ 30
/2014/05/22/proces-jamel-leulmi-plaidoieries-et-verdict/comment-page-1/ 29
/2014/07/20/les-anarchistes-parisiens-embarrasses-par-un-predateur-sexuel/comment-page-1/ 29
/category/le-post/ 29
/2014/09/23/bientot-50-000-visites-un-grand-merci-a-maitre-philippe-desruelles/comment-page-1/ 29
/2014/06/01/manifestation-anti-fn-ce-samedi-a-brest/comment-page-1/ 28
/2014/08/02/une-relation-entre-mohamed-merah-et-jonathan-plent/comment-page-1/ 28
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 27
/category/crime/page/97/ 21

 

Cette semaine
Page Hits
/ 496
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 186
/2016/06/03/mon-spammeur-ma-particulierement-gatee-le-31-mai-2016/ 160
/category/crime/page/97/ 121
/page/2/ 116
/page/2 114
/2014/03/20/qui-sont-les-sceptiques-du-quebec/comment-page-1/ 107
/2016/11/28/clash-entre-melenchon-et-cohn-bendit-en-direct-sur-france-2/ 101
/category/lcr-npa/page/106/ 99
/2014/05/22/proces-jamel-leulmi-plaidoieries-et-verdict/comment-page-1/ 98

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/comment-page-1/ 126045
/ 34567
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/ 24565
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/ 16073
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 10649
/2014/07/27/des-banques-suisses-a-la-baie-de-phang-nga-en-thailande/ 9997
/2014/08/24/mon-chinois-de-thailande-continue-a-sur-booster-mes-statistiques/ 9971
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 9805
/2014/09/04/bientot-cent-dents-pour-croquer-mon-chinois-de-thailande/ 9027
/2014/07/28/la-thailande-ouverte-au-monde/ 8142

 

Mon article du 12 novembre 2014 sur la vague d’homicides et règlements de comptes des années 2009 à 2011, toujours très lu, continue à monter dans le tableau des dix pages les plus lues du blog, qui n’avait quasiment pas bougé depuis 2014.

Le bilan des hits et visites est actuellement le suivant :

Hits aujourd’hui

Visites aujourd’hui Hits les 7 derniers jours Visites les 7 derniers jours Nombre total de hits Nombre total de visites
1361 1045 8574 6548 665736 445738

 

Les huit pages les plus lues totalisent à elles seules 258841 hits, soit plus du tiers du nombre total de hits pour 880 articles et 5 pages.

La moyenne des hits pour les 877 pages qui ne figurent pas dans le tableau des dix plus lues est de 464 alors qu’elle est de 32355 pour les huit plus lues, soit près de 70 fois plus.

 

Statistiques avancées

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
04/12/2016 60 54 39
03/12/2016 68 63 56
02/12/2016 76 73 66
01/12/2016 73 72 57
30/11/2016 85 82 63
29/11/2016 106 102 88
28/11/2016 131 124 101
27/11/2016 155 145 125
26/11/2016 137 127 107
25/11/2016 119 116 105
24/11/2016 105 102 84
23/11/2016 124 117 106
22/11/2016 102 96 81
21/11/2016 105 100 79
20/11/2016 49 45 36
19/11/2016 48 48 38
18/11/2016 51 50 35
17/11/2016 58 57 45
16/11/2016 59 57 48
15/11/2016 66 63 56
14/11/2016 79 72 59
13/11/2016 67 66 56
12/11/2016 58 53 42
11/11/2016 67 63 54
10/11/2016 72 69 58
09/11/2016 57 56 47
08/11/2016 64 64 53
07/11/2016 88 84 67
06/11/2016 67 63 54
05/11/2016 68 65 59
Unique TOTAL Somme: 2348 Moyenne: 78

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
Petitcoucou 6 9
Homicides, règlements de comptes : une vraie vague en 2010 | Petitcoucou 6 6
Fausse rousse et vraie connasse, Julie Le Goïc récolte ce qu’elle a semé | Petitcoucou 5 5
Tunisian Connection(s) : de Marseille à Bruxelles en passant par l’Algérie, le Maroc et l’Afghanistan | Petitcoucou 2 3
Après la mort de David Hamilton, une cinquième victime du photographe se dévoile | Petitcoucou 2 2
Chute mortelle au lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés : attention aux profs !!! | Petitcoucou 2 2
Clash entre Mélenchon et Cohn-Bendit en direct sur France 2 | Petitcoucou 2 2
En vacances, Jean-Luc Mélenchon « pète un plomb »… | Petitcoucou 2 2
Les contrefaçons de Nike viennent de Fuzhou ! | Petitcoucou 2 2
Autres 36 38

 

Vue d’ensemble – aujourd’hui

Visiteurs 60
Visiteurs uniques 54
Pages vues 100 (Ø 1.7)
Pages vues max.par visite 8
Temps total passé 1h 10m 55s
Temps par visite 0h 1m 11s
Nombre de sauts 39 (65%)

 

123456...13

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo