En Allemagne, un islamiste infiltré dans les services de renseignement intérieur démasqué

Etrange affaire qui n’est pas sans rappeler que l’un des complices d’Amédy Coulibaly avait ses entrées dans le fort de Rosny-sous-Bois grâce à sa compagne gendarme qui a depuis été révoquée de la fonction publique.

Celui-ci, un quinquagénaire originaire d’Espagne et converti à l’Islam en 2014 était devenu un agent de la Centrale allemande au mois d’avril dernier, c’est-à-dire à l’époque où mon Chinois de Thaïlande s’est installé en Allemagne pour faire grimper les nombres de visites de Petitcoucou et Justinpetitcoucou dans des proportions que laissent bien apparaître les graphes de statistiques basiques de ces deux blogs depuis leur création :

 

Petitcoucou :

 

graph_year_current 5

 

Justinpetitcoucou :

 

graph_year_current justin 5

 

Autre fait notable : jusqu’en 2011, il a joué dans des films pornographiques homosexuels. On note au passage qu’il y utilisait le même pseudonyme que pour aguicher des islamistes sur Internet dans l’exercice de ses fonctions d’agent missionné pour surveiller la scène islamiste allemande, ce qui en fait un infiltré chez des professionnels du renseignement remarquablement peu futé.

Or, trois autres terroristes islamistes fréquentaient régulièrement des établissements homosexuels : les frères Abdeslam en Belgique et Omar Mateen en Floride, ce dernier étant également agent de sécurité.

Les frères Abdeslam fréquentaient aussi des prostituées, et peu de temps avant ses tueries de mars 2012, Mohamed Merah s’était rendu en Belgique où il avait notamment rencontré une prostituée. Quant à Chérif Kouachi et Amédy Coulibaly, ils auraient pu être poursuivis pour détention d’images pédopornographiques dès 2010.

Enfin, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attentat du 14 juillet dernier à Nice, est décrit comme un obsédé sexuel par ses très nombreux partenaires des deux sexes.

On rappelle ici que le mythomane pornographe et apologiste de la pédophilie et du terrorisme Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui se dit bisexuel et incapable de résister à de très jeunes filles ou de jeunes éphèbes, est lui-même le neveu d’une prostituée, et que son complice NEMROD34, un échangiste adepte de pratiques sado-masochistes fréquentant assidûment la station du Cap d’Agde et son Donjon, où selon ses dires il serait étalon, a aussi eu pour beau-frère et ami le tenancier de l’unique bar gay de Béziers durant plusieurs années.

Ces gens semblent tous plus ou moins liés aux mêmes milieux de la nuit.

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/11/29/allemagne-arrestation-d-un-employe-du-renseignement-soupconne-de-preparer-un-attentat-islamiste_5040531_3214.html

Allemagne : arrestation d’un employé du renseignement soupçonné de préparer un attentat islamiste

 

Selon la presse allemande, l’homme aurait infiltré l’Office de protection de la Constitution, à Cologne, afin de rassembler des informations sur celui-ci.

LE MONDE | 29.11.2016 à 21h47 • Mis à jour le 30.11.2016 à 11h01 | Par Thomas Wieder (Berlin, correspondant)

Le siège de l’Office de protection de la Constitution, responsable du renseignement intérieur en Allemagne, à Cologne.

 

Le scénario n’est pas sans rappeler celui de la célèbre série télévisée Homeland. Un membre de l’Office fédéral de protection de la Constitution (BFV), les services de renseignement intérieur allemand, a été arrêté alors qu’il projetait de commettre un attentat contre le siège de ces mêmes services, à Cologne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Révélée, mardi 29 novembre, par le quotidien Die Welt et l’hebdomadaire Der Spiegel, l’information a été confirmée par le BFV qui, dans un communiqué, a indiqué être « parvenu à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs ».

 

Né en Espagne et naturalisé allemand, ce père de quatre enfants âgé de 51 ans se serait converti à l’islam en 2014. C’est seulement au mois d’avril que cet ex-employé de banque aurait été recruté par le BFV. Sa mission : surveiller la scène islamiste allemande, soit environ 9 200 individus considérés comme radicalisés, parmi lesquels 1 200 seraient susceptibles de commettre des attentats, selon les chiffres de l’office.

Censé faire remonter à son employeur les informations recueillies auprès de ceux qu’il devait espionner, l’homme s’est en fait révélé un peu trop bavard… mais pas avec les bonnes personnes. C’est ainsi que, sous un faux nom, lors de chats sur Internet, il aurait tenu des propos islamistes, proposé de livrer des informations confidentielles sur les activités du BFV et confié son intention de commettre un attentat « au nom d’Allah » contre le quartier général des services de renseignement. Ce dont il ne s’était pas douté, en revanche, c’est que l’un de ses interlocuteurs était lui-même un de ses propres collègues, infiltré comme lui dans les mêmes réseaux. Lequel s’est empressé de le dénoncer à sa hiérarchie…

Lire aussi :   Lutte contre le terrorisme : Angela Merkel prête à modifier la législation allemande

Au stade de projet

A ce stade, plusieurs séries de questions restent cependant sans réponses. Les premières concernent les liens réels de cet imprudent agent double avec la mouvance islamiste. Selon Der Spiegel, l’homme serait lié à Mohamed Mahmoud, un prédicateur salafiste autrichien de 21 ans passé par l’Allemagne avant de rejoindre les rangs de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie. Quelle était la nature exacte de leur relation ? Etait-ce une idée de l’EI – ou d’une autre organisation terroriste – d’infiltrer le renseignement intérieur allemand ? L’homme agissait-il seul ou appartenait-il à une cellule plus vaste, avec d’éventuelles ramifications dans d’autres institutions allemandes ? C’est d’abord à ces interrogations que devront répondre les enquêteurs.

Les autres questions ont trait plus directement à l’attentat que l’homme envisageait de commettre à Cologne. Sur ce point, des zones d’ombre demeurent, en particulier sur son degré de préparation. Selon des informations communiquées, mardi soir, par le parquet de Düsseldorf, il semblerait que l’attaque n’en était encore qu’au stade de projet quand l’homme a été arrêté.

Si les autorités allemandes ne manqueront pas de mettre en avant leur efficacité dans leur capacité à avoir démasqué cet agent double, il n’est pas sûr que cette arrestation rassure véritablement l’opinion publique outre-Rhin, qui reste non seulement marquée par les trois attentats commis au mois de juillet en Bavière, mais peut-être encore davantage par l’affaire Jaber Albakr, ce réfugié syrien arrêté à Leipzig (Saxe) en octobre et qui s’apprêtait à attaquer un aéroport de Berlin.

Faire oublier un raté

De cette affaire, qui a fait la « une » de la presse allemande pendant une semaine cet automne, les Allemands ont en effet surtout retenu deux choses : l’incapacité de la police à mettre elle-même la main sur le terroriste présumé, alors qu’elle était venue le cueillir à son domicile, et la cavale de trente-six heures qui a suivi avant son arrestation effective ; puis la défaillance des services judiciaires qui, au lendemain de son incarcération, n’avaient pu empêcher qu’il se suicide dans sa cellule.

Depuis, les autorités ont tout fait pour faire oublier ce raté. Notamment en organisant, le 15 novembre, un vaste coup de filet contre l’organisation salafiste « La vraie religion », accusée d’avoir organisé le départ de quelque 140 individus depuis l’Allemagne vers la Syrie et l’Irak.

« L’Allemagne est une démocratie qui sait se défendre », s’était alors félicité le ministre de l’intérieur, Thomas de Maizière, après cette opération spectaculaire marquée par 200 perquisitions menées simultanément dans dix Länder. Pour le gouvernement, tout l’enjeu est là aujourd’hui : éviter que la découverte d’une taupe islamiste au cœur des services de renseignement ne jette le doute sur une telle affirmation.

 Thomas Wieder (Berlin, correspondant)
Correspondant en Allemagne (Berlin)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161130.OBS1949/allemagne-l-agent-du-renseignement-preparait-un-attentat.html

Allemagne : l’agent du renseignement préparait un attentat

 

Allemagne : l'agent du renseignement préparait un attentat

Le siège du Bundesamt für Verfassungsschutz, les services de renseignement allemands. (DR)

 

Le quinquagénaire, agent du renseignement intérieur allemand, est au cœur d’une enquête pour  »préparation d’un acte grave menaçant la sécurité de l’Etat ».

 

Jean-Frédéric TronchePublié le 30 novembre 2016 à 09h08

 

Le ver était dans le fruit. Amer constat pour les responsables de la sécurité intérieure en Allemagne avec la découverte d’un terroriste en puissance dans leurs rangs… L’homme préparait un attentat contre le siège des services de renseignement, dans l’Ouest de l’Allemagne (en Rhénanie-du-Nord-Westphalie) pour lesquels il travaillait, selon deux médias allemands.

Des révélations très embarrassantes pour l’Office fédéral de protection de la Constitution – le renseignement intérieur allemand. Sise à Cologne, la centrale de cette entité, appelée en allemand « Bundesamt für Verfassungsschutz » (BfV), doit pourtant bien reconnaître qu’elle « est parvenue à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs. »

L’agent surveillait la scène islamiste allemande

Des aveux auquel le BfV pouvait difficilement échapper après les révélations de l’hebdomadaire « Der Spiegel » et du quotidien « Die Welt ». Selon ce dernier, l’agent double présumé aurait mentionné lors de son interrogatoire un projet d’attentat  à l’explosif « au nom d’Allah » visant la centrale de renseignement. « Die Welt » précisant toutefois que ce coup dur destiné à toucher le système de sécurité intérieure en plein cœur, et donc à prouver leur faiblesse aux Européens, n’était pas entré dans sa phase préparatoire concrète.

Installée dans le quartier de Volkhoven/Weiler à Cologne, la centrale admet dans un communiqué :

« L’Office de protection de la Constitution est parvenu à démasquer un islamiste présumé parmi ses collaborateurs. »

Une porte-parole de l’Office précise qu’il lui est  »reproché d’avoir, sous un faux nom, tenu sur internet des propos islamistes et d’avoir proposé lors de tchats des informations internes ».

Un comble, car cet homme était notamment chargé de surveiller la scène islamiste allemande, à savoir quelque 9.200 radicaux selon l’Office, avec un noyau dur de 1.200 personnes susceptibles de commettre des attentats. Le suspect aurait proposé via internet des « informations sensibles sur l’Office », qu’il aurait notamment noyauté dans ce but. L’agence de presse allemande DPA ajoute que l’individu a indiqué avoir aussi infiltré les renseignements afin de chercher « à prévenir des coreligionnaires d’éventuelles enquêtes » dirigées contre eux.

Surveillé depuis un mois

Un homme presque ordinaire – ancien employé de banque et père de famille – qui avait échappé à la vigilance de son employeur censé être les oreilles et les yeux de l’Allemagne. Alors qu’il avait rejoint le renseignement en avril dernier, il a attiré l’attention de sa hiérarchie il y a environ un mois, selon « Der Spiegel ».  Le magazine ajoute que sa famille n’était même pas au courant de sa conversion… alors qu’il aurait prêté allégeance au prédicateur salafiste berlinois Mohamed Mahmoud, qui a rejoint depuis les rangs de l’EI en Syrie.

Si la porte-parole de l’Office a éludé les soupçons d’attaque, se bornant à indiquer qu’il n’y avait pour l’instant « aucun élément attestant un danger concret pour la sécurité de l’Office ou pour ses collaborateurs », un mandat d’arrêt a bel et bien été délivré à l’encontre du suspect. Lequel a été placé en détention.

Le parquet de Düsseldorf a été chargé de l’enquête pour « préparation d’un acte grave menaçant la sécurité de l’Etat ». Mais le parquet fédéral de Karlsruhe, compétent pour les affaires de terrorisme, n’était pas saisi mardi soir, signe que le suspect n’était pas considéré comme réellement dangereux. L’enquête se poursuit, même si pour l’heure rien n’étaye l’hypothèse d’un attentat, a déclaré son porte-parole, Ralf Herrenbrück, cité par DPA.

 

J.-F.T. (avec AFP)

Jean-Frédéric Tronche

Jean-Frédéric Tronche

Journaliste

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/allemagne-l-agent-du-renseignement-qui-preparait-un-attentat-etait-acteur-porno-01-12-2016-6399954.php

Allemagne : l’agent du renseignement qui préparait un attentat était acteur porno

 

>Faits divers|01 décembre 2016, 11h24|5
En Allemagne, un islamiste infiltré dans les services de renseignement intérieur démasqué dans Attentats
Cette agence de renseignement allemand a été infiltrée en vue de comettre un attentat contre elle.Youtube

 

Acteur dans des films pornographiques homosexuels. La vie cachée de l’employé des services de renseignement intérieur allemand soupçonné de préparer un attentat islamiste contre le siège de la centrale à Cologne apparaît au grand jour, selon le quotidien américain «Washington Post» et le journal allemand «Bild».

L’employé a dissimulé cette activité à sa femme et ses enfants. Il est apparu dans plusieurs films, en utilisant un pseudonyme. C’est le même pseudonyme qu’il utilisait pour des discussions djihadistes sur internet. Selon le «Washington Post», sa dernière apparition dans un film date de 2011.

Il s’est converti à l’islam en 2014, chose qu’il a également cachée à sa famille. Agé de 54 ans, le suspect est un ex-employé de banque. Il travaillait depuis avril avec l’Office de protection de la Constitution. Joint par l’AFP, une porte-parole de l’Office a confirmé qu’il lui est «reproché d’avoir, sous un faux nom, tenu sur internet des propos islamistes et d’avoir proposé lors de tchats des informations internes». Il aurait infiltré l’Office dans le but de perpétrer un attentat explosif.

Alors que rien de particulier n’a été décelé lors de sa candidature ou pendant sa formation, il a attiré l’attention de l’Office il y a environ un mois. Durant ses tchats sur internet, son interlocuteur était… un autre collaborateur des renseignements intérieurs dont le signalement à l’Office a déclenché l’enquête. Durant son interrogatoire, il aurait évoqué un projet d’attentat dirigé «au nom d’Allah» contre la centrale, selon le quotidien allemand «Die Welt».

 

 

http://www.20minutes.fr/monde/1972207-20161201-allemagne-intentions-relations-films-pornos-espion-suspecte-preparer-attentat

Allemagne: Intentions, relations et films pornos… Qui est l’espion suspecté de préparer un attentat?

 

TERRORISME Un agent des renseignements allemands soupçonné d’avoir préparé un attentat islamiste a été arrêté, ont révélé des médias allemands mercredi…

Des officiers de police gardent l'entrée du ministère de l'Intérieur à Hanovre, le 17 novembre 2015.
Des officiers de police gardent l’entrée du ministère de l’Intérieur à Hanovre, le 17 novembre 2015. – ODD ANDERSEN AFP

 

O. G. avec AFP

    • Publié le 01.12.2016 à 10:54
    • Mis à jour le 01.12.2016 à 12:24

C’est une information qui risque d’inquiéter les Allemands. Mardi, les médias ont révélé une histoire digne d’un scénario d’un roman d’espionnage de John Le Carré :  un agent du service de renseignement intérieur allemand a été arrêté, soupçonné de préparer un attentat islamiste. Que sait-on pour le moment sur ce suspect ?

Qui est-il ?

Selon les premières informations diffusées par l’hebdomadaire Der Spiegel (lien en allemand), le suspect, un homme de 51 ans, d’origine espagnole, était employé de banque et père de quatre enfants. Il avait été recruté en avril dernier par le renseignement allemand et était chargé de surveiller la scène islamiste allemande.

L’Office de protection de la Constitution (BfV), le renseignement intérieur, a admis que l’agent recruté au printemps avait réussi à cacher sa conversion à l’islam qui datait de 2014. Par ailleurs, mercredi soir, le quotidien populaire Bild affirmait que l’employeur ignorait aussi que le suspect avait joué dans des films pornographiques homosexuels. Selon l’Office de protection, cité par l’hebdomadaire, rien de suspect n’avait été relevé durant sa formation.

Comment a-t-il été repéré ?

Il y a un mois, les activités suspectes sur Internet de cet agent secret ont attiré l’attention de l’Office. En effet, sous un faux nom, il a révélé ses intentions lors de plusieurs chats. Selon Le Monde, « il aurait tenu des propos islamistes, proposé de livrer des informations confidentielles sur les activités du BfV et confié son intention de commettre un attentat « au nom d’Allah » contre le quartier général des services de renseignement ». Manque de chance pour lui, le suspect, qui pensait convaincre son interlocuteur de participer à un attentat islamiste, s’adressait en réalité à un collègue des renseignements. Lequel a rapidement alerté sa hiérarchie… Et sans doute grillé la couverture du suspect.

Quelles relations entretient-il avec les djihadistes ?

Difficile question à laquelle l’enquête devra répondre. Selon Der Spiegel, l’homme connaîtrait Mohamed Mahmoud, un prédicateur salafiste autrichien de 21 ans passé par l’Allemagne avant de rejoindre les rangs de Daesh en Syrie. Mais il reste beaucoup de zones d’ombre. Notamment pour savoir si l’homme agissait seul ou s’il était en contact avec Daesh.

Inquiétudes sur le renseignement

Cette affaire met en porte à faux les renseignements allemands, qui tentent depuis de rassurer le public. « Il s’agit d’un cas particulier », a insisté le porte-parole du ministère de l’Intérieur. « Pour l’instant, nous ne disposons d’aucune information selon laquelle il y a des problèmes structurels » au sein du renseignement intérieur, a défendu un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tobias Plate, lors d’un point presse régulier dans l’après-midi. « Au contraire », a ajouté cet homme, c’est l’Office lui-même qui a « démasqué » le suspect, dont l’arrestation et le placement en détention ont été annoncés mardi soir.

Les autres projets déjoués

L’Allemagne a été jusqu’ici épargnée par des attaques djihadistes d’ampleur de Daesh, du type de celles qui ont ensanglanté Paris ou Bruxelles. En revanche, plusieurs attentats islamistes ont été récemment commis par des personnes isolées. D’autres projets ont été déjoués, le dernier datant d’octobre : un réfugié syrien, Jaber al-Bakr, voulait s’en prendre à un aéroport de Berlin. Arrêté avant son passage à l’acte, il s’est suicidé en prison.

>> A lire aussi : Daesh revendique le meurtre d’un ado à Hambourg

Statistiques de Petitcoucou : nouveau phénomène remarquable depuis le 1er décembre 2016

Depuis ma dernière publication de statistiques de Petitcoucou, le 25 octobre dernier, l’allure du graphe des statistiques basiques du blog n’avait pas énormément changé, jusqu’à ces derniers jours.

Et là, brutalement, depuis le 1er décembre 2016… je vous laisse apprécier ce qui se passe :

 

graph_month 55

 

Eh oui, la fréquence des tressautements de mon étrange lecteur frappé de la tremblante du mouton a bien augmenté.

Il me rend toujours visite depuis la même plage d’adresses IP, localisée en Allemagne :

 

5 visiteurs en ligne

Identité Page visitée Navigateur Adresse IP
visiteur /2015/10/ firefox 144.76.23.238
visiteur /josette-brenterch-a-perd … firefox 144.76.23.232
visiteur /category/troll/ firefox 144.76.23.228
visiteur /category/perversite/ firefox 144.76.23.236
visiteur /2014/03/ firefox 144.76.23.237

 

On rappelle ici qu’un ou plusieurs nouveaux attentats récemment déjoués avaient semble-t-il été prévus pour le 1er décembre 2016.

Or, un sixième individu impliqué dans ce projet d’attentat a été arrêté au Maroc, qui devait rejoindre ses complices en France en passant par l’Allemagne :

 

https://fr.sputniknews.com/france/201612041028999248-attentat-france-maroc/

Un homme impliqué dans un projet d’attentat en France arrêté au Maroc

© AFP 2016 Thomas Samson France 08:19 04.12.2016(mis à jour 08:23 04.12.2016) URL courte 0 2353140

Les autorités marocaines ont arrêté un partisan de Daech qui agissait comme intermédiaire entre les dirigeants du groupe terroriste et une cellule qui planifiait de commettre un attentat le 1er décembre en France.

Un homme soupçonné d’être impliqué dans un projet d’attentat prévu le 1er décembre a été arrêté samedi au Maroc, ont annoncé les autorités marocaines.

Dans le cadre de la mission qui lui avait été assignée, le suspect a rencontré des émissaires de l’État islamique à la frontière turco-syrienne, où il a reçu des instructions à transmettre au groupe qui a été arrêté sur le territoire français, indique le ministère marocain de l’Intérieur dans un communiqué cité par Reuters.

Le suspect devait se rendre en France via l’Allemagne et devait utiliser un faux passeport, précise le ministère.

Aucune précision n’a été donnée à son sujet. Il s’agirait d’un Marocain vivant en Espagne, apprend-on auprès des services de sécurité. « Quand il a vu que le groupe avait été arrêté en France, il est venu au Maroc en provenance de Turquie et a été arrêté à l’aéroport quand son avion a atterri », explique-t-on sous le sceau de l’anonymat.

Un attentat « envisagé de longue date » et qui aurait visé une cible en région parisienne le 1er décembre avait été déjoué le week-end du 19 et 20 novembre en France avec l’arrestation de sept hommes à Strasbourg (est) et Marseille (sud-est), avait affirmé le ministère français de l’Intérieur.

 

Suite des statistiques basiques de Petitcoucou

Comme d’habitude, elle montre que pour la plupart, mes lecteurs ne s’intéressent absolument pas au malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, ce qui est bien dommage, car il mériterait d’être connu pour ce qu’il est et fait réellement :

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/ 58
/2014/03/20/qui-sont-les-sceptiques-du-quebec/comment-page-1/ 30
/2014/05/22/proces-jamel-leulmi-plaidoieries-et-verdict/comment-page-1/ 29
/2014/07/20/les-anarchistes-parisiens-embarrasses-par-un-predateur-sexuel/comment-page-1/ 29
/category/le-post/ 29
/2014/09/23/bientot-50-000-visites-un-grand-merci-a-maitre-philippe-desruelles/comment-page-1/ 29
/2014/06/01/manifestation-anti-fn-ce-samedi-a-brest/comment-page-1/ 28
/2014/08/02/une-relation-entre-mohamed-merah-et-jonathan-plent/comment-page-1/ 28
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 27
/category/crime/page/97/ 21

 

Cette semaine
Page Hits
/ 496
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 186
/2016/06/03/mon-spammeur-ma-particulierement-gatee-le-31-mai-2016/ 160
/category/crime/page/97/ 121
/page/2/ 116
/page/2 114
/2014/03/20/qui-sont-les-sceptiques-du-quebec/comment-page-1/ 107
/2016/11/28/clash-entre-melenchon-et-cohn-bendit-en-direct-sur-france-2/ 101
/category/lcr-npa/page/106/ 99
/2014/05/22/proces-jamel-leulmi-plaidoieries-et-verdict/comment-page-1/ 98

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/comment-page-1/ 126045
/ 34567
/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/ 24565
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/ 16073
/2014/11/12/homicides-reglements-de-comptes-une-vraie-vague-en-2010/ 10649
/2014/07/27/des-banques-suisses-a-la-baie-de-phang-nga-en-thailande/ 9997
/2014/08/24/mon-chinois-de-thailande-continue-a-sur-booster-mes-statistiques/ 9971
/2014/08/16/nouvelle-operation-vide-corbeille-pour-mon-chinois-de-thailande/comment-page-1/ 9805
/2014/09/04/bientot-cent-dents-pour-croquer-mon-chinois-de-thailande/ 9027
/2014/07/28/la-thailande-ouverte-au-monde/ 8142

 

Mon article du 12 novembre 2014 sur la vague d’homicides et règlements de comptes des années 2009 à 2011, toujours très lu, continue à monter dans le tableau des dix pages les plus lues du blog, qui n’avait quasiment pas bougé depuis 2014.

Le bilan des hits et visites est actuellement le suivant :

Hits aujourd’hui

Visites aujourd’hui Hits les 7 derniers jours Visites les 7 derniers jours Nombre total de hits Nombre total de visites
1361 1045 8574 6548 665736 445738

 

Les huit pages les plus lues totalisent à elles seules 258841 hits, soit plus du tiers du nombre total de hits pour 880 articles et 5 pages.

La moyenne des hits pour les 877 pages qui ne figurent pas dans le tableau des dix plus lues est de 464 alors qu’elle est de 32355 pour les huit plus lues, soit près de 70 fois plus.

 

Statistiques avancées

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
04/12/2016 60 54 39
03/12/2016 68 63 56
02/12/2016 76 73 66
01/12/2016 73 72 57
30/11/2016 85 82 63
29/11/2016 106 102 88
28/11/2016 131 124 101
27/11/2016 155 145 125
26/11/2016 137 127 107
25/11/2016 119 116 105
24/11/2016 105 102 84
23/11/2016 124 117 106
22/11/2016 102 96 81
21/11/2016 105 100 79
20/11/2016 49 45 36
19/11/2016 48 48 38
18/11/2016 51 50 35
17/11/2016 58 57 45
16/11/2016 59 57 48
15/11/2016 66 63 56
14/11/2016 79 72 59
13/11/2016 67 66 56
12/11/2016 58 53 42
11/11/2016 67 63 54
10/11/2016 72 69 58
09/11/2016 57 56 47
08/11/2016 64 64 53
07/11/2016 88 84 67
06/11/2016 67 63 54
05/11/2016 68 65 59
Unique TOTAL Somme: 2348 Moyenne: 78

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
Petitcoucou 6 9
Homicides, règlements de comptes : une vraie vague en 2010 | Petitcoucou 6 6
Fausse rousse et vraie connasse, Julie Le Goïc récolte ce qu’elle a semé | Petitcoucou 5 5
Tunisian Connection(s) : de Marseille à Bruxelles en passant par l’Algérie, le Maroc et l’Afghanistan | Petitcoucou 2 3
Après la mort de David Hamilton, une cinquième victime du photographe se dévoile | Petitcoucou 2 2
Chute mortelle au lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés : attention aux profs !!! | Petitcoucou 2 2
Clash entre Mélenchon et Cohn-Bendit en direct sur France 2 | Petitcoucou 2 2
En vacances, Jean-Luc Mélenchon « pète un plomb »… | Petitcoucou 2 2
Les contrefaçons de Nike viennent de Fuzhou ! | Petitcoucou 2 2
Autres 36 38

 

Vue d’ensemble – aujourd’hui

Visiteurs 60
Visiteurs uniques 54
Pages vues 100 (Ø 1.7)
Pages vues max.par visite 8
Temps total passé 1h 10m 55s
Temps par visite 0h 1m 11s
Nombre de sauts 39 (65%)

 

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : un complice identifié sur Telegram

Originaire de Roanne, cet ancien rappeur de 29 ans s’était radicalisé lors d’un séjour en Algérie en 2011 et s’était déjà fait remarquer pour son prosélytisme sur Facebook au début de l’année.

Mais surtout, il était le bourreau de Daech ayant derechef menacé la France après l’attentat de Nice sur une vidéo apparue le 20 juillet dernier.

Ayant quitté la France fin 2012, il se trouverait en Irak ou en Syrie.

Selon ses proches, comme bien d’autres djihadistes de ces dernières années, il avait commencé à changer en 2010.

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/saint-etienne-du-rouvray-rachid-kassim-le-djihadiste-qui-a-inspire-les-assassins-du-pere-hamel_1822206.html

Rachid Kassim, le djihadiste qui a inspiré les assassins du père Hamel

Par , et , publié le 18/08/2016 à 12:15 , mis à jour à 14:03

Rachid Kassim, djihadiste de 29 ans ayant rejoint la zone irako-syrienne, est suspecté d'avoir "inspiré" Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux terroristes de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Capture d'écran.
Rachid Kassim, djihadiste de 29 ans ayant rejoint la zone irako-syrienne, est suspecté d’avoir « inspiré » Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux terroristes de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Capture d’écran.Vidéo de propagande

 

Selon nos informations, les deux terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray étaient en contact avec Rachid Kassim, un Roannais de 29 ans établi en zone irako-syrienne. Loin d’être livrés à eux-mêmes, ils semblent avoir été influencés, voire guidés, par ce djihadiste sanguinaire et prosélyte.

 

[EXCLUSIF] L’enquête sur les réseaux virtuels et labyrinthiques d’Adel Kermiche et d’Abdel Malik Petitjean révèle bien des surprises. Les deux auteurs de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray du 26 juillet, qui habitaient à 700 kilomètres l’un de l’autre, ne se sont pas seulement rencontrés sur la messagerie chiffrée Telegram. Ils semblent aussi y avoir été pilotés depuis la zone irako-syrienne par un membre du groupe Etat islamique (EI).

D’après nos informations, grâce à l’exploitation de matériel informatique, les enquêteurs ont découvert des conversations Telegram entre les deux terroristes de 19 ans et le djihadiste Rachid Kassim. Ils n’ont eu aucun mal à identifier ce Roannais de 29 ans. Bien connu de l’antiterrorisme, il est très actif sur les réseaux sociaux et est loin d’y être discret puisqu’il utilise son nom ou son prénom comme identifiants. L’homme vivrait aujourd’hui en Irak ou en Syrie, sur les terres occupées par Daech.

Un djihadiste surconnecté

Contacté, le parquet de Paris n’a souhaité faire aucun commentaire. Mais selon les éléments recueillis par L’Express, Rachid Kassim est suspecté, sinon d’être un commanditaire, d’avoir exercé au minimum une influence virtuelle dans le passage à l’acte des deux jeunes tueurs. Un rôle de propagandiste qu’il continue à tenir aujourd’hui, notamment sur Telegram.

Car le djihadiste est l’administrateur d’une chaîne de plus de 200 abonnés sur laquelle il publie quotidiennement des messages et des infographies prosélytes d’une extrême violence. Il presse « les musulmans » à attaquer en France avec une insistance morbide et se présente comme le réceptacle des serments d’allégeance à l’EI. De nombreux indices montrent que Kermiche et Petitjean partageaient son idéologie et utilisaient les mêmes supports de propagande. Ensemble, ils appartenaient à une même communauté.

La « voix » du Telegram de Kermiche

Outre leurs échanges privés, Kermiche et Kassim – mais aussi de nombreux autres cyber-djihadistes français – publiaient de nombreux contenus audio et écrits identiques sur leurs canaux respectifs.

Surtout, selon nos informations, le combattant de Roanne est l’auteur de l’étrange enregistrement audio diffusé une semaine après la tuerie de l’église sur le Telegram de Kermiche. Il y félicite chaleureusement ses « frères » pour l’opération. Kassim est donc le nouvel administrateur de la chaîne du terroriste normand, ce qui suggère que ce dernier lui a transmis ses accès avant de mourir sous les balles des policiers.

LIRE AUSSI >> Le terroriste Adel Kermiche est mort mais son Telegram s’est remis à parler

Depuis, Kassim s’en sert pour y copier une partie des messages de propagande et autres appels au meurtre qu’il diffuse sur sa propre chaîne. C’est le cas d’une infographie de personnalités françaises « à abattre », qui a connu un inquiétant succès parmi les réseaux djihadistes. Si elle est plus détaillée qu’avant, cette liste n’est pas totalement nouvelle. Elle avait déjà été partiellement mentionnée par Abdel Malik Petitjean dans une vidéo qu’il avait enregistrée seul sur son ordinateur, mais aussi sur la chaîne radicale Ansar at Tawhid et par Larossi Abballa, meurtrier d’un couple de policiers à Magnanville, dans sa déclaration d’allégeance à l’EI.

Si les connexions entre Petitjean, Kermiche et Kassim sur Telegram sont évidentes, il est encore impossible, à ce stade, de déterminer si c’est le Roannais qui a mis en lien les deux jeunes terroristes de l’église ou s’il s’agit d’un intermédiaire.

Vidéo de décapitation

Quoi qu’il en soit, Kassim ne cache en rien sa volonté de pousser un maximum de nouvelles recrues à commettre des attentats. Dans des manuels très détaillés à destination « des lions solitaires », le vétéran du djihad théorise des modus operandi qui rappellent les récents attentats en France. Il préconise « des attaques au camion » et l’utilisation « d’armes en plastique ou de fausses ceintures explosives » pour les candidats désargentés. L’objectif est, dit-il, d’instiller « la peur chez les mécréants ». Méthodes suivies à la lettre par les tueurs de Saint-Etienne-du-Rouvray, mais aussi par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel à Nice. A l’arrière de son poids lourd ont été retrouvés un pistolet factice et une grenade percée.

C’est d’ailleurs après le carnage de la promenade des Anglais, fin juillet, que Kassim apparaît pour la première fois dans une vidéo de propagande de l’EI. Visage découvert, vêtu d’un treillis militaire, il glorifie l’action du tueur de Nice, profère des menaces à l’encontre de la France et décapite, en pleine rue, un otage de sang froid.

Un membre influent de la « djihadosphère »

Le bourreau de Daech apparaît désormais comme l’un des membres les plus influents de la communauté djihadiste française sur Telegram. Son nom ressort régulièrement dans les conversations sur ce réseau. Sa mission est, semble-t-il, de recruter des aspirants terroristes ayant échoué à rejoindre les terres du djihad, à l’image de Kermiche et Petitjean.

A ce stade, Kassim n’est pas relié à d’autres dossiers terroristes. Mais son prosélytisme intensif illustre le virage dans la stratégie de Daech: plutôt que monter des opérations comme celle du 13 novembre en missionnant ses combattants aguerris, l’organisation terroriste insuffle à distance des idées d’actions violentes puis se les approprie.

« Il a prétendu qu’il était repenti »

Avant Telegram, le Roannais avait, comme beaucoup de djihadistes, choisi Facebook pour verser sa propagande. Fin 2015, il y crée une page sous le nom féminin de « Nicole Ambrosia » pour attirer des candidats au djihad. Il veut, prétend-il, appeler « au réveil » des musulmans. Démasqué, il est dénoncé par une association locale à la police, qui exhorte le réseau social à suspendre son compte.

Selon Le Progrès, Rachid Kassim se radicalise en 2011 après un séjour en Algérie et disparaît des radars l’année suivante après un déménagement en Egypte avec sa famille. A Roanne, ils sont nombreux à se souvenir de lui. « A l’époque, des frères se sont mobilisés dès qu’ils ont senti une dérive dans ses paroles. Ils l’ont emmené à des séminaires. Il a prétendu qu’il était repenti et avait compris ses erreurs », se remémore un membre d’une association locale, interrogé par L’Express. Et de conclure, dans un soupir: « Visiblement, c’était faux. »

 

http://www.mlyon.fr/150096-rachid-kassim-cet-enfant-de-la-region-devenu-l-un-des-visages-de-l-etat-islamique-francophone.html

Rachid Kassim, cet enfant de la région devenu l’un des visages de l’Etat islamique francophone

 

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : un complice identifié sur Telegram dans Attentats lm-rachid-kassim1

Mercredi soir, l’Etat islamique a publié une vidéo authentifiée par SITE dans laquelle deux hommes se félicitent de l’attentat de Nice, promettent l’intensification des attaques sur la France et notamment Marseille avant de décapiter deux otages accusés d’espionnage devant quelques spectateurs.

Selon le journaliste Jean-Paul Ney, il s’agit de Rachid Kassim, un Roannais de 29 ans. Après avoir grandi dans la Loire, il se serait radicalisé en quelques semaines lors d’un voyage estival en Algérie en 2011.

Le Progrès rapporte que ses proches l’ont rapidement évité à son retour tant son discours s’était durci. Sans jamais le dénoncer, les responsables des mosquées de Roanne qu’il fréquentait lui avaient également demandé de ne plus revenir car il tentait d’enrôler des fidèles.

En 2012, Rachid Kassim démissionne du centre social où il travaille et part pour l’Egypte avec femme et enfant. Sa trace est alors perdue jusqu’à ces derniers mois où il refait surface avec Daech.

Est-il voué à prendre du galon au sein de l’Etat islamique ? Le Ligérien n’est pas encore très actif dans la propagande mais il bénéficie du soutien d’un groupe d’amis d’enfance qui l’aurait rejoint en Syrie et en Irak.

Rédigé dans Faits Divers le 23/07/2016 à 06h34

 

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Securite/Le-djihadiste-se-felicitant-l-attaque-de-Nice-est-originaire-de-Roanne

Le djihadiste se félicitant l’attaque de Nice est originaire de Roanne

 


Par Antoine Sillières

Publié le 23/07/2016  à 14:58

Dans une vidéo de propagande mettant en scène l’exécution de deux prisonniers, Rachid Kassim, originaire de Roanne, dans la Loire, se félicite du massacre perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel le 14 juillet à Nice. Il annonce une intensification des attaques contre la France.

 

A lire sur site, ici.

 

http://www.leprogres.fr/loire/2016/07/26/j%2Dai%2Dvu%2Devoluer%2Dla%2Dradicalisation%2Dde%2Drachid%2Dkassim

« J’ai vu évoluer la radicalisation de Rachid Kassim »

 

Rachid Kassim, le bourreau de Daesh originaire de Roanne, a connu un parcours classique de basculement radical. Pris dans les filets de la propagande virale de l’EI, son entourage n’a pas signalé aux autorités les velléités de ce garçon. Selon un ancien proche, il aurait pu être « rattrapé ».

 

  • Le 26/07/2016 à 05:00

 

Des fidèles de la mosquée En-Nour avaient demandé à Kassim de ne plus revenir prôner ses discours radicaux auprès des jeunes, sous peine d’être dénoncé.  Photos d’archives Kévin TRIET
Des fidèles de la mosquée En-Nour avaient demandé à Kassim de ne plus revenir prôner ses discours radicaux auprès des jeunes, sous peine d’être dénoncé. Photos d’archives Kévin TRIET

 

Musulman, Hamid (prénom d’emprunt) était proche de Rachid Kassim, le Roannais devenu bourreau de Daesh (nos éditions du 23 juillet), avant son intérêt pour la religion. « Au tout début que l’on se connaissait, il était sociable, joyeux. Un bon vivant. Sa famille n’était pas très pratiquante. Il a découvert la religion à l’âge adulte. À la base, dans une démarche sincère. »

Mais très tôt dans son éducation religieuse, Rachid Kassim va durcir son discours. « J’ai vu évoluer sa radicalisation. Il a commencé à changer en 2010 ou 2011. Il parlait de faire chuter les chefs d’état musulmans. C’est un discours qu’on a déjà entendu lors du Printemps Arabe. Mais ça s’arrêtait là. » Hamid discute avec Kassim et ouvre le débat.

« Comme on échangerait des points de vue sur la politique. Mais je trouvais ça dangereux. Ça allait à l’encontre de la religion. Je mesurais l’importance et la gravité du sujet. J’ai cru que ce n’était qu’une passade. Mais il a continué à s’enfoncer dans cet état d’esprit. » Rachid Kassim fréquente alors de moins en moins les mosquées roannaises. Il devient insociable. Ses discours se durcissent de plus en plus. « Un jour, il est venu me voir et m’a montré une vidéo de propagande. Des vidéos horribles, montées comme au cinéma, qui jouent sur l’émotion. Il confondait des notions de l’Islam. Ses certitudes, il les a trouvées sur internet. » Hamid tente de raisonner Kassim. Sans succès. Un imam est interpellé. Hamid demande à celui qu’il sent en train de basculer de le rencontrer. « Rachid trouvait toujours de bonnes excuses pour ne pas aller le voir. L’imam était prêt à le recevoir, même à aller lui parler chez lui. »

Des mosquées « plus fortes » sont demandées

À la mosquée En-Nour, Rachid Kassim se serait adressé à de jeunes adolescents, prônant son islamisme radical. Des fidèles tentent d’échanger avec lui et une fois encore de le raisonner. Fermé à la discussion, Kassim est menacé d’être dénoncé aux renseignements généraux s’il ne quitte pas les lieux. Il ne reviendra plus. Toute la communauté le lâche. Un comportement qu’Hamid regrette. « Ce gars-là, il était rattrapable. Il aurait pu rentrer dans le droit chemin avec les arguments d’une personne qu’il aurait respectée. J’avais le sentiment d’être le seul à vouloir le rattraper. S’il avait parlé avec l’imam… »

Hamid reproche aux mosquées leurs approches “vieillissantes” de la religion. « On devrait avoir des mosquées plus fortes. Donner des cours de religion traduits. Il y aurait moins de risques d’enrôlement. Les cours diffusés aujourd’hui sont soutenus et approfondis pour des fidèles qui ont déjà la connaissance de la religion. Les jeunes qui la découvrent, ou récemment convertis, ont besoin de cours désignés. Ce sont eux les plus fragiles. Car les religions, soit les parents l’inculquent à leurs enfants, soit ils la découvrent seuls. »

Il est sûr qu’un nombre conséquent de personnes sur Roanne était au courant de son basculement radical. Personne ne semble pourtant l’avoir signalé à une quelconque autorité. « À l’époque, il n’y avait pas encore les histoires de terrorisme d’islamistes radicaux en Europe comme on en connaît aujourd’hui, et qui ont débuté avec Mohammed Merah. Je ne voulais pas prévenir la police pour ça. »

Kassim, lui, se sentait peut-être surveillé. « On se voyait dans sa voiture, il éteignait son portable, me demandait d’éteindre le mien. Il semblait un peu paranoïaque. »

Son éloignement finira par le faire oublier. « Il ne m’a jamais dit clairement qu’il partirait. Juste que là-bas, ils avaient tout ce qu’il faut. »

Hamid, ancien proche de Rachid Kassim

Ses certitudes, il les a trouvées sur internet.

Jérôme Delaby

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/roanne-un-jihadiste-cherchait-ouvertement-des-amis-sur-facebook-909281.html

Roanne : un jihadiste cherchait ouvertement des amis sur Facebook

 

Un Roannais parti faire le jihad en Irak recherchait ouvertement des soutiens sur Facebook et.44 « amis » l’avaient déjà rejoint.Une association constituée pour prévenir la radicalisation est partie à la rencontre de ses « amis « . La page a depuis été supprimée.

  • Par Philippe Bette
  • Publié le 21 janvier 2016 à 09:56, mis à jour le 21 janvier 2016 à 10:00

© Prisme© Prisme

L’information émane du Progrès : une certaine « Nicole Ambrosia » prospérait il y a encore peu de temps sur Facebook où elle faisait l’apologie du jihad. Il s’agissait d’un nom d’emprunt puisque la démarche émanait en fait d’un homme qui s’appellerait Kassim Rachid. Ce Roannais avait crée sa page fin 2015. Il serait depuis parti combattre en Irak aux côtés de Daech en laissant son contenu se répandre sur un large public. Sur sa page ,il  professait  sa foi en « Allah » et militait pour le ralliement au jihad. Sa cause semblait partagée puisque quarante personnes figuraient déjà parmi « ses amis » .

La teneur pour le moins troublante de cette page Facebook a fait l’objet il y a peu d’un signalement au commissariat de Roanne.C’est une association roannaise qui a relevé le prosélytisme de « Kassim Rachid » , l’association « Comprendre l’islam et prévenir la radicalisation » de Jalal Fellah.

L’association est partie à la rencontre de ceux qui avaient déjà souscrit aux messages de cette page Facebook, plutôt des jeunes. Parmi eux, des lycéens à qui il fallait expliquer la vraie portée des messages ainsi colportés et les implications de cette adhésion.A la préfecture de la Loire , la cellule de suivi de la radicalisation a été alertée. Depuis, cette page Facebook a disparu du site. Mais elle prouve une fois de plus que les réseaux sociaux sont bien d’importants vecteurs de radicalisation auprès des jeunes.

 

http://www.le-pays.fr/region/edition/roanne/roanne-roanne/2016/07/28/rachid-kassim-djihadiste-roannais-apparait-dans-une-video-ou-il-menace-la-france-et-decapite-un-homme_12016653.html

28/07/16 – 03h00

 

Rachid Kassim, djihadiste roannais, apparaît dans une vidéo où il menace la France et décapite un homme

 

Rachid Kassim décapite un homme accusé d’espionnage après avoir défié la France.? - Capture vidéo Rachid Kassim décapite un homme accusé d’espionnage après avoir défié la France.? – Capture vidéo

Une macabre vidéo de Daech mettant en scène deux djihadistes félicitant l’auteur de l’attentat de Nice a été postée sur les réseaux sociaux mercredi 20 juillet. L’un des deux hommes apparaissant sur le film de propagande est Roannais.

 

Ils se tiennent droit derrière des « espions » que l’on devine paralysés par la peur, ou sous l’effet d’une drogue quelconque. Dur de savoir. L’un des prisonniers, habillé de ces désormais sinistres combinaisons oranges ou rouges que portent les condamnés à la décapitation par Daech, psalmodie silencieusement ce qui semble être une prière, tandis que l’autre jette à la caméra un regard à la fois perdu et apeuré. Ils savent qu’ils vont mourir.

« Que périssent le peuple de Charlie et le gouvernement hypocrite français »

La vidéo débute, il est facile de le deviner même sans parler arabe, par une « confession » des deux malheureux. Un relent détestable de vieux procès staliniens. La nausée n’est pas loin.

Le film, d’un peu moins de cinq minutes, est tourné en pleine ville, à Ninive, dans le nord de l’Irak, d’après la société américaine SITE, spécialisée dans la surveillance des sites djihadistes. La foule se presse contre les barrières, des voitures circulent, des lampes éclairent les commerces… C’est la scène surréaliste et effrayante d’une exécution publique. Puis l’un des djihadistes se met à parler, en français pour « se réjouir de l’attaque de Nice. Ô Mohammed – Lahouaiej Boulehl, auteur de l’attentat sur la Promenade des Anglais le 14 juillet, Ndlr – qu’Allah t’accepte parmi les hauts degrés du paradis. »

Des menaces contre Paris, Nice et Marseille

Puis, il scande, avec la gestuelle du rap et un couteau à la main, que « telle est la rétribution du peuple criminel qu’est le peuple français, qui n’hésite pas à sortir par centaines de milliers dans les rues pour son ventre, pour son contrat de travail, mais qui, sachant que ses impôts financent l’armée de Tsahal et le massacre de Palestiniens, les bombardements en Irak et au Cham (Syrie) […] n’élève pas une seule parole ». Et s’adressant directement au président de la République, François Hollande, qui menace d’intensifier ses attaques : « Nous aussi, on va intensifier nos attaques. » Le deuxième djihadiste prend alors la parole, en français lui aussi : « Regarde bien cette scène, François Hollande, elle va bientôt arriver sur tes propres citoyens dans les rues de Paris, dans les rues de Nice, dans les rues de Marseille, dans toute la France, Inch’Allah. »

La suite est d’une horreur et d’une violence sans nom. Armés d’un poignard cranté, les deux bourreaux tranchent – découpent serait plus approprié – la tête des condamnés. Le premier djihadiste hurle ensuite, comme en transe, la tête ensanglantée de sa victime dans les mains : « C’est un message à la France. Pour chaque missile tombé sur nos femmes et nos enfants, vous allez payer. En déclarant la guerre à l’Islam, vous avez déclaré la guerre à Allah. »

Dès la publication de cette macabre vidéo, des commentaires ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux : beaucoup de Roannais en étaient sûrs, le bourreau de Daech, celui qui hurle sa haine à la France, c’est bien Rachid Kassim, ancien employé de la Ville de Roanne et animateur au centre social du Moulin à vent. Un gamin fou de musique, qui avait sorti un album de rap quelques années auparavant, avant de se radicaliser peu à peu et de totalement disparaître du paysage local.

« Il n’était même pas croyant avant sa radicalisation ! »

« J’ai le souvenir d’un parano pas très bien dans sa tête, raconte Mustapha (*), qui l’a un peu côtoyé à cette période. Il n’était pas très net, à une époque où il faisait du karaté il se baladait avec un kimono dans la rue. Puis il a eu sa période rap où il était persuadé d’être le plus grand rappeur de tous les temps. »

Est-ce la frustration de ne pas être reconnu comme un grand musicien qui a poussé le jeune homme à vouloir se faire connaître par d’autres moyens ? Personne ne le sait. Toujours est-il qu’à partir du milieu de l’année 2011, de retour d’un voyage en Algérie, le discours de Rachid Kassim va se faire progressivement de plus en plus dur. Il se laisse pousser la barbe, refuse de serrer la main aux femmes. À la fin de l’année 2012, il quitte le centre social du Moulin à vent et annonce vouloir partir en Égypte pour pouvoir pratiquer sa religion. Il disparaît avec femme et enfant.

La suite est très floue. On ne sait pas exactement s’il est parti en Syrie ou directement en Irak après son séjour égyptien. Il réapparaîtra fin 2015 via un Facebook® où il lance des appels très violents, dans la lignée de Daech, appelant à « combattre l’ennemi avec ses moyens ». Comprenez servez-vous de ce que vous pouvez pour tuer. Beaucoup de ses amis sur le réseau social sont des Roannais mais, suite à un signalement par une association au commissariat de Roanne, la page sera fermée. Rachid Kassim ne fera plus parler de lui jusqu’à la triste vidéo du 20 juillet qui prouve qu’il est bel et bien devenu un « Soldat du Califat »… Et un ennemi juré du peuple français.

(*) Le prénom a été modifié.

Christian Verdet

Aubervilliers : la communauté chinoise victime de vieux clichés ?

 

 

Aubervilliers : le ras-le-bol de la communauté… par Europe1fr

 

Après le décès vendredi 12 août 2016 d’un homme de 49 ans violemment agressé dimanche 7 août 2016 pour un maigre butin, la communauté chinoise d’Aubervilliers dénonce de ces agressions à répétition dont elle est victime depuis plusieurs mois.

De plus en plus violentes, elles seraient commises sur la base de vieux clichés, à peu près les mêmes dont j’ai moi-même toujours été victime en raison de mon profil d’ingénieur.

Dans le dernier de ses billets de blog qui par mesure de prudence restent toujours allusifs et totalement hermétiques au profane, qu’il a publié le 10 août 2016 alors qu’était révélée au public l’agression commise trois jours plus tôt, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi confirme que lui et ses amis prétendument « révolutionnaires » du Nouveau Parti Anticapitaliste ou de l’ancienne Ligue Communiste Révolutionnaire sont bien toujours à la recherche du capital pour le faire changer de main et se désespèrent de ne plus le trouver aussi facilement aujourd’hui que par le passé :

 

Au pied du mûr

Par cyp | Publié : 10 août 2016
C’est pas nous qui marchons pas droit
c’est le monde qui va de travers
Et on a beau aller devant soi
On s’retrouve souvent sur le derrière
(la Rue Ketanou).
../…
L’été, les soirs ont beau être longs, le Grand Soir n’est pas à son horizon. La Révolution exige un temps de merde, sinon elle loupe son coup et tourne court. Ainsi, pendant les grands soirs d’antan, le révolutionnaire vespéral allait en escouade choper le Cupide pour l’accrocher à un réverbère. Tout était simple en ce temps-là : on connaissait le nom et l’adresse du Cupide. Alors que là, pour dénicher le Cupide, tintin. Il se planque bien. Personne ne sait rien de lui, de nos jours. Le Cupide fauche son blé en catimini. Alors, le révolutionnaire du XXIème siècle erre lamentablement dans le vide avec sa corde de pendu inutile et si peu décorative que c’en est pitié.

…/…

 

Cependant, il apparaît que les agressions de Chinois à Aubervilliers n’auraient commencé qu’à l’automne dernier, au mois de novembre, soit de façon concomitante aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis.

Qu’attendent donc les pouvoirs publics pour enquêter sur toutes les connexions et motivations des frères Kouachi et autres auteurs d’attentats meurtriers commis sur le sol français depuis 2012 ?

Je rappelle ici les avoir toujours eus comme lecteurs, et ce, bien avant d’avoir commencé à en parler après les premiers assassinats de Mohamed Merah au mois de mars 2012.

C’est le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi qui me les amenait.

 

http://www.europe1.fr/societe/aubervilliers-le-ras-le-bol-de-la-communaute-chinoise-victime-dagressions-a-repetition-2820982

Aubervilliers : le ras-le-bol de la communauté chinoise, victime d’agressions à répétition

 

10h09, le 15 août 2016

 

La communauté chinoise de la ville se mobilise après le décès, vendredi, d’un homme de 49 ans agressé cinq jours plus tôt.

 

Non à la violence ! C’est le message sous forme de cri de la communauté chinoise à Aubervilliers. Plusieurs centaines d’habitants se sont rassemblés dimanche devant la mairie pour exprimer leur ras-le-bol. La semaine dernière, un cuisinier de 49 ans qui marchait dans la rue s’est fait passer à tabac pour une sacoche et en est mort. Cette communauté, très implantée dans la ville, et la mairie dénoncent l’escalade d’agressions racistes à son encontre.

« On s’imagine qu’ils doivent avoir de l’argent ». Les commerçants de la communauté chinoise sont installés à l’entrée de la ville. La marchandise, maroquinerie et textile notamment, est stockée dans d’immenses hangars. Les vitrines sont surplombées d’enseignes en chinois. « C’est un endroit dédié à l’import-export qui est très majoritairement tenu par des commerçants chinois, décrit Rui Wang, président des jeunes chinois de France. On s’imagine qu’ils doivent avoir de l’argent. Il y a des gens qui vont transformer ça en acte d’agression ».

« Un très vieux cliché ». Les agresseurs ne ciblent pas seulement les commerçants mais l’ensemble de la communauté, comme l’expliquent deux étudiantes : « Quelqu’un est passé en scooter à côté de nous, a plongé sa main dans l’ouverture de la fenêtre et a tenté de voler le sac de ma mère », raconte l’une. Son amie précise le mode opératoire : « A scooter, ils sont deux et il y en a un qui descend, casse la vitre et pend le sac. » A chaque fois, le butin des voleurs n’est que de quelques dizaines d’euros selon l’une des jeunes filles qui dénonce des agressions racistes : « Les personnes n’ont rien sur elles. C’est un très vieux cliché. Au début, c’est parti d’entrepreneurs qui transportaient peut-être du liquide mais c’est fini. »

Désemparés, les membres de la communauté chinoise demandent plus de caméras de vidéosurveillance. Mais la plupart ont déjà changé leurs habitudes et disent ne plus sortir seul le soir dans la ville.

Aubervilliers : la communauté chinoise victime de vieux clichés ? dans AC ! Brest Redaction-Europe1.fr
Par Martin feneau et A.D

 

 

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/un-chinois-entre-la-vie-et-la-mort-apres-une-agression-10-08-2016-6028477.php

Un Chinois entre la vie et la mort après une agression

 

Floriane Louison|10 août 2016, 7h00|0

6028477_1-0-483626158 dans Action Directe

Paris, hier. Ce Chinois d’Aubervilliers est dans le coma depuis son agression dimanche dans le quartier des Quatre-Chemins. (DR)

Floriane Louison

AUBERVILLIERS. Dimanche, deux Chinois ont encore été attaqués dans le quartier des Quatre-Chemins. Une violence ciblée qui suscite une vive inquiétude au sein de la communauté.

« Toute la communauté chinoise d’Aubervilliers se relaie à son chevet, décrit Hua Qin Cao, président de l’association de l’amitié chinoise en France. Cette fois, c’est extrêmement grave. » Depuis novembre, les Chinois d’Aubervilliers sont la cible d’agressions en série. Deux jeunes étaient d’ailleurs jugés lundi pour 11 agressions entre avril et juin.

Dimanche, une de ces attaques ciblées a laissé un homme de 49 ans entre la vie et la mort. Il est hospitalisé à la Fondation Rothschild, dans le XIXe à Paris. Son pronostic vital est engagé. « Il n’y a plus beaucoup d’espoir… », lâchait, hier après-midi, un proche. Selon nos informations, il se trouvait en état de mort cérébrale.

Il a été agressé, dimanche vers 18 heures, dans le quartier des Quatre-Chemins à Aubervilliers. Selon les témoignages recueillis, il marchait, rue des Ecoles, avec un ami du même âge, pour rejoindre leurs domiciles situés à quelques pas, rue de la Cité. Les deux hommes ont été roués de coups sans avoir eu le temps de réagir. « Les trois agresseurs ont demandé les sacs à dos et ils les ont donnés immédiatement mais les coups ont continué, notamment dans la tête, explique Hua Qin Cao. L’objectif était non seulement de voler mais aussi de frapper gratuitement. » Les hommes ont été abandonnés, inconscients, sur le trottoir. Ce sont des passants qui ont appelé les secours près d’une heure après les faits.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime a été violemment frappée au sternum ce qui a entraîné sa chute. C’est en tombant que sa tête aurait heurté le sol et provoqué le coma.

L’homme qui se trouvait avec lui a reçu plusieurs coups, dont certains à la tête. Il est sorti de l’hôpital avec de nombreuses contusions dont il va se remettre. Il a obtenu 5 jours d’ITT (interruption totale de travail).

L’enquête a été confiée à la sûreté territoriale.

Le Parisien

 

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/deux-jeunes-condamnes-pour-11-vols-avec-violence-10-08-2016-6028479.php

Deux jeunes condamnés pour 11 vols avec violence

 

Floriane Louison|10 août 2016, 7h00|0

 

Deux garçons, à peine sortie de l’adolescence, apparaissent à la barre du tribunal correctionnel de Bobigny lundi soir. Ils sont jugés pour 11 vols, avec violences commis entre fin avril et fin juin. Les cibles sont toujours les mêmes : des hommes et des femmes de la communauté chinoise d’Aubervilliers. Celle-ci s’est déplacée nombreuse pour assister à l’audience, traumatisée par la nouvelle agression qui vient de se produire et a conduit l’un de leurs compatriotes dans le coma.

A 18 ans, ils sont les plus âgés d’une petite bande qui a fait de ces attaques ciblées sa spécialité. Trois autres, mineurs, seront jugés devant le tribunal pour enfants.

« Pourquoi avez-vous visé exclusivement des personnes d’origine asiatique ? », questionne d’emblée le juge. Les prévenus éludent : « c’est un hasard », disent-ils. En garde à vue, ils ont pourtant donné plus de détails. « Ils ont de l’argent sur eux », « ce sont des cibles faciles », lit le juge dans l’un des procès-verbaux de la procédure. « Des préjugés sont à l’origine de ces agressions », dénonce Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France.

Toutes les agressions se sont déroulées dans le quartier du Landy, à Aubervilliers, surnommé le « Sentier chinois ». Une importante communauté chinoise y travaille dans les commerces de gros en textile, et souvent, habite à côté. Dans certains nouveaux programmes immobiliers, ils représentent 80 % des résidents. Ce sont ces immeubles qui ont été ciblés par les voleurs dont le mode opératoire est bien rodé.

Ils attendent leurs victimes dans les parkings souterrains de leurs résidences et attaquent par surprise. La victime, seule ou en couple, est rouée de coups par un groupe et délestée de ses affaires : portefeuille, ordinateur, portable, sac à main, ceinture… « Plusieurs ont été aspergées de gaz lacrymogène », précise le juge.

Parmi les onze victimes, seules trois se sont portées civiles lors de ce procès. L’une d’entre elles explique : « ils m’ont frappé tout de suite… ils m’ont volé et redonné des coups alors que je n’ai opposé aucune résistance. » « L’adrénaline… », a justifié l’un des prévenus en garde à vue.

Les deux agresseurs ont été condamnés à deux ans de prison, dont 4 mois ferme. Ils devront aussi indemniser les victimes.

Le Parisien

 

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/climat-de-psychose-dans-la-communaute-10-08-2016-6028481.php

Climat de psychose dans la communauté

 

F.L.|10 août 2016, 7h00|0

6028481_1-0-483878901_1000x625 dans Attentats

Bobigny, lundi. Le président de l’association de l’amitié chinoise en France, Hua Qin Cao (au centre avec la chemise violette), entouré de membres de la structure et de soutiens devant le tribunal correctionnel de Bobigny. (DR.)

F.L.

« Nous sommes très inquiets », insiste Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France. Celle-ci tente de recenser toutes les victimes de ces vols violents qui visent la communauté chinoise d’Aubervilliers. Selon elle, au moins 100 attaques ont eu lieu depuis novembre 2015. « Elles sont sans aucun doute beaucoup plus nombreuses. Tout le monde ne porte pas plainte. » La répétition de ces agressions a tout de même poussé la communauté à franchir la porte des commissariats et à briser le silence.

« Les agressions ont commencé vers l’automne, parfois il y en a jusqu’à quatre par jour, comme si c’était une nouvelle spécialité de délinquance », décrit un habitant d’Aubervilliers d’origine chinoise. Début janvier, notamment, une bande a été interpellée pour 23 vols avec violences visant exclusivement des Asiatiques. « C’est souvent très violent avec des victimes aspergées d’essence ou de gaz lacrymogène, continue le jeune homme. Les voleurs pensent que les Chinois ont de l’argent mais la plupart de leurs victimes sont des ouvriers avec rien dans les poches. »

Pour Hua Qin Cao, « il règne un climat de psychose dans la communauté chinoise. Certains n’osent même plus sortir de chez eux. »

Le Parisien

De l’humour selon Cyprien Luraghi…

A compter de l’été 2010, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi a clairement appelé au viol et au meurtre à mon encontre à de multiples reprises, sur ses blogs personnels et de nombreux autres sites, par exemple une multitude de sites islamistes où il m’avait dénoncée comme « mécréante » et au moins un site fréquenté par des voyous où il m’avait dénoncée comme « poukave », en conséquence de quoi j’avais notamment été menacée du « virgule » (calibre 11,43) au mois de février 2012, tout juste un mois avant les premiers assassinats de Mohamed Merah.

Qu’en dit aujourd’hui « Itzig Finkelstein » sur le site Rue89 ?

 

L’humour n’a rien à voir là-dedans. Ou alors l’humour de type nazi : celui qui faisait rigoler les coupeurs de barbes juives.

 

Il n’est pas con : il est barjo. Le problème des cinglés de sa catégorie, c’est qu’ils séduisent les pires masses de connards.

 

C’est bien pour ça que j’ai utilisé « barjo » et non « fou ». Aucun fou véritable ne serait capable de se faire autant de fric que lui, pour commencer. Mais c’est évident aussi que certains de ses circuits sont cramés.

 

Voilà, ses circuits sont cramés. D’où la suite de ses débilités…

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/11/cest-juste-blaguer-vraiment-lecon-dun-avocat-twitter-264902

« C’est juste pour blaguer » Vraiment ? La leçon d’un avocat sur Twitter

 

Quand il a appelé à la violence contre Hillary Clinton, Donald Trump l’a fait sur le ton d’une blagounette. Mais cela existe-t-il, de dire des choses graves « juste pour blaguer » ?

Par Renée Greusard Journaliste. Publié le 11/08/2016 à 11h11
38 980 visites 250 réactions   0

 

Commentaires postés

 

Publié le 11/08/2016 à 11h41
De l'humour selon Cyprien Luraghi... dans Attentats hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé

Trump a clairement appelé au meurtre. L’humour n’a rien à voir là-dedans. Ou alors l’humour de type nazi : celui qui faisait rigoler les coupeurs de barbes juives.

2 réponses
Publié le 11/08/2016 à 11h47
default_avatar_0 dans Calomnie

Rue_1984

« Socialisme ou barbarie »
répond à Itzig Finkelstein

Bah il n’est pas pire que les autres, il est juste plus con. ; -)

Les autres évitent juste de se faire remarquer.

2 réponses
Publié le 11/08/2016 à 11h51
hilsenrath1 dans Crime

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Rue_1984

Il n’est pas con : il est barjo. Le problème des cinglés de sa catégorie, c’est qu’ils séduisent les pires masses de connards.

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 16h43
default_avatar_0 dans Folie

Rue_1984

« Socialisme ou barbarie »
répond à Itzig Finkelstein

Je n’ai jamais été pour considérer que les politiques sont « stupides » ou « fous ». Pour moi ils savent tous clairement ce qu’ils font, et sont redoutablement intelligents. Mais effectivement pour Trump, quand on voit le type, on peut se demander si la cocaïne ne lui a pas sérieusement grillé quelques synapses…

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 16h49
hilsenrath1 dans LCR - NPA

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Rue_1984

C’est bien pour ça que j’ai utilisé « barjo » et non « fou ». Aucun fou véritable ne serait capable de se faire autant de fric que Trump, pour commencer. Mais c’est évident aussi que certains de ses circuits sont cramés.

 

 

Publié le 11/08/2016 à 11h51
picture-157606 dans Luraghi

Fantomax

escroc

Si la moitié des électeurs US est prête à voter pour un connard pareil c’est surtout là que se trouve le problème.
Va falloir trouver une alternative à la démocratie, et vite.

3 réponses
Publié le 11/08/2016 à 12h56
hilsenrath1 dans Perversité

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Fantomax

Leur logiciel est écrit avec les pieds, c’est ça le problème :

Gödel se prépare avec une extrême minutie, et alors qu’il étudie la Constitution américaine, il y découvre une faille logique qui permettrait de transformer en toute légalité le régime politique du pays en régime dictatorial.

CLIC

Publié le 11/08/2016 à 14h08
bobcatyawn dans Politique

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Fantomax

.

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 14h45
dalek-victory dans Rue89

The Lone Dalek

Réfractaire de base
répond à We want… a shrubbery

Trump au tribunal des flagrants délires, c’eut été quelque chose.

Publié le 11/08/2016 à 15h11
tamarin-lion-dore dans Troll

yabon

Dieu est vraiment mort
répond à Fantomax

Pondérer le bulletin de vote en fonction du QI ?

2 réponses
Publié le 11/08/2016 à 15h25
picture-157606

Fantomax

escroc
répond à yabon

Ok mais c’est moi qui fais passer les tests.

Publié le 11/08/2016 à 16h22
dalek-victory

The Lone Dalek

Réfractaire de base
répond à yabon

Il y a des fachos avec de gros QI…

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 17h26
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à The Lone Dalek

Je te connais des psychotiques avec des QI de 250, alors c’est pas le bon critère…

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 17h38
dalek-victory

The Lone Dalek

Réfractaire de base
répond à Itzig Finkelstein

Oui c’est ce que je dit :)
J’ai récemment déserté un forum des « Zébres » (-> gros QI et/ou profils atypiques, comme Asperger) car je me suis rapidement aperçu que les débats y étaient aussi concons qu’ailleurs.

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 17h45
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à The Lone Dalek

Le moindre paranoïaque con comme un manche à balai avec ses fixettes débiles, se chope des résultats époustouflants à ce test de QI ridicule, vu que les paranos sont hypermnésiques − ce qui est un foutu handicap par ailleurs ; -)

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 19h44
dalek-victory

The Lone Dalek

Réfractaire de base
répond à Itzig Finkelstein

^^ ça m’évoque le « Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi. » de tu sais qui.

1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 19h50
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à The Lone Dalek
1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 20h30
dalek-victory

The Lone Dalek

Réfractaire de base
répond à Itzig Finkelstein
1 réponse
Publié le 11/08/2016 à 20h33
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à The Lone Dalek

Nan nan : Desproges dégainait pour lécher son chat ; -)

 

123456...13

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo