Retour sur l’affaire du tueur en série François Vérove dit « le grêlé »

 


 

 

J’ai déjà plus ou moins abordé le cas dans plusieurs articles, ceux-ci :

http://petitcoucou.unblog.fr/2021/12/30/francois-verove-dit-le-grele-de-la-pedophilie-aux-attentats-islamistes/

http://petitcoucou.unblog.fr/2021/12/31/terrorisme-islamiste-retour-sur-letrange-sacrifice-darnaud-beltrame-le-23-mars-2018/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/01/15/tueries-du-brabant-patrick-verdin-sapprete-a-faire-des-revelations/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/01/27/annees-2010-comment-les-attentats-islamistes-ont-debute/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/03/12/deces-dalain-krivine-pere-de-la-lcr/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/03/21/francois-verove-dit-le-grele-reconnu-par-une-de-ses-victimes-de-montpellier/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/03/21/deux-ouvrages-deja-consacres-a-francois-verove-dit-le-grele/

http://petitcoucou.unblog.fr/2022/06/11/policiers-tueurs/

 

Et là, je viens de trouver ces deux vidéos dont l’auteur a bien travaillé : il nous rapporte quantité d’informations qui pour l’heure ne se trouvent pas réunies dans un autre documentaire consacré à ce sujet.

Je recolle aussi sa fiche Wikipédia ci-dessous.

François Vérove a quitté la gendarmerie pour la police en 1988 mais se présente déjà comme policier auprès de ses victimes avant d’en être un, à l’occasion des premières agressions qui lui sont attribuées, en 1986 et 1987.

Cécile Bloch habite dans un immeuble où logent de nombreux policiers (au numéro voisin, si je me souviens bien; cette information est fournie par un policier dans un des nombreux reportages disponibles sur cette affaire).

S’étant présenté à Irmgard Müller sous un faux nom, mais aussi comme photographe, le tueur a donné à cette jeune Allemande une adresse qui correspond à celle d’un ancien laboratoire photographique de la police, rue Rubens, dans le 13ème arrondissement de Paris, à proximité immédiate du Commissariat Central et de la Mairie, ainsi que de la place d’Italie où il a commis l’une de ses premières agressions, en avril 1986, l’autre ayant été commise également dans cet arrondissement, dans le quartier chinois, place de Vénétie.

En 1994, habitant lui-même à Longperrier en Seine-et-Marne, il enlève une petite fille à Mitry-Mory, soit à 13 km de chez lui, emprunte des chemins qui ne sont connus que des personnes habituées de ce secteur, et l’emmène jusqu’à Saclay dans l’Essonne, à plus de 60 km de là, dans une vieille ferme désaffectée qui a servi de lieu d’entraînement pour des policiers et des gendarmes, notamment ceux du GIGN.

Pour plusieurs de ses agressions, il est évident qu’il avait bien repéré sa victime au préalable et préparé son passage à l’acte.

Les profileuses indiquent que pour ses premières agressions, soit, a priori, dans le 13ème arrondissement de Paris, il doit se situer dans sa zone de confort, donc habiter ou travailler à proximité des lieux d’agression.

Dans un forum de discussion lui étant consacré, l’un des intervenants indiquait aussi en 2015 :

https://forum.faitsdivers.org/non-elucide-f2/tueur-le-grele-t150-20.html

  • Auteur
  • Message

Seinnheiser

  • Messages: 32
  • Inscription: Jeu 26 Fév 2015 15:51

MessageVen 8 Mai 2015 09:07

Bonjour , l’environnement proche de l’individu dans les années 80 , de forte chance que ce fut le 13 eme , pour être plus précis probablement dans un rayon de 500 m de la rue Rubens , à priori dans un bâtiments de grand ensemble . La station de métro de prédilection , celle de la place d’Italie , pour deux raisons , la proximité et le fait qu’elle comporte trois ligne , la 5, 6 et 7 . La ligne 7 mène à la station Choisy, en face de la place de Vénétie ou fut perpétré une agression 7 avril 1986 .La ligne 5 en direction du nord ,dessert la station porte de Pantin proche de la rue Petit ou fut commis un meurtre le lundi 5 mai 1986 .La ligne 6 vers l’ouest donne sur Raspail, Montparnasse bienvenue des secteurs que l’individu a fréquenté . Juillet 1982 une jeune martiniquaise de 11 ans disparaît Quai de la Rapée , son corps sans vie sera découvert rue Bruneseau , Le quai de la Rapée se situe à 4 station de la place d’Italie , de plus même à pieds la distance n’est pas tirés grande depuis le secteur de la rue Rubens .Quand au lieu ou fut retrouvé le cadavre il est distant de seulement 4 minutes à pied de la station porte d’Ivry ligne 7 . Juillet 1982 un des premiers crime de l’individu ou ne sont ce là que de simple coïncidences ?

Seinnheiser

  • Messages: 32
  • Inscription: Jeu 26 Fév 2015 15:51

MessageDim 10 Mai 2015 18:23

Bonjour , 13 juillet 1983 vers midi disparaissait la petite G.P depuis une aire de jeux face à un bâtiment de grand ensemble situé à Bobigny . Ses parents résidaient à une cinquantaine de mètres de là, rue du lieutenant Lebrun dans un petit pavillon . Son corps sans vie sera retrouvé 4 jours plus tard à une quarantaine de km, en bordure de la départementale 96 entre la nationale 4 et Chatres . On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec le meurtre de M.A un an auparavant quasiment jour pour jour le 10 juillet 1982 . La tentation de mettre au crédit du g. cet acte est bien réelle ,depuis aucun suspect n’a fait surface , au risque de rabâcher, cette donnée n’est pas négligeable ,le facteur espace temps concorde . De plus un élément vient renforcé cette hypothèse , 900 m séparent le lieu
de l’enlèvement de la station de métro Pablo Picasso , qui dépens de la ligne 5 incluant sur le trajet les stations porte de pantin et quai de la râpée et dont le terminus et la place d’ Italie . A l’évidence
s’il apparaît que l’individu était probablement véhiculé ce jour , un repérage préalable s’est éventuellement effectué par ce biais .

 

Nous savons désormais qu’à cette époque le tueur est l’un des motocyclistes de la Garde républicaine (voir ci-dessous). Son lieu de résidence dans les années 1980 n’a pas encore été divulgué. Et il doit aussi, déjà, être très proche d’au moins un policier, exerçant peut-être dans le 13ème arrondissement de Paris.

Le président de la République qu’il escorte régulièrement dans ses déplacements officiels est François Mitterrand.

Le maire de Paris est alors Jacques Chirac et le maire de son 13ème arrondissement Jacques Toubon.

En 1988, François Vérove intègre la Préfecture de Police de Paris.

De 1994 à 1999, il est en poste à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine.

Le maire de cette ville est alors Jean-Frantz Taittinger, maître de conférences à l’école de cul de Paris :

 

1959 1994 Michel Maurice-Bokanowski45 UNR puis UDR puis RPR Député de la Seine (1951 → 1959)
Ministre (1959 → 1966)
Sénateur des Hauts-de-Seine (1968 → 1994).
1994 1999 Jean-Frantz Taittinger45 RPR Maître de conférences à l’IEP-Paris
Député des Hauts-de-Seine (2e circ.) (1993 → 2002).
1999 200846,47,48 Manuel Aeschlimann UMP Conseiller général d’Asnières-sur-Seine-Sud (1994 → 2002)
Député des Hauts-de-Seine (2e circ.) (2002 → 2012)

 

Ce dernier est originaire de Reims (voir ci-dessous).

Nous savons aussi que François Vérove se trouve désormais et enfin dans une zone de très grand confort professionnel, puisqu’il est délégué syndical, chez Alliance, syndicat policier classé à droite (voir ci-dessous).

L’utilisation de la preuve ADN dans les enquêtes criminelles à compter de l’année 1996 a cependant pu l’inquiéter.

A la même époque se développent aussi réseaux informatiques et téléphonie mobile qui viendront rapidement modifier, autant les conditions de commission d’agressions diverses et variées que toutes les enquêtes subséquentes.

Il est établi que François Vérove n’a pas cessé de faire des victimes en 1997, comme il l’a prétendu dans sa dernière lettre.

En revanche, il a bien dû changer de mode opératoire, mais il en avait déjà plus d’un dans les années 1980.

Tout comme le père de Cécile Bloch, je suis persuadée qu’il a été protégé et a pu faire partie d’un réseau criminel.

Je suis même convaincue qu’il peut avoir participé à l’organisation d’attentats « islamistes ».

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_V%C3%A9rove

François Vérove

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Vérove.

Page d’aide sur l’homonymie

Ne doit pas être confondu avec Franck Vérove.

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.
Retour sur l'affaire du tueur en série François Vérove dit

Cet article ne s’appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (mai 2022).

Pour améliorer la vérifiabilité de l’article ainsi que son intérêt encyclopédique, il est nécessaire, quand des sources primaires sont citées, de les associer à des analyses faites par des sources secondaires. (modifier l’article).

François Vérove
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Conseiller municipal
Prades-le-Lez
2019-2020
Biographie
Naissance

Gravelines

Décès
Pseudonymes
Le Grêlé, Le tueur au visage grêlé
Nationalité
Domiciles
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Victimes
3, 6

modifiermodifier le codemodifier WikidataDocumentation du modèle

François Vérove, dit le « tueur au visage grêlé » ou plus simplement « le Grêlé », né le 22 janvier 1962 à Gravelines et mort le 29 septembre 2021 au Grau-du-Roi, est un violeur et tueur en série français.

Actif durant les années 1980 et les années 1990 en région parisienne, il intègre de 1983 à 1988 la Gendarmerie Nationale comme cavalier au sein de la Garde Républicaine. Il poursuit ensuite sa carrière comme policier au sein de la Police nationale, notamment à la préfecture de police de Paris. Membre actif du syndicat Alliance Police Nationale, il est muté au début des années 2000 à Port-Saint-Louis-du-Rhône dans les Bouches du Rhône puis à Montpellier dans l’Hérault. Victime en 2011 d’un grave accident de moto dont il garde des séquelles, il ne réintégrera jamais la Police Nationale. Il devient alors élu local à Prades-le-Lez où il vit avec sa famille. Officiellement retraité en 2019, il s’installe à La Grande Motte.

François Vérove échappe aux autorités pendant près de 35 ans, bien que les enquêteurs disposent rapidement dès la fin des années 80 de son groupe sanguin, de plusieurs portraits-robots et de description précises de sa physionomie. À partir de 1996, est déterminé son profil génétique. Le tueur est surnommé le « Grêlé » par la police et les médias en raison d’une peau marquée par des cicatrices de boutons selon des témoins, stigmates qui s’atténuent au fil des années.

Le « Grêlé » possède un profil criminel atypique qui intrigue longtemps la police judiciaire. D’abord tueur et violeur d’enfants avec le meurtre de Cécile Bloch en 1986, il tue ensuite deux adultes dans le 4e arrondissement de Paris en 1987 (Affaire Politi-Müller) puis disparaît pendant plusieurs années. La police établit plus tard son implication dans un enlèvement et viol d’enfant initié en 1994 à Mitry-Mory, en Seine-et-Marne, avant de perdre définitivement sa trace. À plusieurs reprises au cours de son parcours criminel, il présente une carte de police à ses victimes afin de tromper leur vigilance.

Ce n’est qu’en 2021 que la police judiciaire remonte finalement à lui en décidant d’interroger près de 750 gendarmes ayant opéré en région parisienne au moment des faits, dont François Vérove. Comprenant qu’il est sur le point d’être démasqué, celui-ci disparaît et se suicide le 27 septembre 2021 au Grau-du-Roi dans le Gard, après avoir confessé ses crimes dans une lettre. Son corps est retrouvé deux jours plus tard, le 29 septembre 2021.

Biographie

Jeunesse

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

François Vérove naît le 22 janvier 1962 à Gravelines dans le Nord1. Enfant unique, il perd sa mère à l’âge de dix ans2. Il déménage alors à Marcq-en-Barœul, une commune chic de l’agglomération lilloise, et cohabite avec la nouvelle épouse de son père ainsi que ses deux filles nées d’une précédente union3. François Vérove subit une éducation stricte imposée par son père. Il développe à l’adolescence une passion pour la moto qui le pousse plus tard à rejoindre la gendarmerie.

Dès cet âge-là, Vérove est décrit par certains témoins comme un adolescent mélancolique qui évoque même des pensées suicidaires. Plus tard, pour les quinze ans de l’une de ses demi-sœurs, il les emmène dans un club échangiste.[réf. nécessaire]

Dans sa jeunesse, François Vérove se passionne pour les films d’horreur notamment Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato4 et écoute Jean-Pax Méfret2, chanteur nostalgique de l’Algérie française, notamment son titre Le vieux soldat5.

François Vérove se marie en juin 1985 dans le Nord6.

Formation et carrière

170px-Ecusson_EMGR dans Attentats

En 1983, François Vérove entre dans la gendarmerie et intègre l’escadron motocycliste de la Garde républicaine. Son parcours est chaotique : d’abord apprécié de sa hiérarchie, il enchaîne ensuite les arrêts maladie et se montre de plus en plus incapable de réaliser les tâches qui lui sont confiées. Il quitte la gendarmerie en 1988 pour une raison encore obscure et rejoint, fait rare à l’époque, la Police nationale. Il intègre alors la préfecture de police de Paris. En parallèle il devient père de deux enfants, nés en 1988 et 1991.

De 1994 à 1999, il travaille comme policier motocycliste dans les Hauts-de-Seine où il est délégué syndical, évolue entre Asnières-sur-Seine, Châtenay-Malabry, après une formation décrite par son collègue Franck Jourde, « à la Top Gun »7. Parfois surnommé « Fernandel »8, il loge à cette époque dans la ville de Longperrier (Seine-et-Marne) dans une maison qu’il a fait construire (ceci explique que l’on retrouve sa trace dans le département notamment à Mitry-Mory). Il intègre ensuite la brigade motocycliste urbaine de la police (Formation Motocycliste Urbaine Départementale) dans les Bouches-du-Rhône 9. François Vérove s’installe dans d’abord à Port-Saint-Louis, puis à Martigues (Bouches-du-Rhône), Prades-le-Lez (Hérault) et enfin réside avec sa famille dans le quartier du Goéland La Grande-Motte10 (Hérault). Il finit sa carrière comme chef de la brigade des mineurs11,12,13,14,15 de Montpellier.

En 2011, il est victime d’un accident de moto qui lui cause des séquelles définitives à la jambe. Il prend finalement une retraite anticipée et devient conseiller municipal de la commune de Prades-le-Lez16 de 2019 à 202017,18,19.

Denis Jacob, fondateur du syndicat Alternative Police et ancien membre du syndicat Alliance Police nationale, responsable du département des Hauts-de-Seine entre 1995 et 1999, a côtoyé pendant quatre ans François Vérove. Celui-ci était en effet délégué pour les motards de la police nationale à la même époque20. Il le décrit comme « un monsieur tout le monde », d’une « gentillesse absolue », toujours « prêt à servir » et à se rendre disponible pour leur activité syndicale. Néanmoins, il le dépeint aussi comme un individu capable de « s’énerver facilement ». Dépressif, sous traitement médicamenteux, François Vérove aurait connu à cette époque d’importantes souffrances psychologiques et se serait arrêté de nombreux mois en maladie21. Denis Jacob fêtait tous les ans le Nouvel An avec François Vérove au Paradis Latin.

Parcours criminel

Crimes attestés par l’ADN

Agression dans le 13e arrondissement et meurtre de Cécile Bloch

Le parcours criminel connu du tueur commence le 7 avril 1986 dans le 13e arrondissement de Paris. Une fillette de huit ans qui se rend à l’école croise sa route dans l’ascenseur de son immeuble. Vérove l’entraîne de force au sous-sol où il la viole, avant de l’étrangler avec une cordelette. Croyant probablement l’avoir tuée, l’agresseur prend la fuite. La victime survit cependant à l’agression et donne l’alerte.

Photo couleur de la façade d'un immeuble de dix étages (fond de l'image), vue d'une rue (premier plan) bordée par des bâtiments d'habitations de quatre à cinq étages.

Façade d’un immeuble de la cité Fontainebleau au 116 rue Petit, vue de la rue Eugène-Jumin, lieu du viol et assassinat de Cécile Bloch.

Le prédateur récidive, dans le 19e arrondissement, moins d’un mois plus tard le 5 mai 1986, au 116 rue Petit. Cécile Bloch, onze ans, est agressée dans son ascenseur alors qu’elle se rend au collège. Vérove l’emmène dans un local situé au 3e sous-sol de la résidence et la tue après l’avoir violée. Vers 15 h, Cécile est retrouvée poignardée, étranglée, la colonne vertébrale brisée. Son corps est enroulé dans un morceau de moquette. Il s’agit du premier meurtre officiellement attribué à celui que la presse va surnommer le « tueur au visage grêlé ». Les témoins qui l’avaient croisé dans l’ascenseur le matin du meurtre, dont le demi-frère et les parents de la victime, dressent en effet le portrait d’un jeune homme avec un visage à la peau irrégulière22,23.

Affaire Politi-Müller

Cette affaire, qui débute le 28 avril 1987 dans le quartier du Marais à Paris, constitue un cas à part dans le parcours criminel de François Vérove. Les victimes ne sont plus des enfants mais deux adultes, retrouvés morts dans un appartement de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans des conditions particulièrement sordides. Gilles Politi, technicien aérien de trente-huit ans, gît nu dans une position singulière : allongé sur le ventre, il a les jambes et les bras attachés dans le dos. Il a été étranglé selon une technique baptisée le « garrot espagnol », habituellement maîtrisée par les militaires. Irmgard Müller, jeune fille au pair allemande de vingt ans employée par la famille Politi, est accrochée par les bras aux montants d’un lit superposé, ses cordes vocales tranchées à l’arme blanche. Les deux victimes ont subi des brûlures de cigarette24,25.

 dans Calomnie

Rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie au niveau de la rue des Guillemites (à droite), lieu du double homicide.

L’enquête démontre que l’assassin connaissait la jeune allemande, avec qui il avait entretenu une relation. Un nom retrouvé dans le carnet de contacts d’Irmgard Müller, « Élie Lauringe », n’existe en effet pas à l’état civil, ce qui suggère aux enquêteurs qu’il pourrait s’agir d’un pseudonyme utilisé par le tueur. Les témoins relatent par ailleurs que la veille du meurtre, un jeune homme athlétique d’une vingtaine d’années était rentré dans l’appartement de la jeune fille situé rue de Sévigné. Le lendemain matin, juste avant l’heure présumée du crime, le même individu avait été vu négociant à l’interphone avec Irmgard Müller avant de se faire ouvrir à la porte26. L’autopsie révèle en outre que dans les heures précédant sa mort, Irmgard Müller avait eu un rapport sexuel consenti avec un homme dont le sperme était resté sur un tampon.

À l’époque, la police judiciaire ne dispose pas des empreintes ADN et ne soupçonne pas que le meurtrier du Marais puisse également être le prédateur recherché pour le meurtre de Cécile Bloch. Ce n’est qu’en 2001, quatorze ans après les faits, qu’une analyse génétique révèle que le sperme retrouvé sur le corps d’Irmgard est celui du « tueur au visage grêlé » recherché depuis 1986. La même empreinte ADN est présente sur les mégots de cigarette retrouvés à proximité des corps, ce qui confirme que François Vérove est bien l’amant d’Irmgard Müller ainsi que l’assassin de la jeune fille au pair et de son employeur9.

Agression et viol dans le 14e arrondissement (1987)

Le 27 octobre 1987, la police judiciaire retrouve la trace de François Vérove dans le 14e arrondissement de Paris. Aux alentours de midi, une collégienne de quatorze ans qui rentre chez elle est abordée par un jeune homme se prétendant policier qui l’interpelle sous le prétexte de mener une enquête. Une fois dans son appartement il lui passe les menottes et la viole, mais lui laisse la vie sauve. Il abandonne finalement sa victime après avoir cambriolé l’appartement. À l’époque les enquêteurs soupçonnent déjà le Grêlé d’être l’auteur de cette agression, mais ce n’est qu’en 1996 que sa culpabilité est démontrée par l’ADN.

Il s’agit de la dernière agression connue de François Vérove avant une période de silence de presque sept ans.

Enlèvement et viol d’Ingrid G. initié à Mitry-Mory (1994)

Le 29 juin 1994, l’ex-garde républicain frappe à nouveau à Mitry-Mory en Seine-et-Marne. Une fillette de onze ans se déplaçant à vélo le long de la ligne à grande vitesse est abordée par un homme qui se dit policier et lui ordonne de monter dans sa voiture sous prétexte de l’emmener au commissariat. La victime obtempère et subit alors un enlèvement. Vérove roule pendant plus d’une heure, trajet durant lequel il discute avec la fillette. Parvenu à Saclay, dans l’Essonne, il emmène sa victime dans une ferme abandonnée. Il l’attache et la viole pendant plusieurs heures, avant de s’enfuir sans l’avoir tuée.

Vérove laisse derrière lui des traces ADN qui permettront de relier cette affaire aux autres crimes du tueur à la peau grêlée.

Mort et identification

L’enquête de la brigade criminelle, reprise ensuite au sein de cette brigade par l’unité d’analyse criminelle et des affaires classées, s’était orientée vers un criminel issu des forces de l’ordre en activité à l’époque des faits à cause de plusieurs éléments qui s’accumulaient pourtant depuis des décennies : utilisation à plusieurs reprises d’une carte professionnelle de policier ou de gendarme sur laquelle figurait la mention « sous officier » (utilisation lors de laquelle il avait même donné son véritable prénom lors d’une fête dans les années 1980), d’un talkie-walkie, de menottes professionnelles, maîtrise du jargon policier (corroboré par plusieurs témoins), soupçon de connaissance précise des procédures et manières d’opérer des enquêteurs par sa capacité à échapper à une enquête très serrée9.

Dans l’affaire du double meurtre du Marais en 1987 (Affaire Politi-Müller), il avait probablement donné à Irmgard Müller une fausse identité, Elie Lauringe, avec une fausse adresse dans le 13e arrondissement de Paris qui correspondait à un ancien local de la police. En outre, la dernière affaire imputée au « Grêlé » avait eu lieu à Saclay près d’un centre d’entraînement de la gendarmerie.

220px-Le_Grau-du-Roi_cf02 dans Corruption

La commune du Grau-du-Roi dans le département du Gard où s’est suicidé François Vérove le 29 septembre 2021.

En 2021, la nouvelle juge d’instruction sur ce dossier depuis décembre 2014, Nathalie Turquey, avait demandé la convocation de 750 gendarmes présents en Île-de-France à l’époque des faits dont François Vérove9. Il se suicide avec un mélange d’alcool et de barbituriques antidouleurs27 dans un appartement loué pour quelques jours au Grau-du-Roi dans le Gard le 29 septembre 2021, après une convocation reçue par téléphone le 24 septembre 202110,28. Cet appel, passé par une policière de la DTPJ (direction territoriale de la police judiciaire) de Montpellier, lui adressait une convocation pour le 6 octobre 2021, pour être auditionné dans le cadre d’une vieille affaire criminelle des années 1980, à l’époque où il exerçait à Paris, sans lui donner de précision autre qu’à l’issue de l’interrogatoire son ADN serait prélevé29,28.

Dans une lettre laissée dans l’appartement, il reconnaît « être un grand criminel qui a commis des faits impardonnables jusqu’à la fin des années 1990 ». Cette lettre est adressée à sa femme, à laquelle il confie : « Tu avais décelé des choses chez moi quand j’étais plus jeune. […] J’ai fait du mal à des gens, j’ai tué des innocents. Je pense à vous [sa compagne et ses enfants], et aux familles des victimes ». Il ne donne le nom d’aucune de ses victimes et ne détaille pas les circonstances de ses exactions. Il affirme avoir agi sous le coup de « pulsions », les expliquant par une enfance difficile ; il affirme que celles-ci auraient été apaisées par son mariage et la naissance de ses enfants et qu’il se serait alors « pris en main » et n’aurait « rien fait depuis 1997 »10, sous-entendant ainsi l’existence de crimes autres que ceux connus par la police, qui ne lui attribue des actes criminels avec certitude que jusqu’en 199430Interprétation abusive ?. Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2021, le parquet de Paris annonce qu’une « comparaison ADN [a] établi ce jour une correspondance entre le profil génétique retrouvé sur plusieurs scènes de crime et celui de l’homme décédé »9.

Autres affaires

Après son identification, en septembre 2021, François Vérove est suspecté d’être l’auteur d’autres agressions et crimes. Spécialisée dans les plus vieux « cold-cases », la criminologue Corinne Herrmann avance l’hypothèse que le « Grêlé » pourrait potentiellement être impliqué dans les meurtres de :

  • Sophie Narme23, 23 ans, stagiaire au sein d’une agence immobilière et tuée dans un appartement qu’elle faisait visiter dans le 19e arrondissement de Paris, le 5 décembre 1991.
  • Karine Leroy31, 19 ans, disparue à Meaux (Seine-et-Marne) le 9 juin 1994 et dont le corps fut retrouvé dans une forêt de la région un mois plus tard9.

En mars 2022, deux ouvrages, consacrés aux crimes de François Vérove, sont publiés afin d’envisager la possibilité que Vérove ait pu faire davantage de victimes. Brendan Kemmet et Stéphane Sellami, deux journalistes d’investigation, sortent La Traque du Grêlé. La journaliste Patricia Tourancheau, qui se penche également sur le cas de François Vérove, publie un ouvrage intitulé Le Grêlé. Le tueur était un flic. C’est dans ce contexte que les enquêteurs de l’affaire du « Grêlé » travaillent sur 31 victimes imputables à Vérove, dont 9 meurtres32.

Notes et références

  1. Par Denis Courtine Le 8 mars 2022 à 17h01, « L’enquête sur le Grêlé à travers le regard des policiers et de la juge d’instruction » [archive], sur leparisien.fr, 8 mars 2022 (consulté le 13 mars 2022)

Annexes

Bibliographie

  • Brendan Kemmet et Stéphane Sellami, La Traque du Grêlé : au coeur du plus vieux cold case de la police parisienne, Paris, R. Laffont, 2022, 223 p. (ISBN 978-2-221-26071-5)
  • Patricia Tourancheau, Le Grêlé : le tueur était un flic, Paris, Seuil, 2022, 192 p. (ISBN 978-2-02-150714-0)

Documentaires télévisés

Articles connexes

Liens externes

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Escadron_motocycliste_de_la_Garde_r%C3%A9publicaine

    1. Escadron motocycliste de la Garde républicaine

      Escadron motocycliste de la Garde républicaine
      Image illustrative de l’article Escadron motocycliste de la Garde républicaine

      Création 1er janvier 19521
      Pays Drapeau de la France France
      Allégeance Ministère de l’Intérieur
      Ministère de la Défense
      Branche Gendarmerie nationale logo.svg Gendarmerie nationale
      Type Garde et Honneurs militaires
      Rôle Protocole et sécurité de l’État
      Effectif environ 60 personnels
      Fait partie de Blason paris 75.svg 1er RI – Garde républicaine
      Garnison Caserne de Rose, Dugny (93)
      modifier Consultez la documentation du modèle

      L’escadron motocycliste de la Garde républicaine est une unité de la Garde républicaine chargée de missions de sécurité et de représentation.

      Elle assure les escortes protocolaires et de sécurité réservées au président de la République et aux souverains et chefs d’État étrangers en visite en France. L’escadron effectue également des d’escortes sensibles et participe à la sécurisation d’épreuves sportives se déroulant sur la voie publique, notamment le Tour de France depuis 19531.

      L’escadron est implanté à la caserne de Rose à Dugny, en Seine-Saint-Denis (93).

      Histoire

      En 1935, le Groupe spécial de la garde républicaine mobile de Satory met en œuvre un peloton de motocyclistes chargé d’assurer l’escorte du président de la République et des hautes personnalités françaises et étrangères. À la suite de l’armistice, la Garde personnelle du chef de l’État (le Maréchal Pétain) est créée à partir de personnels de la Gendarmerie nationale au sein de la 13e Légion de Clermont-Ferrand. Un peloton de 40 motocyclistes est mis sur pied et assure la sécurité du chef de l’État jusqu’à sa dissolution, en septembre 1944.

      Le 1er janvier 1952, l’escadron motocycliste de la Garde Républicaine 2 est créé à Maisons-Alfort au sein du régiment de cavalerie. Initialement composée de 10 motocyclistes, l’unité apparaît en raison de l’ouverture de l’aéroport international d’Orly, plus distant de Paris que celui du Bourget et donc trop éloigné pour les escortes à cheval traditionnelles.3 Le 20 juin 1952, Vincent Auriol bénéficiera de la première escorte présidentielle par l’unité, lors de la remise de la Croix de guerre 1939-1945 à l’École des officiers de la Gendarmerie nationale, à Melun.

      En 1953, le Tour de France fait appel à l’unité pour sécuriser, tout au long de son périple, les coureurs et la caravane publicitaire. Depuis cette date, la sécurité de cet événement sportif devient l’une des missions annuelles de l’escadron3,1.

      En août 1971, l’unité déménage en Seine-Saint-Denis, au Fort de Rosny. Elle ne quittera plus ce département. Le 1er octobre 1978, elle est rattachée au 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine4. Elle prend ses quartiers à Drancy, l’année suivante, en septembre 1979. À partir de 2001, l’escadron est stationné à la caserne de Rose, à Dugny.

      Depuis sa création, l’escadron motocycliste a assuré l’escorte de tous les présidents de la République mais également de nombreux chefs d’État étrangers, dont Dwight D. Eisenhower (septembre 1959), Nikita Khrouchtchev (mars 1960), John Fitzgerald Kennedy (juin 1961) et Élisabeth II.

      Missions

      220px-EMGR_Domenjod4_08-05-2018 dans Crime

      Escorte présidentielle – 8 mai 2018

      220px-EMGR_Domenjod7_29092021 dans Folie

      Escorte du corps d’un soldat français tombé au Mali – 29 septembre 2021
      • Escorte du Président de la République française et des chefs d’État étrangers en visite officielle
      • Escorte des hautes autorités, ainsi que des délégations militaires étrangères en visite officielle
      • Escorte de convois sensibles, transferts de détenus etc5.
      • Renfort des escadrons départementaux de sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie départementale
      • Sécurité des grandes courses cyclistes : Tour de France, Paris-Roubaix, Paris-Nice, Paris-Camembertetc.
      • Sécurité du Tour auto
      • Sécurité de la Course du cœur

      Organisation

      L’unité est composée d’environ 90 personnels répartis en un groupe de commandement et trois pelotons 6. Elle comporte également une équipe d’acrobatie qui participe à de nombreuses démonstrations (carrousels, pyramides etc.), tant en France qu’à l’étranger.

      • Présentation des missions de sécurité de l’escadron motocycliste
      • Démonstration d'escorte d'autorités
        Démonstration d’escorte d’autorités
      • Démonstration d'escorte de convoi sensible
        Démonstration d’escorte de convoi sensible
      • Sécurité de courses cyclistes. Ici, lors du Tour de France 2019
        Sécurité de courses cyclistes. Ici, lors du Tour de France 2019

      Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

      Matériel

      220px-EMGR_Domenjod5_27092015 dans LCR - NPA

      Gardes de l’escadron motocycliste

      Depuis 2013, l’escadron est équipé de BMW R 1200 RT pour ses missions quotidiennes. L’équipe d’acrobatie utilise des motos BMW R 100 R, ainsi que des motos de saut Yamaha YZF 450, des motos tout terrain Yamaha Ténéré 700, des motos « échelles » Suzuki TU 250 et une Harley Davidson FLH 80 de 1 300 cm37.

      Toutes les motos de l’escadron arborent l’emblème de l’unité. Il s’agit d’une rondache bleue qui comporte une roue dorée crantée sur sa périphérie, le « Bayard » doré de la Gendarmerie avec l’écu de la Garde Républicaine sur sa partie supérieure et l’inscription « gendarmerie » en capitales dorées au centre, ainsi que l’inscription « escorte présidentielle » en capitales dorées sous la roue crantée, entourée de lauriers.

      Les motocyclistes de la Garde républicaine se différencient de leurs confrères de la gendarmerie départementale par leur casque blanc avec une flamme jaune sur l’avant et l’inscription « escorte présidentielle » sur l’arrière, et par leurs galons dorés (dans la gendarmerie départementale, ces derniers sont blancs).

      • Présentations et démonstrations de l’escadron motocycliste
      • Carrousel motocycliste.

        Carrousel motocycliste.

      • Présentation lors d'une journée portes ouvertes - 29 septembre 2018
        Présentation lors d’une journée portes ouvertes – 29 septembre 2018
      • Équipe d'acrobatie.

        Équipe d’acrobatie.

      Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

      Recrutement

      Le recrutement des personnels de l’escadron est ouvert à tous les sous-officiers et sous officiers, 2 ans de permis moto sont nécessaires pour intégré cette unité. Les sélections s’opèrent à Dugny, au sein de l’escadron.

      Les élèves-gendarmes en école de gendarmerie peuvent également, au cours de leur formation, postuler aux tests de pré-sélection.

      Sur les autres projets Wikimedia :

      Notes et références

    2. Sergio Palumbo, « La Gendarmerie Nationale au cœur de la Grande Boucle » [archive], sur 123 Savoie, 30 juin 2016 (consulté le 25 février 2019).
    3. Depuis la Seconde Guerre mondiale, la Garde républicaine a pris successivement les dénominations officielles de Garde républicaine de Paris en 1945, Légion de la Garde républicaine de Paris en 1952, Garde républicaine de Paris en 1965 et enfin Garde républicaine depuis 1978. Jean-Pierre Bernier, La Garde Républicaine, Grandeur et renommée, Éditions Hervas, 1989, p 62, (ISBN 2 903118 49 3)
    4. « Garde Républicaine de Paris » [archive] (consulté le 25 février 2019).
    5. Instruction n°46250 du 15 septembre 1978
    6. Secrets et coulisses d’une unité d’élite : la Garde républicaine – Reportage TV diffusé sur la chaîne M6 le 30 avril 2017
    7. Site de la Garde républicaine https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/garde-republicaine/Unites/Le-1er-regiment-d-infanterie/L-escadron-motocycliste [archive]

« Motocycliste de la garde républicaine » [archive]

      , sur LaGendarmerieRecrute,

3 décembre 2010(consulté le 25 février 2019)

      .

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Frantz_Taittinger

Liens externes

    • Ressource relative à la vie publique

:

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_Police_nationale

Alliance Police nationale

Alliance Police nationale
Logo de l’association
Logo de Alliance Police nationale
Cadre
Forme juridique syndicat policier
But défense des intérêts des fonctionnaires de police
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1995
Identité
Siège 43 rue Greneta
75002 Paris
Secrétaire général Fabien Vanhemelryck
Affiliation européenne CESI : Confédération Européenne des Syndicats Indépendants
Représentativité 44,35 % du corps d’encadrement et d’application de la Police nationale française
Slogan Renouveau, détermination, exigence !
Site web https://www.alliancepn.fr/

modifier Consultez la documentation du modèle

Alliance Police nationale est un syndicat policier créé le 9 mai 1995 à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, classé à droite sur l’échiquier syndical1,2.

Historique

Alliance Police nationale est le résultat de la fusion de deux organisations syndicales, le 9 mai 1995 :

  • Le Syndicat indépendant de la Police nationale (SIPN), représentant les gardiens de la paix (créé en 1951) ;
  • Le Syndicat national des enquêteurs (SNE), représentant les enquêteurs de police (créé en 1990).

En juin 1997, le Syndicat des gradés de la Police nationale (SGPN) rejoint Alliance Police nationale.

L’union de ces trois organisations est définitivement scellée au cours d’un congrès de fusion qui se déroule à Paris, les 13, 14 et 15 janvier 1998. À l’époque, Alliance Police nationale est le seul syndicat qui rassemble en son sein le corps de maîtrise et d’application. À la suite de ce congrès, Alliance Police nationale obtient son adhésion à la CFE-CGC.

Alliance Police nationale est connue pour sa proximité avec les politiques, particulièrement après l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur au début des années 2000. Le syndicat détient deux avantages. D’une part, celui du poids des représentants sur les carrières des policiers : ils influent sur l’avancement et les mutations. Ensuite, celui d’une proximité idéologique avec le RPR puis l’UMP. Ces liens privilégiés, qui perdurent sous la présidence d’Emmanuel Macron, lui permettent de faire approuver par les gouvernements successifs nombre de ses revendications3.

Début décembre 2018, le syndicat est victime d’une cyberattaque au cours de laquelle les données personnelles de 500 policiers ont été dérobées et diffusées par des « Anonymous » se revendiquant solidaires du mouvement des gilets jaunes4.

Fin 2020, Alliance, dans un contexte de mouvement contre les violences policières et la loi sécurité globale, boycotte le « Beauvau de la police » voulu par le président Emmanuel Macron avec les organisations de police. En effet, le syndicat ne s’estime pas satisfait des mesures prises pour assurer la sérénité des fonctionnaires de police dans leurs fonctions. Il considère être jeté en pâture et souhaite la mise en œuvre de plusieurs mesures, notamment le masque flou systématique sur les visages des policiers5.

Le ministre Darmanin accepte les conditions du syndicat, portant sur la gratuité des transports publics, une subvention pour leur mutuelle ou l’instauration de peines minimales dans les cas d’agressions de policiers. Il indique la tenue du Beauvau de la police le 25 janvier 20216.

Alliance Police nationale connait, selon les syndicats policiers concurrents, une radicalisation ces dernières années. Il lui est également reproché de porter des « revendications ultra-catégorielles » sans se préoccuper de l’intérêt de la société par rapport à sa police3.

Organisation

Alliance Police nationale comprend en son sein trois sections spécifiques (SGAP de Paris, Province-Dom/Rom et CRS) chargées à la fois de la tenue et de l’investigation.

Secrétaires généraux

Secrétaires généraux Alliance Police Nationale
1995-2005 Jean-Luc Garnier du 9 mai 1995 à octobre 2005
2005-2019 Jean-Claude Delage d’octobre 2005 à avril 2019
2019- Fabien Vanhemelryck depuis le 15 avril 20197.

180px-Fabien_vanhemelryck dans NEMROD34

Fabien Vanhemelryck (au centre) à un rassemblement d’Alliance aux portes de l’hôtel de Beauvau, siège du ministère de l’Intérieur.

Représentativité

25px-2017-fr.wp-orange-source.svg dans Pédophilie
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017).

Aux élections professionnelles de 2001, Alliance Police nationale réalise un score de 32 %.
En 2003, il devient le syndicat majoritaire sur l’ensemble du territoire8.
Il perd cette position en 2006, au profit de l’UNSA Police qui tire bénéfice de sa fusion avec le SNPT. Alliance Police nationale devient alors le deuxième syndicat des gradés et gardiens de la paix en recueillant 36,47 % des suffrages (4 points de plus par rapport aux élections de 2003, soit 3 500 voix supplémentaires).
Cette deuxième place est confortée en 2010, avec 37,61 % des suffrages, soit 2 000 voix de plus qu’en 20069.

Lors des élections professionnelles de 2014, Alliance Police Nationale devient le premier syndicat de police, de même que sa confédération, la CFE-CGC au ministère de l’Intérieur. Le syndicat obtient 41% des voix (4 points de plus qu’en 2010) pour l’élection à la commission administrative paritaire nationale contre 39% des voix (en baisse de 8 points) à Unité SGP Police-Force Ouvrière, 11% à UNSA Police, 5% à FPIP et des chiffres indéterminés aux autres syndicats 10,11.

Sa forte médiatisation en fait un syndicat particulièrement influent. Il comprend plus de 30 000 adhérents en 2022 et représente environ 44% des votants aux élections professionnelles de la police nationale3.

Prises de position

Pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le secrétaire général de ce syndicat appelle à voter pour le candidat En marche !12,13.

Le délégué général du syndicat indique en mai 2020, à propos d’une proposition de loi déposée par Eric Ciotti et visant à empêcher la diffusion d’images de fonctionnaires de police, que « la liberté de la presse et la sécurité des fonctionnaires sont, malheureusement, deux principes opposés. J’estime que la sécurité des policiers va au-delà de la liberté de la presse »14.

Le vendredi 12 juin 2020, environ cinquante policiers manifestent à l’appel d’Alliance Police nationale et de l’UNSA depuis l’Arc du Triomphe, l’avenue des Champs-Élysées pour finir place Beauvau devant les grilles du ministère de l’Intérieur, et dénoncent « les accusations de racisme portées contre les policiers »15.

Le 19 mai 2021, le syndicat prend part à une manifestation devant l’Assemblée nationale, rejoint par de nombreuses personnalités politiques de bords différents16. Au cours de cette manifestation, Fabien Vanhemelryck, secrétaire général d’Alliance Police nationale, déclare à la tribune que « le problème de la police, c’est la justice »17.

Polémiques

En 2013, des tracts du syndicat Alliance Police nationale ciblaient les représentants du syndicat rival Unité SGP, selon Nicolas Comte son secrétaire national : « Ils ont publié une trentaine de tracts en deux mois nous ciblant, dont l’un nous représente avec un couteau poignardant un flic »18.

En juillet 2013, après la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, sur son Facebook et sur Europe 1, l’organisation syndicale assure que des cadavres de l’accident ont été dépouillés, une affirmation contestée par le procureur et la préfecture et que le syndicat reconnaît comme erronée quelques jours plus tard 19 : un « dérapage dû à la fatigue » selon Frédéric Lagache, le secrétaire général adjoint du syndicat18.

Le 20 janvier 2015, à la suite de l’attentat contre Charlie Hebdo, Le Canard enchaîné publie un tract que l’organisation syndicale avait distribué en avril 2013 exigeant l’arrêt immédiat de la mission de protection des locaux de la rédaction du journal Charlie Hebdo19.

Le 19 janvier 2019, Stanislas Gaudon, porte parole d’Alliance, défend un policier accusé de violences sur manifestant. Ce dernier affirme que le manifestant (qui conteste les faits) lui avait craché du sang au visage en lui disant : « J’ai le sida, tu vas crever ! ». À cette occasion, il est rappelé dans les médias que la salive ne peut pas transmettre le VIH, de même que le sang à l’air libre ; des scientifiques et des personnalités associatives estiment par ailleurs que « c’est scandaleux de la part de ce syndicat d’utiliser et de relayer dans certains médias cet argument pour légitimer les violences »20,21.

En juin 2019, le syndicat émet un tract menaçant directement le gouvernement et les autorités judiciaires. Le texte affirme ainsi que « si nos collègues venaient à être injustement condamnés, nous saurons ce qu’il nous reste à faire » et que « nous serons attentifs à toute décision arbitraire et nous sommes préparés à réagir au besoin ». Marianne analyse ces propos en se demandant s’il s’agit « de menaces de défection »22.

Durant la campagne présidentielle de 2022, le syndicat invite plusieurs candidats à présenter leurs propositions en matière de sécurité. À cette occasion, le candidat Éric Zemmour affirme vouloir mobiliser les policiers dans un « combat de civilisation » contre les banlieues qui seraient des « enclaves étrangères » abritant « une autre civilisation avec laquelle on ne peut pas coexister pacifiquement ». Ces propos sont applaudis par l’assistance23,24.

Notes et références

  1. Ivanne Trippenbach, « Eric Zemmour veut faire des policiers des « chasseurs » dans sa guerre contre les « racailles » », Le Monde.fr,‎ 4 février 2022 (lire en ligne [archive], consulté le 5 février 2022)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Attentat de Romans-sur-Isère du 4 avril 2020 : premier bilan

L’affaire a déjà sa fiche dans Wikipédia (voir ci-dessous).

Le djihadiste présumé a commencé à parler en garde à vue, mais est encore atteint de trous de mémoire très opportuns dès que les questions des enquêteurs se font plus précises, notamment sur le déroulé des faits.

Une seconde garde à vue se poursuit, celle de son ami lui ayant rendu visite la veille, 3 avril 2020.

Je rappelle pour ma part observer bien des mouvements chez mes harceleurs précisément ce 3 avril 2020 :

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/05/cyprien-luraghi-a-lance-un-appel-de-fonds-le-vendredi-3-avril-2020/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/06/messages-publics-de-jean-marc-donnadieu-en-ce-debut-avril-2020/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/06/michel-piccin-est-sorti-de-son-silence-le-3-avril-2020/

Par ailleurs, les enquêteurs ont retrouvé chez le tueur pas moins de six téléphones portables.

Se serait-il lui aussi livré à du trafic de drogue ?

L’usage de téléphones multiples est en effet dans les habitudes de ces trafiquants.

On observe également que le jour même de cette attaque qui a fait deux morts, dont un ingénieur informaticien de 55 ans de Châtillon-Saint-Jean travaillant à son compte depuis le 20 décembre 2015 et venu faire ses courses dans la boucherie Breyton de Romans-sur-Isère où il a été tué, Jean-Marc Donnadieu annonçait sur Facebook qu’à peine sorti du confinement, avec son ami Michel Piccin il irait tuer encore plein de gens, notamment des ingénieurs…

Naturellement, j’en fais partie. Or, je suis moi aussi ingénieur informaticien et suis particulièrement bien placée pour savoir à quel point il hait les ingénieurs informaticiens, lui qui se prétend bien meilleur que nous en informatique sans avoir jamais reçu aucune formation dans ce domaine et n’a bien évidemment jamais percé dans ce métier faute de compétences suffisantes.

On relève encore que l’ingénieur tué samedi à Romans-sur-Isère travaillait ou a travaillé dans le médical, un secteur très concerné par la crise sanitaire actuelle et encore touché par-dessus le marché par une telle recrudescence de cyberattaques (dont une contre l’AP-HP à la date très symbolique du 22 mars 2020) que les spécialistes de la sécurité informatique ont décidé de s’organiser pour faire payer les pirates profitant de la crise du Covid-19.

S’il en était besoin, je rappelle encore une fois que mes harceleurs sont quasiment tous des pirates informatiques.

C’est notamment le cas de Jean-Marc Donnadieu et de son complice le pédophile et mythomane notoire Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Pour finir, est rapporté ci-dessous un rappel des principaux attentats islamistes commis en France depuis mars 2012, montrant, comme je l’ai déjà fait remarquer à plusieurs reprises, une nette régression de ces attaques à compter de l’année 2017, après le premier échec de Pascal Edouard Cyprien Luraghi à me faire condamner à Paris alors que je me défendais seule, sans avocat, et faisais ainsi pour tous ses complices islamistes et autres la démonstration qu’il leur avait toujours menti en me prétendant folle à lier et nulle en droit.

Je rappelle encore que les attaques des premières années, de 2012 à 2015, étaient à l’évidence liées à la procédure de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest à mon encontre, celles de 2016 au printemps 2018, à la procédure de son complice Pascal Edouard Cyprien Luraghi à mon encontre, et celles qui ont débuté depuis, aux différentes procédures engagées ou dirigées par Jean-Marc Donnadieu à la suite de ses réglements de comptes publics des premiers mois de l’année 2018 sur Facebook avec un ufologue de Strasbourg qu’il accuse depuis de nombreuses années de l’avoir « trahi » en me communiquant des informations à son sujet, cet ensemble de nouvelles procédures nous visant l’un et l’autre.

 

Egalement à lire ou relire :

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/05/attaque-terroriste-a-romans-sur-isere-samedi-4-avril-2020/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/05/pourquoi-ce-nouvel-attentat-islamiste-du-4-avril-2020-a-romans-sur-isere/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/05/retour-du-deconnologue-et-ex-riverain-homere-sur-twitter/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/05/cyprien-luraghi-a-lance-un-appel-de-fonds-le-vendredi-3-avril-2020/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/06/messages-publics-de-jean-marc-donnadieu-en-ce-debut-avril-2020/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/04/06/michel-piccin-est-sorti-de-son-silence-le-3-avril-2020/

 

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/attaque-au-couteau-a-romans-la-deuxieme-victime-etait-de-chatillon-saint-jean-1586110129

Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : la deuxième victime était de Châtillon-Saint-Jean

 

Dimanche 5 avril 2020 à 20:08 -

Par , France Bleu Drôme Ardèche

 

Après l’attaque au couteau à Romans-sur-Isère (Drôme) samedi, la commune de Châtillon-Saint-Jean est elle aussi sous le choc. Thierry Nivon, l’une des victimes, habitait le village. Il a été mortellement poignardé par l’assaillant alors qu’il faisait ses courses dans une boucherie.

La police scientifique s'est rendue dans la boucherie où Thierry Nivon a été tué
La police scientifique s’est rendue dans la boucherie où Thierry Nivon a été tué © Radio France – Claire Leys

 

Ce samedi, Thierry Nivon s’est rendu à Romans-sur-Isère (Drôme) pour faire de simples courses. L’homme de 55 ans a été poignardé à la boucherie Breyton, tué par l’assaillant avec un couteau appartenant au commerce. Cet homme était informaticien, il habitait à Châtillon-Saint-Jean. Dans la petite commune, les habitants sont choqués.

 

Le maire Gérard Fuhrer a rendu visite à l’épouse du défunt. Il aurait aimé pouvoir organiser un hommage pour son administré, mais le confinement empêche tout rassemblement. « Habituellement lorsqu’il y a un décès dans la commune, nous nous réunissions. C’est important de se soutenir, de se voir. Avec le coronavirus et le confinement, les malheurs s’ajoutent les uns aux autres et ce deuil est d’autant plus difficile à supporter », avoue le maire.

Des gestes de soutien, à distance

Pour témoigner de leur soutien, certains habitants ont allumé une bougie sur le rebord de leur fenêtre, d’autres ont publié des messages sur les réseaux sociaux. « Il n’y a pas que la présence physique qui compte, assure Gérard Fuhrer, on peut aussi être présent par la pensée ».

- - Visactu
- © Visactu

 

 

http://copainsdavant.linternaute.com/p/thierry-nivon-4352837

Thierry NIVON

  • CHATILLON SAINT JEAN

Parcours

Parcours scolaire

Parcours entreprise

  • INFOLOGIC  - Informaticien (Informatique)

    -  ValenceIngenieur systeme Architecture informatique

    1990 – 2006

  • VEGA SYSTEMS  - Informaticien (Informatique)

    -  Valence 2006 – 2007

  • Oikialog  - Informaticien (Informatique)

    -  LyonEncadrement technique sur des projets de sécurité informatique : Carte à puce, identifications biométriques

    2007 – 2009

  • Décalog  - Ingenieur developpemet

    -  Guilherand granges 2009 – 2010

  • GROUPAGORA  - Architecte logiciel

    -  Nimes 2010 – 2010

  • Maya-technologies

    -  Grenoble 2010 – 2012

  • MEDIANE SYSTEME

    -  Le pecqDéveloppements sur systèmes embarqués pour le medical

    2012 – maintenant

A propos

Général

  • Prénom Nom :

    Thierry NIVON

  • Vit à :

    CHATILLON SAINT JEAN, France

  • Né le :

    18 août 1965 (54 ans)

Ma vie aujourd’hui

  • Profession :

    Ingenieur Informatique/telecoms

Mes goûts et passions

Aucune information disponible

Voyages

Voyages dans le mondeJ’y suis allé

Je rêve d’y aller
J’y suis allé(e) :

 

https://www.verif.com/societe/NIVON-THIERRY-817449382/

 

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-de-romans-sur-isere-les-trous-de-memoire-du-suspect-et-sa-peur-du-coronavirus-06-04-2020-8294874.php

Les confidences du tueur au couteau de Romans-sur-Isère

 

Abdallah Ahmed-Osman, l’auteur de l’attaque au couteau samedi, a expliqué qu’il s’était senti « en ligne avec la religion » après avoir commis son massacre.

 

 A Romans-sur-Isère (Drôme) l’attaque au couteau d’Abdallah Ahmed-Osman a fait deux morts et cinq blessés.
A Romans-sur-Isère (Drôme) l’attaque au couteau d’Abdallah Ahmed-Osman a fait deux morts et cinq blessés.  AFP/Jeff Pachoud

 

Par Jérémie Pham-Lê
Le 6 avril 2020 à 14h54, modifié le 6 avril 2020 à 20h33

Abdallah Ahmed-Osman est-il un djihadiste adepte de la dissimulation ? Ou un réfugié qui a trouvé dans la violence et la religion un exutoire à son mal-être ? Trois jours après avoir semé la mort et l’effroi dans le centre-ville de Romans-sur-Isère (Drôme) avec un couteau, faisant deux morts et cinq blessés, le Soudanais de 33 ans s’est longuement livré.

Selon des sources concordantes, Ahmed-Osman a reconnu être l’auteur de l’attaque en garde à vue, oscillant entre déclarations paranoïaques, trous de mémoire et sentiment de satisfaction. Le jeune Soudanais, arrivé en France en 2016, a expliqué qu’il se sentait « épié et menacé par tout le monde » lorsqu’il est passé à l’action à Romans samedi. Il résume son massacre à un « pétage de plombs ». « En attaquant les passants, il dit qu’il a voulu se défendre et se protéger, confie un proche de l’enquête. Mais en même temps, il déclare qu’il s’est senti en ligne avec la religion une fois qu’il avait terminé. » Raison pour laquelle il psalmodiait à genoux lors de son interpellation. A certaines questions précises sur le déroulé de l’attaque, le terroriste présumé a répondu : « Je ne me souviens plus ».

VIDÉO. Romans-sur-Isère : deux morts et cinq blessés dans une attaque au couteau

Devant les enquêteurs, Ahmed-Osman a aussi décrit un certain mal-être, qu’il impute notamment au confinement. Il aurait mal vécu d’avoir été mis au chômage alors qu’il venait d’obtenir un emploi à la section maroquinerie d’une entreprise d’outillage de découpe de la Drôme. Le jeune réfugié a également raconté être allé à l’hôpital de Romans « six jours » avant l’attaque car il pensait être contaminé par le Covid-19. Le personnel soignant l’aurait renvoyé chez lui avec des médicaments, sans le tester. Avec le recul, Ahmed-Osman pense que ses symptômes relevaient surtout « de l’angoisse ». Les policiers tentaient hier de retrouver trace de cette consultation et vérifier s’il a séjourné en établissements psychiatriques, notamment à Grenoble (Isère) où il a vécu entre 2016 et 2018. Selon nos informations, des anxiolytiques ont été découverts lors de la perquisition à son appartement de Romans.

« C’est un profil proche de celui de l’auteur de l’attaque de Villejuif [le 3 janvier 2020, NDLR] avec une certaine fragilité psychologique, souligne un connaisseur du dossier. Le discours djihadiste semble avoir eu une influence sur son passage à l’acte et la religion serait l’élément déclencheur. Pour autant, il n’assume pas son appartenance à une organisation terroriste. » En garde à vue, Abdallah Ahmed-Osman s’est en effet décrit comme un musulman à la pratique modérée, respectant la prière et se rendant épisodiquement à la mosquée de Romans. « Chez le suspect, il y a un cocktail de psychiatrie, de mal-être du réfugié, de ressentiment sur sa place dans notre société et de religion, observe une source policière. En l’espèce, le confinement a sûrement joué un rôle. »

A son domicile, les enquêteurs ont saisi un tapis de prière, un coran ainsi qu’un texte manuscrit dans lequel Ahmed-Osman convoque l’imagerie djihadiste. « Je vous implore pour que nous ayons le pardon. C’est ce qu’attend tout combattant […] Je ne veux plus vivre dans ce pays de mécréant », écrit le jeune Soudanais dans un mélange de français et d’arabe. Les témoins de l’attaque ont par ailleurs décrit un assaillant « le regard hagard », « très déterminé à tuer ». A l’une des victimes, Ahmed-Osman a demandé si elle était de confession musulmane.

Aucune lettre de revendication ou d’allégeance à une organisation terroriste n’a néanmoins été retrouvée à ce jour. Les nombreux témoins interrogés – commerçants, voisins, amis et employeur du suspect – ont dit n’avoir décelé aucun signe de radicalisation mais ont décrit un homme « anxieux et dépressif » ces jours-ci, « aigri » par le confinement. Les exploitations de ses supports informatiques, en vue de retrouver éventuellement de la documentation djihadiste ou des recherches préparatoires, sont toujours en cours. En garde à vue, Abdallah Ahmed-Osman a accepté de donner les codes de son smartphone. Cinq autres téléphones de modèles très anciens ont été saisis chez lui ainsi qu’une clé USB.

Ce lundi soir, Ahmed-Osman a été transféré dans les locaux de la sous-direction antiterroriste (SDAT), co-saisie de l’enquête avec la police judiciaire de Lyon et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). De même qu’un ami du suspect, Mustapha A.M. Ce Soudanais de 28 ans avait été interpellé samedi dans l’immeuble du suspect à qui il rendait visite, inquiet de son état fébrile. La veille, il lui avait confié son inquiétude à l’idée d’être malade du Covid-19 et son désarroi vis-à-vis des mesures de confinement. Les deux hommes, tous deux réfugiés, se sont rencontrés il y a quelques mois à l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) de Romans-sur-Isère, où Ahmed-Osman suivait une formation en maroquinerie. Un troisième homme, colocataire de Mustapha A-M., a été remis en liberté ce lundi après-midi.

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_du_4_avril_2020_%C3%A0_Romans-sur-Is%C3%A8re

Attaque du 4 avril 2020 à Romans-sur-Isère

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat de Romans-sur-Isère du 4 avril 2020 : premier bilan dans AC ! Brest 45px-Circle-icons-caution.svg
L’admissibilité de cette page est actuellement débattue.Vous êtes invité à donner votre avis sur cette page de discussion, de manière argumentée en vous aidant notamment des critères d’admissibilité ou en présentant des sources extérieures et sérieuses.Merci de ne pas retirer cet avertissement tant que la discussion n’est pas close.
Conseils d’utilisation
45px-Ambox_currentevent.svg dans Attentats
Cet article concerne un événement récent ou en cours (4 avril 2020).Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Le titre lui-même peut être provisoire. N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à citer vos sources.
La dernière modification de cette page a été faite le 7 avril 2020 à 07:31.
45px-Scale_icon_white-orange.svg dans Calomnie
Cet article est lié à une affaire judiciaire en cours.Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul.Le titre et la description de l’acte concerné reposent sur la qualification juridique retenue lors de la rédaction de l’article et peuvent évoluer en même temps que celle-ci.N’hésitez pas à participer de manière neutre et objective, en citant vos sources et en n’oubliant pas que, dans nombre de systèmes judiciaires, toute personne est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement et définitivement établie.
La dernière modification de cette page a été faite le 7 avril 2020 à 07:31.
Attaque du 4 avril 2020 à Romans-sur-Isère

Localisation Romans-sur-Isère, Drôme, Drapeau de la France France
Cible Civils
Coordonnées 45° 02′ 47″ nord, 5° 03′ 06″ est
Date 4 avril 2020
10h45 (UTC+2)
Type Attaque au couteau
Armes Couteau
Morts 2
Blessés 5
Auteurs Abdallah Ahmed-Osman
Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)

Attaque du 4 avril 2020 à Romans-sur-Isère
modifier Consultez la documentation du modèle

L’attaque du 4 avril 2020 est un acte terroriste au couteau perpétré en France, le 4 avril 2020, dans le centre-ville de Romans-sur-Isère durant la période de confinement en raison de la pandémie de Covid-19.

Il est le fait d’un réfugié soudanais Abdallah Ahmed-Osman rapidement interpellé après ses actes en train de prier. Durant son passage à l’acte, il tue deux passants et en blesse cinq autres, leur demandant s’ils sont de confession musulmane1.

Faits

L’attaque a lieu durant la période de confinement en raison de la pandémie de Covid-19. Le 4 avril 2020, vers 10h45, un homme rentre dans un bureau de tabac de Romans-sur-Isère et poignarde un client. Puis, il se rend dans une boulangerie et continue ses attaques. Ensuite, il poignarde des passants dans le centre ville. Il poursuit son périple meurtrier durant plusieurs minutes entre les rues Gally, Guillaume pour arriver au boulevard Dormoy. Là, il est arrêté par les équipages de police appelés. Les policiers trouvent sur lui le couteau qui a servi à l’agression ainsi qu’une carte de séjour.

Enquête

Le jour même, le Parquet national antiterroriste se saisit de l’affaire2,3. Le colocataire du suspect, un soudanais est placé en garde a vue. Puis le lendemain dans la matinée un troisième soudanais un proche du suspect est lui aussi placé en garde à vue. L’un d’eux avait vu Ahmed-Osman la veille de l’attaque, ce dernier se plaignait du confinement et avait peur d’avoir le coronavirus4.

Le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se déplace le jour même des faits à Romans-sur-Isère à la rencontre du maire de la ville Marie-Hélène Thoraval, du préfet de la Drôme Hugues Toumouh, du directeur départemental de la sécurité publique Noël Fayet et du procureur de Valence Alex Perrin pour un état des lieux. Le Ministre qualifie aussitôt ce fait de « parcours terroriste » et salue le courage des équipages de police ayant intercepté Abdallah Hamed-Osman5.

Suspect

Le suspect, Abdallah Ahmed-Osman, âgé de 33 ans, est né en 1987 au Soudan est soudanais. Il a obtenu le statut de réfugié le 29 juin 2017 et un titre de séjour de dix ans cette même année6 délivré par la préfecture de l’Isère4. Il est célibataire, sans enfant et de confession musulmane7. Interrogée après l’attaque, la maire de Romans-sur-Isère Marie-Hélène Thoraval indique qu’elle ne savait pas que l’assaillant était présent sur le territoire de sa commune8. Avant de s’installer en fin d’année 2019 à Romans-sur-Isère dans un logement côte Jacquemart loué par une association, il est arrivé dans le département de la Drôme en juin 2018 et a vécu à Moras-en-Valloire7 de septembre 2018 à janvier 2020 où il avait un contrat de professionnalisation via l’Afpa de Romans dans une entreprise de maroquinerie9 dénommée Veyret Techniques Découpe où Hamed-Osman est passé d’intérim à un contrat de de CDD et devait obtenir un CDI prochainement10.

Suspicion de motivation terroriste

Le suspect aurait crié « Allah Akbar » au moment de lancer son agression. Lors de son arrestation, selon des policiers, il se serait mis à genoux et aurait récité la profession de foi des musulmans : « il n’est de Dieu que Dieu et Muhammad est son prophète »11. L’enquête retient rapidement la qualification d’attentat terroriste à caractère religieux. Le parquet anti terroriste souligne notamment que la perquisition effectuée au domicile du suspect a révélée des notes manuscrites en arabe dans lesquelles il « se plaint de vivre dans un pays de mécréants »12. Les enquêteurs mettent également la main sur cinq portables4.

Victimes

Il y a deux morts et cinq blessés13, dont deux toujours en soins intensifs au lendemain de l’attaque14.

 
Nom Situation Age Infos Sources
Thierry Nivon Décédé 55 ans Ingénieur informatique, il est tué alors qu’il faisait ses courses à la boucherie. 15,16
Julien Vinson Décédé 44 ans Copropriétaire du café-théâtre « La Charette » à Romans, il est tué devant son fils de douze ans. 16
Serge Fournier Blessé 65 ans Buraliste à Romans. Blessé et en état très grave. 16,1
Ghislaine A. Blessée 49 ans Buraliste à Romans. 16,1
Abdellak M. Blessé 59 ans Blessé dans le dos. 16,1
Jean-François S. Blessé 63 ans Travaille dans la soudure et l’électricité. Victime d’une perforation du poumon. 16,1
Emmanuelle B. Blessée 38 ans Professeure de sport, blessée à la cuisse. 16,1

Notes et références

 [masquer]

v · m
Organisations et participants présumés
Attentats
2012
2013
2015
2016
2017
2018
2019
2020
Répercussions
Articles liés

 

 

https://www.ladepeche.fr/2020/04/04/les-principaux-attentats-islamistes-en-france-depuis-janvier-2015,8833120.php

Les principaux attentats islamistes en France depuis janvier 2015

  • Place de la République à Paris, le 15 novembre 2015.

    Place de la République à Paris, le 15 novembre 2015. Photo AFP
Publié le 04/04/2020 à 20:43

l’essentiel

 

L’attaque survenue à Romans-sur-Isère dans la Drôme ce samedi matin s’ajoute à la longue liste des attques terroriste survenues en France depuis cinq ans.

Rappel des attentats islamistes meurtriers commis depuis 2015 en France, après que le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquête sur l’attaque au couteau ayant fait deux morts et quatre blessés à Romans-sur-Isère dimanche.

Depuis janvier 2015, ces attentats, attribués ou revendiqués par la mouvance islamiste, ont fait plus de 250 morts.

 

close
volume_off

A lire aussi : Attaque au couteau de Romans-sur-Isère : ce que l’on sait de la tuerie qui a fait deux morts

2020

- 3 janvier: Nathan C., un jeune homme de 22 ans converti à l’islam depuis 2017 et atteint de troubles psychiatriques, attaque des promeneurs aux cris « d’Allah Akbar » dans un parc de Villejuif (Val-de-Marne), tuant un homme et blessant deux femmes, avant d’être abattu par la police.

2019

- 3 octobre : un informaticien travaillant à la Direction du renseignement, Mickaël Harpon, poignarde à mort trois policiers et un agent administratif dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, avant d’être abattu. L’enquête, confiée à des juges antiterroristes, n’a pas encore déterminé, les motivations de cet agent soupçonné de radicalisation.

2018

- 11 décembre : Chérif Chekatt, un homme de 29 ans fiché « S » pour sa radicalisation islamiste, ouvre le feu sur des passants au coeur du marché de Noël de Strasbourg et en attaque d’autres à coups de couteau: cinq morts, onze blessés. L’assaillant est abattu après deux jours de traque. Peu après l’annonce de sa mort, il est adoubé « soldat de l’Etat islamique » par l’agence de propagande de l’EI.

- 23 mars : un Français d’origine marocaine de 25 ans, Radouane Lakdim, vole une voiture à Carcassonne en tuant le passager et blessant grièvement le conducteur. Il pénètre ensuite dans un supermarché de Trèbes, revendique être un « soldat » de l’EI et tue deux personnes. L’officier de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s’est offert comme otage à la place d’une femme, est mortellement blessé à la gorge. Le jihadiste est abattu.

2017

- 1er octobre : un Tunisien de 29 ans, Ahmed Hanachi, tue deux jeunes femmes sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille en criant « Allah Akbar », avant d’être abattu. L’attentat est revendiqué par l’EI.

- 20 avril : à Paris, un policier, Xavier Jugelé, est tué par balle et deux autres sont blessés sur les Champs-Élysées par un repris de justice de 39 ans, Karim Cheurfi, qui est abattu. L’EI revendique l’attentat.

2016

- 26 juillet : Jacques Hamel, un prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), est égorgé dans son église par deux jihadistes, Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche, qui sont abattus. L’assassinat est revendiqué par l’EI.

- 14 juillet : à Nice, un Tunisien de 31 ans, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d’un camion quelques instants après le feu d’artifice, tuant 86 personnes et en blessant plus de 400. Il est tué par la police. L’attaque est revendiquée par l’EI.

- 13 juin : un policier de Magnanville (Yvelines) et sa compagne sont assassinés chez eux par un jihadiste de 25 ans. Larossi Abballa, qui avait revendiqué son action au nom de l’EI, est abattu.

2015

- 13 novembre : la France est frappée par les pires attentats de son histoire. Neuf jihadistes font 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, dans la salle de concert du Bataclan (90 morts), aux terrasses de bars et restaurants (39 morts) et près du Stade de France (un mort). L’EI revendique les attaques.

- 26 juin : Yassin Salhi tue et décapite son patron Hervé Cornara à Chassieu (Rhône), puis tente de faire exploser l’usine de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) en précipitant son fourgon contre des bouteilles de gaz. Il est arrêté.

- 19 avril : Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien fiché S et en possession d’armes de guerre, est arrêté à Paris alors qu’il projetait d’attaquer une église de Villejuif. Il est soupçonné d’avoir tué une femme après une rencontre imprévue qui aurait contrecarré ses plans.

- 7-9 janvier : les frères Chérif et Saïd Kouachi tuent 12 personnes, le 7, au siège de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris. Après deux jours de cavale, les deux islamistes radicaux, qui se réclament d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), sont abattus. Le 8, Amedy Coulibaly tue une policière à Montrouge (Hauts-de-Seine). Le lendemain, le délinquant radicalisé qui se revendique de l’EI tue quatre otages, tous juifs, dans un supermarché casher de l’est parisien. Il est abattu dans l’assaut.

La Rédaction

 

Un de mes lecteurs de Satanistique a manifestement pété un câble…

Là, j’avoue avoir eu un petit choc en allant jeter un oeil sur mes statistiques de blog (voir ci-dessous).

J’avais déjà remarqué l’intérêt très prononcé de l’engin pour mon blog depuis quelques temps.

Aujourd’hui, il a carrément pété un câble.

Ses heures d’activité montrent qu’il s’agit encore, très probablement, d’un « déconnologue » de la bande du malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi, peut-être même du Konducator en personne puisqu’il indique sur Twitter qu’aujourd’hui il « bosse » :

 

Tweet

See new Tweets

Conversation

Un de mes lecteurs de Satanistique a manifestement pété un câble... dans Corruption 1301304418351_bigger
David-Julien Rahmil
@Glitchouille
·

3h

RIP petit ange parti trop tôt.
Quote Tweet
AoXuAMbA_normal dans Crime
Corentin Sellin
@CorentinSellin
· 3h
Et voilà #Bloomberg se retire et soutient #Biden qu’il ne croyait pas (plus) capable de stopper #Sanders. Comme #SuperTuesday a prouvé le contraire, il s’efface après avoir dépensé 600 à 700 millions de $. Pour gagner la seule primaire des Samoas US. https://washingtonpost.com/politics/mike-bloomberg-drops-out-of-presidential-race/2020/03/04/62eaa54a-5743-11ea-9000-f3cffee23036_story.html
Show this thread
wacpeS_-_bigger dans Folie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

3h

Image
1301304418351_bigger dans Insolent - Insolite
David-Julien Rahmil
@Glitchouille
·

3h

hahaha, ça manque de paillettes qui clignotent et de dauphins.
1301304418351_bigger dans LCR - NPA
David-Julien Rahmil
@Glitchouille
·

3h

voilà, fixed.
GIF
wacpeS_-_bigger dans Luraghi
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
Replying to

Là je bosse (et en plus j’ai la flemme d’aller fouiner dans ma gifothèque de combat), mais tu ne perds rien pour attendre !
Translate Tweet
4:51 PM · Mar 4, 2020·Twitter Web App
1

Like

 

 

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 20:08:06 IE 9.0
Win7
1024×768
us dans NEMROD34 Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:06:40 IE 9.0
WinVista
1024×768
us dans Perversité Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:06:13 IE 9.0
Win7
1024×768
us dans Politique Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:05:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us dans Rue89 Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:05:43 IE 9.0
WinVista
1024×768
us dans Sceptiques du Québec Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:05:19 IE 9.0
WinVista
1024×768
us dans Ufoscepticisme Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:04:05 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 20:01:17 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:55:07 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:50:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:46:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:46:40 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:46:12 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:46:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:46:01 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:40:41 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:36:23 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:36:10 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:35:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:33:46 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:33:45 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:33:05 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:32:41 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:32:16 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:27:45 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:27:44 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:26:02 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:23:49 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:22:56 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:22:52 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:17:09 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:16:38 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:16:09 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:15:11 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:10:54 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:10:38 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:10:28 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:07:00 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:05:19 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:04:56 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:03:59 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:01:56 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 19:00:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:59:14 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:58:53 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:57:11 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:52:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:51:19 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:50:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:48:15 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 18:48:15 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:44:52 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:40:43 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:40:26 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:40:24 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:38:00 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:37:37 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:37:20 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:37:07 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:36:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:36:29 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:35:53 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:35:34 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:35:08 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:33:06 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:31:35 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:29:00 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:22:41 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:22:08 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:21:11 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:20:46 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:19:44 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:15:00 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:14:39 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:13:41 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:12:36 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:11:33 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:08:28 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:07:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:06:41 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 18:02:28 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:59:27 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:58:27 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:55:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:50:21 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:50:04 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:48:43 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:48:07 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:48:02 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:44:49 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:43:54 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:42:42 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:40:52 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:40:39 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:34:52 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:33:31 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:32:06 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:30:35 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:30:21 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:26:04 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 17:26:04 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:24:42 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:23:59 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:23:49 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:22:09 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:21:44 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:18:29 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:17:06 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:14:48 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:13:32 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:11:31 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:09:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:07:49 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:07:31 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:07:01 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:05:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:02:01 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:02:00 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 17:01:10 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:58:29 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:52:08 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:50:41 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:50:33 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:50:32 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:50:01 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:47:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:47:44 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:43:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:43:14 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:42:52 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:42:16 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:41:40 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:41:10 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:40:48 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:36:31 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:35:05 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:35:02 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:34:20 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:33:49 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:33:12 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:31:44 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:31:16 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:30:31 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:29:40 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:25:57 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:24:32 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:22:59 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:21:21 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:18:02 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:17:37 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 16:18:02 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:17:37 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:16:53 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:12:04 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:11:54 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:11:17 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:10:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:07:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:06:56 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:03:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:01:41 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:01:12 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 16:00:20 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:59:39 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:58:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:57:49 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:57:09 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:53:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:46:39 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:45:38 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:45:16 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:44:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:44:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:43:30 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:43:14 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:42:28 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:42:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:36:07 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:35:55 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:30:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:30:30 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:29:11 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:27:51 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:26:10 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:25:53 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:24:47 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:24:15 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:22:42 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:20:16 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:16:38 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:16:14 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:16:09 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:14:53 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:14:47 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:11:36 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:07:53 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:05:07 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 15:00:19 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:55:59 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:55:47 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 14:55:47 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:54:16 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:52:39 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:51:23 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:49:45 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:47:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:47:34 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:47:28 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:45:35 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:41:23 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:40:40 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:40:14 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:39:54 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:39:35 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:36:27 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:34:05 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:33:53 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:33:31 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:29:37 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:28:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:27:00 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:26:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:24:31 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:24:07 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:22:46 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:15:40 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:14:08 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:10:42 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:05:33 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:04:51 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:02:47 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 14:00:07 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:59:15 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:59:14 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:56:59 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:56:10 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:55:30 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:50:37 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:49:52 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:48:53 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:43:02 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:42:57 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:39:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:37:41 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:36:25 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:34:50 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:34:42 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:34:15 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:33:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:33:44 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
4 Mar 13:31:23 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:29:11 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:27:51 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:27:23 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:26:35 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:23:54 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:18:25 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:15:04 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:14:19 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:13:10 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:12:38 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:11:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:08:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:08:38 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:07:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:05:10 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:01:45 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:00:30 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 13:00:18 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:53:56 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:49:53 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:48:20 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:46:56 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:46:01 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:39:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:39:29 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:38:23 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:36:05 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:34:03 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:31:30 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:26:45 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:23:57 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 12:23:46 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 05:17:11 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 03:18:00 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 01:48:23 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 00:54:36 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 00:50:07 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
4 Mar 00:09:48 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 23:27:23 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 23:22:06 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 23:02:35 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 22:35:57 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 21:01:31 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 18:45:10 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 15:39:03 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 14:52:44 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 14:11:48 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
3 Mar 12:38:37 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
1 Mar 08:23:40 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
1 Mar 05:59:21 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (23.100.232.233)  

(Pas de lien référant)
27 Feb 08:16:24 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
27 Feb 04:48:57 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
27 Feb 03:19:03 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
27 Feb 00:54:59 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
26 Feb 23:26:58 IE 9.0
Win7
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
26 Feb 22:40:24 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)
26 Feb 21:50:29 IE 9.0
WinVista
1024×768
us Chicago,
Illinois,
United States / en-us
Microsoft Azure (52.162.211.179)  

(Pas de lien référant)

 

Grosse panne informatique à La Poste aujourd’hui

Selon les différentes informations communiquées à la presse en cours de journée, la piste d’un piratage ou d’un acte de malveillance ayant causé cette panne n’aurait jamais été privilégiée, puis elle a été carrément exclue, le groupe postal ayant expliqué qu’il s’agissait d’un problème informatique comme il s’en produit par moments et n’ayant rien d’inquiétant. Ah…

Pour autant que je sache, la précédente panne similaire remonte aux 20 et 21 juillet 2011, et je n’en connais pas d’autre.

Elle n’est donc pas si fréquente…

Il est aussi permis de se poser la question suivante : les journalistes savent-ils que dès la conception de toute application informatique, les informaticiens prévoient des solutions de secours pour faire face à toutes les pannes possibles et imaginables, afin d’éviter par la suite toute rupture dans la continuité du service assuré par ladite application ?

Apparemment, non.

Passons…

Pour aujourd’hui, on se contentera de noter que cette nouvelle panne nationale survient curieusement alors que l’on reparle de précédentes violences d’amis postiers de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, tandis que l’autre fois, le 20 juillet 2011, elle s’était produite très exactement alors que je recommençais à poster par lettres recommandées avec accusé de réception des plaintes portant sur leurs nouvelles violences à mon encontre depuis 2008, dont des piratages informatiques, et derechef, des violations et détournements de correspondances, cette fois électroniques.

Ces plaintes de juillet 2011 avaient été classées sans suite au mois de novembre 2011 après plusieurs jours de grève du centre de tri de Brest, pour tout un ensemble de revendications dont certaines concernaient la situation d’un postier du Finistère qui finalement se suicidera sur son lieu de travail le dimanche 11 mars 2012, quelques heures avant le tout premier assassinat de Mohamed Merah à Toulouse.

 

https://www.lci.fr/societe/bug-informatique-geant-a-la-poste-aucune-operation-possible-aux-guichets-2084048.html

La Poste : après plusieurs heures de bug informatique, la situation revient à la normale

 

La Poste : après plusieurs heures de bug informatique, la situation revient à la normale

 

PANNE – Les 8500 bureaux de poste de France étaient paralysés depuis ce lundi matin en raison d’une panne informatique d’envergure. Aucune opération n’était possible aux guichets. Mais ce soir la situation revient progressivement à la normale.
 
09 avr. 13:50 -

 

« Suite à une panne informatique générale, aucune opération n’est possible [...] Uniquement les automates en libre service. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. » Dans ce bureau de Neuilly-sur-Seine (photo ci-dessus) comme dans les 8500 autres bureaux français, un bug général affecte depuis ce lundi toutes les opérations aux guichets.

Un incident inédit, révélé par nos confrère de RTL et confirmé à LCI par la direction de la Poste. Il paralyse à la fois les opérations financières mais aussi les simples envoi ou réception de courrier dès l’instant où vous avez besoin de vous rendre au guichet.

Pour les opérations les plus urgentes, les guichetiers renvoient donc les clients vers… les automates et pour les retraits d’argent, il reste les distributeurs automatiques à l’extérieur des bureaux (quand ils en sont équipés).

Toutefois, selon la Poste, la situation revient progressivement à la normale. « Tout devrait être rentré dans l’ordre en fin de journée », a-t-elle indiqué à LCI.

La piste d’un piratage ou d’un acte de malveillance n’est pour l’heure pas privilégiée, selon une source proche de l’opérateur.

Mis à jour : Aujourd’hui à 17:32Créé : Aujourd’hui à 13:50

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/la-poste-un-bug-informatique-majeur-bloque-toutes-les-operations-au-guichet_2697412.html

La Poste : toutes les opérations au guichet bloquées après un bug informatique majeur pendant une journée

 

La panne informatique à La Poste a touché les 8 500 bureaux en France et a duré une bonne partie de la journée, a appris lundi franceinfo.

Le logo de La Poste, en juin 2017 à Nantes.
Le logo de La Poste, en juin 2017 à Nantes. (LOIC VENANCE / AFP)

Un bug informatique a bloqué toutes les opérations au guichet de La Poste dans toute la France, lundi 9 avril, a appris franceinfo auprès de l’entreprise. Cet incident informatique a concerné les 8 500 bureaux de La Poste en France et a duré une bonne partie de la journée. Les opérations aux distributeurs et sur internet n’ont pas été impactées par ce bug.

L’acte de malversation ou de piratage exclus

Il s’agit d’un problème informatique comme il en arrive par moment, a expliqué le groupe à franceinfo. Par ailleurs, le groupe postal exclut tout acte de malversation ou de piratage.

Les ordinateurs des guichetiers ont été affectés et aucune opération n’a été possible au guichet : dépôt ou retrait d’argent, envoie de recommandés, achats. En revanche, les opérations dans les distributeurs et sur internet n’ont pas été concernées.

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/04/09/20005-20180409ARTFIG00195-la-poste-les-guichets-bloques-par-une-panne-ce-lundi-dans-toute-la-france.php

La Poste: les guichets bloqués par une panne ce lundi dans toute la France

 

D’ampleur nationale, l’incident a touché l’ensemble des 8500 bureaux de poste du pays lundi, du début de journée jusqu’aux environs de 15h. Le problème a finalement été identifié et tout est désormais rentré dans l’ordre.

Le fonctionnement des guichets de La Poste était fortement perturbé ce matin. L’entreprise postale a été victime d’un important bug informatique qui a bloqué l’ensemble des opérations au guichet. Impossible de retirer un recommandé, d’effectuer des dépôts ou retraits d’argent, de commander des timbres ou même d’affranchir du courrier, les ordinateurs des 8500 bureaux de poste du pays étant alors totalement hors-service.

«Rien d’inquiétant»

La Poste

«Finalement, en milieu d’après-midi, le bug a été identifié et la totalité des bureaux sont de nouveau fonctionnels», indique La Poste. «Il s’agissait d’un problème technique et non d’une cyberattaque, rien d’inquiétant», précise l’entreprise. Les distributeurs de billets n’avaient, eux, pas été impactés et ont parfaitement fonctionné toute la matinée.Tout comme le site internet de La Poste ou encore l’application mobile de l’entreprise. Les techniciens informatiques étaient mobilisés depuis tôt ce matin pour résoudre le problème le plus rapidement possible.

 

http://www.europe1.fr/france/la-panne-informatique-de-la-poste-reparee-637859

La panne informatique de La Poste réparée

 

13h24, le 21 juillet 2011, modifié à 13h56, le 21 juillet 2011

 

La quasi-totalité des bureaux de La Poste fonctionnaient de nouveau normalement jeudi en fin de matinée, après la panne informatique qui a empêché la veille une grande partie du travail aux guichets, a indiqué la direction du groupe. Selon cette dernière, « les difficultés qui touchent les quelques bureaux restants seront rétablies avant le début de l’après-midi ».

En raison de cet incident informatique, toutes les opérations nécessitant l’intervention d’un agent sur le système (comme l’envoi d’une lettre recommandée ou d’un colis, ce qui nécessite de lire un code-barres pour enregistrer le dépôt) ont été rendues impossibles. En revanche, les automates (pour affranchir les plis) et les distributeurs de billets (pour les retraits d’argent et la consultation des comptes bancaires) ont continué de fonctionner, et il était également possible d’effectuer des opérations sur le site Internet de La Poste.

Grosse panne informatique à La Poste aujourd'hui dans AC ! Brest Redaction-Europe1.fr
Par Rédaction Europe1.fr avec AFP

 

 

2011-11-25 Grève au centre de tri postal de Brest - Un petit coucou

 

2011-11-26 Fin de la grève au centre de tri postal de Brest - Un petit coucou

 

2012-03-13 Vent de panique chez les postiers du Finistère, un suicide à Trégunc - Un petit coucou

 

2012-03-14 Suicide à Trégunc- les postiers sont humains - Un petit coucou

 

Voilà déjà la rentrée pour le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi…

Il l’a annoncée en date d’hier dans un nouveau dégueulis délirant intitulé « 666 666 ».

Et voilà qu’effectivement, une cyberattaque sans précédent paralyse aujourd’hui nombre d’entreprises et administrations dans plusieurs parties du monde…

On rappelle ici que dès 2011, alors qu’il jouait à SaMo_Dz et quelques autres en attaquant simultanément la plateforme de blogs OverBlog et plusieurs autres sites, notamment ceux de préfectures françaises, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi se vantait publiquement d’« enculer l’informatique mondiale » (sic) et bénéficiait déjà du soutien hyperactif de ses amis « islamigrés » ou islamistes.

Ses attaques de natures diverses et variées ont depuis lors bien progressé.

Par ailleurs, afin de s’éviter trop d’ennuis judiciaires, il a dû progressivement supprimer quantité de ses textes publics me concernant, puis limiter drastiquement leur production.

Pour autant, il n’est toujours pas capable de s’abstenir de toute manifestation sataniste…

Outre celles de son blog ICYP, par exemple le 19 mai dernier ou hier, je suis toujours régulièrement interpellée par diverses cyberattaques et de curieuses visites de mes blogs.

Ainsi les statistiques de Satanistique ont-elles encore parlé hier, avec le retour subit de visites en provenance d’Ukraine et certains records de lectures :

 

20 juin 2017 22:00 – 27 juin 2017 21:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
88
Pages vues hier
136
Pages vues le mois dernier
3 845
Historique global des pages vues
158 379
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Sources du trafic

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

462

États-Unis

156

Ukraine

66

Russie

17

Allemagne

12

Brésil

11

Belgique

7

Irlande

7

Nouvelle-Zélande

7

Pologne

7

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

434 (51%)

Chrome

198 (23%)

Internet Explorer

107 (12%)

Safari

78 (9%)

SamsungBrowser

8 (<1%)

GSA

5 (<1%)

CriOS

2 (<1%)

Konqueror

1 (<1%)

LibertyBrowser

1 (<1%)

Opera

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

641 (76%)

iPhone

50 (5%)

Macintosh

41 (4%)

Linux

39 (4%)

Android

33 (3%)

Unix

23 (2%)

iPad

8 (<1%)

compatible

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

 

Il est aussi notable que ce même blog est depuis longtemps frappé d’un phénomène bloquant à 666 le nombre de visites totales affiché pour un de ses articles dans la liste des dix plus lus depuis son ouverture, celui-là :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/12/samir-bouabout-agent-de-securite-devenu.html

Le compteur attaché à cet article m’indique qu’en réalité il a été lu 865 fois depuis sa publication le 21 décembre 2015.

Effectivement, je vois régulièrement le nombre de ses visites inscrit dans le tableau des dix articles les plus lus du blog augmenter à la suite de nouvelles lectures, puis irrémédiablement redescendre à 666 sur intervention sataniste…

Voici ce tableau, attestant par ailleurs que le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi et ses acolytes Josette Brenterch du NPA de Brest et Jean-Marc Donnadieu de Béziers n’ont pratiquement et malheureusement jamais intéressé d’autres lecteurs qu’eux-mêmes :

 

mai 2010 – juin 2017

Articles

Entrée Pages vues
6500
2025
1553
1506
1479
674
666
633
397
366

 

 

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/06/27/un-virus-informatique-paralyse-entreprises-et-administrations-dans-plusieurs-parties-du-monde_5151918_4408996.html

Le virus Petya paralyse entreprises et administrations dans plusieurs parties du monde

 

L’Ukraine est le pays le plus touché, mais des entreprises comme Saint-Gobain ou le géant pétrolier russe Rosneft sont également concernées.

LE MONDE | 27.06.2017 à 16h19 • Mis à jour le 27.06.2017 à 20h12 | Par Martin Untersinger, Damien Leloup et Florian Reynaud

 

Un « ransomware » est un logiciel qui chiffre les données présentes sur un ordinateur et exige une rançon pour le rétablir.

 

Un virus informatique de type « ransomware », qui chiffre le contenu d’un ordinateur pour le rendre inutilisable jusqu’au paiement d’une rançon, a paralysé le fonctionnement de très nombreuses entreprises dans le monde, mardi 27 juin. Le virus semble être une variante d’un ransomware apparu en 2016, baptisé Petya, d’après les premières constatations des spécialistes de la sécurité informatique.

 

Les premières alertes ont été données en Ukraine, le pays le plus sévèrement touché, en début d’après-midi. Le fonctionnement de plusieurs banques, du métro, de plusieurs administrations et de l’opérateur d’énergie de la région de Kiev est largement perturbé. L’ordinateur du vice-premier ministre ukrainien a lui-même été touché, a-t-il annoncé sur Facebook :

Le premier ministre ukrainien a qualifié cette épisode de « sans précédent » tout en précisant que « les systèmes vitaux [du pays] n’ont pas été affectés ». Le système de contrôle automatisé des radiations de la centrale de Tchernobyl a cependant été affecté par le virus, forçant l’autorité de surveillance à revenir à des contrôles manuels, selon l’agence chargée du contrôle de la zone d’exclusion autour de la centrale.

Selon une première analyse effectuée par le spécialiste Kaspersky, 60 % des ordinateurs infectés se trouvent en Ukraine, et 30 % en Russie.

Ordinateurs totalement inutilisables

Ailleurs dans le monde, plusieurs entreprises majeures, dont le géant du bâtiment Saint-Gobain, le pétrolier russe Rosneft, le groupe publicitaire britannique WPP, ou encore le poids lourd danois du transport maritime Maersk ont confirmé être victimes d’« attaques informatiques » paralysant en partie ou totalement leurs services.

C’est le cas notamment du géant pharmaceutique Merck, qui a fait savoir sur Twitter que son réseau informatique était ciblé par l’attaque « mondiale ». Selon le site spécialisé Motherboard, des bureaux du cabinet d’avocat DLA Piper ont également été visés.

En France, le géant des matériaux Saint-Gobain (170 000 salariés) a confirmé avoir été touché par « une cyberattaque », qui a notamment provoqué une panne de son système e-mail. La SNCF a également dit « subir l’attaque en cours » niant toutefois en être « victime », a insisté le porte-parole du groupe soulignant que les opérations de l’entreprise ferroviaire n’étaient pas affectées.

« Le niveau de cette attaque est sans précédent », a indiqué le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi. Il a cependant vanté la solidité du web français : « les entreprises les plus importantes et les services publics les plus importants sont protégés par des systèmes de haut niveau », a-t-il déclaré.

Le virus Petya touche la partie du disque dur qui contient les logiciels utilisés au démarrage de l’ordinateur, le rendant totalement inutilisable, là où la plupart des ransomwares habituels se « contentent » de bloquer l’accès aux documents personnels.

Une faille de sécurité connue soupçonnée

« Nous constatons actuellement plusieurs milliers de tentatives d’infection, un rythme comparable à celui des premières heures de déploiement de Wannacry [un virus qui s’était propagé de façon spectaculaire le 19 mai] », a déclaré Costin Raiu, de l’entreprise Kasperksy, interrogé par Forbes.

Selon plusieurs entreprises de sécurité informatique, cette souche de Petya utilise EternalBlue, un outil issu de la NSA, la puissante agence de renseignement américaine. C’était lui qui était déjà responsable de la propagation éclair du rançongiciel WannaCry, en mai. La faille qu’il utilise est pourtant corrigée depuis le mois d’avril par Microsoft, ce qui signifie que les machines touchées par cette dernière variante de Petya n’étaient vraisemblablement pas mises à jour.

En revanche, selon un bulletin émis mardi en fin d’après-midi par le centre d’alerte de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi), le garde du corps numérique de l’Etat, le vecteur de diffusion demeure « inconnu » à ce stade. Cependant, il précise que Petya pourrait, outre les postes de travail, toucher également les serveurs.

Lire aussi :   Qui est Lazarus, le groupe de pirates dont l’ombre plane sur le rançongiciel WannaCry ?

Le logiciel demande aux victimes de payer une rançon en bitcoins, une monnaie virtuelle, pour pouvoir débloquer leur ordinateur. La cible devait ensuite envoyer un e-mail à une adresse indiquée avec un identifiant spécifique pour prouver qu’il avait bien payé la rançon et donc récupérer l’accès à son système. Le fournisseur e-mail utilisé par le ou les rançonneurs, Posteo, a précisé sur son site avoir fermé l’adresse incriminée. Ce qui signifie que, même si une victime choisit de payer la rançon, elle ne pourra plus récupérer l’accès à son ordinateur.

Europol, l’agence de coordination policière de l’Union européenne, est en train de prendre langue avec les unités de cybercriminalité des Etats membres, afin d’évaluer la portée de la contagion, a expliqué un porte-parole de l’agence, sollicité par Le Monde.

Le virus Wannacry avait paralysé de nombreuses administrations et entreprises un peu partout dans le monde. Sa progression avait été stoppée de manière presque accidentelle par un chercheur en sécurité informatique qui avait découvert par hasard un mécanisme d’arrêt d’urgence dans le code du logiciel, stoppant sa propagation, avant que Microsoft ne publie plusieurs correctifs de sécurité.

 

1234

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo