Hum… Qui est-ce ?

Zoom sur l’utilisateur

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
Host Name: Navigateur : Firefox 60.0
IP Addresses: Multiple IP addresses
 
OS/Platform: Win7/Desktop
Emplacement : (No location info) Résolution : 1626×1000
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Multiple visits spread over more than one day FAI :

Navigation Path

Date Heure Page web
30 Nov 20:53:21
(Pas de lien référant)
30 Nov 23:53:02
(Pas de lien référant)
30 Nov 23:53:11
1 Dec 01:11:53
(Pas de lien référant)
1 Dec 04:50:14
1 Dec 04:51:17
(Pas de lien référant)
1 Dec 04:51:43
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 09:01:41
(Pas de lien référant)
1 Dec 10:57:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 10:57:49
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 13:12:12
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 13:29:56
www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:25:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:37:07
www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:55:35
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 22:03:20
(Pas de lien référant)
1 Dec 22:58:44
(Pas de lien référant)
1 Dec 22:59:02
(Pas de lien référant)
1 Dec 23:33:38
(Pas de lien référant)
2 Dec 02:25:37
2 Dec 02:30:00
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 10:43:36
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 11:41:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 13:10:40
(Pas de lien référant)
2 Dec 14:43:49
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 15:16:08
2 Dec 15:39:15
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 15:45:04
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:02:45
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:08:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:58:09
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 19:54:06
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 20:28:34
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 21:46:03
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 21:46:14
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 22:14:58
(Pas de lien référant)
2 Dec 22:46:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 23:21:15
(Pas de lien référant)
3 Dec 00:17:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 08:08:15
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 11:29:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 11:38:16
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 12:03:13
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:31:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 12:42:04
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:20
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:21
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 14:26:58
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 16:14:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 23:26:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 00:02:36
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 00:43:34
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 09:12:44
4 Dec 10:16:59
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 11:17:40
4 Dec 11:49:53
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 13:36:52
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 13:44:18
www.google.com/#7 (Keywords Unavailable)
4 Dec 14:14:20
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 14:31:32
4 Dec 14:32:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 16:20:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 17:09:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 17:32:12
(Pas de lien référant)
4 Dec 18:01:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:07:03
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:21:15
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:24:59
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 20:40:58
(Pas de lien référant)
4 Dec 22:02:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 22:18:07
(Pas de lien référant)
5 Dec 04:01:17
(Pas de lien référant)
5 Dec 11:26:14
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 11:51:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 13:16:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 13:41:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 13:45:13
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 14:10:57
(Pas de lien référant)
5 Dec 14:20:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 14:31:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 14:51:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 17:50:28
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 18:18:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 19:18:49
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 19:23:39
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 20:02:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 22:05:54
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 09:48:06
www.google.fr/#8 (Keywords Unavailable)
6 Dec 09:49:45
(Pas de lien référant)
6 Dec 10:03:55
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 10:22:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 11:58:48
(Pas de lien référant)
6 Dec 14:41:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 16:09:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 16:53:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 18:26:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 18:26:38
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 21:38:22
(Pas de lien référant)
6 Dec 23:16:06
 Unknown
(Pas de lien référant)
6 Dec 23:20:13
 Unknown
(Pas de lien référant)
7 Dec 04:50:53
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 08:48:30
(Pas de lien référant)
7 Dec 09:57:39
www.google.fr/#6 (Keywords Unavailable)
7 Dec 10:35:32
(Pas de lien référant)
7 Dec 10:50:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 11:04:15
www.google.fr/#3 (Keywords Unavailable)
7 Dec 11:15:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 13:53:23
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 14:23:38
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 15:07:05
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 17:36:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 18:18:32
(Pas de lien référant)
7 Dec 19:21:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 19:43:11
www.google.fr/#4 (Keywords Unavailable)
7 Dec 23:18:19
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 00:01:26
(Pas de lien référant)
8 Dec 10:24:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 15:10:00
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 15:21:14
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 16:52:06
8 Dec 16:57:36
8 Dec 16:59:29
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 17:08:45
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 17:09:09
(Pas de lien référant)
8 Dec 17:12:19
8 Dec 17:20:13
8 Dec 17:21:54
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 19:09:44
(Pas de lien référant)
8 Dec 20:22:06
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 23:38:28
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 23:40:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 03:07:55
(Pas de lien référant)
9 Dec 10:01:33
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 11:21:28
(Pas de lien référant)
9 Dec 11:23:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 11:24:13
9 Dec 13:14:24
9 Dec 13:14:47
9 Dec 13:18:36
(Pas de lien référant)
9 Dec 13:19:19
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 13:58:11
9 Dec 14:01:30
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 15:32:52
9 Dec 15:50:44
(Pas de lien référant)
9 Dec 16:00:53
(Pas de lien référant)
9 Dec 16:27:22
(Pas de lien référant)
9 Dec 17:16:01
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 17:40:08
9 Dec 17:44:07
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 17:44:38
9 Dec 20:17:05
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:21:22
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:33:55
www.google.fr/#80 (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:53:53
www.google.fr/#80 (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:54:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 21:13:11
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 02:52:02
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 08:28:54
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 09:58:03
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:09:02
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:14:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:15:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:56:41
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 12:22:42
www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 14:25:56
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 14:43:15
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 15:34:45
(Pas de lien référant)
10 Dec 15:42:15
(Pas de lien référant)
10 Dec 15:51:59
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 16:21:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 18:00:03
(Pas de lien référant)
10 Dec 20:53:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 21:19:44
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 22:32:11
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 23:13:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 00:13:36
(Pas de lien référant)
11 Dec 01:19:28
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 08:15:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 10:04:12
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 11:06:28
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 11:35:08
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:05:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:26:34
(Pas de lien référant)
11 Dec 12:37:25
(Pas de lien référant)
11 Dec 12:37:41
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:55:25
www.google.be/#13 (Keywords Unavailable)
11 Dec 13:51:12
(Pas de lien référant)
11 Dec 14:24:19
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 15:19:01
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 15:20:14
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 16:41:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 16:47:10
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 17:52:49
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 18:33:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 19:31:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 23:46:26
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 04:05:55
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 06:33:21
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 09:30:39
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 10:41:00
www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 11:13:25
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 14:02:46
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 15:13:06
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 16:04:11
(Pas de lien référant)
12 Dec 16:56:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 17:22:38
(Pas de lien référant)
12 Dec 18:50:31
(Pas de lien référant)
12 Dec 19:10:36
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:22:18
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:23:19
(Pas de lien référant)
12 Dec 19:49:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:59:51
(Pas de lien référant)
12 Dec 20:09:39
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 21:35:56
13 Dec 02:45:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 03:37:33
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:00:54
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:06:02
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:14:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:50:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 11:41:39
(Pas de lien référant)
13 Dec 14:25:42
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 15:59:06
(Pas de lien référant)
13 Dec 17:03:09
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:08:19
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 18:38:40
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 18:38:59
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:39:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:43:55
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:46:58
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:29:06
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 19:34:44
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:44:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:59:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 20:24:34
(Pas de lien référant)
13 Dec 20:54:27
 Unknown
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:04:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 21:25:05
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:39:02
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:45:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 22:13:57
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 22:28:52
(Pas de lien référant)
13 Dec 22:33:52
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 23:56:14
14 Dec 00:00:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 00:59:12
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 01:01:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 16:42:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 16:43:47
14 Dec 17:15:17
14 Dec 22:36:19
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 23:25:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 02:21:48
(Pas de lien référant)
15 Dec 08:21:29
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 14:36:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 20:38:38
(Pas de lien référant)
15 Dec 22:46:05
(Pas de lien référant)
15 Dec 23:27:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
16 Dec 12:13:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 15:39:36
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 16:57:05
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 18:47:51
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 19:02:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 21:00:31
www.google.fr/#6 (Keywords Unavailable)
16 Dec 21:24:32
(Pas de lien référant)
16 Dec 21:44:03
(Pas de lien référant)
17 Dec 00:16:11
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 01:27:41
17 Dec 06:25:29
(Pas de lien référant)
17 Dec 06:34:11
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 09:20:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 10:13:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 11:46:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 13:08:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 14:03:29
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 14:05:39
www.google.fr/#5 (Keywords Unavailable)
17 Dec 18:17:33
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 19:58:38
(Pas de lien référant)
18 Dec 00:16:26
https://ph.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 05:59:43
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 09:49:22
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 13:59:54
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 15:13:39
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 16:56:16
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 17:05:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 18:09:10
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 21:23:17
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 22:53:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 01:39:13
(Pas de lien référant)
19 Dec 08:15:51
19 Dec 08:15:56
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 10:12:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 13:01:40
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 14:30:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 14:40:50
19 Dec 16:22:18
19 Dec 20:36:04
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 20:38:41
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 20:42:49
19 Dec 20:55:42
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 10:50:33
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 11:00:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 12:45:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 13:12:07
(Pas de lien référant)
20 Dec 16:57:31
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 18:54:24
(Pas de lien référant)
20 Dec 19:40:04
https://www.google.com.mx/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 20:39:37
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 21:01:35
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 22:25:34
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 23:32:31
(Pas de lien référant)
21 Dec 02:40:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 11:58:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 14:04:27
https://www.google.com.eg/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:12:08
https://www.google.com.eg/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:12:15
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:53:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 17:13:04
(Pas de lien référant)
21 Dec 19:54:09
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 08:32:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 18:34:57
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 23:00:20
(Pas de lien référant)
22 Dec 23:06:20
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
23 Dec 05:26:40
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:06
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:11
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:13
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:19
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:20
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:15
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:17
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:08
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:10
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:02
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:30
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:33
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:23
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:26
(Pas de lien référant)
23 Dec 18:57:31
(Pas de lien référant)
23 Dec 19:20:46
23 Dec 19:21:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 04:13:47
(Pas de lien référant)
24 Dec 04:14:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 10:45:55
(Pas de lien référant)
24 Dec 13:33:30
24 Dec 13:33:40
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 16:44:41
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 17:02:14
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 18:37:43
(Pas de lien référant)
24 Dec 23:02:02
(Pas de lien référant)
24 Dec 23:02:18
www.google.fr/#34 (Keywords Unavailable)
25 Dec 08:52:57
(Pas de lien référant)
25 Dec 10:16:59
(Pas de lien référant)
25 Dec 10:17:08
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 15:30:17
(Pas de lien référant)
25 Dec 16:25:58
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:33:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:33:49
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:37:39
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:42:36
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 21:37:42
25 Dec 21:42:12
25 Dec 21:44:08
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 21:45:52
(Pas de lien référant)
25 Dec 21:46:14
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 23:37:51
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
26 Dec 02:23:57
(Pas de lien référant)
26 Dec 15:15:17
(Pas de lien référant)
26 Dec 15:31:03
www.google.fr/#19 (Keywords Unavailable)
26 Dec 18:50:40
26 Dec 18:53:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
26 Dec 21:02:47
(Pas de lien référant)
27 Dec 06:05:44
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:05:26
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:05:27
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:19:40
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 07:33:16
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 09:25:07
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 11:02:20
(Pas de lien référant)
27 Dec 16:55:32
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 20:44:10
(Pas de lien référant)
27 Dec 21:58:42
https://www.google.bg/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 23:07:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 01:58:43
(Pas de lien référant)
28 Dec 08:51:53
 Unknown
(Pas de lien référant)
28 Dec 10:09:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 10:40:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 10:45:01
28 Dec 10:45:14
https://mx.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 11:38:32
28 Dec 13:15:29
28 Dec 13:41:00
28 Dec 13:43:40
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 15:21:24
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 15:28:27
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:26:20
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:46:45
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:47:21
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:54:25
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:54:32
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:58:13
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 19:46:44
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 19:47:28
(Pas de lien référant)
28 Dec 20:15:55
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 02:15:54
(Pas de lien référant)
29 Dec 06:04:04
29 Dec 06:04:40
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:07
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:11
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:42
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:42:52
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:43:16
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:44:13
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:45:57
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:47:58
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:48:01
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:10
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:16
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:50:04
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:52:38
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:30
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:32
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:55:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:56:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:00:53
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:17
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:20
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:27
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:02:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:19:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:20:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:24:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 14:40:42
(Pas de lien référant)
29 Dec 15:24:12
29 Dec 15:25:00
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 16:24:16
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 16:58:00
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 17:43:02
(Pas de lien référant)
29 Dec 18:00:58
29 Dec 18:02:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 18:03:48
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 18:57:54
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:00:25
29 Dec 19:01:49
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:50:35
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:53:47
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 20:14:23
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 22:03:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 22:58:52
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 23:56:57
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 00:10:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 01:14:09
(Pas de lien référant)
30 Dec 01:20:07
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 04:03:46
(Pas de lien référant)
30 Dec 09:31:50
 Unknown
(Pas de lien référant)
30 Dec 09:33:18
30 Dec 09:35:46
30 Dec 09:42:56
30 Dec 09:43:45
30 Dec 10:01:23
30 Dec 10:01:37
30 Dec 10:01:44
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 10:10:47
(Pas de lien référant)
30 Dec 11:45:22
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 12:03:00
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 12:35:36
30 Dec 12:37:26
www.google.fr/#15 (Keywords Unavailable)
30 Dec 13:20:54
30 Dec 13:21:07
(Pas de lien référant)
30 Dec 13:36:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 15:58:31
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 16:55:41
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 18:09:47
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 18:11:08
30 Dec 18:11:37
30 Dec 18:19:21
30 Dec 18:21:02
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:27:19
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:28:01
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:28:21
30 Dec 18:28:44
30 Dec 18:30:17
30 Dec 18:32:13
30 Dec 18:33:33
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:37:14
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:37:35
30 Dec 18:38:07
30 Dec 18:39:21
30 Dec 18:39:32
30 Dec 18:40:40
30 Dec 18:41:04
30 Dec 18:41:37
30 Dec 18:42:09
30 Dec 18:42:49

 

Des réactions de mes lecteurs ce matin

Ce matin à 9h00, je découvre celles-ci dans mes statistiques de Satanistique :

1. Google a été saisi d’une nouvelle demande de suppression, pour un article dont tous les éléments d’information étaient déjà publics.

2. L’auteur de cette demande vient de quitter Bruxelles pour le Panama.

3. Certains s’interrogent sur l’opportunité de radier les avocats de mes adversaires. Pour ma part, j’y suis entièrement favorable, ils savent tous pertinemment qui sont leurs clients et tout ce qu’ils font.

 

India FlagHyderabad, Andhra Pradesh, India, Google   104.132.20.86  

(0 returning visits)

Chrome OS, Chrome 65.0, 1920×1200
(Pas de lien référant)
5 Apr 08:15:29
(Pas de lien référant)
5 Apr 08:15:29
Panama FlagPanama, Ab Facile Sarl   185.56.163.74  

(304 returning visits)

Win7, Chrome 65.0, 1920×1080
(Pas de lien référant)
5 Apr 05:11:05
United States FlagAshburn, Virginia, United States, Amazon.com     

(0 returning visits)

Unknown, Unknown, 1024×768
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:26
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:30
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:37
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:42
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:47
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:51
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:55
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:20:59
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:21:05
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:21:10
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:21:14
(Pas de lien référant)
5 Apr 04:21:18

 

 

Suite à la condamnation de Bernard Ripert, faut-il interdire aux magistrats de juger des avocats ?

Suite des différents articles publiés depuis hier sur la condamnation de l’avocat grenoblois, avec, notamment, celui de Place Gre’net, très complet comme les précédents, à lire ici :

http://www.placegrenet.fr/2016/06/23/trois-ans-dinterdiction-dexercer-lavocat-bernard-ripert/95243

 

Extraits :

 

« Nous sommes secoués et abattus. Même quand on sait à quel point ils en veulent à Bernard Ripert, on ne pouvait anticiper qu’ils souhaitent le condamner à la mort professionnelle », se révolte Me Ronald Gallo, l’un des défenseurs de Me Bernard Ripert.

 

Bien qu’à l’issue de ces deux audiences Paul Michel ait requis contre le pénaliste sa radiation du barreau, la cour d’appel ne l’a pas suivi dans ses réquisitions.

 

Les attendus de l’arrêt – que nous avons pu consulter – soulignent en l’espèce le caractère disproportionné de la peine requise par le magistrat du parquet au regard des manquements à la discipline reprochés à Me Ripert.

 

Une « radiation de fait » pour les avocats de Me Ripert

 

Pour autant, les défenseurs du pénaliste affirment ne pas être dupes. Selon eux, cette relative clémence de la cour d’appel qui prend des apparences de demi-mesure, voire de compromis, n’est qu’une manière de déguiser les choses. Ils en sont intimement convaincus, il s’agit bel et bien là d’une « radiation de fait ». Une élimination.

 

Me Ronald Gallo, défenseur de Bernard Ripert. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Extrait des attendus de l’arrêt de la cour d’appel (cliquer sur l’image pour l’agrandir). © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Me Ronald Gallo ne manque d’ailleurs pas de s’en émouvoir. « Après l’avoir hospitalisé d’office en psychiatrie, ils lui interdisent aujourd’hui de travailler et de gagner sa vie. L’éliminer professionnellement c’est un peu l’éliminer physiquement », dénonce-t-il avec amertume.

 

Et de s’insurger. « Mais qu’a-t-il fait à ce point là pour justifier une telle férocité ? C’est un tombeau que la cour vient de dresser. Ils n’ont pas osé le radier […] Mais là, ils font semblant, c’est hypocrite ! »

 

Me Ronald Gallo va encore plus loin en soulignant « l’inadéquation des procédures disciplinaires intentées contre des membres des barreaux », dont il souhaite voir écarter tout magistrat (écouter son interview sur le site Place Gre’net).

Il y a de l’outrance, là. Il y en a souvent avec le provocateur Bernard Ripert, il y en a aussi de la part d’un certain nombre de ses avocats.

Rappelons donc, d’une part, que les différends entre avocats et magistrats sont excessivement rares, la plupart des litiges soumis aux instances disciplinaires des avocats concernant leurs clients ou d’autres justiciables, très nombreux à se plaindre, et d’autre part, que l’autorégulation d’une profession, quelle qu’elle soit, ne présente pas non plus toutes les garanties voulues pour le citoyen lambda, loin de là. Or, c’est bien pour lui que la profession existe, non pour les professionnels eux-mêmes.

Le procès de Me Ripert m’en rappelle un autre, l’un des multiples procès faits au proxénète qui dans les années 1990 a dirigé l’hôpital psychiatrique de Bohars, du CHU de Brest, après sa révocation de la fonction publique en 1999.

En effet, si son statut de fonctionnaire l’avait jusque-là toujours protégé de toute poursuite, comme de coutume à Brest, ensuite ce ne fut plus le cas, et il a été poursuivi et condamné, outre pour proxénétisme aggravé, mais uniquement pour avoir prostitué sa propre épouse, pour de multiples violences, avec ou sans armes, des dénonciations calomnieuses, des faux témoignages, des usurpations de titres, du fait qu’il se prévalait tantôt de son ancienne qualité de directeur hospitalier du CHU de Brest, qu’il avait perdue, tantôt de la qualité de commissaire de police, qu’il n’avait jamais eue, pour la confection de faux et l’usage de ces faux, et aussi pour un outrage à fonctionnaires de police dans l’exercice de leurs fonctions des plus croquignolesques…

Je précise ici à l’attention des deux débiles mentaux et malades mentaux extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, de Puy-l’Evêque, et Jean-Marc Donnadieu, de Béziers, qu’il est inutile de me dénoncer au procureur de la République de Brest comme « diffamatrice » ou « calomniatrice » à raison de ce que je viens d’écrire, car j’ai le dossier complet de toutes les condamnations que j’évoque, en première instance à Brest comme en appel à Rennes.

Une de ces condamnations pour usurpation de titre résultait d’une plainte pour harcèlement et détournement de mineures déposée par le responsable d’un foyer de l’enfance du Finistère.

Il exposait avoir remarqué le manège du délinquant auprès de plusieurs des adolescentes dont il avait la charge, certaines s’étant plaintes que l’individu les harcelait tandis que d’autres, « fugueuses » régulièrement ramenées au foyer par celui-là même qui en définitive s’avérait être responsable de leurs disparitions, restaient silencieuses, puis avoir tenté d’en obtenir des explications et s’être alors vu menacer de perdre son poste, l’homme se présentant comme « directeur hospitalier du CHU de Brest » et faisant valoir ses relations haut placées, notamment dans le département.

Or, à cette date, le proxénète n’était plus fonctionnaire et avait perdu son ancienne qualité de directeur hospitalier. De ce fait, la justice locale l’avait poursuivi et condamné pour usurpation de titre et le directeur général du CHU de Brest, partie civile au procès, en avait obtenu des dommages et intérêts.

Quant au premier plaignant, soucieux de la sécurité des mineures sous sa responsabilité… c’est par moi qu’il a appris le devenir de sa plainte et son utilisation par le Tribunal de Grande Instance de Brest, lorsque je l’ai appelé pour en savoir plus sur cette histoire qui m’intriguait énormément, après avoir obtenu copie du jugement…

Sa plainte était restée sans suite, il n’avait jamais été interrogé par quiconque ni prévenu des poursuites engagées et de l’organisation d’un procès…

Comme ils en ont l’habitude, les notables locaux avaient réglé leurs comptes entre eux, continuant à traiter par le mépris les vraies victimes du psychopathe, comme ils l’avaient toujours fait auparavant.

 

http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/l-avocat-bernard-ripert-interdit-d-exercer-pendant-3-ans_1805532.html

L’avocat Bernard Ripert interdit d’exercer pendant 3 ans

 

Par AFP , publié le 23/06/2016 à 16:48 , mis à jour à 16:48

 

L'ancien avocat d'Action Directe (AD) Bernard Ripert, le 2 avril 2013 à Lyon

L’ancien avocat d’Action Directe (AD) Bernard Ripert, le 2 avril 2013 à Lyonafp.com/JEFF PACHOUD

Grenoble – Bernard Ripert, ancien avocat de l’organisation armée d’extrême gauche Action Directe, a été condamné jeudi par la cour d’appel de Grenoble à trois ans d’interdiction d’exercer, dont un an avec sursis, dans le cadre de poursuites disciplinaires.

 

La cour d’appel n’a pas prononcé la radiation de l’avocat, requise par le procureur général Paul Michel, estimant que cette peine était « disproportionnée au regard des faits commis« , selon l’arrêt consulté par l’AFP.

« Leur décision correspond pour moi à une radiation« , a cependant estimé Me Ripert, qui vient d’avoir 66 ans.

« Une fois de plus, les magistrats de la cour d’appel de Grenoble se sont vautrés dans l’illégalité comme certains animaux le font dans leurs déjections« , a poursuivi le pénaliste grenoblois, brièvement interné en psychiatrie fin mai.

Il a évoqué une « décision inique et inadmissible qui sera à coup sûr cassée » par la cour de cassation.

« C’est un tombeau que la cour d’appel vient de dresser« , a commenté Me Ronald Gallo, un de ses défenseurs, parlant d’une « condamnation à mort sur le plan professionnel« . « Ils n’ont pas osé le radier mais ils font semblant, c’est hypocrite« , a-t-il ajouté.

Le tonitruant avocat à la barbe blanche, soutenu par de nombreux confrères et des manifestants lors de son procès, était poursuivi pour divers manquements.

Dans son arrêt, la cour souligne ainsi « la gravité des propos » tenus par l’avocat devant une cour d’assises en mars 2015, propos qu’elle juge « motivés par la volonté » d’ »entraver le fonctionnement » de la cour en « déstabilisant son président« .

Me Ripert avait lancé au président qu’il était « préférable de connaître le code avant l’audience que de le découvrir pendant ou après« .

Les magistrats pointent aussi la « violence des accusations portées » par Me Ripert dans un courrier adressé à un directeur de maison d’arrêt: l’avocat avait demandé au fonctionnaire s’il se croyait « en 1942 avec son surveillant minable« .

Enfin, la cour d’appel relève la « volonté manifeste » de l’avocat de ne pas respecter les sanctions disciplinaires déjà prononcées (trois sanctions depuis 2009).

Alors qu’il était déjà sous le coup d’une interdiction d’exercer d’un an, Me Ripert avait voulu défendre des clients devant deux cours d’assises. Il avait alors invoqué l’article 275 du Code de procédure pénale qui permet à un accusé de se faire défendre par un ami aux assises.

Grenoble : Bernard Ripert condamné à une interdiction d’exercer va en cassation

« C’est une radiation ! » dit-il, qualifiant cette décision d’« ignominie totale ».

Agé de 66 ans, il a été condamné par la Cour d’Appel de Grenoble à trois ans d’interdiction d’exercer, dont un avec sursis. En attendant une éventuelle cassation de cet arrêt, il ne peut plus exercer.

Son avocat évoque « une forme de condamnation à mort professionnelle » et dit ne pas comprendre « qu’on laisse aux magistrats le droit d’élimination professionnelle d’un avocat. »

De mon côté, je ne peux comprendre qu’on leur laisse un vrai droit d’élimination professionnelle pour toutes sortes de professionnels dont ils ne connaissent absolument rien aux métiers et ne peuvent en aucun cas juger des compétences.

C’est en effet un droit qu’ils s’arrogent à l’égard de très nombreux professionnels, salariés du privé, artisans ou autres, dans tous les cas où ils sont appelés à trancher des litiges ayant trait aux activités professionnelles de ces personnes, ou susceptibles de conséquences pour ces activités, lorsqu’ils prennent des décisions contraires à la loi, ce qui est tout de même assez fréquent.

En ce qui me concerne, victime depuis le début des années 1990 de harcèlement moral dans le travail et de très nombreuses autres infractions pénales de mes harceleurs visant toujours à obtenir ma mort réelle par divers moyens comme le suicide ou l’assassinat, et bien entendu, mon interdiction définitive d’exercer toute activité professionnelle, je n’ai jamais rencontré qu’un seul juge d’instruction qui m’ait tenu à ce sujet un langage sensé : ayant relevé que j’avais très bien compris le droit et pouvais jusqu’à un certain point me débrouiller seule bien mieux qu’avec l’aide d’un professionnel acheté par mes adversaires, il m’avait dit être persuadé que j’étais effectivement très compétente dans mon métier, comme en attestaient par ailleurs divers éléments de preuve que d’autres magistrats s’étaient toujours refusés à considérer, préférant ne retenir que les affabulations délirantes de mes harceleurs.

Voilà. Un seul en plus de vingt ans. Bien évidemment, il n’était pas brestois et n’a pas pu instruire comme il l’avait prévu, les criminels auxquels j’avais affaire n’étant jamais restés les deux pieds dans le même sabot en attendant que ça se passe.

 

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2016/06/23/bernard-ripert-condamne-a-deux-ans-d-interdiction-d-exercer-par-la-cour-d-appel

Bernard Ripert condamné à deux ans d’interdiction d’exercer par la cour d’appel

 

Bernard Ripert. Archives Le DL
Bernard Ripert. Archives Le DL

 

Selon nos informations, la cour d’appel de Grenoble vient de rendre son arrêt concernant Bernard Ripert. La juridiction avait été saisie par le parquet général de Grenoble qui avait fait appel d’une relaxe prononcée par le conseil régional de discipline. Les 2 et 9 juin, Bernard Ripert et ses avocats s’étaient donc défendus pendant près de 26 heures d’audience des faits qui lui étaient reprochés. En l’occurrence, il avait à l’origine été poursuivi sur demande de son bâtonnier pour avoir tenté de défendre deux de ses clients alors qu’il était sous le coup d’une précédent interdiction d’exercer en utilisant un article peu utilisé du code de procédure pénale. Il lui était aussi reproché d’avoir écrit à un directeur de maison d’arrêt dans des termes ne relevant de la courtoisie à laquelle les avocats sont soumis. De même, il lui était aussi reproché d’avoir tenu des propos peu amènes à destination d’un président de cour d’assises en mars 2014, ainsi qu’à un de ses confrères lors du même procès.

Selon l’arrêt de la cour d’appel, Bernard Ripert a été relaxé de ce dernier fait et reconnu coupable des autres. La cour l’a condamné à trois années d’interdiction d’exercer dont une assortie du sursis.

Me Gallo, un de ses avocats est « abattu, démoralisé que des juges d’un tel niveau puissent à ce point-là être indifférent aux exigences légales. Abattu sur le plan humain aussi parce que condamner un homme de 65 ans à ne plus travailler pendant deux ans, c’est une forme de condamnation à mort professionnelle. Surtout quand on sait qu’il a déjà été condamné à un an plus quatre mois. Si c’était un film, on titrerait « un avocat à abattre ». Cet arrêt sera sans doute cassé par la cour de cassation, mais dans le délai, il est exclu. C’est un carton rouge pour lui. Pas un jaune. Devant les confrères, devant l’opinion publique, les juges ont dit « on ne veut plus de vous dans la profession ». Le pire c’est que ce sont les magistrats, ceux contre lesquels nous nous battons, qui éliminent l’avocat. On passe d’une relaxe à une condamnation de trois ans dont deux ferme. Je ne comprends pas qu’on laisse aux magistrats le droit d’élimination professionnelle d’un avocat.»

Par F.M. | Publié le 23/06/2016 à 14:16 |Mis à jour il y a environ 1 heures Vu 321 fois

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/c-est-une-radiation-lance-l-avocat-bernard-ripert-apres-sa-condamnation-3-ans-d-interdiction-d-exercer-1032081.html

« C’est une radiation! », lance l’avocat Bernard Ripert après sa condamnation à 3 ans d’interdiction d’exercer

 

Me Bernard Ripert, jugé en appel pour des manquements disciplinaires, a été condamné à 3 ans d’interdiction d’exercer, dont un an avec sursis, ce jeudi 23 juin, par la cour d’appel de Grenoble. « C’est une radiation! », a commenté l’avocat aujourd’hui âgé de 66 ans.

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le 23 juin 2016 à 15:12, mis à jour le 23 juin 2016 à 15:30
© France 3 Alpes Me Ripert

 

« La cour d’appel a statué hors la loi. C’est en dehors de toute jurisprudence que cette décision a été prise pour m’enpêcher de défendre un certain nombre de clients, pour qu’ils soient condamnés. Je vais aller en cassation et il est certain que leur décision va être cassée car l’appel du procureur était illégal », c’est ainsi que Bernard Ripert a commenté la décision de la cour d’appel qui le prive de défense durant 2 ans. »C’est une ignominie totale », a encore lancé l’avocat joint par France 3 Alpes.

Lors de l’audience, les défenseurs de Me Ripert avaient pointé 3 erreurs dans l’appel du procureur général, notamment une date erronée. Paul Michel avait fait appel d’une décision prise le 9 mai, alors que l’affaire Ripert n’avait été traitée que le 11.

Une série de reproches

Si Ripert s’est retrouvé devant cette cour, ce n’était pas à cause du conseil régional de discipline, qui l’a relaxé, mais à cause du parquet général dirigé par Paul Michel. Ce dernier lui reproche de multiples incidents qualifiés de « comportement dilatoire » par la cour, mais aussi d’avoir voulu défendre des clients devant deux cours d’assises alors qu’il était sous le coup d’une suspension provisoire à la suite d’une précédente condamnation.

Egalement en cause, un courrier dans lequel l’avocat demandait à un directeur de prison s’il se croyait « en 1942 avec son surveillant minable ». Mais c’est surtout le troisième grief, intervenu au cours d’un procès d’assises en mars 2015 à Grenoble qui a concentré les débats: « il est préférable de connaître le code avant l’audience que de le découvrir pendant ou après », avait alors lancé Me Ripert au président de la cour.

Le procureur général y a vu un « harcèlement », une « manoeuvre d’intimidation » dont le magistrat « ne se relèvera pas », ayant essayé de se suicider pendant une suspension d’audience.

« Ce qui lui est arrivé n’a rien à voir avec moi », avait rétorqué Me Ripert pendant l’audience, reconnaissant seulement des « interventions intempestives » au cours de l’audience.

 

http://www.20minutes.fr/lyon/1871959-20160623-grenoble-avocat-bernard-rippert-suspendu-pendant-deux-ans

Grenoble: L’avocat Bernard Ripert suspendu pendant deux ans

 

JUSTICE Le parquet général lui reproche d’avoir multiplié les incidents dans et en dehors des salles d’audience…

(FILES) This file photo taken on April 2, 2013 shows French lawyer Bernard Ripert standing at Lyon's criminal courtroom.  French lawyer Bernard Ripert has been placed on May 23, 2016 in a psychiatric unit following a medical exam while he was held in police custody. / AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

(FILES) This file photo taken on April 2, 2013 shows French lawyer Bernard Ripert standing at Lyon’s criminal courtroom. French lawyer Bernard Ripert has been placed on May 23, 2016 in a psychiatric unit following a medical exam while he was held in police custody. / AFP PHOTO / JEFF PACHOUD – AFP

C.G.

    • Publié le 23.06.2016 à 16:41
    • Mis à jour le 23.06.2016 à 16:55

 

Le couperet est tombé. L’avocat Bernard Ripert a été condamné jeudi par la cour d’appel de Grenoble à trois années d’interdiction d’exercer dont une avec sursis. Le magistrat était jugé pour des manquements disciplinaires. « C’est une radiation », a-t-il déclaré à l’annonce de ce résultat, précisant qu’il allait se pouvoir en cassation.

« Cela ne changera pas grand-chose à ma situation. Je ne sais pas ce que je vais faire professionnellement mais cette nouvelle sanction injuste et illégale sonne à nouveau le glas de ma carrière », poursuit-il dans un communiqué.

« Condamner un homme de 66 ans à ne plus travailler pendant deux ans, c’est une forme de condamnation à mort professionnelle », s’est ému Ronald Gallo, l’un de ses avocats, interrogé par Le Dauphiné Libéré, parlant d’ « élimination professionnelle ».

De la relaxe à la condamnation

Bernard Ripert avait pourtant été relaxé par le conseil régional de discipline. Mais le parquet général a fait appel, lui reprochant d’avoir multiplié les incidents dans et en dehors des salles d’audience.

En mars 2015, il avait notamment lancé au président de la cour d’assises de l’Isère qu’il était « préférable de connaître le code avant l’audience que de le découvrir pendant ou après ». Le procureur général avait alors vu dans cette déclaration une tentative « d’intimidation ». Le magistrat, critiqué ce jour-là par l’avocat, avait ensuite tenté de mettre fin à ses jours pendant une suspension d’audience.

Coutumier des coups d’éclat, Bernard Ripert, souvent présenté comme l’avocat « historique » d’Action directe, avait été interpellé le mois dernier à son domicile, avant d’être interné de force dans un hôpital psychiatrique. La justice lui reprochait d’avoir adopté « une attitude menaçante » devant un magistrat de la cour d’appel qui avait statué sur un dossier de sanction disciplinaire le concernant.

>> A lire aussi : Grenoble: Vif émoi après l’internement d’office de l’avocat Bernard Ripert

 

http://www.lepoint.fr/societe/l-avocat-bernard-ripert-interdit-d-exercer-pendant-3-ans-23-06-2016-2049167_23.php

L’avocat Bernard Ripert interdit d’exercer pendant 3 ans

AFP

Publié le 23/06/2016 à 16:52 | AFP

L'ancien avocat d'Action Directe (AD) Bernard Ripert, le 2 avril 2013 à Lyon

L’ancien avocat d’Action Directe (AD) Bernard Ripert, le 2 avril 2013 à Lyon

 

Bernard Ripert, ancien avocat de l’organisation armée d’extrême gauche Action Directe, a été condamné jeudi par la cour d’appel de Grenoble à trois ans d’interdiction d’exercer, dont un an avec sursis, dans le cadre de poursuites disciplinaires.

La cour d’appel n’a pas prononcé la radiation de l’avocat, requise par le procureur général Paul Michel, estimant que cette peine était « disproportionnée au regard des faits commis », selon l’arrêt consulté par l’AFP.

« Leur décision correspond pour moi à une radiation », a cependant estimé Me Ripert, qui vient d’avoir 66 ans.

« Une fois de plus, les magistrats de la cour d’appel de Grenoble se sont vautrés dans l’illégalité comme certains animaux le font dans leurs déjections », a poursuivi le pénaliste grenoblois, brièvement interné en psychiatrie fin mai.

Il a évoqué une « décision inique et inadmissible qui sera à coup sûr cassée » par la cour de cassation.

« C’est un tombeau que la cour d’appel vient de dresser », a commenté Me Ronald Gallo, un de ses défenseurs, parlant d’une « condamnation à mort sur le plan professionnel ». « Ils n’ont pas osé le radier mais ils font semblant, c’est hypocrite », a-t-il ajouté.

Le tonitruant avocat à la barbe blanche, soutenu par de nombreux confrères et des manifestants lors de son procès, était poursuivi pour divers manquements.

Dans son arrêt, la cour souligne ainsi « la gravité des propos » tenus par l’avocat devant une cour d’assises en mars 2015, propos qu’elle juge « motivés par la volonté » d’ »entraver le fonctionnement » de la cour en « déstabilisant son président ».

Me Ripert avait lancé au président qu’il était « préférable de connaître le code avant l’audience que de le découvrir pendant ou après ».

Les magistrats pointent aussi la « violence des accusations portées » par Me Ripert dans un courrier adressé à un directeur de maison d’arrêt: l’avocat avait demandé au fonctionnaire s’il se croyait « en 1942 avec son surveillant minable ».

Enfin, la cour d’appel relève la « volonté manifeste » de l’avocat de ne pas respecter les sanctions disciplinaires déjà prononcées (trois sanctions depuis 2009).

Alors qu’il était déjà sous le coup d’une interdiction d’exercer d’un an, Me Ripert avait voulu défendre des clients devant deux cours d’assises. Il avait alors invoqué l’article 275 du Code de procédure pénale qui permet à un accusé de se faire défendre par un ami aux assises.

23/06/2016 16:48:19 -  Grenoble (AFP) -  © 2016 AFP

Procès de Bernard Ripert : le procureur général a requis sa radiation

L’intéressé est confiant en sa défense et se montre optimiste.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/le-retour-de-l-avocat-me-ripert-devant-la-cour-d-appel-de-grenoble-1019047.html

Le retour de l’avocat Me Ripert devant la cour d’appel de Grenoble

 

Procès Ripert, acte 2. Ce jeudi 9 juin, l’avocat grenoblois est de nouveau devant la cour d’appel de Grenoble, pour « manquements disciplinaires ». Le public, retenu à l’extérieur, n’assistera pas à l’audience.

  • Franck Grassaud avec Céline Aubert
  • Publié le 09 juin 2016 à 10:02, mis à jour le 10 juin 2016 à 10:05

Me Ripert et ses nombreux défenseurs © Céline Aubert© Céline Aubert Me Ripert et ses nombreux défenseurs

Le 2 juin, devant la cour d’appel de Grenoble s’est tenu le 1er acte du procès de Me Ripert avec plus de cinquante avocats de la France entière et près de 150 personnes venues apporter leur soutien au défenseur grenoblois. Il s’agissait de dénoncer « les dérives judiciaires » et les « méthodes scandaleuses » utilisées à l’encontre de l’avocat, « pour le faire tomber! », selon eux. Lors de cette longue journée, seules la forme et la procédure avaient été évoquées.

L’avocat grenoblois comparaît à la suite de problèmes de discipline lors d’un procès, pour un courrier injurieux à l’administration pénitentiaire et pour avoir voulu défendre des clients alors qu’il était suspendu. Pour tous ces faits, il avait été relaxé par le conseil régional de discipline, mais le parquet général a fait appel.

Lors de la première audience, des avocats ont demandé le dépaysement du procès, jugeant la cour d’appel de Grenoble « partiale ». La défense a également réclamé la récusation des magistrats.

Ce jeudi, nouvelle séance. Cette fois, elle ne se déroulera pas en public, afin d’assurer le calme des débats. Seuls 30 à 40 avocats ont pu rentrer dans la salle. D’où la salve de Me Ripert:  »ils ont interdit l’accès au public car ils ont honte de m’avoir suspendu illégalement. »

D’emblée, on apprend que la cour de cassation a rejeté la demande de récusation des magistrats.

Les premiers échanges portent sur la publicité des débats. La défense dit vouloir faire constater que le public est retenu dehors mais l’huissier doit être mandaté par le président! L’affaire tourne au casse-tête, elle bute sur une règle évoquée par les avocats de Me Ripert: le public ne peut être interdit que sur décision de l’accusé, or Ripert demande sa présence.

Me Ripert a eu un vif échange avec le procureur général, Paul Michel, qu’il a coutume d’appeler « monsieur Paul », référence explicite à Paul Touvier, chef de la Milice lyonnaise durant l’occupation.

« Je demande que mon nom soit respecté », s’est énervé le magistrat, tandis que Me Ripert lui répondait sur un ton ironique avoir voulu faire référence à « l’apôtre et à personne d’autre parce que pour moi vous êtes surmonté d’une auréole ».

Récit de Céline Aubert

Procès de Bernard Ripert : le procureur général a requis sa radiation dans Action Directe NI_734033_1465469352_1465469367_550
Me Ripert demande l’ouverture de son procès au public

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/et-maintenant-la-botte-secrete-des-avocats-de-me-ripert-1019639.html

Et maintenant la botte secrète des avocats de Me Ripert!

 

Cette 2e journée d’audience du « procès Ripert » aura été en tous points similaire à la première. Un affrontement entre robes noires et robes rouges jusqu’à ce que les défenseurs de l’avocat dégainent leur botte secrète: un acte non valide.

  • Franck Grassaud et Céline Aubert
  • Publié le 09 juin 2016 à 17:12, mis à jour le 10 juin 2016 à 09:55

© Céline Aubert© Céline Aubert

Il y a d’abord eu un débat interminable autour de l’audience publique. Les soutiens de Me Ripert, venus en nombre une fois encore, ont en effet été privés de séance, et du spectacle (sic). Au nom de la sécurité, seule une quarantaine d’avocats a été invitée à entrer dans la salle. D’où des réactions épidermiques de Bernard Ripert à l’égard de la cour.

Et puis, la défense a sorti la loupe, pointant 3 erreurs dans l’appel du procureur général. Car si Me Ripert se retrouve devant cette cour, ce n’est pas à cause du conseil régional de discipline, qui l’a relaxé, mais à cause du parquet général dirigé par Paul Michel. Or l’acte d’appel ne serait pas valide. Il y a d’abord la date qui est erronée. Paul Michel a fait appel d’une décision prise le 9 mai, comme c’est écrit, alors que la décision concernant Ripert n’a été prise que le 11!

Réponse du procureur général: « c’est une erreur de plume de la greffière ». Indignation dans la salle.

Ce n’est pas fini. Sur cet acte, Paul Michel évoque une décision du conseil de discipline (qui n’existe plus) au lieu du conseil régional de discipline. Enfin, les avocats de Ripert ont débusqué une question de droit: « seule une partie de la première instance peut faire appel », or le parquet n’est pas une partie.

En attendant de revenir sur cette question, décision est prise d’aborder le fond de l’affaire. Les avocats ne sont pas contents du tout, ils dénoncent une volonté des magistrats d’aller jusqu’au bout et de punir Ripert avec une suspension de 2 ans (le maximum étant de 3).

Reportage Céline Aubert et Florine Ebbhah

La botte secrète de Me Ripert

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/affaire-ripert-le-procureur-general-requiert-la-radiation-de-l-avocat-1019903.html

Affaire Ripert: le procureur général requiert la radiation de l’avocat

 

Ce jeudi 9 juin, après 26 heures d’audience en deux jours, le procureur général de Grenoble a requis la radiation du barreau de Me Bernard Ripert, jugé en appel pour des « manquements disciplinaires ». La cour d’appel a mis sa décision en délibéré au 23 juin.

  • FG avec AFP
  • Publié le 10 juin 2016 à 09:03, mis à jour le 10 juin 2016 à 09:54

Me Ripert © France 3 Alpes© France 3 Alpes Me Ripert

Le magistrat Paul Michel a fondé ses réquisitions sur la « gravité » du comportement et la répétition des manquements de Me Ripert, déjà condamné à trois reprises à des sanctions disciplinaires depuis 2009.  »Me Ripert est une menace pour les magistrats, il entrave le déroulement des débats » de la cour d’assises, a insisté le procureur général, qui a affirmé vouloir « préserver l’institution judiciaire et l’image du barreau ».

Me Ripert estime que malgré tout « la cour n’a pas beaucoup de choix, l’appel du procureur général étant illégal ». Il s’appuie sur l’acte à l’origine de l’affaire qui comporte des erreurs.

Interview réalisée par Céline Aubert et Florine Ebbhah

NI_734597_1465542402_1465542412_550 dans Attentats
Réaction de Me Ripert après la demande de sa radiation

 

Le tonitruant avocat à la barbe blanche

Les faits reprochés au tonitruant avocat à la barbe blanche, soutenu par de nombreux confrères et des manifestants, n’ont été abordés qu’au bout de 20 heures d’audience. La défense avait déposé de multiples incidents qualifiés de « comportement dilatoire » par la cour présidée par l’ancien directeur des services judiciaires Jean-François Beynel.

Il a été reproché à l’avocat d’avoir voulu défendre des clients devant deux cours d’assises alors qu’il était sous le coup d’une suspension provisoire à la suite d’une précédente condamnation. Me Ripert a invoqué l’article 275 du  Code de procédure pénale qui permet à un accusé de se faire défendre par un ami aux assises.  »Je n’ai fait que répondre à la sollicitation de deux justiciables », a-t-il rétorqué au procureur général qui s’étonnait qu’il « trouve le moyen de se faire des amis parmi ses clients alors qu’il est suspendu ».

Un courrier dans lequel l’avocat demandait à un directeur de prison s’il se croyait « en 1942 avec son surveillant minable » a également été évoqué. Une « lettre acerbe » mais qui relevait de la « légitime défense » après une « dénonciation calomnieuse », s’est justifié le pénaliste grenoblois, brièvement interné en psychiatrie fin mai.

Mais c’est surtout le troisième grief, intervenu au cours d’un procès d’assises en mars 2015 à Grenoble qui a concentré les débats: « il est préférable de connaître le code avant l’audience que de le découvrir pendant ou après », avait alors lancé Me Ripert au président de la cour.
Le procureur général y a vu un « harcèlement », une « manoeuvre d’intimidation » dont le magistrat « ne se relèvera pas », ayant essayé de se suicider pendant une suspension d’audience.

« Ce n’est pas vrai! Ce qui lui est arrivé n’a rien à voir avec moi », a rétorqué Me Ripert, reconnaissant seulement des « interventions intempestives » au cours de l’audience.

Ce que l’on me reproche, ce sont des mots »

« Ce que l’on me reproche, ce sont des mots. Et le procureur général voudrait que vous me radiiez pour des mots? », a-t-il demandé.
Me Ripert, qui aura 66 ans le 13 juin, avait été relaxé de ces poursuites par le conseil régional de discipline mais le parquet général avait fait appel.

La cour d’appel a mis sa décision en délibéré au 23 juin.

 

 

Egalement à lire, ce compte rendu complet :

 

http://www.placegrenet.fr/2016/06/11/proces-ripert-procureur-general-paul-michel-requiert-radiation-barreau/93089

12

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo