Quand François Léotard était « Encornet »…

Il n’a pas aimé du tout (voir ci-dessous).

Préférant prévenir que d’être obligée de « guérir » tant bien que mal, je précise tout de suite que je n’ai rien à voir avec l’affaire de l’assassinat de Yann Piat ni avec aucun de ses protagonistes, ni en 1994 ni plus tard.

Cette prévention est d’autant plus nécessaire qu’aux débuts des cyberharcèlements dont j’ai toujours été victime depuis 2008 de la part des « déconnologues » de la bande du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi, d’abord sur le site Rue89 jusqu’à l’été 2009, j’ai été harcelée par une de ses proches du « Milieu » qui utilisait le pseudonyme de « Trottinette » et était réapparue sur mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog au mois de mai 2012 pour toute une série de commentaires injurieux et de menaces, dont celui-ci le 7 juin 2012 à 2h07 (j’en ai masqué des éléments d’identité et quelques flots d’injures sans intérêt) :

 

Commentaire sur Alerte au Matuvu !

Afficher toutes les informations

Laissé par : trotinette le07/06/2012 à 02h07

  • Email : patience@gmail.fr
  • IP : 204.45.133.74
  • Et XXXXXXXXXXXXXXXX corbeau de sa profession continue ses activités sales. la XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX, et passant son temps à jouer le corbeau en déformant la vie des autres ? Tu n’as pas fini de faire le coucou Tu sais qui va te répondre les flics.. Tu es déjà citée devant le tribunal correctionel. Quand à l’autre donneuse qui a balancé son mec, et qui ose venir salir son frère, qui n’a rien à voir avec sa livre, elle ferait mieux de s’occuper de son fils à la dérive, dégoutée de la vie d’avoir une raclure pour mère. j’oubliais XXXXXXXX le corbeau nique tes morts et prépare ta valise pour un long séjour en prison..Et overblog va regretter d’avoir maintenu le blog d’une malade passant son temps à diffamer les autres. Souviens toi de trotinette conasse.. En France, en vertu de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN), l’hébergeur d’un contenu, s’il n’en est pas l’auteur et qu’il n’a pas joué de rôle éditorial, peut être reconnu comme responsable uniquement si le contenu diffamatoire lui a été signalé et qu’il n’a pas agi promptement pour le retirer. Dans les autres cas il ne sera pas reconnu responsable.

 

Etant en relation directe avec des magistrats CORROMPUS du TGI de Brest, mes harceleurs de cette bande de cybercriminels (pour le moins…) savaient déjà ce que je n’apprendrai que bien plus tard, à savoir que le procureur de la République de Brest venait de prendre des réquisitions dans le sens de l’ouverture d’une information judiciaire suite à ma première plainte contre eux.

C’était depuis quelques jours la cause de nouvelles « révélations » publiques extraordinaires me concernant sur le blog du psychopathe en chef. On pouvait même y lire que j’avais déjà été condamnée plusieurs fois et très lourdement pour avoir embêté d’anciens employeurs, ainsi que pour des faux témoignages. Comme toujours, le pervers et mythomane notoire Pascal Edouard Cyprien Luraghi avait encore tout inversé : en réalité, c’est moi qui avais plusieurs fois porté plainte contre mes anciens employeurs voyous et harceleurs et avais bien obtenu des condamnations à leur encontre, sans avoir moi-même jamais fait l’objet d’aucune poursuite avant celles engagées à mon encontre à compter de l’année 2010 par sa complice cybercriminelle harceleuse, affabulatrice, menteuse, calomniatrice et perverse tout aussi notoire Josette Brenterch du NPA de Brest, lesquelles se sont finalement conclues début décembre 2015 par ma relaxe totale et définitive pour toutes ses accusations mensongères ou dénonciations calomnieuses des années 2010 et suivantes.

Aussi, à l’époque de ces nouvelles publications calomnieuses sur le blog de son complice cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi, la folledingue « trotinette » venait tous les jours sur mon blog me recracher le tout dans des commentaires parfaitement délirants, avec moult menaces assaisonnées de flots d’injures impressionnants.

D’autres personnes qui la dérangeaient aussi n’étaient pas non plus épargnées dans ces commentaires, ainsi de la soeur du psychopathe en chef qui venait elle aussi de se manifester sur mon blog, pour expliquer qui était son frère : un mythomane de très longue date ne cessant de la calomnier elle-même depuis une époque où elle aurait pu porter plainte contre lui pour des faits extrêmement graves.

Voilà, je suppose que dans la tête très mal faite de la dame D. Berrahma, nièce de Farid dit « l’Indien », « le Gremlins » ou « le Rotisseur », je devais être assimilée au « général » Jacques Jojon, source des journalistes du Canard enchaîné pour leur bouquin de 1997 sur l’affaire Piat.

Etrange, non ?

Si je n’ai rien à voir avec cette affaire, par contre, l’autre, celle des contrats Sawari II et Agosta, j’en suis bien victime depuis le début.

Et je n’ai rien ni d’une malade mentale ni d’une mythomane.

 

 

https://vl-media.fr/affaire-yann-piat-chirac-mis-en-cause-leotard/

Affaire Yann Piat, Jacques Chirac mis en cause par François Léotard

 

15 mars 2018
Assassinat

 

Ce dimanche dans 13h15, France 2 dévoile le témoignage inédit de François Léotard dans l’affaire Yann Piat. L’homme politique avait été accusée d’avoir commandité l’assassinat de la député varoise, il accuse Jacques Chirac d’avoir été au courant de la manipulation.

 

Le 7 Octobre 1997,  François Léotard prononce ces mots à la télévision : « Je voudrais bien qu’un jour les Français se posent la question de la façon dont leur démocratie est vécue. Et moi, je me la pose personnellement. Avez-vous le droit d’affirmer comme ça que monsieur Untel, votre voisin de palier, est un assassin ? Et puis après, vous partez tranquillement à la pêche ? Qu’est-ce que cela veut dire ? »
. L’ancien ministre de l’Intérieur est accusé par deux journalistes d’être derrière le meurtre de Yann Piat, députée de la 3e circonscription du Var. C’est l’affaire « Encornet et Trottinette ». Retour dans l’affaire Yann Piat.

Qui était Yann Piat ?

Née le 12 juin 1949 à Saïgon en Indochine française, on retient d’elle son engagement contre la corruption et contre « le milieu » dans la région PACA, ce qui l’a d’ailleurs sur envoyée au trépas. C’est la première députée assassinée dans l’hexagone. Elle entame sa carrière politique avec le Front National, avec lequel elle sera élue à l’Assemblée. Mais l’idylle s’arrête et elle rejoint vite l’UDF, ancêtre des Républicains. 
Elle est assassinée le 25 février 1994 à Hyères dans Var, à 44 ans.

L’assassinat

La voiture de son chauffeur la récupère à 19h45 devant sa permanence de député, en direction de son domicile.
 Au débouché d’un pacte sur la route panoramique du Mont des Oiseaux sur les hauteurs de Hyères, une moto ouvre le feu à trois reprises avant de se porter à hauteur du conducteur et de tirer à nouveau 3 fois. Deux balles sont fatales à la Varoise : la 3e qui lui transperce un poumon, la 5e touche l’artère pulmonaire.

 

Charlie Hebdo

L’affaire Encornet et Trottinette

L’affaire Piat suscite l’émoi, on imagine rapidement un meurtre politique. Ces doutes sont alimentés par la publication des récents écrits de la députée, mettant en lumière les liens entre le grand banditisme et les élus. Une lettre est également retrouvée, où la députée met en cause 5 politiciens locaux en cas de mort suspecte. L’enquête s’oriente pourtant vers un meurtre mafieux. La police arrête deux « bébés tueurs » de 20 ans derrière un commanditaire, Gérard Finale, patron de bar, qui souhaitait devenir un des parrains de la pègre du Var.
L’affaire est relancée en 1997, lorsque deux journalistes d’investigation décrivent la piste de l’assassinat politique en sortant un livre « Des assassins au coeur du pouvoir ». Ce livre affirme que la députée était devenue dangereuse, elle en savait trop sur les affaires immobilières impliquant les hommes politiques et la mafia varoise. Ils accusent François Léotard et Jean-Claude Gaudin sous les surnoms « Trottinette » et « Encornet ». Ils seront finalement innocentés.

Pourquoi le documentaire est intéressant ?

Parce qu’il met en lumière la guerre fratricide ayant eu lieu chez les membres de l’UPR en crise à l’approche de l’élection présidentielle de 1995. 3 ans plus tard, les journalistes ont étés volontairement désinformés afin de faire tomber des têtes en pensant dévoiler un meurtre d’Etat. Après 20 ans, l’ex-politicien se confie « Chirac nous avait convoqués pour expliquer que ce n’était pas lui. Je n’ai pas ouvert la bouche. C’était un mensonge. J’étais persuadé que cela venait de lui, mais je n’allais pas lui casser la figure » déclare t-il. « Là, c’est vraiment la volonté de tuer, de démolir quelqu’un, de le descendre », « c’est une façon étrange de laisser faire. Étrange… ce qui est malheureusement conforme au personnage ».

Qu’en est-il aujourd’hui ?

L’affaire aujourd’hui reste un mystère. Personne ne sait si l’assassinat avait des origines politiques. La piste mafieuse a été retenue, les 3 mis en examen ont étés condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité. Gérard Finale, le commanditaire est décédé durant sa détention. Lucien Ferri, le tireur, est mort d’une méningite foudroyante lors d’une permission après 16 ans de détention. Marco Di Caro, le motard, purge encore sa peine.

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Rougeot

    • André Rougeot

      Page d’aide sur l’homonymie
      Pour les articles homonymes, voir Rougeot.
      Quand François Léotard était 35px-Circle-icons-microphone.svg dans Calomnie 35px-Nuvola_France_flag.svg dans Corruption

      Cet article est une ébauche concernant la presse écrite et un journaliste français.Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

      André Rougeot
      une illustration sous licence libre serait bienvenue
      Biographie
      Nationalité
      Activité
      Autres informations
      A travaillé pour

      André Rougeot est un journaliste français.

      Carrière

      André Rougeot collabore au Canard enchaîné à partir de la seconde moitié des années 1980 jusqu’en 1998. Le 13 avril 1988, il publie un grand article intitulé « La gentilhommière à prix cassé de Léo » (François Léotard).

      Affaire Yann Piat

      Spécialiste des affaires du Var, il enquête, en 1996, sur l’affaire Yann Piat. Il fait paraître au début du mois d’octobre 1997 L’Affaire Yann Piat. Des assassins au cœur du pouvoir, où il défend la thèse que la députée avait été assassinée parce qu’elle en savait trop sur les affaires immobilières impliquant des hommes politiques et le grand banditisme varois. Il cite les propos d’un « général », ancien de la direction du Renseignement militaire, qui fait de deux dirigeants politiques, François Léotard et Jean-Claude Gaudin (surnommés Trottinette et Encornet), les commanditaires du meurtre. Les deux politiques portent plainte et entament une action en référé pour supprimer les passages du livre jugés diffamatoires.

      Par deux fois, les deux journalistes sont incapables de fournir les preuves de ce qu’ils avancent. Le tribunal ordonne le retrait du livre, et les éditions Flammarion ne poursuivent pas sa publication. André Rougeot et Jean-Michel Vernes sont condamnés à payer, chacun, 300 000 F d’amende pour diffamation envers une personne dépositaire de l’autorité publique (F. Léotard), et 80 000 F d’amende pour diffamation publique envers un particulier (Georges Arnaud, ancien chauffeur de Y. Piat). Ils sont aussi condamnés à verser un million de francs à François Léotard et 150 000 F à Georges Arnaud, au titre des dommages et intérêts. Au terme du procès intenté par Jean-Claude Gaudin, les deux auteurs sont condamnés à payer 200 000 F d’amende et à verser, solidairement, 300 000 F à la partie civile1.

      En réponse, François Léotard écrit Pour l’honneur.

      Quelques mois plus tard, André Rougeot est écarté de la rédaction du Canard enchaîné.

      Publications

      Notes et références

      1. « Les auteurs et l’éditeur de “L’affaire Yann Piat” lourdement condamnés », Le Monde, 11 mars 1998.

      Liens externes

:

 

 

https://www.liberation.fr/societe/1997/10/27/jacques-jojon-sait-il-des-choses-sur-l-affaire-piat-ce-retraite-accredite-la-these-de-rougeot-mais-n_217738

Jacques Jojon sait-il des choses sur l’affaire Piat? Ce retraité accrédite la thèse de Rougeot mais nie être son informateur principal.

 

Par Alain LEAUTHIER — 27 octobre 1997 à 10:40
  • Jacques Jojon sait-il des choses sur l’affaire Piat? Ce retraité accrédite la thèse de Rougeot mais nie être son informateur principal.

Brignoles, envoyé spécial.

Le «général» de l’Affaire Yann Piat, la gorge profonde d’André Rougeot, est-il Jacques Jojon? Hier, malgré le soleil éclatant et une chaleur printanière, cet ingénieur électronicien à la retraite n’est quasiment pas sorti de la villa provençale moderne où il vit avec son épouse, près du village de Val, dans le Haut-Var. Souffrant d’une sclérose en plaques, ce sexagénaire barbu et bourru se reposait après ses émotions de la veille: samedi, Jacques Jojon a encore épaissi le mystère autour des révélations du livre-brûlot d’André Rougeot et Jean-Michel Verne, l’Affaire Yann Piat.

Jacques Jojon a accusé l’épouse d’André Rougeot de pressions répétées pour le forcer à avouer qu’il était le «général» dont les révélations explosives auraient permis au journaliste d’écrire ses articles puis son livre. Mais il a aussi admis connaître Rougeot de longue date, et a repris à son compte les graves sous-entendus du journaliste sur le rôle qu’aurait joué François Léotard dans le meurtre de la députée, abattue le 25 février 1994. «Rougeot est un sale con, mais il a écrit la vérité», a-t-il indiqué samedi à l’AFP. Sur une terrasse en tomettes rouges, protégeant l’accès de leur maison où l’on entend les cris de leur petite-fille et les aboiements d’un chien, Mme Jojon, quinquagénaire vive et affable, a confirmé à Libération l’essentiel les propos de son mari. Vêtue d’un fuseau noir, elle est parfaitement conforme au portrait que fait Rougeot de l’épouse du «général» dans son livre. Le décor aussi: la demeure est au pied d’une colline couverte de pins, que surplombe une immense croix. «Jeudi et vendredi dernier (les 16 et 17 octobre, ndlr), Mme Rougeot est venue, accompagnée d’un certain M. Grisoni, des éditions Flammarion. Elle voulait que mon mari admette qu’il était le « général. Comme il a refusé, ils nous ont proposé de l’argent, 100 millions, enfin je veux dire 1 million de nouveaux francs. Après, il y a eu des menaces. Le monsieur de chez Flammarion a dit qu’il connaissait beaucoup de Corses.» De longue date. Interrogé samedi par l’AFP avant de se réfugier dans le silence, Jacques Jojon s’est montré encore plus précis sur les visites de ses interlocuteurs. Après avoir tenté en vain de l’émouvoir, l’épouse d’André Rougeot aurait lourdement rappelé ses fonctions d’officier de police judiciaire dans un commissariat parisien. Le dimanche, Dominique Grisoni, le numéro 2 de Flammarion, serait revenu en compagnie d’un chargé de production de l’éditeur et d’une troisième personne, que Jacques Jojon dit avoir identifié comme un journaliste de TF1. «On s’en est rendu compte, car cette personne n’arrêtait pas de déplacer en tous sens l’attaché-case dans lequel elle avait planqué sa caméra», explique Mme Jojon.

La suite, c’est Gilbert Collard, l’avocat du retraité, qui la raconte: «Il m’a demandé de faire saisir à TF1 une bande tournée apparemment à son insu. Mais seule la justice pourra identifier sûrement les gens qui sont venus chez mon client. Dès mardi, je déposerai à sa demande une plainte pour chantage, menace de mort et tentative de corruption.» Le seul point d’accord entre les couples Jojon et Rougeot, c’est qu’ils se connaissent effectivement de longue date. «Cela remonte à plusieurs années, quand mon mari a contacté André Rougeot pour lui parler d’un problème auquel nous étions confrontés. Peu à peu, ce sont devenus des amis. Ils sont souvent venus chez nous, quelquefois pour des séjours de plusieurs jours.»

Le journaliste du Canard enchaîné admet que son épouse s’est bien rendue chez les Jojon aux dates indiquées. «Pour discuter de choses et d’autres, mais certainement pas pour les menacer ou les corrompre. D’abord, ce n’est pas le genre de la maison. Secundo, je ne vois pas où l’on aurait trouvé cet argent. Enfin, cela n’a tout simplement pas de sens», déclarait hier André Rougeot à Libération. Il ne conteste pas l’intérêt marqué qu’il a porté au retraité. «Il sait des choses concernant les sujets sur lesquels je travaille, y compris bien sûr le dossier Piat. C’est vrai qu’il m’a inspiré le personnage du « général, d’ailleurs, si j’avais eu idée de la tournure prise par la traque de ma source, j’aurais même fourni la pointure de ses pantoufles. Plus sérieusement, Jacques Jojon n’est pas « mon général car, je le répète, à la base de mes articles et du livre, il y a un général dont je ne dévoilerai pas l’identité.» Pourtant, c’est bien à Jacques Jojon que Rougeot a fait parvenir les épreuves de son livre, accompagnées d’une mention manuscrite apparemment édifiante: «On attend votre préface, il manque le dernier chapitre, celui où l’on résume tout et où le général dit qu’il y était et où sont les preuves.» Le journaliste n’a pas voulu confirmer ou infirmer la réalité de cette missive. «C’est vrai, j’ai envoyé le manuscrit à Jojon. Normal, on a souvent parlé de l’affaire Piat ensemble et chez lui, je rencontrais des tas d’informateurs. Sur des tas de sujets. Il m’a ainsi présenté un juge d’instance de Brignoles sur une affaire d’escroquerie aux voitures, où apparaît une société liée à la mafia.» Condamnation en 1991. L’exécution de la députée a dû tout de même occuper la plupart de leurs discussions. «Mon mari lui donnait des informations, comment dire, techniques sur cette histoire Piat», raconte Mme Jojon. A Marseille, Me Gilbert Collard ne veut pas se prononcer sur les assertions de son client concernant le dossier Piat, et s’en tient strictement à la plainte dont il est chargé. «En fait, Jojon est mon client depuis un an pour une affaire civile. Il ne m’avait jamais parlé de rien et je ne me suis jamais douté de rien.» Selon l’édition d’aujourd’hui de Nice-Matin, Jacques Jojon aurait fait l’objet d’une condamnation à 2 ans de prison, dont 8 mois ferme, et à 35 000 F d’amende, pour escroquerie, en mars 1991. A l’époque, il aurait utilisé de fausses qualités, se faisant même passer parfois pour… un général. Le tribunal lui aurait toutefois accordé une responsabilité «atténuée», Jojon ayant été reconnu «mythomane et paranoïaque». Contacté hier soir, l’intéressé affirme avoir été «réhabilité», ce que confirme Me Collard, qui ajoute: «Cela ne m’empêchera pas de le défendre, bien au contraire.»

Jacques Jojon n’avait peut être pas choisi son avocat au hasard. Gilbert Collard est l’avocat de la famille Saincené, et se bat depuis des années pour la réouverture du dossier sur la mort des deux frères, retrouvés au mois de mai 1994 dans une villa de Tourtour (Var). L’avocat risque d’avoir indirectement satisfaction très prochainement. Le président de la cour d’assises du Var, Christian Bréjoux, s’apprête en effet à ordonner un complément d’information dans l’affaire Piat. Il pourrait demander très vite l’audition de Jean Girerd, l’expert ayant eu à sonder l’ordinateur des Saincené. L’expert, contrairement à ce qu’écrit Rougeot dans son livre, affirme s’en être tenu strictement au cadre que lui avait fixé le juge. Il n’aurait donc pas mis au jour des dossiers explosifs enfouis, paraît-il, dans le disque dur de l’ordinateur. Ambigu ou mythomane, Jacques Jojon a promis lui qu’«il ne se laisserait pas suicider».

Alain LEAUTHIER

 

 

https://www.lexpress.fr/informations/les-vraies-folies-d-un-faux-general_625022.html

Les vraies folies d’un faux général

 

Par Dupuis Jérôme
publié le 30/10/1997 à 00:00

Le fameux «général» à l’origine des «révélations» sur le meurtre de Yann Piat ne serait-il qu’un électronicien souffrant, selon une expertise judiciaire, d’une «psychose délirante chronique paranoïaque»? En se dévoilant, Jacques Jojon – condamné en 1991 à vingt-quatre mois de prison, dont seize avec sursis, pour escroquerie – n’a fait qu’accroître le trouble né de la publication de l’ouvrage d’André Rougeot et Jean-Michel Verne. Défendu par Me Collard, cet homme de 60 ans, atteint d’une sclérose en plaques, reconnaît en effet avoir longuement discuté de l’ «affaire Piat» avec Rougeot. Pourtant, Jojon n’en était pas à son coup d’essai: engagé pour trois ans, il est écarté de l’armée en 1960, déjà pour raisons psychiatriques. Il se faisait passer trois ans plus tard pour le fils d’un célèbre amiral, avant d’être épinglé par le tribunal des forces armées de Lille pour port de faux grade…

La semaine passée, selon Jojon, Mme Rougeot, un responsable de Flammarion et un journaliste de TF 1 se seraient présentés à son domicile du Var pour lui demander, «menaces» à l’appui, de témoigner en faveur des deux auteurs. En vain. Faute de «général», Rougeot et Verne ont versé au dossier judiciaire une liasse de 200 pages manuscrites présentées comme des retranscriptions de conversations enregistrées avec leur «gorge profonde». Leur lecture est édifiante: le «général» explique par exemple que, lors de la profanation de Carpentras, les coupables n’avaient pas déterré un corps mais en avaient, au contraire, enterré un autre! Une vieille méthode pour faire disparaître les cadavres, selon le «général», la police n’osant pas perquisitionner dans une tombe… Lui-même connaît ainsi un cimetière corse qui renferme en fait 800 corps au lieu des 500 officiels. Dans d’autres conversations, tout aussi surréalistes, le «général» évoque encore, pêle-mêle, le trou de la Sécu – dû en partie au Mali, à l’Algérie, et aux Etats-Unis – ou les diamants de Giscard.

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yann_Piat

  1. « Yann Piat, seule contre tous » [archive] sur francetvinfo.fr, publié le 18/03/2018, consulté le 22/04/2018.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

:

 

De quoi se mêle Jean-Luc Mélenchon ?

C’est la question que posait, très fâchée, la présidente géorgienne la semaine dernière (voir ci-dessous).

C’est amusant, cette propension des deux doubles astrologiques Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marc Donnadieu de Béziers à s’attirer les mêmes réponses…

Pour mémoire, je recolle ci-dessous une copie de mon article du 26 mai 2010 sur mon ancien blog « Un petit coucou » sur la plateforme de blogs OVERBLOG (cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte) :

 

2010-05-26 De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu  - Un petit coucou

 

Sachant que je publiais automatiquement toute nouvelle menace ou dénonciation calomnieuse de mes harceleurs, le pervers Jean-Marc Donnadieu m’avait envoyé par courrier électronique une copie assortie de nouvelles menaces de la dénonciation calomnieuse qu’il venait d’adresser à mon hébergeur de blog OVERBLOG.

Ainsi était-il assuré que je la publierais, ce qu’il attendait pour porter plainte contre moi pour avoir soi-disant publié un courrier électronique « privé »…

Fin décembre 2011, il expliquera dans un très long texte publié sur l’un de ses sites personnels depuis tous disparus qu’il était intervenu sur mon blog à compter du 13 avril 2010 dans le but de venir en aide à ses amis de la bande de « déconnologues » du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, lesquels avaient échoué le 10 avril 2010 à obtenir de mon hébergeur la suppression de mon blog, alors ouvert depuis tout juste deux semaines.

Par ailleurs, l’un d’eux, le résident thaïlandais pseudonymé « Homere », tout comme Jean-Marc Donnadieu originaire de l’Hérault, ayant notamment fréquenté l’université de Montpellier, avait déjà expliqué au mois d’octobre 2010 avoir organisé tous les harcèlements dont j’étais victime depuis le mois de février 2009 dans le but d’obtenir tout à la fois des condamnations judiciaires les plus lourdes possibles à mon encontre, mon internement psychiatrique « à vie », et bien sûr la disparition ainsi que la fin de tous mes écrits publics anonymes.

En attendant, j’étais sans cesse harcelée et provoquée par toute leur bande en délire guettant de ma part la réplique à exploiter pour me faire un procès.

Celle du 26 mai 2010 intitulée « De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu ? » fut donc décisive.

Mais nous ne le savions pas encore…

 

 

https://www.lejdd.fr/Politique/la-presidente-georgienne-repond-a-jean-luc-melenchon-sur-lotan-de-quoi-je-me-mele-3898705

La présidente géorgienne répond à Jean-Luc Mélenchon sur l’Otan : « De quoi je me mêle? »

 

11h56 , le 15 mai 2019

La présidente géorgienne Salomé Zourabichvili s’en est pris mardi soir au leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon. Celui-ci avait qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide »

 

Jean-Luc Mélenchon a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l'Otan de "provocation grossière et stupide".

Jean-Luc Mélenchon a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide ». (Reuters)

 

C’est une petite phrase de Jean-Luc Mélenchon qui a provoqué la colère de la présidente géorgienne Salomé Zourabichvili. Lors d’un discours samedi à Marseille, le leader de la France insoumise a qualifié l’adhésion prochaine de la Géorgie à l’Otan de « provocation grossière et stupide ». « Vous avez intérêt à avoir des députés qui ne participeront pas à l’hystérie anti-russe et pro-Otan qui sévit au Parlement européen », a-t-il également ajouté. Interrogé mardi soir par le Figaro, la présidente géorgienne a répondu vertement au chef des députés insoumis : « De quoi je me mêle? », a-t-elle lancé avant de dénoncer « un acharnement eurosceptique ».

Lire aussi - En Géorgie, une diplomate française vise la présidence

« La Russie ne nous a pas fait changer d’un iota notre direction euro-atlantique, ce n’est pas Mélenchon qui va nous faire changer », a-t-elle ajouté en marge d’un colloque sur les populismes organisé à Paris.

Moscou considère l’entrée de la Géorgie dans l’Otan comme une ingérence occidentale

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a réaffirmé en mars dernier que la Géorgie rejoindrait l’Alliance atlantique malgré l’opposition de Moscou.  »Les 29 alliés ont clairement indiqué que la Géorgie deviendrait un membre de l’Otan. Nous allons continuer de travailler ensemble pour préparer l’adhésion de la Géorgie à l’Otan », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre géorgien Mamouka Bakhtadzé à Tbilissi.

« Nous n’acceptons pas que la Russie ou n’importe quelle autre puissance puisse décider qui peut être membre » de l’Otan, a-t-il insisté.

L’éventualité d’une adhésion de Tbilissi à l’Otan, dont les 29 membres comptent plusieurs anciens pays du bloc communiste, est considérée par Moscou comme une ingérence occidentale dans sa sphère d’influence. Les dirigeants de l’Alliance atlantique avaient estimé lors d’un sommet en 2008 à Bucarest que la Géorgie avait vocation à rejoindre l’Otan mais ils n’ont jusqu’à présent pas lancé le processus d’adhésion.

L’année dernière, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a affirmé que l’éventuelle entrée de la Géorgie à l’Otan « pourrait provoquer un conflit terrible ».

Sur le même sujet :
Dossiers :

 

Cyprien Luraghi déteste les Juifs et leur crache dessus

Il l’a dit publiquement sur Twitter hier soir, ce qui est quand même beaucoup mieux que de le dire en cachette dans les commentaires de son blog devenus privés en 2013…

Comme ça, au moins, tout le monde sait à quoi s’en tenir.

Rappelons ici que son collègue Jean-Marc Donnadieu de Béziers tient lui aussi des propos antisémites publics. J’en ai vus sur son mur Facebook depuis que je vais régulièrement voir ce qu’il y poste. Il y en avait aussi dans ses commentaires sur mon ancien blog « Un petit coucou » chez OVERBLOG, comme rapporté dans cet article du 3 septembre 2010 (cliquer sur les images pour les agrandir et lire les textes) :

 

2010-09-03 Jean-Marc Donnadieu veut ma mort - Un petit coucou

2010-09-03 Jean-Marc Donnadieu veut ma mort - Un petit coucou - 2
 

Cyprien Luraghi déteste les Juifs et leur crache dessus dans AC ! Brest FireShot%2BCapture%2B065%2B-%2B%25284%2529%2BCyprien%2BLuraghi%2Bsur%2BTwitter%2B_%2B_%2540SuperDesabused%2B%2540HomereHoupette%2BId_%2B-%2Btwitter.com

 

Que pense Cyprien Luraghi du travail et de ses clients ?

Ceux qui comme moi suivent plus ou moins le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi depuis son arrivée fracassante sur le site Rue89 en 2008 savent déjà depuis longtemps combien il exècre le travail, il le répète très fréquemment sur tous les sites où il s’exprime publiquement de manière régulière, notamment, donc, Rue89 de 2008 à 2017, et son propre blog, dont les commentaires sont toujours restés publics jusqu’à fin 2012.

C’est ainsi que j’avais pu y relever en 2010 l’extrait de discussion rapporté dans l’article de mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog dont copie ci-dessous, tous commentaires y compris (cliquer sur les images pour les agrandir et lire les textes) :

 

2010-09-21 Psychopathum - Un petit coucou

 

2010-09-21 Psychopathum - Un petit coucou - 2

 

Dans cette discussion relative à sa très brève scolarité en Alsace (il a définitivement quitté l’école à l’âge de 14 ans en situation d’échec et sans aucun diplôme), Pascal Edouard Cyprien Luraghi disait donc s’être toujours refusé net à fournir le moindre effort, considérant qu’il s’agissait de « torture ».

Depuis le 14 février dernier, il a recommencé à s’exprimer publiquement sous la forme de brefs commentaires, cette fois sur Twitter où il a encore énoncé très clairement tout ce que représente pour lui le travail, et s’épanche aussi sur ses clients.

Concernant ces derniers, et afin de les rassurer pour le cas où ils tombent sur les propos rapportés ci-dessous, je rappelle que leur ancien guide de trek ou actuel dépanneur informatique est un pervers narcissique et qu’il voit les autres à son image et non tels qu’ils sont réellement.

Voilà donc tous ces commentaires très instructifs :

 

 

1/ Le travail selon Cyprien Luraghi :

 

 

Que pense Cyprien Luraghi du travail et de ses clients ? dans Calomnie WoLIsVNR_bigger
dulconte
@dulconte
·

1 mai

J’sais pas là, mais quelques cours d’histoire ne lui ferait pas de mal non?
Citer le Tweet
7-1gAjdP_normal dans Folie
Emmanuel Macron
@EmmanuelMacron
· 1 mai
Le #1erMai est la fête de toutes celles et ceux qui aiment le travail, le chérissent, parce qu’ils produisent, parce qu’ils forment, parce qu’ils savent que par le travail nous construisons l’avenir. Merci de porter ces valeurs et d’œuvrer chaque jour pour notre Nation.
e69whAJr_bigger dans Le Post
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

1 mai

En réponse à

@dulconte
Le travail pour un catholique est une malédiction divine… On ne le lui a pas expliqué ?
  • wacpeS_-_bigger dans Luraghi
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@HomereHoupette

et

@dulconte
« Tu gagneras ton pain à la sueur de ton fion », Il disait.
6:16 PM · 1 mai 2019 · Twitter Web Client
e69whAJr_bigger dans Perversité
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

1 mai

En réponse à

@CyprienLuraghi

et

@dulconte
Non ça c’est St-Denis Patron des filles de joies de Paris qui a dit ça.
wacpeS_-_bigger dans Politique
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

1 mai

En réponse à

@HomereHoupette

et

@dulconte
Saint Denis, qui par ailleurs est aussi le patron des hommes de peine.
7-1gAjdP_bigger dans Rue89
Emmanuel Macron
@EmmanuelMacron
·

1 mai

Le #1erMai est la fête de toutes celles et ceux qui aiment le travail, le chérissent, parce qu’ils produisent, parce qu’ils forment, parce qu’ils savent que par le travail nous construisons l’avenir. Merci de porter ces valeurs et d’œuvrer chaque jour pour notre Nation.
  • wacpeS_-_bigger dans Troll
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@EmmanuelMacron
Ton travail chéri à la con, il a assassiné prématurément quasiment tous mes ancêtres à la mine et sur les chantiers. Ton travail chéri, fourre-le toi là où ça te conviendra. Tu me débectes !
5:41 PM · 1 mai 2019 · Twitter Web Client

 

  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
Le travail c’est la violence.
Image

7:13 PM · 30 avr. 2019 · Twitter Web Client

 

8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

18 avr.

AH !
Citer le Tweet
EditionsLaDécouverte
@Ed_LaDecouverte
· 18 avr.
« Les expérimentations qui ont été faites sur le #revenudebase ont montré que son application n’entraînait pas de réduction du travail. Ce que l’on mesure en revanche c’est une plus grande satisfaction et bien-être » Daniel Cohen, directeur du département d’économie de l’ENS
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

18 avr.

S’il le dit, je veux bien le croire.
8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

18 avr.

Moi aussi tu penses !
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@_D_E_F_I
Poil dans la main powa !
8:06 PM · 18 avr. 2019 · Twitter Web Client
8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

18 avr.

En réponse à

@CyprienLuraghi
Jacques Higelin – « Poil dans la main » -
youtube.com
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

18 avr.

Image
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

18 avr.

C’est essentiel qu’il y ai des glandeurs dans une société . Mais va expliquer ça a tous ces cons ..
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

18 avr.

Et pas seulement chez les humains . Il y en a même dans les colonies de fourmis il parait ..
8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

18 avr.

Mais pas chez les cigales qui chantent tout l’temps ?

 

  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Misprint001
@SuperDesabused

et 2 autres

Bravo :-) Aujourd’hui j’ai la cervelle en compote : l’informatique à haute dose ramollit le bulbe…
3:32 PM · 3 mars 2019 · Twitter Web Client

 

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

20 févr.

Vu que j’ai zéro diplôme (à part le permis de conduire), tout ça c’est du chinois pour moi. Ce que je vois, par contre, c’est que les journalistes moulés à l’EJS sont des espèces de clones.
Moi, j’aurais mieux fait de re- passer le permis de conduire et d’ apprendre à réparer des ordis, ça me serait plus utuile maintenant ! biz
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@torrentcielle

et

@Spleenlancien2
Oui enfin vivement la retraite quand même : quand on se tape plusieurs centaines de bécanes à dépanner tous les ans depuis plus de vingt ans, ça sort par les trous de nez ;-) Plus con qu’un ordinateur, tu meurs !
2:21 PM · 20 févr. 2019 · Twitter Web Client
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@HomereHoupette
Mais vrai. Le seul truc qui me prend le chou aujourd’hui c’est la réparation de cette saloperie d’ordi portable d’une cliente, grmbl, grmbl.
1:46 PM · 20 févr. 2019 · Twitter Web Client

 

  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@torrentcielle

et

@franceinfo
Bonne siestounette, alors. Là c’est boulot-boulot, pour ma pomme : y a de la bécane à dépanner…
10:26 AM · 20 févr. 2019 · Twitter Web Client
En réponse à

@CyprienLuraghi

et

@franceinfo
Bon courage et …..bon soussous dans la popoche, après !

 

 

 

2/ Ses clients selon Cyprien Luraghi :

 

 

8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

13 avr.

Depuis qu’on leur a dit « le client est roi » ils se sentent plus pisser ces cons.
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

13 avr.

« le chiant est roi », plutôt.

 

 

 

3/ Ses clients d’autrefois, dans l’Himalaya :

 

 

iZCcALkw_bigger
Le Gorafi
@le_gorafi
·

24 avr.

Parti au Népal pour un voyage d’introspection, il se rend enfin compte qu’il est un connard
Parti au Népal pour un voyage d’introspection, il se rend enfin compte qu’il est un connard
Sakhuwanankarkatti, Népal – Un Français de 27 ans parti dans ce pays enclavé de l’Himalaya pour se découvrir lui-même a été choqué de se rendre compte qu’il est en fait un gros connard.
legorafi.fr
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

24 avr.

La majorité écrabouillante des trekkeurs que je guidais sur les sentiers népalais dans les années 80/90 ne se rendaient jamais compte à quel point ils étaient des connards finis à la pisse, et pourtant…
TeIr0OpP_bigger
Gaël Jouneau
@GaelJouneau
·

24 avr.

Comme l’a écrit le penseur :
Citer le Tweet
4efVjLQT_normal

Raphaël Enthoven

@Enthoven_R

· 22 avr.

En réponse à @ERIC_GLANZ @GaspardGlanz et 2 autres
Tel faire, telle pisse.
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@GaelJouneau

et

@le_gorafi
J’avais vu ça hier : putain, bonjour le (ca)niveau…
4:08 PM · 24 avr. 2019 · Twitter Web Client

 

HiCd5Egi_bigger
Valentina Leal-VAL

@French_Taunter
·

24 avr.

Haha, ça va au Népal ,croyant que c’est sage… Mais en fait nan, le voyage ne fait pas tout!

On reconnaît le Français partout où il va

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

24 avr.

En réponse à

@French_Taunter

et

@le_gorafi
C’est pas que les Français…
Image
HiCd5Egi_bigger
Valentina Leal-VAL

@French_Taunter
·

24 avr.

Oui, je sais il n’y a pas que le Français qui voyage avec ses manies… en même temps chaque culture à son « éducation » et les cons n’ont pas la sagesse/la patience de se « fondre dans la masse » etc.

#LeVoyage

  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@French_Taunter

et

@le_gorafi
Au départ la randonnée était une affaire de passionnés et c’était super, puis vers le milieu des années 80 j’ai vu comme mes collègues, débarquer des petits cadres cons comme des manches dans les groupes. Alors un jour j’ai posé le sac à dos pour de bon…
3:04 PM · 24 avr. 2019 · Twitter Web Client
qXAIsN6y_bigger
SantaMuerte
@ChicanosRider
·

25 avr.

En réponse à

@CyprienLuraghi
@French_Taunter

et

@le_gorafi
C’est a dire Cyprien ? Qu’est ce qui te deplaisait dans leurs attitudes ?
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

25 avr.

En 280 caractères, c’est impossible à résumer. Mettons qu’ils n’allaient pas à la rencontre d’un pays et de ses habitants, mais qu’ils consommaient du voyage en engraissant leur musculature. Aucun rapport avec l’esprit du regretté Jacques Laccarière. Et puis leur morgue…
Image
qXAIsN6y_bigger
SantaMuerte
@ChicanosRider
·

25 avr.

Je vois. Merci pour votre reponse

. Vous auriez du mal a supporter certains randonneurs d’aujourd’hui accrocs aux selfies et a Instagram non ?

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

25 avr.

En réponse à

@ChicanosRider
@French_Taunter

et

@le_gorafi
Ah que oui :-)

 

qaORzOK3_bigger
Richard Bouigue
@RichardBouigue
·

27 avr.

Sur

, JM Blanquer affirme que jamais un président avant E.Macron n’avait mis l’école au centre de sa politique : fake news ! Le dernier quinquennat avait fait de la jeunesse sa priorité et de l’éducation le premier budget de la Nation avec la Refondation de l’école.

ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

En réponse à

@RichardBouigue
@M2bliquis

et 9 autres

En plus le langage neuneu d’entreprise : « Mettre le client au centre de notre stratégie commerciale et gnia gnia » . C’est vraiment pathétique ..
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

En réponse à

@SuperDesabused
@RichardBouigue

et 10 autres

Nous sommes dirigé par un petit cadre ..
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

28 avr.

En réponse à

@SuperDesabused
@RichardBouigue

et 10 autres

Un petit cadre qui se la pète.
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

En réponse à

@CyprienLuraghi
@RichardBouigue

et 10 autres

Ce sont les pires .
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@SuperDesabused
@RichardBouigue

et 10 autres

Des merdaillons comme ça j’en avais guidé un paquet sur les sentiers himalayens autrefois : ça vaut que dalle, humainement parlant.
10:07 AM · 28 avr. 2019 · Twitter Web Client

 

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

11 avr.

Je préfère mille fois un droitiste réglo qu’un putain de faux derche se prétendant de gauche.
8ZzCZ4FT_bigger
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

11 avr.

Oui j’ai cru remarquer ça :-)
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@_D_E_F_I
@dulconte

et 2 autres

Ben tiens. J’ai trop eu l’occasion de juger ces bestiaux sur pied, dans les groupes de touristes que je guidais en Asie autrefois. Et puis des patrons de gauche aussi, je me les suis farcis : des négriers dégueulasses. Mais de gauche, hein.
7:09 PM · 11 avr. 2019 · Twitter Web Client

 

 

4/ Ses clients d’aujourd’hui, dans le Lot :

 

 

z6HcG8i3_bigger
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

30 avr.

Evolution : saison 2.
Citer le Tweet
9f26c483c87b6c09ab3f5a050d07d18b_normal
Denis Cosnard
@DenisCosnard
· 25 avr.
Fascinant…
1:00
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Mr_Tschaggatta
J’ai de temps à autre des clients, ils m’amènent leurs pécés ou leurs tablettes à réparer et en fait c’est juste qu’ils ne savent pas s’en servir (véridique).
5:31 PM · 30 avr. 2019 · Twitter Web Client
z6HcG8i3_bigger
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

30 avr.

En réponse à

@CyprienLuraghi
Au final ça fait des sousous dans ta popoche.
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

30 avr.

En réponse à

@Mr_Tschaggatta
Ouais. Et en plus c’est édifiant sur l’état mental de l’Humanité. Dépanneur d’ordinateurs, c’est comme coiffeuse : on est les psychanalystes à deux balles du populo.
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Val_Do

et

@SomethingIsBT
(ayé, une cliente vient de repartir de l’atelier alors je suis re-peinard pour dire des bêtises sur le net) Ouais, même que je les soupçonne d’être #SatanoPédophiles.
4:49 PM · 29 avr. 2019 · Twitter Web Client
jnou5Tt2_bigger
ResisTeamFR

@ResisTeamFR
·

27 avr.

Le message est clair. Pour Salvini il est plus important d’inaugurer un commissariat de police que de célébrer la fête nationale italienne et la fin du fascisme. #SaladesDeFafs
Bonjour l’Europe – Matteo Salvini boude les cérémonies de la fête nationale de la Libération
Le 25 avril est un jour férié en Italie, où l’on célèbre, depuis 1946, la fin de 20 années de dictature fasciste et de la Seconde Guerre mon…
rfi.fr
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

Salvini bande dur pour le cul de Mussolini.
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

Ce n’est pas une raison pour devenir aussi vulgaire qu’eux ..
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

Oh toi le bobo de la campagne, hein… J’utilise les mot qui me semblent les plus appropriés à ce genre de salopard.
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

« Bobo de la campagne » tss tss :-)
Image
KrwCVP4w_bigger
Oncle Dom
@__OncleDom__
·

28 avr.

C’est qui l’auteur de ce jet de fiel ?
ypFIBAVY_bigger
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

28 avr.

Pas mal vu hein ? :-)
Dérider le désert – Chroniques éparses d’un baby-boomer – Entretien avec Daniel Denevert
Un connaisseur plus averti de la galaxie post-situationniste ne peut non plus ignorer la brochure Théorie de la misère, misère de la théorie (1973) et la Chronique des secrets publics (1975). (…)
lundi.am
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

Debord « se consacre moins à la théorie de la négation, qu’à entretenir une gloire personnelle qu’il s’est faite dans l’art du négatif, que la société intègre aujourd’hui comme un art périphérique et divertissant. »
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

28 avr.

En réponse à

@HomereHoupette
@SuperDesabused

et 2 autres

Ce Denevere, il vient se coller les pieds sous notre table en bois d’arbre de la cuisine quand il veut.
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

C’est bien ce qu’il écrit.
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@HomereHoupette
@SuperDesabused

et 2 autres

C’est nickel, et vivant dans une plouquie aussi plouque que le plateau de Millevaches, je sais ce que qu’il dit de la plouquie est très juste. Et bien saignant.
3:42 PM · 28 avr. 2019 · Twitter Web Client
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

En réponse à

@CyprienLuraghi
@SuperDesabused

et 2 autres

Ah mais chez moi aussi ce sont des supers ploucs !
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

28 avr.

En réponse à

@HomereHoupette
@SuperDesabused

et 2 autres

C’est pas pareil : tes ploucs sont tout maigres et basanés, alors que les nôtres sont trapus et rose jambon.
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

28 avr.

Ils sont matois comme tes ploucs à toi.
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

28 avr.

En réponse à

@HomereHoupette
@SuperDesabused

et 2 autres

Pour obtenir un plouc de chez nous, faut faire bouillir douze ploucs de chez toi et laisser réduire le bouillon de moitié.
wJIScy6t_bigger
Valérie de St-Do

@Val_Do
·

28 avr.

le lien pour la vidéo de

harcelé par les nazillons: likez là et signalez les fachos en commentaires. (link: https://www.youtube.com/watch?v=NcZeBM46UnE) youtube.com/watch?v=NcZeBM…

Citer le Tweet
Ev56jGNs_normal
Cyril Guenneteau
@cyrilguenneteau
· 28 avr.
En réponse à @Val_Do
Fait. On est à 1700 likes vs 1300. Je ne sais pas si c’est assez.tres intéressant. 1.ils sont organisés, formés et réactifs. 2. Ns pouvons les combattre sans pour autant être aussi organisés 3.Ns avons une arme redoutable : la solidarité face à la haine de l’autre.
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Val_Do

et

@JulienPain
Je le sais d’expérience : l’impunité est quasi totale pour les pires tarés sévissant sur Internet.
3:02 PM · 28 avr. 2019 · Twitter Web Client
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

27 avr.

En France ça doit être du même ordre de grandeur. Vu le nombre de sales cons racistes qu’on croise sur twitter, on peut espérer qu’ils soient sur-représentés.
Citer le Tweet
Thomas Wieder
@ThomasWieder
· 27 avr.
L’extrême droite et les réseaux sociaux : 85 % des posts des partis politiques allemands sur Facebook sont le fait de l’AfD. « C’est énorme et cela me fait peur », affirme Trevor Davis (Université George Washington), l’auteur de l’étude, révélée par @DerSPIEGEL
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@HomereHoupette
Internet semble avoir été entièrement conçu pour les fafs : dès le départ sur les antiques forums de Usenet, ça sentait la merde brune. Et comme ces connards libertariens de la Quadrature du Net et compagnie défendent leur liberté d’expression de la haine, hein…
12:33 PM · 27 avr. 2019 · Twitter Web Client
e69whAJr_bigger
Homere Houpette
@HomereHoupette
·

25 avr.

#unfollowTrumpcampain All those following the crazy orange POTUS

should unfollow him right now. Let him lose millions of followers who are just watching him getting crazier day by day. That will piss him off !

  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@HomereHoupette

et

@realDonaldTrump
Les tarés craignos, il convient de ne surtout pas les alimenter, c’est clair. Car ils se nourrissent de nous, tels des vampires.
9:44 AM · 25 avr. 2019 · Twitter Web Client

 

Y7l7AMqR_bigger
Babou Def
@pythiasdefont1
·

26 mars

Je n’en peux plus des imbéciles!
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@pythiasdefont1
@DeSjw

et

@UNEFsorbonneU
Non seulement ils sont cons comme des manches de pioches, mais en plus totalement ignares et d’une méchanceté crasse. Ils me sortent aussi par les trous de nez.
12:18 PM · 27 mars 2019 · Twitter Web Client

 

Ce Tweet est indisponible.
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
Moi j’adore Windows : depuis 22 ans Windows remplit mon compte en banque. Je suis dépanneur informatique (pour de vrai).
6:24 PM · 13 mars 2019 · Twitter Web Client

 

Affaire Patricia Bouchon : deuxième jour de procès pour Laurent Dejean, premier incident d’audience

Avec ça, tout le monde a bien compris qui est l’avocat général (voir ci-dessous).

Je lui avais consacré un article de mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog le 16 septembre 2010, à l’époque de ses premiers ennuis.

C’est celui-là, une compilation d’informations de presse, que je livre ici avec tous les commentaires de mes commentateurs de l’époque (cliquer sur les images pour les agrandir et lire les textes) :

 

2010-09-16 David Sénat sort de l'ombre - Un petit coucou

 

2010-09-16 David Sénat sort de l'ombre - Un petit coucou - 2

 

Ce magistrat jusque-là conseiller de Michèle Alliot-Marie était donc très au fait de l’affaire Clearstream 2, laquelle est étroitement liée à mon affaire de harcèlements et agressions multiformes qui perdure depuis les années 1990, et bien sûr, à celle de l’attentat de Karachi du 8 mai 2002.

Je rappelle quelle est ma conviction absolue, fondée sur des éléments de preuves bien concrets, concernant l’assassinat de Patricia Bouchon le 14 février 2011 à Bouloc : mes harceleurs de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui apparaît comme le commanditaire de ce crime, en sont tous complices.

Ces personnes sont mes douze pirates informatiques identifiables à partir de la pièce suivante, supportant de leurs courriels de mars et mai 2011, et aussi quelques autres « déconnologues » de leur bande :

 

Pirates

 

Ils poursuivent tous très tranquillement toutes leurs activités criminelles, car ils bénéficient de complicités dans la police, la gendarmerie, la magistrature, chez les journalistes, et dans quasiment tous les partis politiques.

J’ignore quel est précisément le rôle de Laurent Dejean dans l’assassinat de Patricia Bouchon.

 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/affaire-patricia-bouchon-j-ai-une-requete-christian-bouchon-provoque-un-incident-des-la-reprise-du-1552642298

Affaire Patricia Bouchon : « J’ai une requête », Christian Bouchon provoque un incident dès la reprise du procès

 

vendredi 15 mars 2019 à 10:32 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Deuxième jour de procès du meurtrier de la joggeuse de Bouloc devant les assises de Haute-Garonne. La parole est à la famille ce vendredi matin et d’emblée le mari de Patricia Bouchon s’est accroché avec l’avocat général.

 

Christian Bouchon avec l'un de ses avocats, Stéphane Juillard
Christian Bouchon avec l’un de ses avocats, Stéphane Juillard © Radio France – Stéphanie Mora

Toulouse, France

La première journée d’audience a été compliquée (lire ci-dessous) hier pour la famille de Patricia Bouchon. La partie civile a eu le sentiment que l’avocat général avait pris fait et cause pour l’accusé Laurent Dejean. À l’ouverture de l’audience ce vendredi, Christian Bouchon décline son identité : Né en 1960 à Asnières-sur-Seine. Il est aujourd’hui commerçant à Aurillac. Et puis les mains cramponnées à la barre : « Monsieur le président, si vous le permettez, j’ai une requête… » 

« La partie civile est très blessée, limite outragée ». Christian Bouchon

« … Nous avons deux conseils [avocats], la défense aussi mais nous avons le sentiment que David Sénat… » Le magistrat visé tonne depuis son siège : « Ne m’appelez pas par mon nom ! Dites ‘Monsieur l’avocat général’ ! »

Christian Bouchon s’excuse et reprend. Le mari de Patricia Bouchon veut revenir sur la posture du ministère public qu’il a jugé partiale la veille. L’avocat général bondit de sa chaise et interpelle le président de la cour : « Je n’ai pas à m’expliquer ! Ni à être pris à partie ! Si c’est cela je me retire ! Les avocats de la partie civile m’ont contacté avant le procès, ils connaissent ma position« . Maître Baro se lève à son tour pour défendre son client. Christian Bouchon glisse : « Vous êtes très énervé monsieur l’avocat général... »

Le président de la cour va s’employer à ramener le calme : « Le sentiment d’inégalité qui est le vôtre est légitime mais je voudrais vous rassurer sur notre démarche. Ce procès est très long, plus de deux semaines d’audience pour laisser la parole et tout examiner. C’est d’abord le procès de Laurent Dejean. Mais les uns et les autres ici avons le souci de rechercher la vérité. Je n’ai pas de conviction pré-établie. N’imaginez pas que les choses puissent être jouées. »

La tension est retombée dans la salle d’audience. Christian Bouchon d’une voix douce : « Je suis rassuré par rapport à ce que vous dites, pas par rapport aux faits. On va parler de Patricia. Je suis là pour la représenter. » Christian Bouchon commence par la disparition. Il parle de sa femme au présent.

Christian Bouchon s’explique sur la « requête » qu’il voulait formuler

 

Le clan Bouchon raconte Patricia

Christian Bouchon a raconté pendant près de deux heures la disparition, la découverte du corps, sa manière de gérer le choc, avec régulièrement la voix qui se brise. « Je suis quelqu’un qui laisse les gens travailler [les gendarmes, NDLR]. Je ne viens pas forcément chercher les infos. » A contrario sa fille, Carlyne avait « besoin de savoir, de comprendre Laurent Déjean » Elle appelle régulièrement les enquêteurs, son avocate. Christian Bouchon répète régulièrement que tout s’est effondré pour lui le 14 février. Il dit : « je suis sous antidépresseurs depuis huit ans ». Sa façon de survivre a été de se jeter dans le travail et de vendre rapidement la maison et tous les meubles : « _j’ai tout vendu_, rien gardé. J’étais incapable, je n’y arrivais pas. On l’avait tant voulu cette maison… mais je la voyais partout. Tout me ramenait à elle, c’était insupportable. J’ai vécu un an à Toulouse mais c’était pareil, alors je suis parti ailleurs pour me reconstruire. » 

« Je suis dans cette contradiction permanente : on veut savoir mais on a peur. On ne sait pas comment se placer. On veut savoir et on ne veut rien entendre. Je ne voulais même pas savoir qui était Laurent Dejean » Christian Bouchon, le mari de la victime.

La soeur et le frère de Patricia Bouchon on décrit une grande soeur « protectrice », « douce », mais « secrète, qui ne racontait rien d’elle qui ne les faisait pas rentrer chez elle ». Ils veulent comprendre. Carlyne, sa fille a pris la parole après son père. Un papa qui a fondu en larmes quand la jeune femme de 34 ans a raconté qu’après la mort de sa mère, elle a coupé ses cheveux très courts alors que Patricia Bouchon adorait sa chevelure : « j’ai fait ça pour la faire revenir. Pour qu’elle me gronde ».

« Le jour de la Saint-Valentin, on a brisé mon coeur. On m’a enlevé ma mère. Malgré mon âge, j’ai encore besoin d’elle. »Carlyne Bouchon

Le procès reprend lundi devant les assises de Haute-Garonne.

Mots-clés :

Par :

Stéphanie Mora
Stéphanie MoraFrance Bleu Occitanie

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/David_S%C3%A9nat

David Sénat

modifiermodifier le codemodifier WikidataDocumentation du modèle

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sénat (homonymie).

David Sénat est un magistrat et auteur juridique français.

Carrière

Formation et études

Titulaire d’une maîtrise de droit public, d’un diplôme d’études supérieures de droit pénal et de sciences criminelles, du diplôme de l’institut d’études politiques de Paris, il a été auditeur de justice à l’École nationale de la magistrature en 1992.

Débuts dans la magistrature

Nommé substitut à Péronne le 10 août 1994, à sa sortie de l’École (45e sur 1621), il a exercé trois ans en juridiction avant de rejoindre le Ministère de la Justice comme magistrat à l’administration centrale (MACJ) en 19972.

Carrière à l’administration centrale et au cabinet du ministre

Chargé de mission auprès de la sous-direction des greffes, puis chef de bureau de la programmation, de l’informatique et de la communication à la direction de la protection judiciaire de la jeunesse (9 juillet 2001), il est nommé, en 20023, conseiller technique au cabinet du Garde des Sceaux (Dominique Perben)

En 2003, il est nommé auprès du ministre de la défense comme conseiller pour les affaires juridiques et la gendarmerie4 Michèle Alliot-Marie. En juillet 2007, il suit Mme Alliot-Marie5, au ministère de l’Intérieur, puis, en juillet 2009, au ministère de la Justice (conseiller politique pénale, action publique et coordination législative et ce jusqu’au 01/09/10, date à laquelle il a été mis fin à ses fonctions6.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la police et les mafias écrits avec le commissaire Jean-François Gayraud, commissaire divisionnaire à la DST et chargé de la cellule enquêtant sur l’affaire Clearstream 2.

Rôles dans différentes affaires

Les bureaux de David Sénat ont été perquisitionnés par les deux juges chargés de l’affaire Clearstream 2[Quand ?].

Il est soupçonné d’être l’auteur des fuites alimentant la presse, et notamment Gérard Davet du quotidien Le Monde, dans l’affaire Woerth-Bettencourt. Il quitte ses fonctions au cabinet du ministre de la Justice le 1er septembre 20107 et remplacé par un autre magistrat, Nicolas Guillou. David Sénat est chargé d’une mission de préfiguration de la cour d’appel de Cayenne en septembre 20108. Le porte-parole du ministère de la Justice précise que David Sénat, souhaitait après huit années de cabinet, reprendre des fonctions opérationnelles. Le Monde tout en ne confirmant pas explicitement sa source, décrit David Sénat comme un « fonctionnaire discret », un « fin juriste », membre depuis 2002 de « la garde rapprochée de Mme Alliot-Marie ». Le journal souligne le paradoxe consistant à se séparer de ce collaborateur avant la défense du projet de réforme de la procédure pénale, cite aussi « quelques solides inimitiés dans le monde policier » et affirme qu’il « lui a été attribué un bureau dans le 15e arrondissement, d’où il dirige la mise en place de la cour d’appel de Cayenne »9.

David Sénat est placé en garde à vue le 28 septembre 201010 pour être interrogé à propos d’un affaire concernant la société Visionex11. Cette société a installé depuis 2005, dans les bars-tabacs, des bornes d’accès à des jeux par Internet qui pourraient enfreindre la législation sur les jeux de hasard. Dans ce dossier, le fils de l’ancien ministre de la Justice Albin Chalandon, Fabien, est soupçonné d’avoir intercédé auprès du ministère de l’Intérieur (Mme Alliot-Marie) pour obtenir les autorisations d’exploitation de ces bornes. Il aurait eu, alors, David Sénat comme interlocuteur. Des documents relatifs à l’affaire Bettencourt trouvés au domicile de David Sénat ont fait l’objet d’une saisie incidente, puisque sans rapport avec les infractions qui avaient donné lieu à la perquisition12. Une lettre de Michèle Alliot Marie, ministre de l’intérieur, portant une mention manuscrite intervenant en faveur de Visionex et visant à mettre fin aux poursuites, mention qui serait attribuée à Rachida Dati, Garde des Sceaux, aurait été trouvée lors de cette saisie13. Ce document est publié le 13 octobre 2010 par Le Canard enchaîné14.

Le 19 novembre 2010, David Sénat assigne en référé le Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux pour « atteinte à la présomption d’innocence ». David Sénat estime contraire à « l’article 9-1 du code civil », la déclaration du Ministre qui, interrogé le 17 octobre au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro sur David Sénat, et sur le secret défense opposé à Jean-Claude Marin, avait répondu15: « Cette vérification [de la police] a confirmé qu’effectivement un haut fonctionnaire, magistrat, membre de cabinet ministériel, ayant donc accès à des documents précisément confidentiels, alimentait selon ces sources, vérifiées, un journaliste sur des enquêtes. Je dis que ça tombe sous le coup du non-respect du secret professionnel. »16. Le ministère de l’Intérieur répond le même jour qu’« ainsi qu’il résulte des termes mêmes de l’assignation, le ministre n’a pas cité le nom d’un conseiller de cabinet ministériel », et que le ministre se réserve la possibilité de répondre à ce référé « par toutes les voies de droit adéquates »17. L’affaire, plaidée en référé [archive] le 29 novembre au Tribunal de grande instance de Paris, est mise en délibéré. Cependant, les 15 et 16 décembre 2010, David Sénat subit une garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet de Paris supposée concerner les fuites au profit du journal Le Monde dans l’affaire Bettencourt18. Le lendemain 17 décembre 2010, le jugement en référé condamne au civil Brice Hortefeux pour avoir porté atteinte à la présomption d’innocence de David Sénat (1 euro de dommages et intérêts, plus 3 000 euros de frais). M. Hortefeux fait appel de ce jugement19, réclamant pour lui-même la présomption d’innocence20, et confondant en cette occasion, selon les commentateurs juridiques21, droit civil et droit pénal.

En septembre 2011, David Sénat s’exprime dans le livre Sarko m’a tuer [archive] de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, qui recense des personnes se déclarant « victimes du système Sarkozy »22, puis sur France-Inter23. Tout en niant avoir transmis des documents à Gérard Davet, il affirme « avoir toujours travaillé avec des journalistes » et ceci à la demande du pouvoir, qui lui avait notamment donné mission d’essayer d’atténuer ce qui sortait sur l’affaire Woerth-Bettencourt.

Retour sur le terrain

En 2012, il est nommé procureur de la République adjoint au tribunal de grande instance de Melun 24.

Œuvres

Notes et références

  1. Liste de classement des auditeurs (promotion de 1992) [archive]
  2. Décret du 28 août 1997 [archive]
  3. Arrêté du 13 mai 2002 [archive]
  4. Arrêté du 12 novembre 2003 [archive]
  5. Arrêté du 17 juillet 2007 portant nomination au cabinet de la ministre [archive]
  6. Arrêté du 30 août 2010 [archive]
  7. (fr) « Arrêté du 30 août 2010 portant cessation de fonctions et nomination au cabinet de la ministre d’État, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés », Journal officiel de la République française, no 0205,‎ 4 septembre 2010 (lire en ligne [archive])
  8. (fr) Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin, « INFO OBS Affaire Bettencourt : une plainte déposée et le conseiller pénal de MAM viré » [archive], sur Le Nouvel Observateur, 11 septembre 2010
  9. Magistrat, David Sénat appartenait à la garde rapprochée de Mme Alliot-Marie [archive] Le Monde 15 septembre 2010
  10. Le Figaro, 28/09/2010, David Sénat en garde à vue [archive],
  11. Le Figaro, 12/05/2010, L’affaire Visionex intrigue la Justice [archive]
  12. LCI-TF1,28 septembre 2010, Des documents sur l’affaire Bettencourt retrouvés chez David Sénat [archive]
  13. Selon Le Canard Enchaîné du 6/10/10. Rachida Dati dément et évoque la possibilité d’un « faux » [archive].
  14. http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101014.OBS1269/affaire-visionex-le-canard-enchaine-publie-une-note-attribuee-a-dati.html [archive]
  15. Brice Hortefeux : « la menace terroriste est réelle » [archive] Grand Jury RTL, 17/10/2010 18h50 (passage à 80 % du support mp3)
  16. Brice Hortefeux va être assigné en référé par David Sénat [archive] Le Monde, 19/11/2010
  17. Assignation en référé engagée par M. David SENAT [archive] Site du Ministère de l’Intérieur, 19/11/2010 13:57
  18. Fin de la garde à vue de David Sénat, l’ex-conseiller de MAM [archive] Libération, 16/12/2010, 16:50
  19. Le texte du jugement [archive] a été publié par un Blog hébergé par Le Monde
  20. « Pas de condamnations définitives » [archive] Dailymotion / Europe1, 17/12/2010
  21. Prix Busiris pour Brice Hortefeux [archive] Maître Eolas, 26/12/2010
  22. « Espionnage, relations avec les journalistes : David Sénat revient sur son éviction », Les Inrocks, 06/09/2011 [archive]
  23. France Inter, le 02/09/11 [archive]
  24. Décret de nomination sur Legifrance. [archive]

Références

  • « Nettoyage de printemps à la DST », Le Point,‎ 5 mai 2006

 

12345...9

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo